Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

La magie aide à retrouver l'amour et l'affection de votre partenaire via des rituels magiques efficaces pour un résultat optimum et rapide.

sauver son couple

Les relations de couple sont souvent complexes et il est vrai que les femmes abordent la relation sous un angle beaucoup plus possessif que les hommes, pour autant ce type d’amour conjugal n’est-il pas aussi parfois une source de problèmes potentiels ou est-ce plutôt une sorte de garantie de voir les liens amoureux ne jamais se relâcher avec cette certitude d’une pérennité au long cours, d’un équilibre solide et, d’une certaine façon, d’une harmonie réelle? C’est ici toute l’ambiguïté qui émane des couples, celle de promouvoir et d’espérer une très forte proximité, physique, intellectuelle et spirituelle tout en respectant aussi une certaine liberté de mouvement à chacun, une singularité difficile à cerner ou à mettre véritablement en oeuvre pour ceux qui aimeraient adopter cette double attitude louable en théorie, plus complexe à mettre en pratique. Mais n’oublions jamais qu’il n’existe pas non plus qu’une seule catégorie rigide et monobloc de couples, qu’ils évoluent selon des contextes et des histoires qui sont propres à chacun des partenaires pour en plus évoluer au cours du temps selon des paramètres extrêmement différents. S’en dégage-t-il néanmoins une règle d’Or, des pistes à suivre ou bien des recettes magiques? C’est ce que nous allons tenter de voir ensemble, et peut-être continuer l’analyse et la discussion au-delà de cet article (vous pourrez proposer votre point de vue ou bien me poser des questions et soumettre aussi vos problématiques, voir en fin d’article pour me joindre).

J’ai d’emblée commencé par différencier assez rapidement les attitudes des hommes et des femmes, car il est vrai que ce sont avant tout elles qui se préoccupent fort de ce que l’on peut nommer la "structure du couple" afin d’en améliorer le fonctionnement, si tant soit est que l’on peut y voir une machinerie complexe digne de l’horlogerie d’une montre de grande qualité, avec ses mouvements internes, sa capacité à afficher sans faille le tempo et l’impératif devoir d’ajuster très régulièrement le remontoir pour faire repartir le mécanisme sur sa sereine lancée. D’ailleurs le titre de cet article ne laisse aucun doute, ce sont les femmes qui désirent le plus voir le regard de leurs compagnons respectifs se poser sur elles, et uniquement sur elles seules… L’on perçoit alors effectivement en quelque sorte une peur sous-jacente, mais à peine voilée, voire entretenue sciemment, de "perdre de vue" ce regard amoureux et complice ou bien qu’il ne s’égare vers d’autres horizons comme le tumultueux miroir aux alouettes, ce qui présuppose avec certitude l’omniprésence calculée d’une pointe active de jalousie dans cet amour duquel l’on tient avant tout à sa stabilité, à sa force et à sa cohésion.

Serait-ce que les hommes n’en sont pas aussi conscients, qu’ils ne veillent pas à cette stabilité si importante dans le couple et au danger de potentielles "divagations" ou d’éventuels relâchements? L’on pourrait se poser la question assez posément avec philosophie plus qu’avec la face plus tranchante et acerbe de la psychologie, laquelle ne laisse que peu de chance quant à la réponse: qu’un couple est formé par deux individus qui tiennent tous les deux à "composer de concert" la même partition afin d’échanger l’attraction continuelle et renouvelée d’une mélodie harmonieuse, afin encore, de former ce "couple moteur" qui fait avancer dans une seule direction les deux pièces principales d’un même véhicule en mouvement. L’on voit ici le risque qui se profile d’envisager que la machine ne se grippe (sans Covid, quoi que…) et ne se retrouve en position de complète inertie à force de trop de stabilité, de trop d’habitudes prises au fil des ans, de cette si dangereuse routine qui peut aussi réduire lentement à néant tant d’énergie mise en commun et de chemins parcourus ensemble côte à côte. De tout ceci les femmes en ont assurément fortement conscience, de tout ceci peut-être que les hommes n’en ont qu’une idée bien plus abstraite ou plus superficielle.

Mais ne jetons pas la pierre aux hommes qui sont, quoi qu’on puisse faire ou penser, la clef de voute du couple au même titre que leur alter ego féminin (pour les couples hétérosexuels). Par conséquent voyons plutôt le bon côté des choses, celui que les femmes peuvent ainsi compenser cette attente du couple dans sa représentation idéalisée et jouer ainsi la complémentarité nécessaire qui fait défaut chez les hommes, ce sont donc bien selon moi les femmes qui sont les garantes de la cohésion conjugale et qui veillent avec ferveur et assiduité à la bonne marche du duo. Même les hommes en sont sur ce point pleinement conscients et ils ne le revendiquent pas haut et fort, ils s’accordent cette faiblesse afin d’en faire bénéficier la contrepartie forte aux femmes, une charge et une responsabilité qu’ils leur délèguent en toute connaissance de leurs propres capacités à ne pas pouvoir ou savoir eux-mêmes s’y investir pleinement. Alors, nous pouvons donc tous penser avec justesse qu’il est légitime qu’en retour les femmes désirent ne voir dans les yeux de leurs maris qu’un seul et unique regard qui se pose sur elles avec la certitude qu’elles ont bien la responsabilité du couple et de son harmonie.

La charge de "renforcer la relation de couple" ou du moins d’en garantir la cohésion durable et équilibrée revient aux femmes et ce sont elles qui viennent le plus souvent, pour ne pas dire en grande majorité, pour m’exposer les problématiques qui pourraient nuire à la relation en vue de trouver des solutions efficaces et ciblées. Certains hommes viennent aussi et me contactent, ils sont conscients de ne pas avoir assez agi dans le sens de ce renforcement pour demander des conseils pour le faire ou pour susciter chez leur femme une volonté plus grande de prendre légitimement cette prérogative qui leur revient naturellement comme attendu. Dans tous les cas ou presque, les hommes sont d’ailleurs dans cette attente que les femmes prennent les devants pour trouver des solutions lorsqu’il y a un problème de couple, c’est bien qu’il y a une préséance à les laisser user de ce "pouvoir". Ce dernier mot est très important et n’est pas un abus de langage ou une exagération, ce "pouvoir" délégué aux femmes dans le couple permet en théorie et à juste titre de sortir la relation de toutes embûches et de toutes dérives négatives, pourtant parfois le contexte peut s’y opposer ou bien affaiblir ponctuellement ce pouvoir pour de multiples raisons ou dans certaines circonstances…

Afin "d’user de pouvoirs" et de celui-ci en particulier, évidemment sans en abuser, les initiés savent qu’il faut disposer d’une denrée précieuse et ceci durablement en toute occasion: une énergie à la fois vitale et spirituelle positive. Or, n’est-il pas arrivé à chacun et chacune d’entre nous d’avoir ces passages à vide ou d’entrer dans une phase plus ou moins négative pour perdre cette énergie ou bien l’affaiblir un tant soit peu? Bien entendu oui. Et c’est alors dans ces circonstances précises que viennent alors se greffer immédiatement les problèmes dans un contexte devenu moins favorable à soi-même et par ricochet à la relation de couple. Les praticiens savent qu’il n’y a pas de fumée sans feu, et que ces baisses d’énergie peuvent avoir des origines plus ésotériques que fortuites, de celles qui peuvent provenir d’un environnement apte à drainer des entités dites parasites ou énergivores. Seuls certains rituels "ésotériques", pour ne pas dire "magiques", sont susceptibles de repousser de telles entités et de restituer un taux d’énergie de nouveau optimum. L’on parle alors de travaux de magie blanche, une magie de soin, de protection et de dévoilement. Ce type de travaux est en mesure de rééquilibrer durablement non seulement l’énergie vitale et spirituelle de la personne qui consulte, mais aussi indirectement de redonner au contexte du couple une harmonie qu’il avait perdue.

À chaque couple, à chaque personne et à chaque situation et contexte viennent s’imbriquer des paramètres uniques qui déterminent le niveau et l’orientation des travaux à effectuer avec les rituels les plus adaptés, c’est pourquoi il est nécessaire de bien analyser ces éléments en amont afin de faire les bons choix et les bonnes actions, notamment si le couple est en danger. Si vous aussi avez un besoin de conseil ou d’aide, je suis présente pour répondre à vos questions. Vous pouvez me joindre pour ce faire au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact (je réponds à toutes les demandes formulées clairement). Pour m’écrire merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous, je vous dis à très bientôt et sachez qu’il n’est jamais trop tard pour renforcer votre relation de couple ou bien pour le sauver d’un contexte défavorable, mais il ne faut évidement pas attendre la dernière minute pour agir!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Attention ! Cet article ne promeut en aucun cas la Magie Noire comme solution unique et universelle à tous vos problèmes, bien au contraire, et même les professionnels avertis vous assureront que recourir à la Magie Noire s'avère être extrêmement dangereux, pratiquement incontrôlable et infiniment complexe… Pour autant, nous verrons que dans certains cas précis l'apport d'une parcelle de magie noire peut paradoxalement modifier des travaux en cours avec d'autres rituels pour les rendre plus spécifiques et efficaces dans des contextes précis. Rappelons aussi rapidement, pour ceux qui ne connaissent pas les typologies en magie, qu'il existe principalement trois grandes familles de rituels pour des domaines définis (bien que souvent complémentaires): la magie blanche qui axe son principe actif sur l'énergie, la protection, la révélation et le soin, puis nous avons la magie rouge dont le domaine s'apparente génériquement à celui de l'amour sur: le désir, la libido, les sentiments, la sexualité, l'attraction. Enfin, la Magie Noire, très spéciale dans son mode presque unique qui se caractérise par l'apport de chaos, d'entropie et de désordre, par la destruction ou la déconstruction. Avec ces trois orientations les praticiens peuvent agir dans presque toutes les situations durant des travaux de magie qui généralement s'entremêlent avec différents rituels complémentaires (ou parfois intermédiaires ou même contraires, selon…).

Vouloir simplifier ici l'action des différentes magies serait très réducteur car ce ne sont finalement que des conventions, et le fait même de pouvoir "mixer" des rituels ou d'en associer les spécificités permet de s'ajuster au plus près d'une demande ou d'un contexte précis en la matière, donc notez bien que des travaux de magie ne sont pas "calqués" uniformément pour tous mais au contraire générés de façon unique pour chaque cas et chaque personne. Avec cette première petite mise au point nécessaire, chacun comprendra aisément que les rituels "tout fait" dont on peut voir les listes sur des sites internet ne considèrent pas cet ajustement contextuel et cette essentielle différentiation que chaque personne est unique avec sa problématique qui l'est tout autant. Ce qui nous amène directement à la tenue des travaux qui se doit donc aussi de suivre les variations de cette même problématique sur la durée tout en maintenant les rituels actifs avec les bonnes orientations du moment, voire avec des rituels complémentaires pour renforcer leur action ou parfois les modérer si besoin à certains moments précis. Le praticien initié sait, contrairement au profane, à quel moment le rituel est plus prolifique dans ses résultats et à quel moment il l'est moins, il sait aussi parfaitement changer de rituel si nécessaire en cours de chemin ou bien en réorienter les objectifs et les cibles.

En ce qui concerne plus précisément les problématiques amoureuses, c'est-à-dire la plupart du temps les "problèmes de couple" ou bien les rencontres et relations qui suivent la loi d'attraction, l'on sait qu'il faut à la base utiliser des rituels de magie rouge pour agir en conséquence de manière efficace. Mais parfois cela ne suffit pas et comme je l'ai dit précédemment l'on peut (et doit) souvent panacher des rituels de différentes magies pour cerner le problème et mieux agir sur celui-ci. C'est tout à fait le cas d'école de la Magie Rouge qui s'adosse très souvent à la magie Blanche pour préciser le contexte (par dévoilement) ou pour redonner une part de ressource vitale (par apport d'énergie) dans les cas d'abattement, de perte d'estime de soi ou de doute de la part du consultant. Savoir jongler intelligemment avec les divers rituels est un métier passionnant dont personnellement je ne me lasse jamais, surtout quand les résultats finissent par arriver afin de concrétiser un objectif ou un but recherché. C'est dans ce sens que la Magie Noire peut éventuellement être utile (alors que généralement une personne sensée ne l'utilise pas…). Apporter une teneur sombre ou sulfureuse issue de la Magie Noire à des rituels de magie rouge peut sembler irrationnel et dangereux au premier abord mais dans quelques cas les inconvénients de cette magie destructrice sont de avantages à mettre en avant, notamment s'ils sont bien encadrés ou encapsulés dans d'autres "rituels maîtres".

Ainsi, en Magie Rouge il n'est pas rare comme je l'ai souligné d'ajuster ou de clarifier avec des rituels de magie blanche mais aussi de fortifier ou de bousculer un peu les travaux avec un apport de magie Noire. Une petite explication s'impose avec un exemple simple et limpide: vous voulez construire une nouvelle maison sur un terrain déjà occupé par une ruine, alors vous allez détruire cette ruine pour accéder à l'emplacement… Il en va exactement de même dans certains contextes en Magie Rouge où l'on doit savoir écarter, détruire ou raser une part des fondations ou des murs porteurs de la problématique pour mieux gérer la reconstruction de l'amour que l'on conçoit. De même, pour rompre une inertie ambiante (rien ne se passe, ou bien rien ne bouge vraiment) alors insérer une parcelle de Magie Noire dans les travaux avec les autres rituels permet d'enfoncer les portes closes et d'accélérer le rythme en ajoutant un peu de chaos dans ce trop-plein figé d'inertie ou de "semblant d'équilibre". Le paradoxe est donc ici, de voir que l'apport de destruction devient une chance là où habituellement l'on recherche l'harmonie à tout prix, car rien dans ce monde n'existe sans les deux polarités, négative et positive, l'une étant utile à l'autre et inversement, le tout est de bien savoir quand et comment faire, ainsi qu'avec qui ou pour quoi exactement. Ces questions sont bien évidemment au préalable à se poser avant toute expérimentation "in vivo", avec l'accord éclairé de la personne qui consulte pour bien lui expliquer le pour et le contre.

Le "pour et le contre", justement sont indissociables si l'on cherche à insérer un "brin ajusté et ciblé" de magie Noire dans les travaux pour les "dynamiser" (et ne pas les dynamiter…), car il y aura toujours des contreparties à gérer, des bonnes et d'autres qui le sont moins, à chacun de juger selon son libre arbitre si cela en vaut la chandelle. Pour ma part l'utilisation modérée de la Magie Noire m'a permis dans bien des situations d'obtenir d'excellents résultats en terme de renforcement des rituels de Magie Rouge que je pratique principalement, tout en sachant que si l'on ajuste et "encercle" cette magie noire de manière correcte dans les travaux alors l'on s'abstient de voir venir de gros inconvénients, tels par exemple ces fameux chocs en retour qui sont considérablement amoindris ou détournés, pour ne pas dire imperceptibles car sublimés et bien intégrés par les autres magies. Reste tout de même à ne pas systématiser cette pratique d'insert de magie noire dans les travaux puisque ce sera en toute fin utile et en dernier recours que l'on se tournera vers cette complexe et néanmoins délicate opération.

J'espère avoir répondu à ceux qui me posaient la question qui est inscrite dans le titre de cet article, et je suis à votre disposition pour d'autres de vos questions d'ordre ésotérique ou bien personnelle qui vous touchent pour trouver des solutions ensemble. Pour ce faire vous pouvez me joindre comme d'habitude par téléphone au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous (je réponds à toutes les questions si j'ai les éléments précis et complets dans votre message). Je vous dis à très bientôt et j'espère que vous envisagerez l'année 2021 qui s'annonce avec plus de dynamisme constructif que celle qui vient de s'écouler de manière "confinée", et ceci avec l'amour comme objectif d'harmonie et de développement personnel positif!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Amour Magique, #couple, #retour affectif, #retour de l'être aimé, #sauver son couple

S'il est bien un domaine complexe qui perdure à garder la plupart de ses secrets c'est bien celui de "l'esprit", c'est-à-dire ce qui nous anime intérieurement pour qu'une idée germe puis fasse son chemin dans la réalisation d'un objectif tant purement intellectuel que "physiquement" dans une action. Ainsi, de nombreux chercheurs, des sciences dures ou des sciences plus spirituelles ont souvent passé des années de réflexion, d'analyse et d'expérimentation afin de percer ce grand mystère que représente l'étincelle de conscience élevée qui nous différencie de l'animal, de la plante ou du minéral, sachant que nous sommes tous d'une certaine façon issus des mêmes éléments chimiques fondamentaux. Dans cette perspective de meilleure compréhension, des sentiments comme l'Amour ou l'attachement, pour ne pas dire l'attraction, nous semblent toujours difficiles dans ce qu'ils ont à la fois de puissance mais aussi d'évanescence si l'on cherche à les quantifier de manière strictement plus mathématique ou cartésienne, l'on se bute alors à une impossibilité puisque l'on ne sait ni le faire ni en élaborer des modèles scientifiques probants. De même, "l'esprit", tel que nous nous le représentons, n'est qu'une construction intellectuelle d'un état de conscience qui est animé d'une grande volonté de vivre et de s'exprimer dans la réalité du monde qui nous entoure; il est donc assurément intéressant de voir dans cette "volonté" qui articule l'esprit et le réel un indice fort sur lequel nous pouvons nous pencher pour en redéfinir la notion fondamentale, du moins essayer…

L'on sent de suite qu'une telle analyse ne peut se passer de théories philosophiques ou bien de théories purement spirituelles d'un ordre qui nous élève dans des contrées soit inexplorées ou en friche, soit sur des chemins dégagés, mais ceux-ci étant souvent sectaires ou alambiqués car trop proches de ceux qui les ont "inventées" ou intimement pensées. C'est aussi ici un paradoxe que la chose étudiée soit aussi celle qui nous permet de penser et de jauger la réalité extérieure en y mêlant des concepts idéologiques intérieurs souvent personnels (puisque basés sur l'expérience de la vie et des contextes vécus). "Vouloir" est donc une notion capitale qui exprime fortement le mouvement de l'esprit avec la rupture de l'inertie de la certitude pour au contraire aller de l'avant et prendre des risques, ceux qui appellent la nouveauté qui brise l'ennui ou l'immobilité de l'esprit et de l'action qui s'y rapporte. Dans cette aventure nous ne sommes évidemment pas seuls, c'est toujours dans autrui que se reflétera une image dynamique de ce que nous envisageons dans un avenir immédiat, c'est de la construction d'une idée qui se développe qu'avance la notion de présent en devenir et donc de celle d'un futur désiré.

Désir", "volonté, "idée", "action", voici les termes simples en apparence, dynamiques et qui s'entrechoquent les uns les autres dans un ordre parfois différent ou aléatoire et récurrent pour provoquer l'étincelle de l'esprit qui va concevoir et créer, qui va s'auto-créer en même temps; et s'y autrui est présent cela va alors créer une relation elle-même génératrice de quelque chose. Ce quelque chose, personne ne saura immédiatement le définir car ce sera dans la tournure d'un "imaginé en construction" que la pensée s'orientera pour juger de l'évolution en cours d'un devenir positif ou négatif face à une irrémédiable entropie (phénomène incontournable de dégénérescence du contexte des systèmes complexes, dont l'esprit et l'action) qui joue aussi un rôle déterminant pour l'ensemble du processus d'idéation relationnel. L'affinité positive avec autrui implique une attraction, amicale, intellectuelle, spirituelle ou physique, parfois toutes en même temps, c'est ce que trivialement l'on appelle l'Amour, avec toute son ambivalence car beaucoup d'entre nous ne savent pas le définir. J'ai exprimé dans cet avant-propos les termes importants, le processus et les perspectives pour maintenant aller plus loin, en toute connaissance de ces quelques bases communes avec le lecteur de cet article.

Il était nécessaire de redonner ces notions car dire que "pouvoir c'est vouloir" semble bien moins abstrait mais maintenant plus complexe qu'il n'y paraît afin d'en dégager des possibilités intéressantes à un niveau à la fois plus pratique dans les faits mais aussi plus symbolique (voire ésotérique) car les deux sont liés: l'idéation et l'action s'articulent dans un même élan vital, l'on n'agit pas inconsidérément sans un soupçon de réflexion, même si parfois l'on ne "pense" pas de manière consciente c'est que le relais a été réalisé plus profondément de manière inconsciente, au coeur d'un cortex plus instinctif (c'est-à-dire en dehors du néocortex intelligible et organisé). Dire que parfois l'Amour, le désir, l'attraction et la volonté peuvent provenir aussi du plus profond d'un inconscient non réfléchit et instinctif apporte aussi des réponses viables et des solutions intéressantes dont Freud ou Jung (pour ne citer qu'eux…) on su élaborer des théories psychanalytiques reconnues, remises en cause souvent, entièrement réfutées jamais. Il y a donc à prendre et à laisser dans ces théories et pratiques psychanalytiques, voire à redéfinir ce que l'esprit signifie comme réalité tangible et dans l'élaboration des idées qui génèrent une volonté de désir assumé, une attraction volontaire, peut-être avec ou sans véritable libre arbitre si l'on songe à toute l'ingénierie d'un cerveau dont on ne sait soi-même comment il fonctionne réellement et nous cache ses objectifs inconscients… Personne en effet ne se demande "à chaque instant de sa vie" pourquoi il pense ceci, pourquoi il agit comme ceci, pourquoi il veut ceci ou aime cela, le faire de manière constante et irrévocablement, c'est-à-dire de manière "trop réfléchie" ne ferait paradoxalement que bloquer le processus d'idéation en mouvement, tout comme se regarder à l'infini dans le reflet de deux miroirs l'un en face de l'autre, c'est ce que l'on appelle la folie, laquelle passe souvent par une idée fixe qui se répète en boucle, en reflet à l'infini en cercle vicieux…

Mais l'Amour, bien heureusement, semble être un cercle vertueux de création qui au contraire dynamise en sortant de l'ornière pour ne pas rester en inertie, qui ouvre des perspectives, qui engendre de la volonté de faire autrement que l'entre-soi stérile, qui engendre aussi de la volonté de penser plus haut et plus loin, de partager et de mélanger les esprits dans une réflexion forcément asymétrique puisque différente du seul soi isolé qui tournerait en rond. Alors sur ce constat, et vu sous cet angle mieux défini, expose "la volonté" comme un moteur de l'amour, tout comme l'amour exprimé est lui-même générateur de volontés plurielles de penser et d'agir, pour soi mais avec autrui, et pour autrui grâce à soi, et réciproquement. Par conséquent, trouver l'amour c'est aussi une quête primordiale de volonté, une création d'un vouloir en soi pour ne plus tourner en rond mais "révolutionner" autour de quelqu'un(e). Dans ce processus, la volonté véritable ne s'acquiert que par le désir initial, lequel demande une "étincelle extérieure" pour se formuler (sortir de son entre-soi pour voir au-dehors ce flash symbolique). Maintenant chacun se demande bien comment l'on génère cette étincelle si spéciale, comment sortir de sa propre réflexion solitaire stérile pour trouver l'énergie de la "volonté de désirer" ou le "désir de vouloir" (les deux étant symboliquement en rotation interdépendante).

Trouver ou retrouver l'amour et évidemment l'attraction réciproque portée par l'être aimé, c'est, d'une certaine façon, générer cette étincelle de départ qui va enclencher tout le processus et en amplifier essentiellement la teneur d'une volonté désirable et désirée. Cette démarche ne peut passer que par une prise de conscience directe (soudaine ou progressive selon les cas), une rupture du cercle vicieux qui immobilise les énergies (de soi, et d'autrui en regard de soi…), cela ne peut être qu'un processus d'implantation d'idéation symbolique, qu'un flash ou une sorte d'illumination intérieure provoquée, cela passe par ce processus symbolique que l'on caractérise parfois d'ésotérique tant il est complexe d'en expliquer le substrat, cela passe par une formulation active et symbolique que l'on nomme "rituel", cela passe plus génériquement par ce que certains appellent couramment ou trivialement la "magie". En Amour l'on parle de travaux de "magie rouge" pour exercer et élaborer l'ensemble de ce processus spécifique à chaque personne dans un contexte lui aussi défini et souvent unique. Bien évidemment les praticiens "orthodoxes" ne parlent surtout pas de magie, c'est un gros mot. Ces praticiens "orthodoxes" parlent entre eux de méthodologie d'ordre psychologique ou psychiatrique sans pour autant comprendre que ces mécanismes intimes et subtils puissent s'exercer autrement que par leur propre pratique plus institutionnalisée, ni d'ailleurs sans comprendre pourquoi la magie et ses rituels apportent des solutions qu'ils ne peuvent pas eux-mêmes exprimer, comprendre, ni servir…

Dans le cadre de ma pratique professionnelle, dont vous aurez compris qu'elle n'est pas fondée au sens strict sur l'orthodoxie que je viens de dénoncer ci-dessus gentiment, je propose d'aider ceux et celles qui veulent sortir de l'ornière qui les laisse seul(e) afin de retrouver cette volonté de reconquérir un amour perdu ou de retrouver cette même volonté de sauver une relation amoureuse en perte de vitesse. Comme l'expression des maux passe par les mots je vous propose d'en discuter ensemble au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien de me joindre via mon formulaire de contact de manière explicite par l'écrit si cela vous convient mieux (je réponds à toutes les questions et demandes exprimées). Je vous dis à très bientôt et que 2021 soit pour vous un nouveau tremplin positif et dynamique pour votre relation amoureuse, je vous y aiderai si besoin!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #harmonie couple, #libido sexualité, #magie d'amour, #rituel d'amour, #régénération, #sauver son couple

L'amour comme seul objectif, l'amour fort et unique, faut-il tout accepter par amour? La réponse pourrait sembler acquise et évidente mais l'amour n'est-il pas universel par nature dans sa quintessence même et le vouloir unique et centré n'est-ce finalement pas une restriction de ce qu'il représente avec cette vision d'un enfermement au risque de se perdre soi-même? Deux questions assez simples qui tombent sous le sens et élargissent la notion même d'amour qui se doit d'être précisé, voire plus conceptualisée pour ne pas en faire un mot passe-partout qui ne signifie plus rien. Dans la réalité l'on ne peut que difficilement tout donner à l'être aimé de manière unilatérale sans qu'il y ait au moins un retour équivalent pour trouver une harmonie véritable. En perspective, c'est ici à la fois l'enjeu et le risque, de voir son amour briller en se consumant sans en recevoir aussi la lumière de l'autre dont émane ce même rayonnement amoureux comme un miroir bénéfique. L'un appelle l'autre et inversement, tout comme une réaction en chaîne où l'amour de l'un apporte l'énergie à l'autre et réciproquement. Il était important de redonner cette définition équilibrée que certaines ou certains auraient pu oublier, aveuglés par tant d'attraction et de don de soi alors que parfois il faut aussi savoir garder un "amour propre", garant de sa propre confiance en soi afin de pouvoir plus librement aimer.

Et c'est une notion fondamentale que la confiance afin d'aimer, non seulement la confiance en l'autre afin d'écarter toute trahison d'un amour partagé, mais aussi la confiance en soi, elle est plus que nécessaire pour ne pas dépendre de ce que l'on donne à autrui comme seule source de réconfort, car l'amour n'est pas un prétexte ou un palliatif à ses propres manques, il est un partage dans la complémentarité, il est une correction de soi par le perfectionnement, il est cet échange de chaleur humaine sans qu'il y ait néanmoins totale fusion et abandon de soi. Il y a donc forcément au bout du compte une évolution positive de soi via autrui et non un appauvrissement de par lui avoir trop donné de soi au détriment de ses propres possibilités ou ressources. Dès lors, vouloir "tout donner par amour" devient suspect car cela implique sa propre dissolution dans l'autre, son propre anéantissement programmé si l'on s'oublie soi-même dans l'amour. Vouloir aimer autrui n'est pas une perte de son propre Ego, c'est l'acceptation de l'Ego de l'autre pour rééquilibrer le sien et que les deux se trouvent aussi en bon équilibre.

Il n'y a pas dans ces propos une volonté de réduire l'amour à une sorte d'échange comptable, c'est au contraire uniquement dans la sensation que l'amour est bienfaisant pour les deux partenaires que celui-ci pourra perdurer sans danger et entraîner une évolution nettement positive pour les deux. Il faut donc se méfier des amours trop exclusifs, trop dépendants et trop puissants qui s'éloignent de cette harmonie. Est-ce pour autant qu'il faut éviter la passion? Non si celle-ci est partagée et si elle apporte l'étincelle d'un amour durable qui saura s'en satisfaire pour allumer un brasier plus serein par la suite. Car la passion est dévoratrice, elle déstabilise et ne joue pas le jeu de l'harmonie pérenne, elle consume jusqu'à la dernière braise pour ne laisser derrière elle que la cendre refroidie d'une relation éphémère. Transforme la passion des débuts en un grand feu plus stable semble assez juste et sage à tous ceux qui auront eu cette expérience, parfois fugitive et perdue, parfois plus durable si elle a su prospérer sur un terreau plus fertile, car l'amour se cultive, la passion ne fait que récolter sans rien planter.

Alors, sur ces quelques mots pour justement planter le décor, l'amour doit-il soudain devenir raisonnable, loin de la fureur débordante de la passion, pour survivre à ses débuts lorsque l'on est aveuglé? Car l'amour c'est aussi être impressionné par l'autre, donc en ressentir ce rayonnement qui s'apparente à un aveuglement, mais il ne faut pas néanmoins en perdre la vue puisqu'un couple amoureux se doit d'être éclairé pour mieux emprunter sa route. N'oublions pas que le couple est une entité à lui seul et qu'il fonctionne en avançant à deux, ce n'est pas du seul ressort de l'un des deux que d'avancer à cloche-pied sous prétexte qu'il peut le faire, pourra-t-il le faire d'ailleurs sur toute la route? Assurément non. Marcher sur deux pieds solides sur les chemins escarpés de la vie sera bien plus judicieux pour avancer d'autant plus loin à deux. Dans la réalité des faits, et comme praticienne professionnelle, je vois chaque jour des femmes et des hommes se désoler de voir leur amour dépérir en annonçant pourtant qu'ils font TOUT pour leur couple… C'est justement parce qu'ils font TOUT, sans rien laisser à l'autre, que le déséquilibre se crée dans le couple, finalement et pour reprendre l'image: ils marchent sur une seule jambe en pensant bien faire, ils créent de facto un couple déséquilibré ou infirme.

Redonner un équilibre dans le couple c'est lui redonner les moyens de mieux répartir ses atouts et ses ressources cachées, c'est donc en découvrir aussi des richesses inexploitées qui ne demandent qu'à participer à la construction de la "maison-couple". Dans ma pratique, et afin de révéler ces ressources, il faut puiser dans un répertoire d'initiés, c'est-à-dire apporter toute une symbolique assise sur des rituels dont la pratique s'élabore autour d'un ésotérisme éclairé, ce que l'on appelle couramment la magie. Ici, la magie en question est une magie de l'amour, de celle du couple, celle que l'on nomme la Magie Rouge pour être plus précise dans les conventions en vigueur. Cette "magie rouge" se focalise sur ce qui nous intéresse pour l'harmonie du couple, à savoir: ses sentiments partagés, sa sexualité, son attraction réciproque, la libido et le désir de ses partenaires. C'est donc un "outil" très efficace qui sera utilisé non seulement à des fins de meilleure compréhension du couple mais aussi en terme de résolution de ses problématiques en vue de son harmonie. De même, si l'un des partenaires se voit "marcher sur une seule jambe", pour reprendre mon image, alors une autre magie, cette fois appelée "magie blanche" pourra lui redonner une énergie partageable ou mieux redistribuée afin dé rééquilibrer ce qui ne l'était pas. Cette magie blanche permet aussi le dévoilement du contexte afin d'en prendre connaissance, le soin par cet apport d'énergie dont je viens de parler, et une protection efficace durant les travaux afin de contrer de potentielle embûche "en chemin".

Comme nous le voyons, TOUT donner par amour n'est pas une solution si l'on s'oublie soi-même ou si le couple en devient bancal au point de se rompre… C'est dans ma pratique depuis plus de dix ans que je redonne un équilibre spécifique aux couples qui ont besoin d'aide que je propose des travaux à la fois basés sur une approche psychologique mais aussi ésotérique et symbolique de la relation pour en aborder toutes les composantes visibles et cachées. Si vous désirez en savoir plus sur le thème de cet article ou bien me poser des questions, alors n'hésitez pas en passant par mon formulaire de contact (qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous), je réponds à toutes les questions. Vous pouvez aussi me joindre plus directement de vive voix par téléphone sans engament afin d'en discuter librement au 06.50.48.95.14 (mon numéro direct, non surtaxé). Je vous dis à très bientôt et pour avancer sur les bons chemins, voyez dans l'amour le reflet de vous-même, en mieux, dans l'être aimé qui vous accompagne à vos côtés!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Amour Magique, #Magie Rouge, #rêves, #sauver son couple, #rituels amour

L'univers du rêve se situe à la croisée de chemins où les dimensions physiques et éthériques se côtoient, le songe n’est autre que cette rencontre fusionnelle entre le rêve libre, voire anarchique et débridé, et la méditation guidée ou bien sa forme plus sacrée et volontaire que représente la prière soutenue, c’est donc une vision d’un réel imaginé qui peut auto-générer sa propre existence si les circonstances de la vie s’y prêtent et si aucun interdit karmique n‘y est associé et ne l‘empêche. Dans ce sens, bien que la plupart des gens ne se souviennent pas de leurs rêves, il est toujours intéressant de s’y référer si possible en les mémorisant au réveil ou en les notant afin d’en tirer une potentielle interprétation, même si généralement celle-ci semble totalement illogique ou incompréhensible, car nous avons ici notre inconscient qui s’exprime avec parfois l’inconscient collectif qui s’y infiltre et qui dans cette configuration peut révéler bien des secrets sur notre réalité commune ou personnelle. Le rêve devient donc un outil, non pas de simple divination mais de réalisation du soi dans le monde, de puissance de la pensée sur une réalité en devenir, de manipulation de sa propre existence dans l’infini des possibles.

En ésotérisme et plus particulièrement en magie rouge opérative (magie des relations amoureuses), la puissance de l’esprit est mise à rude épreuve dans les rituels qui ne fonctionnent qu’avec l’apport de l’énergie de la volonté des protagonistes que sont le consultant et le praticien, ils se doivent tout deux de mettre à disposition des travaux, donc des rituels et de leur symbolique active, l’ensemble des moyens conjugués pour générer à la fois une orientation, un but qui se caractérise par une volonté de résolution, et une cible qui suivra cette orientation, ce chemin visualisé ou intensément pensé pour y arriver. Ne nous y trompons surtout pas, si le rituel n’est que l’outil nécessaire, le praticien n’est lui-même qu’un maillon catalyseur qui prépare le terrain là où la seule puissance qui décide reste celle du consultant, toujours libre de son arbitrage personnel, parfois trop, de désirer s’engager sur ce même chemin sans relâchement ni aucune déviation (ce qui est assez souvent le cas si l’esprit n’est pas exercé à ne suivre qu’une piste unique et fiable). Le praticien joue alors ici aussi un rôle secondaire de signalisation, de rappel à l’ordre en guidance pour ne pas voir s’égarer ou se diriger dans des impasses la personne qui consulte.

D’où l’importance du rêve, lequel est un très précieux indice pour dessiner l’itinéraire de cette volonté encore plus précisément puisqu’elle émerge des profondeurs de la psyché du consultant et imprime fortement sa trace comme le marqueur véritable d’une volonté sous-jacente qui n’est que trop rarement exprimée consciemment, du moins ouvertement. Notons aussi que les voyages oniriques représentent les pérégrinations spirituelles les plus hautes de notre corps astral dans les univers éthérés, nous ouvrant ainsi chaque nuit de nouvelles portes sur des capacités insoupçonnées pourtant bien présentes au fin-fond de notre être, reflétant aussi l‘horizon discret de nos possibilités karmiques ou bien amoureuses. Selon ses capacités et ses dons, le praticien n’est bien évidemment pas en reste et peut de lui-même entrer en méditation durant les rituels afin de susciter des visions oniriques dont émaneront des aspects symboliques qu’il devra décrypter pour son consultant si celui-ci est concerné par ces orientations.

Dans certains cas relativement complexes les rituels peuvent provoquer des contacts plus directs avec des entités éthérées, anges gardiens ou autres êtres de dimensions supérieures afin d’en recueillir mentalement les conseils utiles aux travaux en cours, en général ce sont dans cette configuration des consignes karmiques à suivre strictement à la lettre ou des encouragements à persévérer dans une voie spécifique bien définie. Encore une fois, rien n’est jamais exprimé avec des mots et seule l’interprétation devra transcrire ces imprégnations mentales en significations logiques et utiles. Le praticien tout comme le consultant devront néanmoins faire attention à certains pièges tendus par d’autres types d’entités non véritablement positives au sens où nous l’entendons et qui pourraient envoyer de faux messages ou bien brouiller fortement ceux qui viennent de plus haut, n’oublions pas que l’éther est empli avant tout de multiples formes de vie non physiques à l’affût de ces messages qui ne sont que des vibrations dont certaines se nourrissent, comme les égrégores par exemple ou certains esprits défunts bloqués entre deux sphères qui les interceptent et s‘amusent à y répondre par jeu ou par désœuvrement...

Le domaine des rêves est constitué de multiples trames vibratoires successives de fréquences de plus en plus hautes pour simplifier le propos, et l’initié véritable saura reconnaitre assurément les bons des mauvais messages, les interactions positives et négatives pour n’en garder que ce qui est valide pour son travail (ou personnellement). J’en profite d’ailleurs ici pour que ceux qui pensent que tous les rêves sont de même teneur qu’ils se trompent, certains sont vibratoirement très bas (en général les cauchemars) et d’autres plus élevés qui permettent alors une interprétation plus justifiée sans pour autant en demeurer plus claire pour autant ni autoriser d’en suivre toutes les pistes qui se dessinent (ce n’est pas parce que l’on nous montre le précipice qu’il faut s’y jeter joyeusement...). Même si l’on n’est pas exercé au décryptage formel des rêves, le sentiment intime que l’on en aura sera le plus juste révélateur pour en authentifier la valeur et l’utilité, notamment en amour si une personne apparaît, c’est ici une règle d’or que de faire confiance à ce sens inné qui nous apporte une première estimation souvent excellente à suivre.

Bien entendu, comprendre toutes les ramifications oniriques, leurs pièges ou leurs potentialités bénéfiques n’est pas simple en soi et les conseils des professionnels apportent de véritables réponses à moyen terme lors de travaux sérieux. En ce qui me concerne, en qualité de praticienne je place les rêves en première position dans les outils qui permettent aux rituels de se formaliser et de mieux cibler des problématiques complexes pour lesquelles on me demande de trouver des solution, notamment dans les domaines des relations amoureuses où chaque symbole compte pour orienter une volonté de départ, soit de sauver son couple, soit de retrouver l’être aimé ou tout simplement de trouver l’âme sœur. Je conseille à tous de prendre quelques minutes au réveil afin de capter immédiatement ce qui peut encore rester du rêve si celui-ci est suffisamment prégnant en mémoire, c’est ici une mine d’information importante comme je l’ai souligné qui peut alors être interprétée dans le cadre de travaux sur une ou plusieurs séances prolifiques. Je reste à votre disposition si vous avez des difficultés à décrypter vos rêves, il y a tout à gagner à entrevoir ce qu’ils vous révèlent ou désirent vous apporter comme orientation existentielle importante. N’hésitez pas à me joindre au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien à m’écrire depuis mon formulaire de contact qui s’ouvre lorsque vous cliquez sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et soyons attentif aux messages oniriques qui peuvent changer nos vies!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Infidélité amour, #amour magique, #rituel d'amour, #sauver son couple

Les relations entre hommes et femmes sont assez souvent conflictuelles même lorsque tout va bien si l’on conçoit qu’ils ont assurément beaucoup de mal à se comprendre, du moins à envisager que les mots des uns n’ont pas forcément la même signification pour les seconds… Cet état de fait est connu par les linguistes mais au sein du couple aussi où chacun sait parfaitement utiliser ses références afin de mieux ancrer non seulement sa propre différence en qualité d’Ego (c’est-à-dire comme individu à part entière faisant partie du couple) mais aussi comme personne « genrée », masculin ou féminin, pour tout simplement revendiquer sa propre nature complémentaire dont le partenaire attend l’expression pleine et entière (pour les couples hétérosexuels dans cette configuration plus générale). Ceci engendre toujours une incertitude quelque peu surprenante qui effectivement ajoute ce sel de la vie nécessaire pour que l’écoute du partenaire garde sa part de mystère où souvent l’on pourrait entendre en pensée « qu’a-t-elle bien voulu dire par là?! » ou bien « mais qu’est-ce qu’il raconte?! », créant ainsi de fructueuses interrogations intérieures qui pourraient paraître négatives mais n’en restent pas moins dynamiques. Car l’amour a ceci de particulier que dans sa relation à l’autre il doit garder une part de secret, la part d’ombre qui fait d’autant plus resplendir sa part de lumière.

C’est sur ce paradoxe fondé sur l’incertitude et sur l’inconnu que repose la relation afin d’entretenir un feu qui ne doit pas s’éteindre pour que l’amour persiste, à chaque zone d’ombre brulée s’intensifie un peu plus le rayonnement amoureux comme une découverte et une offrande, mais à chaque fois aussi il faudra reconstituer le mystère suivant à consumer d‘un côté et à consommer de l‘autre. Les femmes ont cette faculté de pouvoir fasciner les hommes qui sont sans cesse à l’affût de ce qui est caché en elles, c’est-à-dire principalement les attraits sexuels qu’elles mettent en valeurs sans jamais trop les dévoiler. Les femmes savent ainsi jouer du désir des hommes par cette faculté de transformation vestimentaire et de mutation d’apparence via leur coiffure ou leur maquillage. De leur côté, la gent masculine montre ou fait semblant de cacher l’attrait suscité avec des détournements techniques ou pseudo-abstraits qui sont perçus comme des révélations pour les femmes (du moins elles le font croire aussi pour jouer pleinement le jeu en retour).

Dans ce manège conjugal réciproque se fonde alors une dialectique unique au couple, où chacun joue son jeu, où chacun apporte petit à petit une part de lumière sortie de la manche comme le ferait un magicien pour séduire son public, ici partenaire du numéro sur la même scène. Ce jeu de séduction latent, toujours actif en couple bien que subtil peut subir une concurrence déloyale lorsqu’une rivale vient soudain désorganiser les règles en déployant la grosse artillerie dans cette guerre de séduction qui ne dit pas son nom. Il est certain que la part de mystère, notamment sexuelle, qui émane d’une inconnue peu farouche peut renverser en « strike » toutes les quilles en places et remporter une bataille décisive… Sur ce point les hommes sont très prévisibles pour tomber dans le panneau et disposent d’une capacité de résistance pratiquement nulle face à l’attrait sexuel offert de la sorte sur un plateau. Par conséquent il convient d’être très vigilante pour veiller à ce que son homme n’aille pas voir ailleurs et la meilleure façon reste encore de le satisfaire au-delà du nécessaire pour minimiser toute tentations extérieures. Mais parfois même cette tactique ne suffit pas, ceci pour plusieurs raisons et dans certains contextes…

Un mari qui devient volage ne l’est normalement pas dans des circonstances habituelles, c’est forcément qu’un évènement déclencheur important a modifié à un moment ou un autre son attitude pour qu’il en vienne à tromper sa compagne. Comme je l’ai dit, s’il ne trouve plus sa sexualité satisfaisante, alors un risque se profile à l’horizon qu’il ne devienne beaucoup plus « réceptif » à d’autres charmes plus avenants ou tout simplement à des occasions qui se présentent. Mais cela ne suffit pas, c’est bien d’une intention délibérée dont il s’agit, si une autre femme, une rivale, devient la maîtresse (le mot est assez révélateur) de ce mari ainsi « dompté » comme un animal de compagnie devenu servile, assujetti de la sorte à ses instincts primaires. Afin de réagir, surtout si son mari lui a révélé cette relation extraconjugale, la compagne ne doit surtout pas montrer de rancune ou de violence dans ses propos au risque supplémentaire d’envenimer la situation, bien au contraire (et ce n’est pas simple) c’est dans le pardon et la compréhension du contexte de dépendance que tout doit se jouer pour reprendre la main et sortir ce Joker d’un amour qui surpasse cette adversité.

L’arme la plus efficace consiste à montrer le peu d’ancrage de la relation extérieure face à l’ensemble de l’acquis du couple et à tout ce qui serait perdu en cas de rupture. Il faut d’ailleurs voir dans la menace de rupture qu’une annonce et non une réalité, le jeu est devenu un Poker menteur où le bluff intervient avant tout pour jauger la réaction et peser la relation dans la balance. Il faut aussi jouer sur le même terrain que le mari, c’est-à-dire sur celui du sexe si celui-ci a été le « starter » de l’incartade, et s’accaparer des atouts de la rivale si celle-ci est connue ou prévisible. Mais la première charge défensive n’est pas suffisante pour riposter, et c’est en s’attaquant à la rivale que les chances sont les meilleures pour l’emporter car rien ne sert de prendre pour cible le partenaire qui finalement n’a été que l’instrument de ses faiblesses confronté à la charge d’une tentation que l’on peut concevoir comme une embuscade imparable.

S’attaquer à la personne rivale est toujours simple à dire mais effectivement plus délicat et complexe à réaliser. Déjà, il faut avoir les informations fiables afin de trouver d’où vient exactement l’élément perturbateur, ce qui de plus prend souvent beaucoup de temps et d’énergie. Sur ce point, je précise qu’en qualité de praticienne j’aide les femmes en difficulté qui sont dans ce schéma typique où le partenaire exerce un chantage à la rupture sans pour autant mettre à exécution sa menace verbale. Dans ces cas difficile à vivre il faut aussi songer à soi afin de se préserver et de retrouver une stabilité, notamment un équilibre énergétique pour affronter les prochaines étapes et retourner la situation à son avantage. Il y a ici un véritable travail à mettre en place pour trouver les ressources nécessaires, auquel cas il sera très difficile d’aller de l’avant sans trébucher ou sans faire des erreurs dans une situation où le moindre faux pas peut aboutir à la perte de la relation de couple. Généralement, je propose un rituel de magie blanche pour redonner cette énergie nécessaire mais aussi afin de lever voile des incertitude du contexte et mieux appréhender la situation (la magie blanche est en effet une magie de révélation et de soin énergétique).

Dans un second temps, si les circonstances le permettent, une deuxième série de rituel spécifiquement de magie rouge (magie de l’amour, de la sexualité et des sentiments) exercera son emprise sur le mari (par exemple en nouant l’aiguillette, ce qui agira sur sa libido) mais aussi et surtout sur la rivale pour, disons le tout de go, lui lancer un sortilège afin de l’éloigner du couple et pour lui ôter toute prétention sur ce qui ne lui est pas légitime sous réserve d’aller plus loin avec un envoûtement plus dissuasif et offensif, tel un coup de semonce avant un bombardement. Il ne faut pas sous-estimer la puissance des magies rouge et blanche conjuguer pour défendre le couple, ce sont des travaux puissants avec des rituels d’une grande efficacité qui ciblent avec précision les problématiques trop complexes pour les résolutions habituels et profanes, autant donc les utiliser à raison et ici à bonne intention.

Mon activité professionnelle que j’exerce depuis de nombreuses années m’a permis d’aider des centaines de femmes et de sauver tout autant de couples dans des situations très diverses et parfois uniques où chaque contexte est primordial à décrypter pour ensuite agir à dessein avec les bons outils qui sont les miens, c’est-à-dire les bons rituels en magie blanche et magie rouge. Je conçois aisément qu’il n’est pas facile pour des personnes profanes en la matière de comprendre des actes aussi ésotériques que des travaux de magie avec des rituels mais l’efficacité de ces derniers finit par ôter l’incompréhension légitime de telles pratiques. Afin de mieux vous expliquer comment je travaille et si vous avez des question ou besoin d’aide, n’hésitez pas à me joindre directement au 06.34.48.95.33 (téléphone non surtaxé), ou bien à m’écrire depuis mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ne renoncez jamais à votre amour, défendez votre couple avec conseils avisés et les puissantes armes que je vous propose!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #sauver son couple, #Magie Rouge, #Rituel de Magie, #Magie Blanche Bénéfique, #désenvoûtement, #karma

En Amour comme au jeu d'échecs il paraît que la meilleure défense reste l'attaque, encore faudrait-il avoir ce que l'on appelle un "adversaire" en amour pour s'en protéger mais comme nous le savons l'adversaire signifie aussi celui que l'on nomme Satan dans la Bible et en général il ne dispense pas le bien puisqu'il est "mauvais" par nature. Satan est un grand corrupteur, il s'attaque à la chair qui est faible, à nos vices et à nos désirs pour nous tenter, il devient donc un réel adversaire de l'Amour car les tentations sont nombreuses, pour ne pas dire légions. Dans un registre moins charnu mais tout aussi dangereux et radical, un autre adversaire plus sournois et plus rusé, Lucifer, lui aussi est un corrupteur mais il s'attaque à nos esprits en les tourmentant par le mensonge et la calomnie, il est aussi un dissimulateur dans la pénombre de sa perfidie et sait a contrario éblouir pour aveugler et trahir, n'oublions pas qu'il est "l'étincelant", le porteur de fausse lumière, celui qui charme pour mieux dévoyer. La liste des entités négatives de haut niveau est longue, l'on pourrait ajouter Iblis "le désespéré" qui cherchera à vous emporter dans son abîme de tourments et de tristesse pour vous faire perdre espoir et vous détourner de l'amour en le troquant pour la haine, la jalousie et la vengeance. Nous retrouvons ne serait-ce que dans ces trois seules entités démoniaques presque la totalité des épreuves, des embûches ou des problématiques amoureuses pouvant atteindre le couple avec des subterfuges négatifs pour en détruire les liens mais les grandes lois nous apprennent que rien n'arrive sans cause et il en existe au moins quatre différentes qui sont susceptibles de croiser votre chemin et celui de votre partenaire pour vous séparer…

Tout d'abord, la première causalité un tantinet dangereuse, la plus courante lorsque l'on est en couple sera effectivement purement contextuelle, la tentation passe à votre portée et vous tombez dans le panneau, ou bien la routine s'installe et l'usure vient ronger un peu plus chaque jour les liens qui vous unissent. Dans ces situations l'on peut dire que l'adversaire c'est vous, vous luterez pour ne pas perdre votre couple en prenant de mauvais chemins qui se présentent à vous. L'on peut alors assez facilement comprendre que ce sont les "états de faiblesse" qui imposent une pression ou un stress pouvant vous faire chuter et dans ce cas il suffit de retrouver de l'énergie pour s'y opposer sereinement. Puisque nous devons parler de rituels pour nous protéger, ici ce seront avant tout des rituels de magie blanche pour rééquilibrer le manque d'énergie vitale tant psychique que physique et ainsi passer le cap haut la main. Il ne faut néanmoins pas trop attendre pour déceler cette potentielle faiblesse car plus le temps passe et plus vous pouvez vous décharger en énergie jusqu'à un point critique difficile à rattraper ultérieurement, en passant par la case dépression.

Deuxième cause: la jalousie et la médisance de proches ou de l'entourage. Un couple heureux entraîne toujours une force entropique inverse qui s'y oppose, d'autant plus que le bonheur est visible alors il attire à lui par sa clarté et sa brillance toutes les ombres au tableau, que ce soit les mauvaises pensées principalement ou les esprits parasites voulant se rassasier de ce nectar que représente l'amour et la réussite dans le couple. Nous reconnaîtrons qu'il y a une certaine perversité dans cette loi causale mais nous n'y pouvons rien changer sauf peut-être justement berner cette entropie par quelques rituels en magie rouge (magie de l'amour, des sentiments et de la sexualité) afin de contrer les effets négatifs voulant s'accrocher à tant de positivité. Les rituels de protection seront évidemment fonction des types d'attaques subies afin d'en cibler plus précisément les sources pour en renvoyer les méfaits. En général les personnes envieuses des couples heureux sont elles-mêmes malheureuses et rien n'est plus efficace que de leur apporter un bienfait sur un plateau pour aussi très simplement en flatter un ego revêche et tourmenté, parfois les solutions peuvent être d'une grande facilité. Afin non plus de ne pas nous tromper de cible, mieux vaudra aussi avant tout lancer un rituel de dévoilement en magie blanche pour éclaircir la la situation et agir dans le bon sens, ce qui de plus fera fuir les esprits parasites qui n'aiment pas être surpris sous les projecteurs d'une magie si lumineuse et protectrice.

Pour notre troisième cas les choses se corsent drastiquement car le couple est sous le coup d'une magie négative, d'un envoûtement provoqué par un sorcier à la solde d'une tierce personne qui vous en veut à un tel point qu'elle a engagé ce que l'on peut appeler un mercenaire expérimenté pour frapper votre amour avec les sortilèges et malédictions qui sont monnaie courante dans ces affaires de cœur où une sévère vengeance s'exerce ici à un niveau beaucoup plus élevé. En général ce type d'attaque est assez soudaine et puissante ou très surprenante pour ceux qui la subissent, ce qui donnera l'alerte qu'il se passe quelque chose de "pas catholique" si j'ose dire, en d'autres termes qu'une action invisible a forcé la porte de la maison pour y introduire le chaos et la désolation, parfois progressivement aussi, tout comme le poison ou l'acide, ce qui n'est qu'une bombe à retardement… Il est dommageable que la plupart des gens se sentent à l'abri de tels sortilèges en n'y croyant pas, ils perdent alors un temps précieux à chercher par eux-mêmes les causes des maux qu'ils subissent avec en plus l'impression d'en être eux-mêmes les auteurs, ce qui n'arrange rien. Il est évident qu'il ne faut pas attendre, il faut agir vite pour lancer un désenvoûtement avec la certitude que la magie qui s'opère sur le couple (ou sur l'un des deux conjoints) provient bien d'un sort, et en trouver la caractéristique précise pour s'y opposer. Encore une fois, dévoilement, protection, plus cette fois-ci un rituel de désenvoûtement spécifique avec retour à l'envoyeur pour lui montrer qu'il a été découvert. Ces opérations sont délicates et s'apparentent à du déminage, donc la plus grande prudence sera de mise et surtout une grande rigueur dans le suivi du déroulement complet jusqu'au dénouement.

Enfin, quatrième cause, la plus complexe certainement car aussi la plus déterminante puisqu'elle a comme source votre propre karma, et n'est pas toujours bien comprise ou même connue… Il faut savoir que vos relations amoureuses et tout ce que vous allez vivre en expériences sont soumis à la loi karmique qui s'avère être un redoutable comptable d'existence en existence, c'est-à-dire d'une vie à l'autre via le principe de réincarnation (ou transmigration des âmes après la mort pour renaître selon le cycle de la métempsycose). Ce sont en effet vos actions, vos pensées et vos paroles qui seront évaluées en bien ou en mal selon que vos intentions auront été bonnes ou mauvaises, selon aussi que les répercussions directes et indirectes l'auront été… Dans un tel processus, si complexe où de plus nous n'avons plus souvenir de ce que nous avons vécu précédemment dans d'autres vies, il est surprenant mais aussi implacable de devoir "rembourser" notre prêt karmique négatif (d'actions négatives passées..) dans cette vie présente. Dans l'autre sens aussi nous pouvons bénéficier d'une "chance" inexpliquée provenant d'un karma positif qui s'exprime, se "dépense" si l'investissement en vaut la chandelle. Vous aurez bien compris qu'un karma peut donc favoriser ou non votre couple, lui faire passer des épreuves, lui en éviter, ou bien tout simplement ne jamais vous faire rencontrer la bonne personne. Dans ce cas les rituels ne peuvent qu'arrondir les angles trop saillants et tenter de minimiser les potentielles embûches que votre karma vous présente comme la facture à payer sur-le-champ car "la maison ne veut plus vous faire crédit". Un rituel de magie blanche permet en général, si le karma le permet, de dévoiler cette problématique qui s'avère relever de la fatalité ou de la destinée. Il va sans dire que le karma se joue des esprits démoniaques qui sont ici libres d'exercer leurs talents, ils en deviennent alors les serviteurs involontaires, ou trop volontaires selon le rôle qu'ils auront à jouer, en qualité… d'adversaires.

Ne vous inquiétez pas trop sur ce dernier cas même s'il laisse réfléchir à un niveau métaphysique sur notre devenir, et notez bien que vous avez aussi des alliés, qu'on les nomme anges gardiens ou protecteurs, ils suivent pas à pas le fil de votre karma et jouent aussi leur rôle régulateur de filet de protection car on ne vous laisse jamais vous perdre totalement dans le néant de vos périlleuses acrobaties existentielles. Comme vous le voyez le couple est soumis aux contraintes karmiques des deux partenaires en plus de toutes les épreuves basiques à surmonter, des petites et grosses attaques de tiers, ou des ombres qui planent sur nous à la recherche de lumière. Afin de mieux comprendre l'ensemble des ces processus souvent invisibles, la magie nous aide via ses rituels à lever le voile et à mieux anticiper ce que l'existence nous propose. Dans le cadre de mon activité professionnelle avec les Connaissances ésotériques qui sont les miennes je vous propose mon aide si vous avez besoin d'éclaircissements ou la nécessité de résoudre au plus vite une problématique conjugale qui vous semble compliquée à surmonter seul(e). N'hésitez pas à me joindre sans engagement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien à me laisser un message depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous, je réponds à toutes les demandes d'aide notamment pour sauver les couples en difficulté. Je vous dis à très bientôt et sachez dès maintenant protéger efficacement votre amour avec le rituel qui lui convient!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Problème de couple, #retour affectif, #sauver son couple, #libre arbitre

"Protéger son amour pour ne jamais le perdre" était le thème de mon précédent article qui a suscité beaucoup de questions très intéressantes et je vous en remercie, aujourd'hui poussons la réflexion encore plus loin dans ses retranchements avec la plus délicate tâche de s'atteler au retour de l'être aimé tout en respectant le "libre arbitre" de chacun, surtout celui de la personne que l'on souhaite voir revenir mais aussi le sien car bien souvent l'on s'oublie soi-même dans les principes essentiels à suivre, soyons attentifs que pour aimer il faut déjà s'aimer soi-même et que pour respecter autrui il faut aussi disposer d'une certaine estime de soi pour aller au-delà et se dépasser "en l'autre". Comme toujours, les mots sont faciles à énoncer, à écrire ou à prononcer, les faits sont déjà beaucoup plus complexes à saisir dans leurs expressions intimes d'une réalité qui fait front, qui s'oppose, pour contrer notre harmonie et notre propre pensée. Mais n'est-ce pas là finalement le but ultime à atteindre que de joindre la pensée au verbe et celui-ci naturellement à l'action avec la conscience d'une sagesse aboutie dans cette transformation ainsi déclinée successivement? Une bien subtile transmutation positive qui ne laisse aucune faiblesse de l'esprit la ralentir, ni aucune ruse de l'intellect la détourner, et encore moins aucune tromperie spirituelle la corrompre. Pour y arriver et mieux en définir les aspects voyons comment de notre propre liberté vont naître les liens d'un amour sur le retour qui les accepte volontairement sans détour.

Vouloir le retour de l'être aimé lorsque celui-ci s'est éloigné c'est un peu aller à l'encontre d'un mouvement déjà engagé, par conséquent c'est aussi "de facto" une forme d'opposition à la volonté de liberté de l'être aimé qui désire se détacher pour suivre un chemin différent et sur lequel l'on se fait distancer. Laisser le Libre Arbitre de l'être aimé agir l'autorisera à prendre un itinéraire autre que celui dont on avait imaginé la route, mais cela ne signifie en aucune façon que le point d'arrivée soit différent pour chacun, même si aucun des deux ne le sait encore ou ne le pense vraiment dans de telles circonstances… Pourtant, le meilleur moyen de voir se réunir deux personnes éloignées à un moment de leur vie c'est de les faire se rejoindre à un croisement existentiel, tant spatial que temporel, ceci avec une  grande précision si possible, et cela s'appelle tout simplement une conjonction. Les conjonctions avec autrui arrivent tous les jours sans arrêt dès que vous êtes confronté à vos semblables, dans le travail, dans les loisirs, dans les tâches quotidiennes. Il est évident, puisque c'est d'actualité, qu'il ne faut pas "rester confiné" chez soi, encore que, maintenant l'on aussi peut assez facilement se retrouver "en conjonction" de manière totalement virtuelle avec une foule d'individus sans même avoir à bouger de chez soi! Mais la vraie rencontre se fait toujours "de visu" car seuls les miroirs de l'âme que sont les regards, même infiniment fugaces, peuvent déclencher la magie du rapprochement parfois pour la vie entière.

Les initiés savent qu'il existe des conjonctions très spéciales, elles sont de type karmique avec cette particularité de ne pas suivre la règle du Libre Arbitre de la personne puisqu'elles sont "programmées" quoique l'on fasse, c'est-à-dire que même en tentant de s'y opposer une personne sera d'une certaine façon contrainte par le flux existentiel de s'y conformer à un moment ou à un autre. Cet aspect complexe des choses n'est pas toujours compris et surtout accepté par la plupart des gens profanes en la matière qui pensent avoir totalement le choix durant leur existence, certes ils ont le droit de tourner à gauche ou à droite, d'aller tout droit et même de faire demi-tour, mais ce n'est pas eux qui ont tracé les routes ni placé les panneaux signalétiques à suivre… Cette petite parabole routière pour expliquer plus facilement que, de manière inconsciente, nous avons des expériences à subir, des missions à effectuer, et que dans cet ordre d'idées qu'importe que nous pensions avoir le "libre arbitre" pour avancer puisque nous devons simplement suivre une route qui se déroule devant nous selon une prédestination finale établie, avec effectivement le choix de quelques raccourcis pour certains se croyant plus malins ou de chemins des écoliers pour d'autres qui sont plus rebelles…

En amour il en va de même. Sauf que c'est encore plus compliqué puisqu'il faut être deux, ce qui multiplie tout autant les itinéraires et les orientations à suivre, avec évidemment très souvent des aspects karmiques dissonants, c'est-à-dire avec assez peu de conjonctions entre les personnes, d'autant plus si leurs destinées respectives n'ont pas le même but final… Mais en général, le "hasard" fait bien les choses, les personnes qui se rencontrent savent d'emblée par intuition amoureuse que les chemins se croiseront ou se réuniront en une seule et même voie pour aller dans le même sens. Par contre, les incidents de parcours sont néanmoins possibles et même parfois orchestrés karmiquement à l'image de tests existentiels à surmonter pour continuer la course. Sur ce point aussi beaucoup peuvent échouer et se perdre pour ne jamais se retrouver, cela fait partie du jeu, si l'on peut dire. Mais ceci laisse à espérer que lorsque l'être aimé s'éloigne il est tout à fait possible de croiser de nouveau sa route, encore faut-il avoir cette liberté d'esprit, ce Libre Arbitre qui permet d'entrevoir une solution, cette volonté intime de désirer cette rencontre, cette deuxième chance, cette conjonction importante. Notons de suite qu'il devra en être de même de manière réciproque.

Deux types de magie vont nous aider dans cette démarche de recherche de "conjonction". Déjà la magie Blanche afin de trouver en nous l'énergie suffisante et nécessaire afin de développer cette volonté et de l'assumer comme une possibilité réelle. Autrement dit: effectuer un rituel de rééquilibrage énergétique avec cette ouverture d'esprit renfoncée qui permet de dégager un horizon des possibles de manière plus claire. Ensuite, la magie rouge pour définitivement trouver la croisée des chemins et aller à l'essentiel de la relation dans un sens où le désir sera amplifié par une loi d'attraction bien présente avec un rituel ciblé dans cette direction, les corps et les esprits s'attireront pour de nouveau se rejoindre, et de manière symbolique ou plus triviale aussi fusionner par un acte d'amour, sexuel ou sentimental, voire les deux. La notion plus karmique qui peut se cacher sous cet angle apparemment dégagé sera aussi dévoilée par la magie blanche qui agit comme un révélateur, comme un phare qui ouvre la voie et signale que le cap est maintenu.

Agir sur le Libre Arbitre, déjà sur le sien, est une opération délicate surtout pour le profane qui n'a souvent aucune notion ésotérique ou symbolique, c'est d'ailleurs au praticien d'en expliquer non pas la technique mais les effets et les causes, de définir les grands axes avec les meilleurs rituels qui s'appliqueront à l'élaboration des travaux de magie, ceci de manière simple et claire avec évidemment les mots les plus appropriés. Pour ma part, j'essaie comme toujours d'allier la psychologie à la maîtrise de mon savoir-faire ésotérique afin d'expliquer non pas mon métier mais en quoi il va pouvoir aider la personne qui me consulte et qui cherche avant tout une solution viable et ciblée pour sa problématique amoureuse, et pas une explication hermétique qui ne lui servira à rien dans sa situation… De même, la phase de création d'un point de conjonction (avec l'être aimé) reste complexe à expliquer et ne sera pas une nécessité, seule l'augmentation du désir et de la volonté de créer cette conjonction et donc de retrouver cet être aimé devront être l'objectif principal à suivre et à encourager. Enfin, parfois les aspects karmiques que j'ai expliqués précédemment pourront être abordés si néanmoins ils interfèrent directement dans la bonne marche des travaux et permettent de dégager d'autres options plus en accord avec le parcours à emprunter.

Comme nous le voyons, le tout premier libre arbitre qui s'exprime via un choix décisif permet à la personne qui veut résoudre sa problématique amoureuse de trouver l'impulsion nécessaire pour consulter et se faire aider. Il est parfois difficile de passer ce cap mais il est ensuite tellement satisfaisant de se voir épauler dans des situations où seul(e) l'on ne peut que tourner en rond alors que des solutions existent en sortant enfin d'une inertie trompeuse. En qualité de praticienne professionnelle j'apporte ces solutions lors des consultations que je propose avec une méthode et un savoir-faire basés sur nombreuses années d'expérience en ayant été confrontée à des situations très diverses et spécifiques. Vous avez besoin d'aide ou vous désirez me poser une question? Si oui alors n'hésitez pas à me joindre très simplement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien à me contacter par écrit depuis mon formulaire qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Sachez suivre votre Libre Arbitre pour vous engager sur la voie de la résolution et non sur celle de l'enlisement, je vous dis à très bientôt!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Amour Magie Noire, #Problème de couple, #rituels amour, #sauver son couple

Retour affectif et magie noire, voici presque deux contraires qui ne devraient pas se rencontrer, l'un, rituel ayant pour but de réunir, l'autre, une magie destructrice semant le chaos. Alors pourquoi vouloir les rapprocher s'ils ne semblent assurément pas ou si peu compatibles, pourquoi y voir une porte ouverte sur d'éventuelles solutions là où des problèmes plus sombres encore pourraient surtout advenir par une telle incertaine audace? N'oublions pas que ledit rituel de retour affectif est issu d'une magie bien plus colorée et généreuse puisque c'est bien de la magie rouge dont il s'agit, qu'elle se fixe des buts louables en ciblant les sentiments, le désir commun, la sexualité et d'une manière générale l'Amour pour en restituer la flamme. Dans un grand nombre de mes articles je fais même la part belle à la rayonnante magie blanche afin d'apporter l'énergie nécessaire aux travaux pour en ôter toute malveillance via sa qualité protectrice et sa propriété de divulgation des choses cachées, alors pourquoi se tourner vers la magie noire si difficile à maîtriser et si dangereuse dans son application, surtout dans le domaine de l'Amour?

Tout d'abord sachons que l'Amour n'est pas toujours porté par une quête si lumineuse, cet Amour glorifié par tous s'avère la plupart du temps envahi par les tourments de la passion et par ses excès qui attirent la jalousie, le doute et de maladives mélancolies poussant progressivement vers une profonde et sombre dépression. Par conséquent regardons bien en face mais aussi côté pile cet Amour qui joue sur les deux tableaux, sur l'attirance et le bonheur mais aussi sur l'envers du décor plus ténébreux que l'on veut occulter par définition pour s'en éloigner. Ne dit on pas que le bonheur des uns fait le malheur des autres, en Amour cela est d'autant plus le cas si vous en êtes "victime" et pris dans ses tristes affres. Il est évident que celui ou celle qui cherche le retour affectif du conjoint ou du partenaire se voit dans une position moins brillante qui confine toute idée ou attitude à la noirceur de la situation et à l'angoisse du lendemain sans l'être aimé, alors c'est de cette trame sombre qu'il faut sortir pour recouvrer la lumière de l'Amour positif et non rester dans les profondeurs de l'inertie qui fige l'instant dans une sorte d'infini supplice.

La magie noire, et je l'ai très souvent répété, n'est pas à proposer ni même à exprimer à la légère tant sa puissance peut nous échapper à chaque instant et causer de nombreux dommages collatéraux, pour autant cette puissance destructrice peut devenir appropriée dans certains cas ultimes afin justement de s'attaquer aux maux eux-mêmes qui se seraient installés dans un contexte figé, dans cette inertie de l'âme en souffrance qui ne peut plus sortir de son état de prostration et d'auto-destruction. Lorsqu'un mur se construit autour de vous et que la lumière n'entre plus, alors détruire ce mur devient une nécessité et une délivrance, il en va de même des maux de l'Amour, de ces étouffantes scories noires, qui peuvent ainsi être refoulés au loin et expulsés d'un quotidien devenu un enfer. Par conséquent se priver d'une telle force, même si elle se veut négative à la base, peut devenir une arme salvatrice contre d'autres aspects délétères en présence et ainsi les annihiler pour un résultat global positif, c'est ici une loi ésotérique qui s'applique: le mal contre le mal devient un bien.

Bien entendu, utiliser la magie noire à tord et à travers serait une aberration et une grave erreur, ce ne sont que quelques cas ultimes, où la douleur l'emporte et où le bonheur semble s'éloigner en ne laissant que la désolation, qui justifieront alors une telle utilisation dans un cadre extrêmement singulier avec de grandes précautions à prendre, un renfort de protections et surtout un terrain propice à recevoir cette puissance pour qu'elle s'exprime avec le résultat espéré. Dans quels cas justement opérer de tels travaux avec ce type de soutien proportionné et encadré de la magie noire? Principalement lorsque la trahison, le malheur et la destruction ont été semés volontairement, alors de l'ensemble de ces maux la magie noire peut se nourrir sans vergogne pour renverse la situation, pour casser ce mur d'isolement et faire entrer de nouveau la lumière sans pourtant l'avoir consenti directement, mais uniquement par contrecoup. La dynamite est extrêmement dangereuse, pourtant c'est grâce à elle que l'on doit les plus grands travaux des hommes, les plus hautes constructions avec les matériaux appropriés, les plus longs tunnels du monde pour relier les nations; il en va de même de la magie noire si l'on sait l'utiliser à dessein et dans des contextes très spécifiques.

Par contre ne me proposez pas d'utiliser la magie noire, je me refuse à toute sorte de pression lorsque les conditions ne sont pas réunies pour que cette magie qui sent assurément le soufre fasse partie des travaux que j'exerce habituellement, en d'autres mots les magies rouge et blanche sont déjà explorées avant toute chose afin d'en vérifier l'efficacité selon le contexte et les situations de chacun. La magie noire est à l'image de cette dynamite précitée, elle ne peut que détruire ce qui peut être un obstacle négatif afin de justifier que l'on fasse appel à elle, et uniquement dans cette perspective où la fin (positive) autorise son utilisation explosive. Ce n'est qu'après une étude précise de la situation d'une personne demandant de mon aide que je m'engage sur le type de travaux à entreprendre tout en expliquant que la magie seule ne peut rien si elle n'est pas portée par une volonté claire et constante de vouloir trouver une solution positive, auquel cas les rituels ne peuvent aboutir à des résultats qui ne seraient pas le reflet de ce qui est ardemment souhaité. En ce qui concerne le rituel de retour d'affection, c'est-à-dire le retour de l'être aimé pour sauver son couple ou sa relation amoureuse, il en existe de très nombreux, chacun spécifique aux situations et contextes en présence, par conséquent l'étude initiale demeure d'une grande importance pour choisir le type de travail à effectuer ainsi que l'évolution à entrevoir en temps réel.

Comme d'habitude je réponds personnellement à toutes vos questions ainsi qu'à vos demandes d'aide en ce qui concerne les solutions à apporter aux problématiques amoureuses souvent complexes que vous rencontrez. N'hésitez pas à me joindre très simplement sans engagement par téléphone pour en discuter au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) afin de voir ensemble si des travaux peuvent vous apporter une solution efficace, de même vous pouvez m'écrire via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous pour m'expliquer votre situation dans le détail ou plus précisément, je réponds à tous les messages complets et clairement exprimés. Je vous dis à tout de suite ou à très bientôt pour en discuter!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #couple, #sauver son couple, #rituels amour

La peur de "l'engagement amoureux" est une problématique complexe qui demande une explication plus approfondie tant elle représente un réel frein non seulement à la relation naissante à proprement parlé d'un point de vue générique mais aussi à la phase plus avancée de l'accession au statut de couple ou par la suite à son maintien stable et développement harmonieux. Ces différentes étapes et points sont à définir un peu plus dans le détail afin d'en comprendre la ou les sources qui pourraient contrecarrer une relation amoureuse en devenir ou bien déjà établie. D'une manière générale ce sont plutôt les hommes qui auraient cette tendance forte à vouloir (ou pouvoir) beaucoup moins s'engager mais les femmes aussi seraient aussi dans ce cas pour des raisons bien différentes qui seront importantes à développer plus en avant. Sans vouloir non plus tout rejeter sur les personnes impliquées dans la relation, il faut aussi émettre l'hypothèse basique que tout simplement la relation telle qu'elle se présente dans un contexte défini ne puisse pas être viable pour de multiples raisons parfois très discutables mais potentiellement objectives (incompatibilité de caractères, des milieux socioprofessionnels trop éloignés, ou parfois même les familles réciproques qui s'y opposent…). Enfin une question fondamentale se pose alors: l'amour doit-il être ou est-il toujours le plus fort quelque soit les obstacles ou embûches qui se dresse devant lui?

Dans les rapports humains c'est avant tout la volonté d'approcher autrui qui va déclencher la possibilité ultérieure d'un affect positif ou négatif, puis effectivement viennent s'installer des relations plus ou moins fortes dans la durée, ou de manière plus rapide par exemple dans l'hypothèse du "coup de foudre", lequel accélère le processus d'affinité aboutissant à une relation amoureuse hâtive. Notons en aparté que l'inverse peut aussi arriver, qu'il arrive que des personnes se détestent presque instantanément mais ceci n'est pas à l'ordre du jour dans cet article… En ce qui concerne plus précisément le coup de foudre, il est à craindre que celui-ci n'apporte finalement que son lot de désillusion et de quiproquo passée la phase d'attraction la plus haute (sous-entendu sexuelle) pour retomber assez bas lorsque la raison ou les affinités réciproques commencent à se dévoiler après coup. Dans cette dernière perspective je préfère caractériser de suite le coup de foudre comme n'étant pas de l'ordre de l'engagement amoureux strict et durable, il est en effet préférable de privilégier la grande majorité des autres attractions amoureuses qui ne sont pas de cet ordre que je conçois plutôt comme une sorte de précipitation des sentiments induite par une sexualité instinctive (ayant "pris le pouvoir" de décision de manière temporaire). Ce qui nous préoccupe pour notre sujet au contraire s'établit assurément dans une certaine durée, de celle où la décision de l'engagement est contrainte par des forces antagonistes qui s'y opposent, parfois qui l'emportent, parfois qui ralentissent le processus et parfois qui perdent la partie en laissant l'engagement prendre le dessus.

Mais la vraie question réside dans le pourquoi d'une telle indécision ou d'un renoncement à vouloir vivre pleinement avec la personne aimée, en d'autres mots à vouloir "être en couple". Comme je l'ai signalé précédemment, il y a deux typologies à étudier selon que l'on soit un homme ou une femme. Pour les hommes l'engagement se conçoit principalement comme une perte de liberté face aux opportunités sociales qui sont implantées schématiquement pour leur genre avec comme stéréotype le mâle alpha dirigeant une meute de femelles, c'est lune forme du syndrome du harem qui étant le champ d'action amoureux à plusieurs femmes, ou du moins de cette volonté de garder cette liberté de pouvoir choisir «ad vitam» entre plusieurs femmes en même temps. Il est évident que dans la réalité les fantasmes des hommes associés à cette vision sont largement aplanis par la réalité et réduit leurs ambitions. Malgré cette réalité réductrice il n'en reste pas néanmoins une volonté de persister dans cette direction en ne voulant pas perdre cette liberté même si celle-ci est dans les faits une totale virtualité à notre époque. Ceci étant, les hommes ont toujours cette réticence à s'engager et ce sera donc principalement aux femmes de les décider ou de les convaincre (pour ne pas dire les forcer un peu, nous verrons comment…).

Pour les femmes c'est une tout autre orientation, la plupart du temps elles ne veulent pas s'investir dans une relation parce que tout simplement elles n'envisagent pas la personne comme étant la bonne, que ce soit aux niveaux des sentiments ou du physique, ou sur d'autres critères plus personnels qui ne sont pas jugés comme compatible avec la vie en couple qu'elles désirent (ou fantasme aussi, à cause du mythe du "prince charmant" parfait qui n'existe pas !). Il existe une autre situation plus spécifique qui les empêche de s'engager avec un homme, celle d'avoir une vision faussée de la relation avec un homme à cause de leurs histoires passées, de leurs échecs amoureux précédents ou parfois aussi de l'archétype du père qui resurgit comme une image trop négative ou trop idéalisée face au prétendant, lequel est soit perçu intrinsèquement comme négatif comme figure de cette masculinité rejetée au plus profond d'elles, soit au contraire "pas assez bien" en comparaison au père idolâtré qui s'apparente au "roi exclusif".

Comme je l'ai dit, ce sont avant tout les femmes qui décident de former le couple, les hommes se proposent les femmes disposent. Par conséquent ce sera aussi à leur initiative presque exclusive d'en persuader le conjoint potentiel qu'il est l'élu unique et désirable, qu'il sera parfait pour la future famille, puisqu'ici le couple s'apparente principalement à la famille en devenir dans l'esprit des femmes, avec la potentialité calculée que l'homme choisi sera le meilleur pour ce faire. Les femmes ont de très nombreux atouts pour "forcer la main" dans le domaine amoureux, notamment en première arme d'attraction massive: le sexe, ce qui de plus contentera l'homme sans aucune restriction sur la méthode, bien au contraire. En second lieu les hommes sont sensibles, ou, mais pas comme les femmes en matière de sentiments, non, ils sont sensibles à leur Ego, donc aux compliments et aux flatteries. Ils seront donc le plus heureux d'apprendre qu'ils sont les meilleurs, les plus beaux, les plus intelligents et les plus performants. Ne pas abuser tout de même de ce stratagème qui peut avoir son revers regrettable: qu'ils le croient trop. En général ces deux méthodes conjuguées suffisent prendre l'ascendant et à forcer un engagement en donnant un peu de sa personne, avec une pointe de ruse pour la bonne cause.

Évidemment, tout ceci ne fonctionne pas s'il advient une rivale dans la belle histoire d'amour car celle-ci pourrait bien avoir les mêmes plans et aussi les mêmes méthodes… Dans ce cas d'autres méthodes plus ésotériques seront efficaces, de l'ordre du rituel, des actions cryptées ou subliminales, de la haute psychologie comportementale pour faire levier et se place en première position en écartant la "concurrence amoureuse". Ces méthodes sont complexes et surtout se trouvent contraintes par le contexte en présence ainsi que par la psychologie des protagonistes. En qualité de praticienne j'exerce à titre professionnel ces méthodes afin de débloquer des situations où effectivement un homme ne s'engage pas alors qu'il suffirait parfois d'un rien (néanmoins très spécifique) pour qu'il le fasse. Dans cette perspective, si vous avez besoin de mon aide n'hésitez pas à me contacter pour en discuter de vive voix au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien pour me contacter par écrit (je réponds à tous les messages) depuis mon formulaire de contact qui s(ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à tout de suite pour appliquer rapidement la bonne méthode pour l'emporter dans cette bataille amoureuse qui demande une ferme volonté associée à une analyse pointue!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

1 2 > >>

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog