Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

La magie aide à retrouver l'amour et l'affection de votre partenaire via des rituels magiques efficaces pour un résultat optimum et rapide.

harmonie couple

Les relations de couple sont souvent complexes et il est vrai que les femmes abordent la relation sous un angle beaucoup plus possessif que les hommes, pour autant ce type d’amour conjugal n’est-il pas aussi parfois une source de problèmes potentiels ou est-ce plutôt une sorte de garantie de voir les liens amoureux ne jamais se relâcher avec cette certitude d’une pérennité au long cours, d’un équilibre solide et, d’une certaine façon, d’une harmonie réelle? C’est ici toute l’ambiguïté qui émane des couples, celle de promouvoir et d’espérer une très forte proximité, physique, intellectuelle et spirituelle tout en respectant aussi une certaine liberté de mouvement à chacun, une singularité difficile à cerner ou à mettre véritablement en oeuvre pour ceux qui aimeraient adopter cette double attitude louable en théorie, plus complexe à mettre en pratique. Mais n’oublions jamais qu’il n’existe pas non plus qu’une seule catégorie rigide et monobloc de couples, qu’ils évoluent selon des contextes et des histoires qui sont propres à chacun des partenaires pour en plus évoluer au cours du temps selon des paramètres extrêmement différents. S’en dégage-t-il néanmoins une règle d’Or, des pistes à suivre ou bien des recettes magiques? C’est ce que nous allons tenter de voir ensemble, et peut-être continuer l’analyse et la discussion au-delà de cet article (vous pourrez proposer votre point de vue ou bien me poser des questions et soumettre aussi vos problématiques, voir en fin d’article pour me joindre).

J’ai d’emblée commencé par différencier assez rapidement les attitudes des hommes et des femmes, car il est vrai que ce sont avant tout elles qui se préoccupent fort de ce que l’on peut nommer la "structure du couple" afin d’en améliorer le fonctionnement, si tant soit est que l’on peut y voir une machinerie complexe digne de l’horlogerie d’une montre de grande qualité, avec ses mouvements internes, sa capacité à afficher sans faille le tempo et l’impératif devoir d’ajuster très régulièrement le remontoir pour faire repartir le mécanisme sur sa sereine lancée. D’ailleurs le titre de cet article ne laisse aucun doute, ce sont les femmes qui désirent le plus voir le regard de leurs compagnons respectifs se poser sur elles, et uniquement sur elles seules… L’on perçoit alors effectivement en quelque sorte une peur sous-jacente, mais à peine voilée, voire entretenue sciemment, de "perdre de vue" ce regard amoureux et complice ou bien qu’il ne s’égare vers d’autres horizons comme le tumultueux miroir aux alouettes, ce qui présuppose avec certitude l’omniprésence calculée d’une pointe active de jalousie dans cet amour duquel l’on tient avant tout à sa stabilité, à sa force et à sa cohésion.

Serait-ce que les hommes n’en sont pas aussi conscients, qu’ils ne veillent pas à cette stabilité si importante dans le couple et au danger de potentielles "divagations" ou d’éventuels relâchements? L’on pourrait se poser la question assez posément avec philosophie plus qu’avec la face plus tranchante et acerbe de la psychologie, laquelle ne laisse que peu de chance quant à la réponse: qu’un couple est formé par deux individus qui tiennent tous les deux à "composer de concert" la même partition afin d’échanger l’attraction continuelle et renouvelée d’une mélodie harmonieuse, afin encore, de former ce "couple moteur" qui fait avancer dans une seule direction les deux pièces principales d’un même véhicule en mouvement. L’on voit ici le risque qui se profile d’envisager que la machine ne se grippe (sans Covid, quoi que…) et ne se retrouve en position de complète inertie à force de trop de stabilité, de trop d’habitudes prises au fil des ans, de cette si dangereuse routine qui peut aussi réduire lentement à néant tant d’énergie mise en commun et de chemins parcourus ensemble côte à côte. De tout ceci les femmes en ont assurément fortement conscience, de tout ceci peut-être que les hommes n’en ont qu’une idée bien plus abstraite ou plus superficielle.

Mais ne jetons pas la pierre aux hommes qui sont, quoi qu’on puisse faire ou penser, la clef de voute du couple au même titre que leur alter ego féminin (pour les couples hétérosexuels). Par conséquent voyons plutôt le bon côté des choses, celui que les femmes peuvent ainsi compenser cette attente du couple dans sa représentation idéalisée et jouer ainsi la complémentarité nécessaire qui fait défaut chez les hommes, ce sont donc bien selon moi les femmes qui sont les garantes de la cohésion conjugale et qui veillent avec ferveur et assiduité à la bonne marche du duo. Même les hommes en sont sur ce point pleinement conscients et ils ne le revendiquent pas haut et fort, ils s’accordent cette faiblesse afin d’en faire bénéficier la contrepartie forte aux femmes, une charge et une responsabilité qu’ils leur délèguent en toute connaissance de leurs propres capacités à ne pas pouvoir ou savoir eux-mêmes s’y investir pleinement. Alors, nous pouvons donc tous penser avec justesse qu’il est légitime qu’en retour les femmes désirent ne voir dans les yeux de leurs maris qu’un seul et unique regard qui se pose sur elles avec la certitude qu’elles ont bien la responsabilité du couple et de son harmonie.

La charge de "renforcer la relation de couple" ou du moins d’en garantir la cohésion durable et équilibrée revient aux femmes et ce sont elles qui viennent le plus souvent, pour ne pas dire en grande majorité, pour m’exposer les problématiques qui pourraient nuire à la relation en vue de trouver des solutions efficaces et ciblées. Certains hommes viennent aussi et me contactent, ils sont conscients de ne pas avoir assez agi dans le sens de ce renforcement pour demander des conseils pour le faire ou pour susciter chez leur femme une volonté plus grande de prendre légitimement cette prérogative qui leur revient naturellement comme attendu. Dans tous les cas ou presque, les hommes sont d’ailleurs dans cette attente que les femmes prennent les devants pour trouver des solutions lorsqu’il y a un problème de couple, c’est bien qu’il y a une préséance à les laisser user de ce "pouvoir". Ce dernier mot est très important et n’est pas un abus de langage ou une exagération, ce "pouvoir" délégué aux femmes dans le couple permet en théorie et à juste titre de sortir la relation de toutes embûches et de toutes dérives négatives, pourtant parfois le contexte peut s’y opposer ou bien affaiblir ponctuellement ce pouvoir pour de multiples raisons ou dans certaines circonstances…

Afin "d’user de pouvoirs" et de celui-ci en particulier, évidemment sans en abuser, les initiés savent qu’il faut disposer d’une denrée précieuse et ceci durablement en toute occasion: une énergie à la fois vitale et spirituelle positive. Or, n’est-il pas arrivé à chacun et chacune d’entre nous d’avoir ces passages à vide ou d’entrer dans une phase plus ou moins négative pour perdre cette énergie ou bien l’affaiblir un tant soit peu? Bien entendu oui. Et c’est alors dans ces circonstances précises que viennent alors se greffer immédiatement les problèmes dans un contexte devenu moins favorable à soi-même et par ricochet à la relation de couple. Les praticiens savent qu’il n’y a pas de fumée sans feu, et que ces baisses d’énergie peuvent avoir des origines plus ésotériques que fortuites, de celles qui peuvent provenir d’un environnement apte à drainer des entités dites parasites ou énergivores. Seuls certains rituels "ésotériques", pour ne pas dire "magiques", sont susceptibles de repousser de telles entités et de restituer un taux d’énergie de nouveau optimum. L’on parle alors de travaux de magie blanche, une magie de soin, de protection et de dévoilement. Ce type de travaux est en mesure de rééquilibrer durablement non seulement l’énergie vitale et spirituelle de la personne qui consulte, mais aussi indirectement de redonner au contexte du couple une harmonie qu’il avait perdue.

À chaque couple, à chaque personne et à chaque situation et contexte viennent s’imbriquer des paramètres uniques qui déterminent le niveau et l’orientation des travaux à effectuer avec les rituels les plus adaptés, c’est pourquoi il est nécessaire de bien analyser ces éléments en amont afin de faire les bons choix et les bonnes actions, notamment si le couple est en danger. Si vous aussi avez un besoin de conseil ou d’aide, je suis présente pour répondre à vos questions. Vous pouvez me joindre pour ce faire au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact (je réponds à toutes les demandes formulées clairement). Pour m’écrire merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous, je vous dis à très bientôt et sachez qu’il n’est jamais trop tard pour renforcer votre relation de couple ou bien pour le sauver d’un contexte défavorable, mais il ne faut évidement pas attendre la dernière minute pour agir!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Attention ! Cet article ne promeut en aucun cas la Magie Noire comme solution unique et universelle à tous vos problèmes, bien au contraire, et même les professionnels avertis vous assureront que recourir à la Magie Noire s'avère être extrêmement dangereux, pratiquement incontrôlable et infiniment complexe… Pour autant, nous verrons que dans certains cas précis l'apport d'une parcelle de magie noire peut paradoxalement modifier des travaux en cours avec d'autres rituels pour les rendre plus spécifiques et efficaces dans des contextes précis. Rappelons aussi rapidement, pour ceux qui ne connaissent pas les typologies en magie, qu'il existe principalement trois grandes familles de rituels pour des domaines définis (bien que souvent complémentaires): la magie blanche qui axe son principe actif sur l'énergie, la protection, la révélation et le soin, puis nous avons la magie rouge dont le domaine s'apparente génériquement à celui de l'amour sur: le désir, la libido, les sentiments, la sexualité, l'attraction. Enfin, la Magie Noire, très spéciale dans son mode presque unique qui se caractérise par l'apport de chaos, d'entropie et de désordre, par la destruction ou la déconstruction. Avec ces trois orientations les praticiens peuvent agir dans presque toutes les situations durant des travaux de magie qui généralement s'entremêlent avec différents rituels complémentaires (ou parfois intermédiaires ou même contraires, selon…).

Vouloir simplifier ici l'action des différentes magies serait très réducteur car ce ne sont finalement que des conventions, et le fait même de pouvoir "mixer" des rituels ou d'en associer les spécificités permet de s'ajuster au plus près d'une demande ou d'un contexte précis en la matière, donc notez bien que des travaux de magie ne sont pas "calqués" uniformément pour tous mais au contraire générés de façon unique pour chaque cas et chaque personne. Avec cette première petite mise au point nécessaire, chacun comprendra aisément que les rituels "tout fait" dont on peut voir les listes sur des sites internet ne considèrent pas cet ajustement contextuel et cette essentielle différentiation que chaque personne est unique avec sa problématique qui l'est tout autant. Ce qui nous amène directement à la tenue des travaux qui se doit donc aussi de suivre les variations de cette même problématique sur la durée tout en maintenant les rituels actifs avec les bonnes orientations du moment, voire avec des rituels complémentaires pour renforcer leur action ou parfois les modérer si besoin à certains moments précis. Le praticien initié sait, contrairement au profane, à quel moment le rituel est plus prolifique dans ses résultats et à quel moment il l'est moins, il sait aussi parfaitement changer de rituel si nécessaire en cours de chemin ou bien en réorienter les objectifs et les cibles.

En ce qui concerne plus précisément les problématiques amoureuses, c'est-à-dire la plupart du temps les "problèmes de couple" ou bien les rencontres et relations qui suivent la loi d'attraction, l'on sait qu'il faut à la base utiliser des rituels de magie rouge pour agir en conséquence de manière efficace. Mais parfois cela ne suffit pas et comme je l'ai dit précédemment l'on peut (et doit) souvent panacher des rituels de différentes magies pour cerner le problème et mieux agir sur celui-ci. C'est tout à fait le cas d'école de la Magie Rouge qui s'adosse très souvent à la magie Blanche pour préciser le contexte (par dévoilement) ou pour redonner une part de ressource vitale (par apport d'énergie) dans les cas d'abattement, de perte d'estime de soi ou de doute de la part du consultant. Savoir jongler intelligemment avec les divers rituels est un métier passionnant dont personnellement je ne me lasse jamais, surtout quand les résultats finissent par arriver afin de concrétiser un objectif ou un but recherché. C'est dans ce sens que la Magie Noire peut éventuellement être utile (alors que généralement une personne sensée ne l'utilise pas…). Apporter une teneur sombre ou sulfureuse issue de la Magie Noire à des rituels de magie rouge peut sembler irrationnel et dangereux au premier abord mais dans quelques cas les inconvénients de cette magie destructrice sont de avantages à mettre en avant, notamment s'ils sont bien encadrés ou encapsulés dans d'autres "rituels maîtres".

Ainsi, en Magie Rouge il n'est pas rare comme je l'ai souligné d'ajuster ou de clarifier avec des rituels de magie blanche mais aussi de fortifier ou de bousculer un peu les travaux avec un apport de magie Noire. Une petite explication s'impose avec un exemple simple et limpide: vous voulez construire une nouvelle maison sur un terrain déjà occupé par une ruine, alors vous allez détruire cette ruine pour accéder à l'emplacement… Il en va exactement de même dans certains contextes en Magie Rouge où l'on doit savoir écarter, détruire ou raser une part des fondations ou des murs porteurs de la problématique pour mieux gérer la reconstruction de l'amour que l'on conçoit. De même, pour rompre une inertie ambiante (rien ne se passe, ou bien rien ne bouge vraiment) alors insérer une parcelle de Magie Noire dans les travaux avec les autres rituels permet d'enfoncer les portes closes et d'accélérer le rythme en ajoutant un peu de chaos dans ce trop-plein figé d'inertie ou de "semblant d'équilibre". Le paradoxe est donc ici, de voir que l'apport de destruction devient une chance là où habituellement l'on recherche l'harmonie à tout prix, car rien dans ce monde n'existe sans les deux polarités, négative et positive, l'une étant utile à l'autre et inversement, le tout est de bien savoir quand et comment faire, ainsi qu'avec qui ou pour quoi exactement. Ces questions sont bien évidemment au préalable à se poser avant toute expérimentation "in vivo", avec l'accord éclairé de la personne qui consulte pour bien lui expliquer le pour et le contre.

Le "pour et le contre", justement sont indissociables si l'on cherche à insérer un "brin ajusté et ciblé" de magie Noire dans les travaux pour les "dynamiser" (et ne pas les dynamiter…), car il y aura toujours des contreparties à gérer, des bonnes et d'autres qui le sont moins, à chacun de juger selon son libre arbitre si cela en vaut la chandelle. Pour ma part l'utilisation modérée de la Magie Noire m'a permis dans bien des situations d'obtenir d'excellents résultats en terme de renforcement des rituels de Magie Rouge que je pratique principalement, tout en sachant que si l'on ajuste et "encercle" cette magie noire de manière correcte dans les travaux alors l'on s'abstient de voir venir de gros inconvénients, tels par exemple ces fameux chocs en retour qui sont considérablement amoindris ou détournés, pour ne pas dire imperceptibles car sublimés et bien intégrés par les autres magies. Reste tout de même à ne pas systématiser cette pratique d'insert de magie noire dans les travaux puisque ce sera en toute fin utile et en dernier recours que l'on se tournera vers cette complexe et néanmoins délicate opération.

J'espère avoir répondu à ceux qui me posaient la question qui est inscrite dans le titre de cet article, et je suis à votre disposition pour d'autres de vos questions d'ordre ésotérique ou bien personnelle qui vous touchent pour trouver des solutions ensemble. Pour ce faire vous pouvez me joindre comme d'habitude par téléphone au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous (je réponds à toutes les questions si j'ai les éléments précis et complets dans votre message). Je vous dis à très bientôt et j'espère que vous envisagerez l'année 2021 qui s'annonce avec plus de dynamisme constructif que celle qui vient de s'écouler de manière "confinée", et ceci avec l'amour comme objectif d'harmonie et de développement personnel positif!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #harmonie couple, #libido sexualité, #magie d'amour, #rituel d'amour, #régénération, #sauver son couple

L'amour comme seul objectif, l'amour fort et unique, faut-il tout accepter par amour? La réponse pourrait sembler acquise et évidente mais l'amour n'est-il pas universel par nature dans sa quintessence même et le vouloir unique et centré n'est-ce finalement pas une restriction de ce qu'il représente avec cette vision d'un enfermement au risque de se perdre soi-même? Deux questions assez simples qui tombent sous le sens et élargissent la notion même d'amour qui se doit d'être précisé, voire plus conceptualisée pour ne pas en faire un mot passe-partout qui ne signifie plus rien. Dans la réalité l'on ne peut que difficilement tout donner à l'être aimé de manière unilatérale sans qu'il y ait au moins un retour équivalent pour trouver une harmonie véritable. En perspective, c'est ici à la fois l'enjeu et le risque, de voir son amour briller en se consumant sans en recevoir aussi la lumière de l'autre dont émane ce même rayonnement amoureux comme un miroir bénéfique. L'un appelle l'autre et inversement, tout comme une réaction en chaîne où l'amour de l'un apporte l'énergie à l'autre et réciproquement. Il était important de redonner cette définition équilibrée que certaines ou certains auraient pu oublier, aveuglés par tant d'attraction et de don de soi alors que parfois il faut aussi savoir garder un "amour propre", garant de sa propre confiance en soi afin de pouvoir plus librement aimer.

Et c'est une notion fondamentale que la confiance afin d'aimer, non seulement la confiance en l'autre afin d'écarter toute trahison d'un amour partagé, mais aussi la confiance en soi, elle est plus que nécessaire pour ne pas dépendre de ce que l'on donne à autrui comme seule source de réconfort, car l'amour n'est pas un prétexte ou un palliatif à ses propres manques, il est un partage dans la complémentarité, il est une correction de soi par le perfectionnement, il est cet échange de chaleur humaine sans qu'il y ait néanmoins totale fusion et abandon de soi. Il y a donc forcément au bout du compte une évolution positive de soi via autrui et non un appauvrissement de par lui avoir trop donné de soi au détriment de ses propres possibilités ou ressources. Dès lors, vouloir "tout donner par amour" devient suspect car cela implique sa propre dissolution dans l'autre, son propre anéantissement programmé si l'on s'oublie soi-même dans l'amour. Vouloir aimer autrui n'est pas une perte de son propre Ego, c'est l'acceptation de l'Ego de l'autre pour rééquilibrer le sien et que les deux se trouvent aussi en bon équilibre.

Il n'y a pas dans ces propos une volonté de réduire l'amour à une sorte d'échange comptable, c'est au contraire uniquement dans la sensation que l'amour est bienfaisant pour les deux partenaires que celui-ci pourra perdurer sans danger et entraîner une évolution nettement positive pour les deux. Il faut donc se méfier des amours trop exclusifs, trop dépendants et trop puissants qui s'éloignent de cette harmonie. Est-ce pour autant qu'il faut éviter la passion? Non si celle-ci est partagée et si elle apporte l'étincelle d'un amour durable qui saura s'en satisfaire pour allumer un brasier plus serein par la suite. Car la passion est dévoratrice, elle déstabilise et ne joue pas le jeu de l'harmonie pérenne, elle consume jusqu'à la dernière braise pour ne laisser derrière elle que la cendre refroidie d'une relation éphémère. Transforme la passion des débuts en un grand feu plus stable semble assez juste et sage à tous ceux qui auront eu cette expérience, parfois fugitive et perdue, parfois plus durable si elle a su prospérer sur un terreau plus fertile, car l'amour se cultive, la passion ne fait que récolter sans rien planter.

Alors, sur ces quelques mots pour justement planter le décor, l'amour doit-il soudain devenir raisonnable, loin de la fureur débordante de la passion, pour survivre à ses débuts lorsque l'on est aveuglé? Car l'amour c'est aussi être impressionné par l'autre, donc en ressentir ce rayonnement qui s'apparente à un aveuglement, mais il ne faut pas néanmoins en perdre la vue puisqu'un couple amoureux se doit d'être éclairé pour mieux emprunter sa route. N'oublions pas que le couple est une entité à lui seul et qu'il fonctionne en avançant à deux, ce n'est pas du seul ressort de l'un des deux que d'avancer à cloche-pied sous prétexte qu'il peut le faire, pourra-t-il le faire d'ailleurs sur toute la route? Assurément non. Marcher sur deux pieds solides sur les chemins escarpés de la vie sera bien plus judicieux pour avancer d'autant plus loin à deux. Dans la réalité des faits, et comme praticienne professionnelle, je vois chaque jour des femmes et des hommes se désoler de voir leur amour dépérir en annonçant pourtant qu'ils font TOUT pour leur couple… C'est justement parce qu'ils font TOUT, sans rien laisser à l'autre, que le déséquilibre se crée dans le couple, finalement et pour reprendre l'image: ils marchent sur une seule jambe en pensant bien faire, ils créent de facto un couple déséquilibré ou infirme.

Redonner un équilibre dans le couple c'est lui redonner les moyens de mieux répartir ses atouts et ses ressources cachées, c'est donc en découvrir aussi des richesses inexploitées qui ne demandent qu'à participer à la construction de la "maison-couple". Dans ma pratique, et afin de révéler ces ressources, il faut puiser dans un répertoire d'initiés, c'est-à-dire apporter toute une symbolique assise sur des rituels dont la pratique s'élabore autour d'un ésotérisme éclairé, ce que l'on appelle couramment la magie. Ici, la magie en question est une magie de l'amour, de celle du couple, celle que l'on nomme la Magie Rouge pour être plus précise dans les conventions en vigueur. Cette "magie rouge" se focalise sur ce qui nous intéresse pour l'harmonie du couple, à savoir: ses sentiments partagés, sa sexualité, son attraction réciproque, la libido et le désir de ses partenaires. C'est donc un "outil" très efficace qui sera utilisé non seulement à des fins de meilleure compréhension du couple mais aussi en terme de résolution de ses problématiques en vue de son harmonie. De même, si l'un des partenaires se voit "marcher sur une seule jambe", pour reprendre mon image, alors une autre magie, cette fois appelée "magie blanche" pourra lui redonner une énergie partageable ou mieux redistribuée afin dé rééquilibrer ce qui ne l'était pas. Cette magie blanche permet aussi le dévoilement du contexte afin d'en prendre connaissance, le soin par cet apport d'énergie dont je viens de parler, et une protection efficace durant les travaux afin de contrer de potentielle embûche "en chemin".

Comme nous le voyons, TOUT donner par amour n'est pas une solution si l'on s'oublie soi-même ou si le couple en devient bancal au point de se rompre… C'est dans ma pratique depuis plus de dix ans que je redonne un équilibre spécifique aux couples qui ont besoin d'aide que je propose des travaux à la fois basés sur une approche psychologique mais aussi ésotérique et symbolique de la relation pour en aborder toutes les composantes visibles et cachées. Si vous désirez en savoir plus sur le thème de cet article ou bien me poser des questions, alors n'hésitez pas en passant par mon formulaire de contact (qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous), je réponds à toutes les questions. Vous pouvez aussi me joindre plus directement de vive voix par téléphone sans engament afin d'en discuter librement au 06.50.48.95.14 (mon numéro direct, non surtaxé). Je vous dis à très bientôt et pour avancer sur les bons chemins, voyez dans l'amour le reflet de vous-même, en mieux, dans l'être aimé qui vous accompagne à vos côtés!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #chance amour, #harmonie couple, #karma, #magie d'amour, #retour de l'être aimé

La vie réserve souvent des surprises, bonnes ou mauvaises, et jamais rien n'est écrit d'avance car la destinée n'est pas une fatalité en soi, elle se présente juste à nous sous forme de choix dans des contextes qui s'y prêtent ou non. Pour autant est-ce qu'en amour ou tout simplement au niveau relationnel les contacts amicaux peuvent se défaire un jour pour mieux reprendre leur route bien plus tard? Ou est-ce que le temps décide de l'impossibilité de renouer définitivement après une séparation alors que ce contexte ainsi que les personnes s'y prêtent peut-être? Ce sont des questions que chacun s'est au moins une fois posées, retrouver une amie ou un ami perdu de vue, voire une ancienne relation amoureuse des années plus tard pour vérifier la validité de ces questionnements existentiels ou au contraire leur totale futilité à vouloir y porter la moindre attention. Parfois ce sont des rêves ou de fugaces pensées qui nous font soudain revenir en arrière sur des moments heureux et sur l'envie ou du moins sur la possibilité de vouloir revivre ces instants avec les mêmes personnes tout en sachant que depuis la séparation l'eau a beaucoup coulé sous les ponts, comme l'on dit… Bien entendu, spécifiquement la relation amoureuse passée reste l'interrogation majeure dans ces circonstances ou l'esprit s'interroge, car peut-on sincèrement vouloir revivre une nouvelle fois cette histoire d'amour, est-ce seulement possible ou même aussi véritablement raisonnable?

Se poser LA question est déjà une réponse en soi, c'est que l'on y apporte un quelconque intérêt avec derrière une idée de voir la réalité rattraper ce qui peut au départ s'apparenter à un pur fantasme ou à une pensée surprenante qui vient d'on ne sait trop où. C'est justement sur l'origine de cette pensée qu'il faut alors s'ajuster un moment pour en percevoir la portée et en analyser toute la teneur avec justesse, le futur peut en être radicalement modifié, l'ensemble de l'existence peut ainsi basculer sur une simple vision issue d'un passé pas si lointain. Car ne soyons pas non plus dupes de nos élucubrations ou de nos fantasmes, vouloir renouer le contact est toujours possible mais est-ce viable ou même préférable pour soi et pour l'autre? Et puis n'est-ce pas déjà bien trop tard, l'eau sous le pont n'a-t-elle pas déjà trop coulé, et d'ailleurs le pont est-il encore debout pour raccorder les deux rives? Encore des questions qui en appellent d'autres car dans cette configuration l'on n'est absolument certaine(e) de rien à ce stade, l'on ne peut qu'envisager sans aucune autre certitude, déjà que soi-même l'on pense sérieusement à une possibilité pleinement positive, à un besoin ou à une envie puissante qui s'affirme, et évidemment qu'un contact puisse réellement s'effectuer en retour avec tout autant de volonté, de désir partagé et de force.

Ce n'est qu'après avoir pesé le pour, le contre, le bon, le moins bon et une multitude de paramètres personnels dont on est persuadé(e) qu'ils sont justifiés et potentiellement partagés, que l'on pourra passer à la phase suivante. C'est-à-dire après ce "pourquoi le faire", un "comment envisager de le faire". Oui, parce que si l'on y croit (à ce stade c'est encore une croyance), c'est que la possibilité peut se transformer en faisabilité à organiser puis en réalité tangible à vivre. Dans ces cas complexes ou rien n'est joué d'avance il faut assurément savoir raison garder tout en suivant paradoxalement son instinct qu'une suite est envisageable, ceci méthodiquement, sereinement et surtout durablement. Il est évident que si la fugace pensée ne devient pas une idée fixe, alors c'est qu'il faut passer rapidement à autre chose le lendemain et l'oublier pour ne plus y revenir. Car il va falloir une grande rigueur d'exécution et une intime conviction que l'on est sur le bon chemin, et si c'est indubitablement le cas alors il ne faut absolument pas hésiter et s'engager dans cette voie, celle du rapprochement pour un contact, un peu comme une sorte de résurrection à entreprendre, celle où chacun des deux doit revenir en vie vers l'autre: autant dire qu'il va falloir un double coup de cœur ou bien devrais-je dire un double électrochoc réciproque pour ranimer la relation.

Si tout ceci vous parle et que vous avez fait cette première analyse intellectuelle de manière à la fois objective au niveau de votre volonté cartésienne, de votre désir assumé et de vos sentiments sincères, alors il faut agir. Mais agir seul(e) dans cette voie labyrinthique où il vous faut un fil d'Ariane ne sera pas simple ni prudent car de nombreux obstacles peuvent encore à tout moment interrompre le processus de rapprochement en vue d'un contact réussi et ruiner vos espoirs. C'est pourquoi il est grandement préférable d'assurer cette entreprise périlleuse avec l'aide d'un(e) professionnel(le) pour tout simplement écarter les fausses pistes, valider ses états d'esprit et trouver des moyens "leviers" pour arriver à ses fins. Réfléchir sur la situation, envisager les meilleures options puis passer à l'action efficacement, voici un travail de longue haleine où rien ne doit être laissé de côté, ou rien ne doit être négligé et où chaque décision doit être soupesée avec soin. Chaque jour en qualité de praticienne j'aide des personnes qui cherchent à renouer avec un être aimé perdu de vue ou avec un conjoint après une séparation, et tout est envisageable pour la réussite d'une nouvelle union si en face les liens n'ont pas été intégralement coupés ou si la séparation n'a pas été vécue avec trop de violence. Car pour renouer il faut aussi s'être séparé dans des conditions acceptables sans ressentiments ni cassure psychologique profonde, sinon l'on ne pourra envisager de contact sans réparation et donc sans un déséquilibre à prendre en compte.

Mais la psychologie ou même un contexte favorable ne suffisent pas toujours pour un renouveau qui s'apparente à une deuxième chance que l'on s'octroie réciproquement en ne gardant à l'esprit que ce qui sera positif, non, il faut aussi une ultime étincelle pour déclencher favorablement ce processus réunificateur, il faut un élément catalyseur qui apporte aux deux protagonistes le creuset d'une refonte réussie du métal précieux de leur relation. Or, rien n'existe pour cette opération "alchimique", laquelle ne s'appuie sur aucun socle logique mais au contraire sur des facteurs ésotériques issus de sphères qui ne sont contrôlables que par des procédés équivalents. C'est pourquoi, en complément des éléments d'analyses néanmoins évidemment nécessaires en amont, seul un processus complémentaire passant par des travaux hautement symboliques et actifs peut ouvrir un champ d'action efficace qui permettra de sceller les bonnes décisions aux bonnes actions de parts et d'autres. Ces travaux sont d'ordre ritualistique, il passe par une symbolique qui n'est rien d'autre qu'une forme dite de magie rouge (une magie spécifique à l'attraction amoureuse, aux sentiments, au désir et à la sexualité). Il ne faut aucunement se détourner de ce complément qui ne représente finalement que la part de ce que le profane n'a pas connaissance des "choses de l'amour", de ce qu'elles recèlent intrinsèquement de secrets ésotériques, de charges karmiques qui jouent favorablement dans la construction ou reconstruction d'une relation amoureuse harmonieuse et durable.

Si vous désirez plus d'information sur ce qui vient d'être évoqué alors n'hésitez pas à me joindre pour en discuter librement et me poser des questions, surtout si vous êtes dans une posture d'analyse objective pour renouer favorablement avec un être aimé après une séparation. Je reste disponible dans ce sens afin de vous aider à faire le point, ceci dans le cadre de mon activité professionnelle sans engagement au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé), de même par écrit si vous préférez m'expliquer votre situation de manière plus concise et précise en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). En espérant pouvoir vous aider à reconstruire une relation dont vous sentez qu'elle dispose de cet avenir à partager avec celui ou celle que vous avez connu(e). Je vous dis à très bientôt pour cette quête très positive qui vous tient si volontairement à cœur!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #amour magique, #karma, #avis France emmanuelle, #couple, #chance amour, #harmonie couple, #tentations amoureuses

Dans le labyrinthe de l'amour, beaucoup s'y égarent et errent sans jamais se trouver, d'autres en parcourent sciemment tous les chemins pour être certains de ne pas se tromper tout en s'apercevant qu'il est trop tard pour trouver, d'autres enfin s'en sortent avec le sentiment inverse d'avoir effectué le chemin bien trop rapidement. Il en est ainsi de l'amour, que finalement l'on ne sait paradoxalement jamais si les choix ont été les bons, s'ils ont apporté ou non ce qui était le meilleur pour une rencontre et si d'autres voies auraient été plus intéressantes à suivre via un fil d'Ariane magique montrant une sorte d'excellence ou de perfection existentielle partagée. Une seule chose est certaine, celle que les rencontres amoureuses sont à chaque fois des tournants, d'importantes intersections de ces chemins dans ce labyrinthe de la vie où tout peut radicalement changer et prendre des directions totalement différentes. Et c'est ici encore un paradoxe que de se poser LA question sur son propre choix, laquelle peut interférer sur ce dernier en n'osant pas franchir le pas, et inversement, ne pas se poser de question lors d'un engagement amoureux qui peut tout aussi bien s'avérer problématique. Quoi que nous fassions de manière positive, que nous pensions avec effort ou que nous cherchions à comprendre par la logique, nous voyons que nous n'aurons jamais de réponse ni exacte ni satisfaisante dans l'immédiat et que seule l'expérience de la rencontre amoureuse s'avérera apporter une certaine visibilité, parfois trouble ou incohérente; en d'autres mots: l'on ne peut jamais savoir à l'avance à quoi s'en tenir en matière d'amour si l'on ne s'y investit pas à un moment ou à un autre pour en avoir le "cœur net".

Certains diront que le "sentiment amoureux" peut guider sur les choix, que l'attraction est un signe qui ne trompe pas, que les affinités se dévoilent et indiquent une piste qui ne peut induire en erreur. Pour autant le ressenti reste assurément subjectif même s'il donne une première indication, il n'en est nullement une vérité en soi, et encore moins une vérité partagée par l'autre, car n'oublions pas qu'une union se réalise à deux et qu'un amour non réciproque ne sera jamais viable ni enviable. Là où les sens peuvent nous tromper aisément, la logique est-elle d'un quelconque secours? Pas plus. L'amour est de cette nature propre qui ne se décode pas par la logique, et tenter d'en passer par une intelligence autre que celle du cœur sera vouée à l'échec ou à la désillusion. De même, les "artifices" de l'amour se présentent toujours sous les meilleurs auspices sous une lumière généralement si éclatante que parfois elle aveugle les plus lucides d'entre nous et cache de sombres secrets. Car c'est aussi ici le propre du sentiment amoureux de tenter une sorte de perdition de soi en l'autre, de s'oublier soi-même dans ce que nous avons de moins bon en nous pour en substituer le meilleur de l'autre dans l'union, or cette approche existentielle idyllique est une fausse vérité, l'union passe par d'addition et non par la soustraction, elle ajoute aussi parfois les moins bons penchants avec les meilleurs. Par conséquent cette alchimie de l'amour constitue un cocktail dont on ne sait jamais à l'avance quel goût il aura.

Si nous savons que tout ce qui vient d'être dit est assez réducteur, comme aperçu, mais plutôt proche d'une certaine vérité, il n'en reste pas moins que le reflet de cette vérité n'est assurément que d'ordre strictement profane et qu'il se cache effectivement une autre dimension plus ésotérique et plus complexe de l'amour que les initiés connaissent bien, une dimension karmique qui vient apporter des explications là où l'on n'en voyait pas du tout sur la surface trop lisse des habituelles réflexions pragmatiques. En effet, les initiés, dont le parcours ésotérique apporte des Connaissances par-delà les simples apparences, savent depuis que le monde existe que celui-ci n'est qu'un espace d'épreuves que nous devons surmonter et que nos interactions avec autrui apportent toutes la complexité nécessaire à ce jeu existentiel que nous devons mener à bien. Dans cet ordre d'idée l'on voit d'emblée que les relations amoureuses et autres liens (par exemple familiaux) deviennent des enjeux capitaux par lesquels viendront s'insérer les "tests karmiques" qui nous ont été attribués. Afin d'approfondir ce sujet qui peut être assez obscur pour certains lecteurs, les lois karmiques que je cite ici et dont je fais souvent référence, sont des processus d'évolution primordiaux essentiels qui nous permettent d'aborder tous les aspects de la vie terrestre, sous tous les angles, d'en gérer les causalités et les finalités, d'en apprendre in situ par l'apprentissage vécu et donc subi comme tel.

Beaucoup de dogmes et de principes spirituels abordent cette question fondamentale du Karma qui semble être aussi une réponse à notre principale interrogation existentielle. Le fameux "D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous?" de Paul Gauguin en est la représentation picturale dont la triple lecture philosophique, spirituelle et métaphysique se confond dans ces trois phrases qui se situent sur plusieurs niveaux de compréhension. Le niveau le plus élevé de cette compréhension du principe même de la vie ici-bas réside dans la Connaissance ésotérique, ce que les uns appellent les Arts Royaux ou bien la Kabbale, ou tout simplement les "Mystères" dont l'antiquité gardait secrètement les arcanes jusqu'aux diverses religions qui ont su en modeler leurs différentes doctrines. L'amour tient une place prépondérante dans ces principes spirituels et religieux, les diverses lois d'attractions qui entrent en jeu sont autant de directions qui orienteront chaque personne dans le labyrinthe dans lequel il se déplace pour trouver sa route, et peut-être aussi pour trouver l'union afin de concrétiser les épreuves karmiques nécessaire à l'évolution.

Rencontrer l'amour, c'est donc accepter de passer les tests karmiques, bons moments ou moins bons, avec la personne qui se joint à nous. C'est donc un choix qui n'a rien du hasard si vous rencontrez une personne et que vous "tombez amoureux", c'est au contraire une épreuve planifiée qui tombe à pic pour qu'une expérience se déroule et qu'une conclusion karmique en découle. Dans certains systèmes l'on a pu dire que le karma "comptait les points", les bons et les mauvais pour établir une "dette karmique", c'est ici à mon avis une vision occidentalisée du karma qui cherche à classifier en bien ou en mal nos actions, mais dans les faits toute action et réponse sera finalement bénéfique en terme d'apprentissage, il n'y a que la non-action qui n'apporte rien, bien que certains puissent encore la revendiquer car ils sont arrivés à un tel niveau supérieur qu'ils n'ont plus rien à apprendre ici-bas, ceux-là sont bien évidemment rarissimes et sont une exception, ils ont terminé leur cycle du "samsara" (c'est-à-dire le cycle des réincarnations dans la doctrine bouddhiste). Bien entendu la plupart des gens ne pensent pas du tout à l'aspect karmique quand ils rencontrent une personne dont ils sont amoureux, c'est même souvent le contraire ils ne pensent plus à grand-chose et sont guidés par leurs désirs immédiats et leurs instincts primaires, et sans le savoir ils vont passer les épreuves qu'imposent ces désirs et instincts en terme de "liens" qui sont des "attachements", autant de termes qui semblent contradictoires avec la liberté, c'est ici justement que l'on doit juger personnellement si cela abouti à un bonus ou à un malus, ce n'est pas la note karmique attendue mais le choix délibéré d'en éprouver la cause et les effets, et d'en déduire un apprentissage et une expérience convaincante.

L'importance des choix amoureux est une évidence pour tous mais pas pour les mêmes raisons puisque nous n'avons pas tous conscience que l'amour est une épreuve avant tout karmique, même si effectivement cela en est aussi une au quotidien de manière naturelle et plus visible. Il est possible de mieux comprendre les relations de couple lorsque l'on dispose de cet angle de vue plus ésotérique et de remédier à la plupart des problématiques dont les personnes se plaignent, que ce soit les crises conjugales ou bien les jalousies, et même se poser les bonnes questions existentielles qui seront à la fois répondre à des attentes quotidiennes et karmiques. Dans le cadre de mon activité j'utilise une méthode double qui utilise la psychologie dans ce quotidien de tout un chacun mais aussi des processus issus de Connaissances ésotériques qui permettent d'élaborer des solutions optimales à ces divers niveaux. N'hésitez pas à en discuter librement et sans engagement au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé), notamment si vous désirez trouver des réponses à des problèmes d'ordre amoureux ou conjugaux, de même vous pouvez me joindre par écrit en passant par mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour décrypter ensemble votre itinéraire et trouver la bonne sortie dans ce labyrinthe que représente l'amour!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Magie Rouge, #Problème de couple, #rêves, #Rituel de Magie, #amour magique, #harmonie couple, #retour affectif

Le domaine des rêves est infini tant le potentiel des univers parcourus est immense mais surtout tant nos esprits peuvent voyager à leur guise dans cette infinité bien au-delà du spatial et du temporel de notre réalité, dans d'autres sphères où tout devient possible grâce à la puissance de la pensée. Pour ceux qui suivent mes articles, j'ai abordé assez directement ce thème une bonne douzaine de fois au cours des années précédentes mais aussi de très nombreuses fois plus indirectement. Par conséquent, aujourd'hui je vais effectuer une sorte de synthèse puisque l'utilisation des pensées oniriques s'est avérée à contribuer activement au fil du temps aux rituels des travaux de magie rouge dans une perspective extrêmement positive quant au but recherché (en général pour renforcer l'harmonie d'un couple en difficulté, faciliter le retour affectif de l'être aimé ou fixer une relation amoureuse en cours). Il y a donc une réelle utilité à intégrer le rêve comme un véritable outil, soit comme un puissant renforcement de la volonté, soit comme un catalyseur du rituel, soit encore comme un moyen actif de divulgation ou de meilleure compréhension du contexte. Mais l'aspect le plus intéressant, lorsque cela est néanmoins possible, c'est aussi et surtout l'incroyable faculté du rêve à projeter une pensée active et ciblée, à amplifier un signal mental pour générer un lien télépathique vers l'être aimé et ainsi passer un message. Nous ne sommes assurément pas tous égaux face à ce défi mais à force de travail et de persévérance nous sommes tous capables de construire un flux de pensées en vue de déclencher ce que l'on appelle un rêve dirigé.

Il y a donc selon moi pour résumer trois "principes actifs dans le rêve" à utiliser sans modération mais dans un ordre bien établi si possible lors de travaux: le principe de visualisation onirique qui permet la révélation d'informations cachées, le principe d'amplification ou de catalyse des rituels en cours, et enfin le principe de projection télépathique qui agit plus directement mais reste l'apanage d'une minorité de personnes déjà exercées à cette pratique. À noter que les praticiens professionnels disposent généralement de cette dernière capacité pour l'exercice des rituels qu'ils effectuent, notamment s'ils travaillent avec des entités extérieures ou bien tout simplement avec la leur (ange gardien ou protecteur). De très nombreux ouvrages font référence à ce triple aspect du rêve, qui est ici un terme trivial simple à comprendre pour tous, mais dès lors que l'on doit aborder de manière plus précise ces orientations alors on devra parler de "projection mentale", de "projection astrale" ou bien de "projection éthérique", en sachant que chacune reflète la part d'une réalité qui ne nous est pas visible avec nos sens communs et qu'il faudra pour chacune entrer dans un certain état modifié de conscience pour y accéder. Le travail du praticien avec le consultant étant de susciter ces états s'ils sont néanmoins nécessaires aux travaux durant les rituels car parfois ces derniers se suffisent à eux-mêmes pour apporter les réponses recherchées et avancer vers le but demandé.

En Magie Rouge, magie de l'amour, des désirs, des sentiments et de la sexualité, la puissance générée par la pensée est bien présente, il y a volonté d'aimer, il y a ce pouvoir d'attraction qui représente un flux exceptionnel qu'il faudra canaliser correctement dans les rituels pour se focaliser sur la bonne personne, dans le meilleur contexte et au meilleur moment. Il faut imaginer la force de l'amour comme les rayons du Soleil, ils sont présents et dispensent une énergie incommensurable surtout lorsque l'on sait, à la manière d'une loupe, les focaliser en un seul point. C'est cette image qui peut, par exemple, servir à expliquer la puissance de la pensée active via le rêve, ou plutôt via ses différents modes de fonctionnement sur plusieurs niveaux d'énergie que j'ai commencé à expliquer précédemment. Savoir puiser dans cette corne d'abondance énergétique que représente l'amour c'est savoir transmuter cette puissance de volonté en une puissance d'action créative sur le contexte, c'est d'une certaine façon user d'une "pensée magique".

Dans les rituels effectués par un praticien ou un initié, la Magie Rouge représente un support directeur à cette pensée pour qu'elle ne s'éparpille pas mais au contraire pour qu'elle se focalise, tout comme la loupe avec les rayons du Soleil. Ainsi, et grâce au savoir-faire dit "ésotérique" du praticien, la volonté farouche et durable de la personne qui consulte se verra guidée vers le but recherché. Si ce but implique le retour d'un être aimé après une rupture alors la pensée devra générer une volonté qui créera une trame énergétique sous la forme d'un rêve, c'est-à-dire d'une vision active afin d'y faire figurer le retour de la personne aimée. Vouloir générer de telles visions réellement actives pour modifier le contexte n'est évidemment pas si simple, surtout si l'on tente seul(e) dans son coin d'y arriver, cela devient beaucoup moins difficile dans le cadre de travaux professionnels de magie qui sont la raison d'être de donner une direction et une focalisation à cette volonté en prenant la forme d'une projection éthérique, astrale ou bien purement mentale pour agir sur le plan adéquat.

En général, lors de l'élaboration du ou des rituels successifs, le praticien aura su d'une part comprendre la demande exacte du consultant (laquelle peut parfois ne pas s'exprimer ouvertement ou clairement), mais aussi la formuler sur le bon plan énergétique (trouver la bonne direction ou focalisation), et d'autre part il devra s'assurer d'entretenir le niveau de puissance de la volonté du demandeur afin que le rituel et la pensée magique qui l'accompagne ne se perdent pas en route, ceci tout en réorientant le rituel si le contexte devait changer en cours de chemin. Ce dernier point reste essentiel, la majeure partie des gens pensent que le rituel va absolument tout effectuer à leur place uniquement pour l'avoir demandé initialement sans qu'il y ait rien d'autre à faire, ceci est une erreur. C'est justement en maintenant une pensée active, via le mode de visualisation le plus adapté, qu'on l'appelle "rêve" ou projection mentale, que le rituel sera d'autant plus puissant et "porté" par la personne qui consulte. L'on peut dire qu'il y a une symbiose entre la volonté (s'exprimant par la pensée, le rêve ou même la simple parole) et le rituel qui en est la représentation symbolique, une véritable construction de cette pensée, que l'un renvoie sur l'autre et l'amplifie, corrige et réoriente, et inversement.

En dehors de la consultation ou de la séance, le rêve devient aussi un support de représentation de l'action magique en cours, il en devient une matière malléable où les aspects de la réalité future viennent s'inscrire visuellement comme sur une tablette de cire avec le récit de ce que l'on voudrait voir advenir. De cette volonté imagée que représente le rêve comme projection il faut en retenir sa permanence comme continuation du travail du rituel du praticien, comme sa prolongation naturelle et complémentaire. C'est dans ce sens que je propose mon aide en qualité de praticienne professionnelle, c'est avec ce travail de collaboration réciproque que je conçois les rituels de magie rouge que j'effectue selon des orientations spécifiques à chaque situation ou problématique (retour de l'être aimé, harmonie du couple, éviter une rupture, consolider une relation, trouver l'âme sœur, renforcer le désir ou la libido, éloigner une rivale, etc..). Chaque cas est unique, chaque situation et contexte le sont aussi, chaque représentation ou chaque rêve comme instrument d'une volonté d'agir seront autant de marches vers le succès du but recherché. Comme d'habitude si vous avez des questions sur le thème de cet article ou si vous désirez me présenter une problématique personnelle complexe afin que je vous aide à mieux la cerner, je reste à votre disposition au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez passer par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et que vos rêves s'accordent avec vos meilleures pensées pour se réaliser!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Magie Blanche Bénéfique, #Protection, #harmonie couple, #énergie vitale, #Amour Magique, #Problème de couple

En ces temps de grande incertitude et d'inertie où chacun se voit intimement ralenti ou même empêché dans ses attentes existentielles, que ce soit au quotidien dans son travail, dans ses espérances en l'avenir, dans ses capacités à évoluer ou tout simplement dans ses libertés individuelles, familiales ou sociétales, la citation d'André Malraux "le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas" résonne soudain comme une évidence pour les plus éclairés d'entre nous. En effet, nous vivons une époque hautement instrumentalisée et technocratique où seuls les sciences dures, les échanges commerciaux inégaux, les profits financiers délictueux et les croissances forcées d'économies brutales ont pris le pouvoir sur l'humanité et sur la majorité des qualités intrinsèques qui la formaient, c'est-à-dire sur ces capacités à se détacher du simple matérialisme pour engendrer des pensées complexes, des concepts philosophiques avancés et globalement pour développer une intelligence spirituelle étendue pouvant sublimer la personne en soi. Aujourd'hui le constat est au contraire celui d'une importante et rapide régression par la force des choses ou plutôt par la force des décisions prises du fait d'un contexte a priori mal géré, intentionnellement ou non, pour des raisons qui profitent certainement à une minorité au détriment de tous les autres. C'est donc dans un climat sociétal extrêmement détérioré et affublé d'incohérences de choix politiques à répétition pour en gérer les effets délétères que la grande majorité d'entre nous est littéralement agressée chaque jour qui passe et se retrouve de facto sans véritable protection, qu'elle soit sociale, physique, psychique ou encore spirituelle.

L'individu n'est pas une machine, il ne suffit pas de resserrer quelques boulons en ajoutant un peu d'huile pour la faire repartir ou la réparer après quelque incident provoqué, l'individu est dans son intégralité l'équivalent d'une galaxie en mouvement, d'une force et d'une complexité infinie où les interactions continuelles construisent les sociétés, élaborent l'Histoire en commun et l'évolution humaine de manière globale car nous sommes tous reliés à cette même loi qui nous unit tout comme la gravitation le fait pour le cosmos. Ainsi les initiés savent pertinemment que les restrictions que l'on inflige à certains sont autant de maux que nous nous infligeons finalement à tous, il n'y a aucun gagnant à voir la peur, l'inertie et la faiblesse s'immiscer peu à peu car celles-ci, de sources assurément entropiques, parviendront irrémédiablement à tous nous toucher, à l'image de dominos alignés en rangs serrés pour tomber les uns après les autres sur une même ligne temporelle… L'humain en tant qu'individu ou l'humain en tant que multitude collective agit de la même façon face à l'adversité, de l'un, unique, peut se propager comme par capillarité ou par porosité l'effondrement de tous les autres et n'en épargner aucun. De même, la folie grégaire d'une majorité atteint chaque individu même s'il n'est pas concerné, tout comme l'inconscient collectif interfère a fortiori avec la personne, et inversement.

En ce sens, et encore une fois les initiés le savent bien, les influences négatives d'un groupe peuvent agir sur la totalité si rien ne l'empêche dans sa course entropique. L'on parle alors de pression induite du groupe sur chaque individu, de cette influence extérieure qui vient entrer par la porte de l'inconscient pour mieux se propager et diffuser dans la conscience d'un individu. Ces mauvaises influences peuvent néanmoins être retardées ou refoulées selon la puissance dont l'on dispose pour s'en protéger, encore une fois il s'agit d'énergie vitale qui entre en action pour créer une barrière protectrice efficace et effectuer une zone neutre salutaire. En magie, et plus précisément en magie blanche les praticiens qui l'utilisent durant des travaux permettent de recharger ces batteries en énergie afin de pouvoir résister aux flux négatifs, qu'ils soient contextuels (de circonstance dans un environnement) ou bien déclenchés (volontairement induits pour nuire). Heureusement nous avons tous ou presque de grandes réserves d'énergie vitale pour contrer des situations problématiques ou des incidents mineurs au quotidien, par contre nous sommes souvent désemparés ou pris au dépourvu lors des crises plus importantes ou généralisées comme celle que nous vivons.

Les crises, à l'image de celles qui enferment l'individu et l'isolent, à l'exemple de ce huit-clos que représente un confinement (sanitaire ou carcéral) impliquent des contre-mesures drastiques pour surmonter la dépense soudaine (mais aussi prolongée) d'une énergie vitale usée par un mental en souffrance, par la faiblesse physique d'une tension qui ne peut pas durer éternellement, par l'effort d'un besoin de spiritualité à la recherche d'une liberté perdue ou en totale restriction. Cette constatation est avérée pour chaque individu en état de stress durable mais encore plus pour le duo que représente le couple, lequel demande encore plus d'énergie vitale pour se maintenir à niveau puisque le couple est à lui seul une entité tierce extrêmement énergivore. Il va sans dire qu'en période de crise sociétale durable les couples sont alors en première ligne, avant même les individus, pour prendre de plein fouet les vagues de flux négatifs avec comme effet presque immédiat un repli-reflex sur chacune de ses composantes, c'est-à-dire un retour à l'Ego pour justement tenter de protéger chaque individu au détriment du couple. Il s'agit en fait d'un transfert d'énergie, de celui qui était nécessaire au couple pour maintenir des liens, vers chaque personne en stress pour tenter de l'en préserver au maximum.

Afin de ne pas laisser les liens du couple entrer dans une déliquescence complète et parfois irréversible, certains rituels de magie blanche permettent d'une part de reconstituer la réserve énergétique du couple puis de lui en redonner un équilibre durable afin de contrer les agressions extérieures. Le double aspect positif de ces rituels, à la fois dans cet apport énergétique harmonieux mais aussi dans l'élaboration d'une protection agissant comme un bouclier, permet alors de passer de cap ou d'en minimiser grandement les effets négatifs. Vouloir protéger son couple ne suffit pas, il faut aussi en avoir les ressources vitales suffisantes, et j'ai bien souvent vu des femmes et des hommes ayant tenté de maintenir le couple à flot dans la tempête jusqu'au moment où eux-mêmes sombraient, ne pouvant plus assurer leur propre sauvegarde. Il est évident qu'il est préférable dans ces moments difficiles de se faire aider, de prévenir les chocs et d'anticiper les épreuves avant qu'elles n'arrivent et n'atteignent le couple. Pour ce faire et en qualité de praticienne professionnelle je propose des travaux sur mesures en fonction des réels besoin des personnes et du couple pour renforcer les liens et générer l'apport énergétique nécessaire pour surmonter les crises, notamment celle qui se joue sous nos yeux et dont nous n'avons aucune idée de la durée ni de la puissance à venir.

Dans cette optique de prévention et de protection, je vous propose d'en discuter pour trouver ensemble les solutions pour vous et pour votre couple en prenant en compte la spécificité du contexte qui est le vôtre. N'hésitez pas à me poser des questions au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien à me joindre par écrit (je réponds à toutes les questions) en passant par mon formulaire de contact dont la page s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour revitaliser votre relation de couple et bien évidemment pour que vous puissiez trouver les ressources vitales nécessaires pour surmonter les crises de notre temps.

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Selon la Loi de Murphy (médiatisée par le film Interstellar) "tout ce qui est susceptible d'aller mal, ira mal", ce qui nous amène directement à comprendre de manière cumulative que plus ça va mal et plus ça ira mal, on peut aussi y voir la théorie des dominos, l'un qui fait tomber le deuxième et entraîne une réaction en chaîne sur le suivant… En amour, ou plutôt en relations humaines il en va de même, une petite contrariété en appelle une autre, puis une autre et une plus importante de manière souvent progressive. Nous avons tous d'ailleurs remarqué qu'il est infiniment plus difficile de "recoller les morceaux" ou de tenter de réparer les brouilles avec parfois le risque supplémentaire d'envenimer encore plus les choses car l'entropie (principe de thermodynamique que vous connaissez tous…) existe aussi en matière de discussion ou de dispute, puisque l'entropie n'a qu'un seul but: détruire l'information des systèmes complexes, les désorganiser… Et, faut-il souligner que la relation de couple est un système éminemment complexe?  C’est une certitude. Mais ne soyons pas totalement négatif au point de donner raison à la chansonnette qui nous rabâche que "les histoires d'amour finissent mal, en général", non, bien heureusement Mr Murphy, l'entropie ou les dominos peuvent aller se rhabiller, l'Amour véritable arrive normalement à surmonter les pires épreuves tout en se targuant d'un inoxydable "aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain" (sous-entendu: aimer). De plus, il serait très injuste de voir en l'Amour une simple mécanique quantifiable que l'on pourrait mettre en équation par A + B, beaucoup ont essayé sans jamais y arriver, peut-être qu'un jour une Intelligence Artificielle nous calculera notre taux d'entropie amoureuse mais ce n'est pas pour demain.

Toujours est-il que ceux qui pensent que, ce sont les problèmes cumulatifs qui érodent l'énergie des couples au point de les laisser exsangues, se trompent. Les vrais initiés qui étudient chaque jour les problématiques conjugales ou les histoires d'amour (pour élargir le débat) ont de loin tendance à plutôt inverser les paramètres pour que cela devienne alors lumineux, c'est-à-dire qu'ils mettent l'accent sur la capacité de la relation à garder son énergie vitale bénéfique (positive par définition) afin de ne pas attirer les incidents (lesdits "problèmes"), ce qui apporte alors effectivement un éclairage radicalement nouveau par rapport à tous ces spécialistes qui cherchent le problème (assurément porteur d'énergie négative) pour le résoudre. Bien évidemment les deux semblent intimement liés, le problème généré et l'état qui en résulte. Pour autant vous aurez remarqué que les personnes qui rayonnent d'énergie, qui respirent la joie de vivre et qui savent donc coûte que coûte rester positives n'ont que très rarement de problèmes, ce qui irait dans le bon sens que l'énergie positive repousse celle qui ne l'est pas, et donc les problèmes. En aparté, il est certain qu'en regardant les "informations" (journal TV par exemple), les journalistes ne sont pas dans une dynamique d'apport de nouvelles positives, au contraire, ce qui pourrait laisser penser qu'ils cherchent à nous imposer une entropie négative, de quoi grignoter notre optimisme et manger notre capital d'énergie positive (une seule réponse : ne regardez plus les infos à la TV !).

Refouler les énergies négatives qui nous entourent afin de garder ce potentiel positif si fragile peut sembler à première vue s'avérer un peu léger en raisonnement mais dans la pratique ce n'est pas un effet placébo, il est prouvé que si vous mettez une personne en pleine forme dans un groupe de personnes déprimées, alors il est fortement probable qu'au bout d'une semaine elle devienne elle-même déprimée en ayant perdu toute son énergie positive… Heureusement l'inverse fonctionne aussi, en d'autres termes mettez une personne déprimée dans une groupe de personnes joyeuses et positives, et alors miracle, tout comme une batterie rechargée elle sera remise d'aplomb. Certains individus disposent d'ailleurs d'une telle "aura" de positivité qu'ils sont capables à eux seuls de recharger tout un groupe en perte de vitesse, ces personnes ont assurément un don, ou une Connaissance un peu ésotérique que nos spécialistes (psy et autres "-cologues" ou "-chiatres") ont perdu en passant dans les écoles de "formation" qui savent effectivement "formater" les esprits, mais pas forcément toujours dans le bon sens.

Certains coachs (pas tous) disposent quant à eux de cette énergie bienfaisante pour "relancer la machine humaine" d'individus en perdition pour ainsi vaincre l'inertie qui les paralyse ou qui les englue dans leurs problèmes réels ou parfois imaginaires (ce qui est pire). En ce qui concerne plus précisément les problèmes de couple, de la même manière il faut savoir insuffler l'énergie manquante afin de recréer du lien et cette même dynamique, mais cette fois amoureuse, qui semblait se dissiper en relâchant les tenants du désir, de l'attraction et des sentiments positifs. Mais les coachs n'ont que les mots pour agir, ce qui est déjà une belle preuve que le verbe est un principe actif fort, mais est-ce suffisant pour remonter une pente souvent raide, où chaque effort non soutenu fait dévaler à reculons tout un beau discours dans le décor avec autant de petits rebonds négatifs venant miner tout le travail? Assurément non. Il faut bien plus que des mots, il faut une volonté, un véritable travail symbolique sur soi pour transmuter ce que les initiés appellent la pierre brute en un diamant étincelant. Le principe n'est certes pas simple à mettre en place, il est d'une nature plus profonde, plus ésotériquement ancrée dans un travail où le libre arbitre côtoie une forme de contrainte désirée d'aller plus loin que la formulation basique pour la dépasser et transformer l'essai symbolique en réalité formelle, palpable et positive.

Mais pour écarter le négatif, encore faut-il aussi savoir le détecter avant, et cela n'est pas non plus une mince affaire pour qui n’est pas instruit de cette même Connaissance, non pas de celle encore une fois que l'on enseigne dans des écoles mais de celle qui s'impose à vous comme un don, comme une force innée presque surnaturelle, de celle dont les seuls praticiens initiés peuvent prétendre,  de celle des arts dits royaux, c'est-à-dire de la magie opérative qui sait agir par le verbe, par la volonté et par le symbolisme actif de rituels séculaires inscrits au plus profond de nos êtres, de nos esprits et de nos âmes. La grande majorité des gens ignore des réalités cruciales, notamment en ce qui concerne l'énergie vitale et spirituelle que nous avons tous en nous et dont on préfère ne jamais parler pour privilégier une technicité extérieure, une science dure et appareillée, une vision des choses partielle et faussement reconstruite. Nos sociétés préfèrent que vous consommiez un ailleurs fabriqué plutôt qu'une essence que vous avez déjà en vous mais que vous ne savez pas activer. Les professionnels, encore une fois pas tous, connaissent ces processus d'activation qui passent par des travaux via des rituels de magie blanche (magie de soin, de révélation et d'apport d'énergie). C'est cette même "magie blanche" qui est capable de régénérer vos ressources, d'en réactiver la source pour que vous puissiez y puiser une puissance intérieure salvatrice.

En qualité de praticienne j'utilise la magie blanche dans un double but complémentaire: détecter les énergies négatives qui peuvent vous nuire (et donc indirectement nuire à votre relation de couple), puis refouler ces mêmes affects identifiés comme néfastes pour retrouver une pleine harmonie et une réelle dynamique (personnelle et conjugale). J'exerce depuis de nombreuses années ce qui me permet non seulement d'avoir l'expérience nécessaire mais aussi le recul de cet apprentissage complexe pour mieux comprendre plus spécifiquement les problématiques liées au couple, enfin pour mieux appréhender les énergies en œuvre et ne garder que les meilleures. Si vous désirez profiter de mes conseils professionnels et de mon aide, notamment dans le sens d'une résolution des problèmes de couple, n'hésitez pas à me contacter par téléphone sans engagement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ici ou bien sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et sachez que votre rayonnement (énergétique positive) est votre meilleur barrage aux problèmes, personnels et conjugaux, encore faut-il activer correctement et durablement ce bienfait naturel!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Infidélité amour, #Problème de couple, #amour jalousie, #harmonie couple, #retour affectif

Dans "La Vérité sortant du puits", tableau de Jean-Léon Gérôme, celle-ci se retrouve complètement nue à la vue de tous comme surprise et honteuse d'être dans son plus simple appareil devant nous, sans vêtements ou déguisement, ni masque ou autres artifices en sortant du puits d'où elle semblait s'être dissimulée. Mais une phrase du philosophe Démocrite, phrase bien antérieure à l'illustration picturale, nous signale que la Vérité sort du puits "armée de son martinet pour châtier l’humanité", ce qui renverse alors tout de go l'interprétation que l'on aurait pu avoir initialement, transformant soudain l'apparente surprise en une furieuse colère qui s'exprime pleinement sur le visage de cette Vérité devenue inversement vengeresse pour punir celui qui la voit en face… Nous avons ici un bel exemple qui nous expose très simplement que chacun verra dans la réalité visible qui est la sienne une vérité qui le sera tout autant, avec cette magistrale démonstration que finalement l'objectivité d'une Vérité unique n'existe peut-être pas… C'est après cette constatation que nous pouvons alors nous demander s'il est "bon" ou pas de toujours dire la vérité (du moins celle que l'on croit être la bonne) à ceux qui nous entourent et d'autant plus à ceux qui partagent notre vie, en amitié, en couple ou en relation amoureuse. La question, vue sous cet angle en devient bien plus complexe encore qu'elle ne l'aurait été sans ce préambule qui redéfinit chacun à sa place exacte mais aussi l'ensemble des faits et leurs interprétations via le filtre de la personnalité de chacun, ceci évidemment sans oublier la réalité des contextes qui viennent s'intercaler ou encadrer cette même Vérité contextuelle devenue paradoxalement multiple.

De même, ne dit-on pas que "la Vérité finit toujours par éclater ou par sortir au grand jour"? (un peu comme celle du puits). Oui, on le dit, mais alors de quelle Vérité s'agit-il vraiment? De celle d'un individu isolé qui pense avoir la science infuse, de celle d'un groupe d'influence sur autrui, de celle d'un pouvoir qui s'exerce avec force ou avec une maline dissuasion, de celle d'une société entière qui se déclare elle-même détenir une unique et intrinsèque Vérité au nom du plus grand nombre ou au nom de Lois humaines régissant nos vies et promulguées par une petite élite de magistrats, de juristes ou d'hommes politiques? Encore une fois si la Vérité "éclate" faut-il encore savoir d'où vient exactement la bombe et qui a vendu la mèche… Les initiés ou tout simplement les personnes ayant un brin de sagesse et d'intuition intellectuelle sauront aussi facilement discerner la causalité et l'effet, c'est-à-dire entrevoir si ce qui est révélé dans "une vérité" implique une quelconque démarche autre que la seule volonté d'éclaircir un fait ou une action dans un but positif, si cela n'était pas le cas (donc négatif) alors ce serait pour nuire intentionnellement, avec cette nouvelle interrogation du "pourquoi?". Le pourquoi étant la cause, si celle-ci est elle-même difficile à trouver ce sera alors un cercle vicieux qui n'élucidera rien mais ne fera qu'épaissir un ersatz de vérité déjà fumeuse ou sombre dans son orientation finale. Dans ce cas, ne pas faire trop confiance et même s'y opposer sera la règle pour rester dans le droit chemin lumineux d'une Vérité plus objective à découvrir…

La Vérité implique donc aussi de facto deux notions contradictoires: le mensonge, c'est-à-dire cacher ou arranger une "certaine vérité" à autrui dans un but précis, et la franchise, dire la vérité "que l'on croit être la bonne" pour soi et pour autrui. Apparemment nous serions presque tous d'accord pour dire qu'il n'y a pas de demi-mesure, en d'autres termes une demi-franchise ou un demi-mensonge sont assez peu crédibles et difficiles à maintenir en équilibre, quoique des fois… Pour autant l'on peut aussi dire la vérité telle qu'on la pense sans avoir de but réel, c'est-à-dire sans volonté personnelle de vouloir influencer le cours des choses même si dans la réalité tout ce que nous faisons ou pensons agit effectivement sur notre environnement, consciemment ou pas. Par exemple (simple et très basique): si je dis qu'il n'y a plus d'essence dans la voiture, c'est un fait objectif, si je le dis sans arrière-pensée cela ne m'engage pas consciemment, par contre si je le dis à autrui pour qu'il ne puisse pas utiliser la voiture ou encore mieux pour qu'il remplisse le réservoir d'essence, alors il y a un but conscient, réfléchi et volontaire d'agir via l'expression d'une réalité d'un fait dévoilé pour obtenir une réponse adéquate, l'effet et la cause sont alors explicites avec un sens. Dans bien des cas heureusement nous ne sommes pas tous des "manipulateurs" et nos dires ne sont que l'expression "sincère" (ou instinctivement inconsciente) de ce que nous pensons voir comme une réalité objective qui se présente à nous, une réalité que nous dispensons à autrui librement et sans intention construite dirigée pour obtenir quelque chose ou influencer. Mais n'oublions pas que nous ne sommes pas tous, ni toujours à tout moment, dans cette perspective aussi claire et limpide d'expression "sincère", sinon le monde serait un Paradis sur Terre où le mensonge instrumentalisé n'existerait pas, ce qui apparemment n'est pas vraiment le cas, ceci sans avoir à devoir pousser l'analyse plus en avant, mais ajoutons tout de même qu'il est dit aussi que le "fruit de la Connaissance" entraîna un jour la perte de l'innocence et donc l'apparition du bien et du mal, sorte de scission d'une immanente Vérité première...

La véritable question suivante vient alors: faut-il, comme Démocrite le dit, que la Vérité elle-même fasse jour avec son fouet pour nous forcer à ne pas mentir, à toujours devoir aller sur la voie d'une sincérité pleine et entière, nue et sans aucun paravent? Ici la notion de risque arrive à point nommé et les assureurs ou les traders en savent quelque chose! Mais qu'est-ce que le risque, ou plutôt qui risque quoi? Il est certain que si un homme dit à sa femme qu'elle a pris du poids alors il risque (en général) d'avoir une attitude de goujat et de lui déplaire, même si c'est la vérité telle qu'il la voit et la pense. Maintenant si cet homme annonce à sa femme qu'il adore ses nouvelles formes généreuses et qu'elle est irrésistible dans une sensualité exacerbée par ce changement, alors l'effet ne sera pas du tout le même, le résultat non plus... Question: cet homme aura-t-il maquillé la réalité selon qu'il dit les choses d'une façon ou d'une autre? Autre exemple, cette fois-ci une femme traite son mari d'imbécile et d'ignorant, il est clair que cela ne va a priori pas trop lui plaire (les hommes sont en effet généralement assez sensibles en ce qui concerne leur grande intelligence). Par contre si cette femme annonce à son mari qu'elle est certaine qu'il va trouver une solution en cherchant mieux car elle est encore une fois certaine qu'il a les ressources et le savoir-faire pour y arriver, là effectivement l'effet n'est pas le même non plus. Comme nous le voyons, les mots ont un poids, une orientation, une vérité en eux qu'il est bon de connaître si nous ne voulons pas "risquer" de voir des évènements "mal tourner".

La Vérité est au centre de notre monde, elle est aussi ce que nous sommes avec la façon dont nous l'exprimons qui est tout aussi importante que nos actions. Nos mots, nos actions mais aussi nos pensées sont intimement en relation et si nous tentons de les opposer c'est à nous-mêmes que nous mentons avec ce risque spirituel de nous perdre dans les profondeurs d'un puits (le même?) sans fond. En Amour véritable la Vérité éclaire d'elle-même les mots, les actions et les pensées des amoureux, si cela n'était pas ou plus le cas alors le risque essentiel serait de voir cet amour s'appauvrir en perdant de sa substance noble pour se ternir tel un métal précieux qui perd son éclat. L'Amour s'entretient par les bons mots choisis, il se démontre par les bonnes actions partagées et par cette volonté de ne pas chercher à dissimuler. Il est évident que nous ne sommes pas non plus des saint(e)s pour vivre chaque instant en pleine lumière, les contextes et environnements que nous traversons influencent nos pensées, nos actes et nos paroles, il est difficile à moins d'être un ermite ou une nonne solitaire de ne pas être livré aux tentations qui nous entourent et qui parfois ternissent notre propre "vérité d'être" ou nos aspirations les plus hautes. Il y a dans l'existence même cette importante notion karmique qui implique que nous devons ici-bas faire face à des épreuves et des choix qui ne sont jamais intégralement les meilleurs car tout simplement notre monde est imparfait dans sa forme et dans son fond, et nous le sommes aussi.

Faut-il tout se dire, la vérité n'est-elle pas un risque pour la relation amoureuse? La réponse est avant tout en vous, il n'y a pas de réponse générique car il existe une infinité de modalités, de mots pour signifier les choses et d'orientations plus ou moins positives ou négatives dans des situations multiples et tout aussi complexes. La seule voie à réellement suivre est celle du cœur, du ressenti que l'on a car on ne peut pas se tromper soi-même indéfiniment, et du ressenti d'autrui si on lui veut du bien en agissant de telle ou telle façon avec tels ou tels mots accompagnant la pensée qui s'y joint naturellement et même qui précède volontairement tout acte ou parole. Dans ces situations très délicates où parfois les couples s'égarent loin d'une franchise amoureuse réelle et réciproque, où même parfois encore le mensonge devient le seul mode trompeur pour garder une vérité blessante derrière un paravent mental efficace, il est nécessaire de faire le point avant une rupture encore plus difficile à vivre… Pour sauver le couple des moyens existent et rétablissent l'équilibre des forces positives en vue de retrouver une harmonie perdue. Pour en discuter librement n'hésitez pas à me faire part de votre histoire personnelle si besoin, ceci déontologiquement en toute confidentialité au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) afin que nous puissions trouver des solutions. Vous pouvez aussi me contacter par écrit si vous le préférez en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web professionnelle ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et sachez rester en pleine lumière en évitant les zones d'ombre avec assurance et détermination pour vous et votre partenaire.

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Amour Magique, #retour affectif, #pleine lune, #harmonie couple

Il aura fallu que l'Homme se pose sur la Lune pour qu'il puisse croire en avoir enfin découvert tous les secrets et ainsi s'abstenir de s'y intéresser plus en avant. L'astre lunaire est effectivement devenu si commun aux yeux des profanes qu'ils ne la regardent plus, tout comme ils ne regardent d'ailleurs plus du tout le ciel, du moins lorsque celui-ci est encore visible à cause de la pollution de nos villes… Pourtant, chaque jour les influences lunaires continuent d'agir avec exactitude et régularité tout en nous irradiant d’une lumière blafarde qui n'est autre que celle du Soleil en réflexion sur sa surface, laquelle n'est jamais la même durant son cycle appelé aussi lunaison de 29 jours. Chaque jour durant environ un mois nous avons donc une Lune avec des phases qui se renouvellent en passant de la nouvelle Lune (invisible car dans l'ombre) à la pleine lune (entièrement visible) avec des phases successives intermédiaires. Hormis la luminosité de la Lune, d'autres aspects plus subtils apparaissent selon sa position et donc selon ses phases, le plus connu de ces aspects remarquables reste le phénomène des marées assez visible sur le littoral et qui sera d'autant plus fort les jours de pleine lune (et de nouvelle Lune) à certaines heures bien précises en fonction de l'alignement des astres en conjonction (alignement Terre, Soleil, Lune); ce phénomène induit une forte attraction visible sur les océans. Autre phénomène qui ici nous intéressera: celui du magnétisme lunaire, ou plutôt de l'influence de ce satellite naturel sur le magnétisme terrestre.

Par conséquent la Lune, même si nous n'y faisons plus attention quotidiennement, aura une triple action bien réelle et changeante selon les jours et même durant l'année en fonction des saisons. Lumière, attraction et magnétisme, trois influences que notre corps et aussi notre psychisme vont tous deux appréhender de manière très différente selon les individus avec des réactions parfois surprenantes qu'il faudra prendre en compte même si les sciences dites dures nous certifient que les effets de la Lune sur les organismes sont véritablement mineures pour s'y intéresser formellement… Toujours est-il que pour la petite histoire les commissariats de toutes les grandes villes du monde sont à l'affût des pleines Lunes mensuelles car ce sont des nuits généralement "très agitées" avec une augmentation des délits assez surprenante, comme quoi il se passe bien quelque chose durant ces phases un peu spéciales. D'un point de vue purement physiologique il est presque certain que les conjonctions planétaires influencent les organismes exactement à la manière des marées, d'autant plus que nous sommes tous composés à 80% d'eau, ce qui pourrait aussi assurément donner une première explication sur les changements qui s'opèrent en nous.

Ce sont en général les flux magnétiques et telluriques qui sont perturbés par les positions lunaires ainsi que les amplitudes d'attraction issues des forces gravitationnelles en action qui s'opposent ou se cumulent en fonction des alignements durant les diverses phases de rotation. En ce qui concerne la luminosité, même si elle reste factuelle, pour nous qui sommes des urbains (nous ne dormons pas trop à la belle étoile en ville) ce sera plus de l'ordre du trait symbolique en reconnaissant les phases visibles de l'astre lunaire sur un calendrier plutôt qu'en regardant réellement toutes les nuits avec grande attention les quartiers de Lune ou l'évolution de sa plénitude… Pour autant, et juste en passant, la lumière lunaire dispose aussi d'une fréquence bien différente de celle de la lumière Solaire puisque son reflet ou plutôt sa réflexion en absorbe une partie pour en restituer une gamme du spectre lumineux "sensiblement modifié" qu'il n'est pas non plus à négliger. Ce sont toutes ces influences conjuguées qui auront chacune selon leur ampleur et leur rythme un réel effet sur nos organismes et sur notre mental. Les initiés iront même plus loin en déclinant ces effets sur l'ensemble des corps symboliques qui nous constituent: du corps physique au corps effectivement psychique, en passant par le corps éthérique ou le corps énergétique causal et karmique.

En magie, surtout en magie rouge et blanche, les effets des différentes phases lunaires seront bien présents avec comme point d'orgue la phase de pleine Lune qui apporte dans son cycle un maximum à suivre de près lors des rituels, notamment si l'on doit en utiliser les flux en phase montante ou descendante, c'est-à-dire un peu avant la pleine Lune (montante) ou juste après (descendante). Les Tibétains et les hindous, dans leurs rituels spécifiques, marquent aussi avec insistance sur le fait de bien choisir à quelle phase l'on invoque une entité afin de ne pas se tromper, plus particulièrement en privilégiant les rituels "doux" avant la pleine Lune (en période montante jusqu'à son apex), et en ne réalisant les rituels les plus "violents" qu'en phase descendante. D'ailleurs, les grands maîtres tibétains n'agissent que très peu durant cette deuxième phase qu'il nomme "courroucée" et durant laquelle ils préfèrent aller méditer dans des grottes pour ne pas agir trop négativement sur le Monde s'ils utilisaient leurs pratiques magiques lors de rituels.

En occident nous sommes plus mesurés quant à l'utilisation des phases lunaires tout en y faisant attention dans un même esprit avec comme point focal la pleine Lune qui est un repère éminemment important pour nous. Il est aussi évident que selon le type de travail et le contexte de la demande il sera préférable comme je le dis souvent de bien choisir le bon moment pour commencer un rituel plutôt qu'un autre, ceci selon les phases lunaires montantes ou descendantes et à une distance plus ou moins grande de la pleine Lune, à voir aussi selon les solstices qui sont des périodes où s'exercent de puissantes forces mais cette fois solaires (en complément par accentuation ou en opposition par amoindrissement des flux lunaires). C'est en magie rouge qu'il faudra essayer d'être le plus attentif, et notamment si l'on effectue un rituel de retour d'affection, de préférence à commencer en phase ascendante juste avant la pleine Lune pour ensuite laisser agir (maturation) et ne pas trop "tenter le diable" en phase descendante où les puissances sont "moins harmoniques" avec ce style de travaux, et donc peuvent s'y opposer. Mais encore une fois, tout dépend comment il faut agir, si c'est en douceur et progressivement ou bien plus durement et en puissance, alors parfois déclencher une onde de choc plus violente peut aussi casser une inertie négative pour inverser une tendance (si éloignement en cours par exemple). C'est avant tout en étudiant très précisément les termes de la demande ainsi que ceux du contexte que les travaux pourront alors s'échelonner selon des rythmes bien ordonnés et des périodes durant lesquelles les rituels actifs pourront être effectués de manière optimum selon des phases lunaires déterminées avec soin.

Je rappelle que la plupart des consultants sont en général toujours pressés de voir leurs problématiques réglées au plus vite et je les comprends, mais ce serait aussi une erreur que d'aller contre les flux planétaires et donc aussi contre les phases lunaires si celles-ci n'étaient pas "en accord" avec la typologie des travaux à effectuer via les rituels. C'est aussi dans cette optique qu'en qualité de praticienne j'explique que l'étude préalable est nécessaire et même obligatoire avant d'entrer plus en avant dans le cœur du rituel actif, surtout en magie rouge. Je préconise aussi en complément et avant toute chose un rééquilibrage énergétique en magie blanche si besoin était afin de ne pas entrer directement en action si le consultant n'est pas énergiquement à niveau pour "porter le rituel" via une volonté assez ferme et puissante. Ce n'est qu'après ces étapes que le positionnement des meilleures périodes sera décidé, ce qui peut alors prendre effectivement un certain temps si nous sommes en déphasage par rapport à la bonne période (montante ou descendante pour la Lune et selon l'action à mener). Comme d'habitude j'espère que cet article vous aura été utile pour mieux comprendre quelques éléments importants à prendre en compte en magie, et je reste de toute façon à votre écoute au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) si vous avez une problématique à me soumettre (en magie rouge par exemple, magie de l'Amour). Vous pouvez aussi me joindre par écrit sur mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et commencez à regarder la Lune autrement pour n'en garder que les effets harmoniques, ceci au bon moment avec la sagesse qui s'impose!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

1 2 > >>

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog