Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

La magie aide à retrouver l'amour et l'affection de votre partenaire via des rituels magiques efficaces pour un résultat optimum et rapide.

Attention ! Cet article ne promeut en aucun cas la Magie Noire comme solution unique et universelle à tous vos problèmes, bien au contraire, et même les professionnels avertis vous assureront que recourir à la Magie Noire s'avère être extrêmement dangereux, pratiquement incontrôlable et infiniment complexe… Pour autant, nous verrons que dans certains cas précis l'apport d'une parcelle de magie noire peut paradoxalement modifier des travaux en cours avec d'autres rituels pour les rendre plus spécifiques et efficaces dans des contextes précis. Rappelons aussi rapidement, pour ceux qui ne connaissent pas les typologies en magie, qu'il existe principalement trois grandes familles de rituels pour des domaines définis (bien que souvent complémentaires): la magie blanche qui axe son principe actif sur l'énergie, la protection, la révélation et le soin, puis nous avons la magie rouge dont le domaine s'apparente génériquement à celui de l'amour sur: le désir, la libido, les sentiments, la sexualité, l'attraction. Enfin, la Magie Noire, très spéciale dans son mode presque unique qui se caractérise par l'apport de chaos, d'entropie et de désordre, par la destruction ou la déconstruction. Avec ces trois orientations les praticiens peuvent agir dans presque toutes les situations durant des travaux de magie qui généralement s'entremêlent avec différents rituels complémentaires (ou parfois intermédiaires ou même contraires, selon…).

Vouloir simplifier ici l'action des différentes magies serait très réducteur car ce ne sont finalement que des conventions, et le fait même de pouvoir "mixer" des rituels ou d'en associer les spécificités permet de s'ajuster au plus près d'une demande ou d'un contexte précis en la matière, donc notez bien que des travaux de magie ne sont pas "calqués" uniformément pour tous mais au contraire générés de façon unique pour chaque cas et chaque personne. Avec cette première petite mise au point nécessaire, chacun comprendra aisément que les rituels "tout fait" dont on peut voir les listes sur des sites internet ne considèrent pas cet ajustement contextuel et cette essentielle différentiation que chaque personne est unique avec sa problématique qui l'est tout autant. Ce qui nous amène directement à la tenue des travaux qui se doit donc aussi de suivre les variations de cette même problématique sur la durée tout en maintenant les rituels actifs avec les bonnes orientations du moment, voire avec des rituels complémentaires pour renforcer leur action ou parfois les modérer si besoin à certains moments précis. Le praticien initié sait, contrairement au profane, à quel moment le rituel est plus prolifique dans ses résultats et à quel moment il l'est moins, il sait aussi parfaitement changer de rituel si nécessaire en cours de chemin ou bien en réorienter les objectifs et les cibles.

En ce qui concerne plus précisément les problématiques amoureuses, c'est-à-dire la plupart du temps les "problèmes de couple" ou bien les rencontres et relations qui suivent la loi d'attraction, l'on sait qu'il faut à la base utiliser des rituels de magie rouge pour agir en conséquence de manière efficace. Mais parfois cela ne suffit pas et comme je l'ai dit précédemment l'on peut (et doit) souvent panacher des rituels de différentes magies pour cerner le problème et mieux agir sur celui-ci. C'est tout à fait le cas d'école de la Magie Rouge qui s'adosse très souvent à la magie Blanche pour préciser le contexte (par dévoilement) ou pour redonner une part de ressource vitale (par apport d'énergie) dans les cas d'abattement, de perte d'estime de soi ou de doute de la part du consultant. Savoir jongler intelligemment avec les divers rituels est un métier passionnant dont personnellement je ne me lasse jamais, surtout quand les résultats finissent par arriver afin de concrétiser un objectif ou un but recherché. C'est dans ce sens que la Magie Noire peut éventuellement être utile (alors que généralement une personne sensée ne l'utilise pas…). Apporter une teneur sombre ou sulfureuse issue de la Magie Noire à des rituels de magie rouge peut sembler irrationnel et dangereux au premier abord mais dans quelques cas les inconvénients de cette magie destructrice sont de avantages à mettre en avant, notamment s'ils sont bien encadrés ou encapsulés dans d'autres "rituels maîtres".

Ainsi, en Magie Rouge il n'est pas rare comme je l'ai souligné d'ajuster ou de clarifier avec des rituels de magie blanche mais aussi de fortifier ou de bousculer un peu les travaux avec un apport de magie Noire. Une petite explication s'impose avec un exemple simple et limpide: vous voulez construire une nouvelle maison sur un terrain déjà occupé par une ruine, alors vous allez détruire cette ruine pour accéder à l'emplacement… Il en va exactement de même dans certains contextes en Magie Rouge où l'on doit savoir écarter, détruire ou raser une part des fondations ou des murs porteurs de la problématique pour mieux gérer la reconstruction de l'amour que l'on conçoit. De même, pour rompre une inertie ambiante (rien ne se passe, ou bien rien ne bouge vraiment) alors insérer une parcelle de Magie Noire dans les travaux avec les autres rituels permet d'enfoncer les portes closes et d'accélérer le rythme en ajoutant un peu de chaos dans ce trop-plein figé d'inertie ou de "semblant d'équilibre". Le paradoxe est donc ici, de voir que l'apport de destruction devient une chance là où habituellement l'on recherche l'harmonie à tout prix, car rien dans ce monde n'existe sans les deux polarités, négative et positive, l'une étant utile à l'autre et inversement, le tout est de bien savoir quand et comment faire, ainsi qu'avec qui ou pour quoi exactement. Ces questions sont bien évidemment au préalable à se poser avant toute expérimentation "in vivo", avec l'accord éclairé de la personne qui consulte pour bien lui expliquer le pour et le contre.

Le "pour et le contre", justement sont indissociables si l'on cherche à insérer un "brin ajusté et ciblé" de magie Noire dans les travaux pour les "dynamiser" (et ne pas les dynamiter…), car il y aura toujours des contreparties à gérer, des bonnes et d'autres qui le sont moins, à chacun de juger selon son libre arbitre si cela en vaut la chandelle. Pour ma part l'utilisation modérée de la Magie Noire m'a permis dans bien des situations d'obtenir d'excellents résultats en terme de renforcement des rituels de Magie Rouge que je pratique principalement, tout en sachant que si l'on ajuste et "encercle" cette magie noire de manière correcte dans les travaux alors l'on s'abstient de voir venir de gros inconvénients, tels par exemple ces fameux chocs en retour qui sont considérablement amoindris ou détournés, pour ne pas dire imperceptibles car sublimés et bien intégrés par les autres magies. Reste tout de même à ne pas systématiser cette pratique d'insert de magie noire dans les travaux puisque ce sera en toute fin utile et en dernier recours que l'on se tournera vers cette complexe et néanmoins délicate opération.

J'espère avoir répondu à ceux qui me posaient la question qui est inscrite dans le titre de cet article, et je suis à votre disposition pour d'autres de vos questions d'ordre ésotérique ou bien personnelle qui vous touchent pour trouver des solutions ensemble. Pour ce faire vous pouvez me joindre comme d'habitude par téléphone au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous (je réponds à toutes les questions si j'ai les éléments précis et complets dans votre message). Je vous dis à très bientôt et j'espère que vous envisagerez l'année 2021 qui s'annonce avec plus de dynamisme constructif que celle qui vient de s'écouler de manière "confinée", et ceci avec l'amour comme objectif d'harmonie et de développement personnel positif!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire
Publié dans : #Amour Magique, #couple, #retour affectif, #retour de l'être aimé, #sauver son couple

S'il est bien un domaine complexe qui perdure à garder la plupart de ses secrets c'est bien celui de "l'esprit", c'est-à-dire ce qui nous anime intérieurement pour qu'une idée germe puis fasse son chemin dans la réalisation d'un objectif tant purement intellectuel que "physiquement" dans une action. Ainsi, de nombreux chercheurs, des sciences dures ou des sciences plus spirituelles ont souvent passé des années de réflexion, d'analyse et d'expérimentation afin de percer ce grand mystère que représente l'étincelle de conscience élevée qui nous différencie de l'animal, de la plante ou du minéral, sachant que nous sommes tous d'une certaine façon issus des mêmes éléments chimiques fondamentaux. Dans cette perspective de meilleure compréhension, des sentiments comme l'Amour ou l'attachement, pour ne pas dire l'attraction, nous semblent toujours difficiles dans ce qu'ils ont à la fois de puissance mais aussi d'évanescence si l'on cherche à les quantifier de manière strictement plus mathématique ou cartésienne, l'on se bute alors à une impossibilité puisque l'on ne sait ni le faire ni en élaborer des modèles scientifiques probants. De même, "l'esprit", tel que nous nous le représentons, n'est qu'une construction intellectuelle d'un état de conscience qui est animé d'une grande volonté de vivre et de s'exprimer dans la réalité du monde qui nous entoure; il est donc assurément intéressant de voir dans cette "volonté" qui articule l'esprit et le réel un indice fort sur lequel nous pouvons nous pencher pour en redéfinir la notion fondamentale, du moins essayer…

L'on sent de suite qu'une telle analyse ne peut se passer de théories philosophiques ou bien de théories purement spirituelles d'un ordre qui nous élève dans des contrées soit inexplorées ou en friche, soit sur des chemins dégagés, mais ceux-ci étant souvent sectaires ou alambiqués car trop proches de ceux qui les ont "inventées" ou intimement pensées. C'est aussi ici un paradoxe que la chose étudiée soit aussi celle qui nous permet de penser et de jauger la réalité extérieure en y mêlant des concepts idéologiques intérieurs souvent personnels (puisque basés sur l'expérience de la vie et des contextes vécus). "Vouloir" est donc une notion capitale qui exprime fortement le mouvement de l'esprit avec la rupture de l'inertie de la certitude pour au contraire aller de l'avant et prendre des risques, ceux qui appellent la nouveauté qui brise l'ennui ou l'immobilité de l'esprit et de l'action qui s'y rapporte. Dans cette aventure nous ne sommes évidemment pas seuls, c'est toujours dans autrui que se reflétera une image dynamique de ce que nous envisageons dans un avenir immédiat, c'est de la construction d'une idée qui se développe qu'avance la notion de présent en devenir et donc de celle d'un futur désiré.

Désir", "volonté, "idée", "action", voici les termes simples en apparence, dynamiques et qui s'entrechoquent les uns les autres dans un ordre parfois différent ou aléatoire et récurrent pour provoquer l'étincelle de l'esprit qui va concevoir et créer, qui va s'auto-créer en même temps; et s'y autrui est présent cela va alors créer une relation elle-même génératrice de quelque chose. Ce quelque chose, personne ne saura immédiatement le définir car ce sera dans la tournure d'un "imaginé en construction" que la pensée s'orientera pour juger de l'évolution en cours d'un devenir positif ou négatif face à une irrémédiable entropie (phénomène incontournable de dégénérescence du contexte des systèmes complexes, dont l'esprit et l'action) qui joue aussi un rôle déterminant pour l'ensemble du processus d'idéation relationnel. L'affinité positive avec autrui implique une attraction, amicale, intellectuelle, spirituelle ou physique, parfois toutes en même temps, c'est ce que trivialement l'on appelle l'Amour, avec toute son ambivalence car beaucoup d'entre nous ne savent pas le définir. J'ai exprimé dans cet avant-propos les termes importants, le processus et les perspectives pour maintenant aller plus loin, en toute connaissance de ces quelques bases communes avec le lecteur de cet article.

Il était nécessaire de redonner ces notions car dire que "pouvoir c'est vouloir" semble bien moins abstrait mais maintenant plus complexe qu'il n'y paraît afin d'en dégager des possibilités intéressantes à un niveau à la fois plus pratique dans les faits mais aussi plus symbolique (voire ésotérique) car les deux sont liés: l'idéation et l'action s'articulent dans un même élan vital, l'on n'agit pas inconsidérément sans un soupçon de réflexion, même si parfois l'on ne "pense" pas de manière consciente c'est que le relais a été réalisé plus profondément de manière inconsciente, au coeur d'un cortex plus instinctif (c'est-à-dire en dehors du néocortex intelligible et organisé). Dire que parfois l'Amour, le désir, l'attraction et la volonté peuvent provenir aussi du plus profond d'un inconscient non réfléchit et instinctif apporte aussi des réponses viables et des solutions intéressantes dont Freud ou Jung (pour ne citer qu'eux…) on su élaborer des théories psychanalytiques reconnues, remises en cause souvent, entièrement réfutées jamais. Il y a donc à prendre et à laisser dans ces théories et pratiques psychanalytiques, voire à redéfinir ce que l'esprit signifie comme réalité tangible et dans l'élaboration des idées qui génèrent une volonté de désir assumé, une attraction volontaire, peut-être avec ou sans véritable libre arbitre si l'on songe à toute l'ingénierie d'un cerveau dont on ne sait soi-même comment il fonctionne réellement et nous cache ses objectifs inconscients… Personne en effet ne se demande "à chaque instant de sa vie" pourquoi il pense ceci, pourquoi il agit comme ceci, pourquoi il veut ceci ou aime cela, le faire de manière constante et irrévocablement, c'est-à-dire de manière "trop réfléchie" ne ferait paradoxalement que bloquer le processus d'idéation en mouvement, tout comme se regarder à l'infini dans le reflet de deux miroirs l'un en face de l'autre, c'est ce que l'on appelle la folie, laquelle passe souvent par une idée fixe qui se répète en boucle, en reflet à l'infini en cercle vicieux…

Mais l'Amour, bien heureusement, semble être un cercle vertueux de création qui au contraire dynamise en sortant de l'ornière pour ne pas rester en inertie, qui ouvre des perspectives, qui engendre de la volonté de faire autrement que l'entre-soi stérile, qui engendre aussi de la volonté de penser plus haut et plus loin, de partager et de mélanger les esprits dans une réflexion forcément asymétrique puisque différente du seul soi isolé qui tournerait en rond. Alors sur ce constat, et vu sous cet angle mieux défini, expose "la volonté" comme un moteur de l'amour, tout comme l'amour exprimé est lui-même générateur de volontés plurielles de penser et d'agir, pour soi mais avec autrui, et pour autrui grâce à soi, et réciproquement. Par conséquent, trouver l'amour c'est aussi une quête primordiale de volonté, une création d'un vouloir en soi pour ne plus tourner en rond mais "révolutionner" autour de quelqu'un(e). Dans ce processus, la volonté véritable ne s'acquiert que par le désir initial, lequel demande une "étincelle extérieure" pour se formuler (sortir de son entre-soi pour voir au-dehors ce flash symbolique). Maintenant chacun se demande bien comment l'on génère cette étincelle si spéciale, comment sortir de sa propre réflexion solitaire stérile pour trouver l'énergie de la "volonté de désirer" ou le "désir de vouloir" (les deux étant symboliquement en rotation interdépendante).

Trouver ou retrouver l'amour et évidemment l'attraction réciproque portée par l'être aimé, c'est, d'une certaine façon, générer cette étincelle de départ qui va enclencher tout le processus et en amplifier essentiellement la teneur d'une volonté désirable et désirée. Cette démarche ne peut passer que par une prise de conscience directe (soudaine ou progressive selon les cas), une rupture du cercle vicieux qui immobilise les énergies (de soi, et d'autrui en regard de soi…), cela ne peut être qu'un processus d'implantation d'idéation symbolique, qu'un flash ou une sorte d'illumination intérieure provoquée, cela passe par ce processus symbolique que l'on caractérise parfois d'ésotérique tant il est complexe d'en expliquer le substrat, cela passe par une formulation active et symbolique que l'on nomme "rituel", cela passe plus génériquement par ce que certains appellent couramment ou trivialement la "magie". En Amour l'on parle de travaux de "magie rouge" pour exercer et élaborer l'ensemble de ce processus spécifique à chaque personne dans un contexte lui aussi défini et souvent unique. Bien évidemment les praticiens "orthodoxes" ne parlent surtout pas de magie, c'est un gros mot. Ces praticiens "orthodoxes" parlent entre eux de méthodologie d'ordre psychologique ou psychiatrique sans pour autant comprendre que ces mécanismes intimes et subtils puissent s'exercer autrement que par leur propre pratique plus institutionnalisée, ni d'ailleurs sans comprendre pourquoi la magie et ses rituels apportent des solutions qu'ils ne peuvent pas eux-mêmes exprimer, comprendre, ni servir…

Dans le cadre de ma pratique professionnelle, dont vous aurez compris qu'elle n'est pas fondée au sens strict sur l'orthodoxie que je viens de dénoncer ci-dessus gentiment, je propose d'aider ceux et celles qui veulent sortir de l'ornière qui les laisse seul(e) afin de retrouver cette volonté de reconquérir un amour perdu ou de retrouver cette même volonté de sauver une relation amoureuse en perte de vitesse. Comme l'expression des maux passe par les mots je vous propose d'en discuter ensemble au 06.50.48.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien de me joindre via mon formulaire de contact de manière explicite par l'écrit si cela vous convient mieux (je réponds à toutes les questions et demandes exprimées). Je vous dis à très bientôt et que 2021 soit pour vous un nouveau tremplin positif et dynamique pour votre relation amoureuse, je vous y aiderai si besoin!

France-Emmanuelle

Voir les commentaires

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog