Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

Retrouvez l'amour dans le couple et l'affection de votre partenaire via des rituels et travaux (en magie rouge, magie blanche et magie noire).

Publié le par amour-magie-noire

Dans un couple la fidélité est assurément un élément crucial pour la pérennité d'une relation harmonieuse et équilibrée où chacun sait qu'il peut compter sur l'autre, notamment dans le domaine de la sexualité qui reste normalement "exclusive" lorsque l'on vit à deux, en effet rares sont les couples qui diront le contraire ou qui s'aventureront sur des chemins moins conventionnels, bien que cela ne soit pas impossible mais risqué que de voir le conjoint dans d'autres bras sans y avoir à redire ou à se poser des questions sur la réelle stabilité de la relation. Donc, majoritairement les couples fidèles auront une cohésion apparemment plus forte que ceux qui peuvent par exemple s'adonner au libertinage ou à l'échangisme, quoique finalement tout ceci ne soit qu'une affaire de convention entre deux personnes consentantes en ce qui concerne le type de relation désirée et approuvée d'un commun accord. Mais restons dans le cas de figure le plus répandu où l'exclusivité sexuelle dans le couple reste la norme et donc où l'on verra d'un très mauvais oeil toute tromperie ou infidélité, avec certainement un sentiment de jalousie à la clef et même une crise patentée dans le couple ainsi déstabilisé. Encore une fois il est bon de rappeler que les hommes et les femmes ne fonctionnent pas de la même façon en terme de sexualité, par conséquent la notion même de fidélité sera différente selon le sexe, et les uns ne verront pas tout à fait les choses sous un même angle…

De la relativité de la fidélité, et donc où placer exactement le curseur, ce sera assurément encore une fois assez difficile de le définir pour un homme qui aura très certainement tendance presque instinctive à vouloir tester ou pousser sa masculinité jusqu'à la dernière extrémité (sans faire de jeu de mots) alors qu'une femme saura parfaitement percevoir ses propres limites de séduction avant de passer un cap irréversible, surtout en étant déjà en couple par ailleurs. En d'autres mots, un homme marié ou déjà en relation ne verra absolument pas d'emblée "le mal" s'il trouve une opportunité de se sentir "mâle" avec une autre femme (que la sienne) qui tenterait de le séduire, ce serait même pour lui une sorte de flatterie d'Ego et l'assurance qu'il exerce une attraction "normale" due à sa personne (charme, "sex-appeal" ou autre prétexte masculin). Par contre, à l'inverse une femme qui se fait séduire par un homme sait immédiatement si elle doit dire non, surtout si elle est en couple, ce qu'elle n'oublie certainement pas de souligner assez ouvertement si elle tient à sa relation conjugale… Le tableau est rapidement dressé en préambule sur ces "petites différences" afin d'entrer dans le vif du sujet.

Dans cette perspective, et en ayant dans mon activité professionnelle connu beaucoup de cas où la fidélité était en jeu dans les couples, je peux statistiquement assurer aujourd'hui que si une femme trompe son mari c'est qu'elle a des grandes chances de vouloir soit le quitter définitivement soit lui démontrer quelle est encore désirable pour renforcer son couple en rendant jaloux un mari déjà un peu volage, une sorte d'équilibre dans l'infidélité en somme… Pour ce qui est des hommes, l'infidélité n'est pas consciemment pour eux une faute en soi, c'est plus un moyen de se démontrer à eux-mêmes qu'ils sont encore des mâles potentiellement dominants, des "alpha" en puissance pouvant mener une meute parmi les loups, disons plutôt pouvant tenter l'expérience du harem en se voyant d'une certaine façon un peu "Calif" en imaginaire, et rappelons aussi rapidement pour préciser: que dans la nature ce sont les louves qui sont les vraies alpha dans une meute. Donc, encore une fois les différences sont à bien noter, et le sens de l'infidélité ainsi que les finalités, ou du moins les causes et les effets, ne seront évidemment pas les mêmes selon que l'on soit une femme ou un homme dans cette situation où il (ou elle) vous trompe. Par conséquent aussi, je passerai rapidement sur le cas des femmes qui trompent leur mari puisque soit elles veulent définitivement le quitter et rien n'y fera (ou presque) pour les récupérer, soit elles aiment trop leur mari pour rester avec lui via cette "démonstration de force" quelquefois hasardeuse tout de même dans la méthode…

Alors concentrons nous sur les partenaires masculins: ils vous trompent, donc que faire pour les récupérer avant qu'il ne soit trop tard? Si vous avez bien suivi le raisonnement précédemment, c'est-à-dire la psychologie masculine en ce qui concerne la séduction, s'il vous trompe ce n'est pas forcément parce qu'il ne vous aime plus, non, c'est parce qu'il a besoin de s'affirmer comme un mâle en dehors du couple ou de la relation. Cela dénote tout de même deux facteurs importants à noter de suite: il n'est pas sûr de sa propre virilité (ou instinctivement il se doit de s'en assurer), et vous madame vous ne lui apportez "apparemment" pas dans le couple ce qu'il recherche pour exprimer librement sa sexualité à son plus haut potentiel (sinon il n'irait pas chercher ailleurs). Les deux causes ne sont pas exclusives, il est possible qu'un homme cherche toute sa vie à se prouver à lui-même qu'il est une sorte de Casanova tout en ne sachant pas voir dans sa propre compagne toutes les possibilités de séduction ou d'approches sexuelles à expérimenter. C'est sur ce dernier point que tout reste à jouer pour gagner, regagner l'attractivité de son partenaire en lui faisant découvrir d'autres facettes jamais encore exploitées, et sur ce point toutes les femmes ont des ressources presque infinies, a contrario des hommes.

Récupérer son mari ou son partenaire s'il vous trompe, c'est donc radicalement innover sexuellement pour lui prouver qu'il n'a pas besoin d'aller chercher plus loin ailleurs pour se rassurer quant à sa sexualité, vous aller lui servir ce qu'il cherche plutôt deux fois qu'une, et même trois si cela ne suffit pas! Bien entendu, il est probable que la routine ait été aussi un facteur propre à laisser votre conjoint aller voir ailleurs, il faut donc "rompre la routine", notamment sexuelle en imaginant des scénarios compatibles avec de que d'instinct votre partenaire recherche. Il y a un attentif travail de psychologie à effectuer pour bien cibler les besoins et innover, aller de l'avant sans pour autant dépasser certaines limites. C'est en ce sens que parfois il est nécessaire d'avoir un avis extérieur pour trouver ces solutions de couple car il est difficile en étant soi même dans le contexte d'en trouver des réponses satisfaisantes sans prendre un recul suffisant, c'est ce que je propose pour qu'il ne soit pas trop tard pour agir. Mieux comprendre la psychologie masculine c'est s'assurer d'entreprendre les actions les plus efficaces et ainsi de ne pas perdre de temps en essayant des solutions inadaptées au contexte ou à la personne que vous désirez garder, de plus définir les véritables causes est déjà en soi trouver les solutions adaptées, ce qui est difficile de considérer seule ou sans une aide spécialisée.

S'il vous trompe alors sachez bien que rien n'est perdu, au contraire, allez chercher avec mon aide tout ce dont il a besoin pour lui offrir sur un plateau ce qu'il tente de chercher ailleurs. Pour ce faire, je dispose de méthodes traditionnelles agrémentées de rituels symboliques qui permettront d'établir un diagnostic très précis pour comprendre toute la psychologie de votre partenaire et agir en conséquence. Analyser, comprendre et agir sous différents angles d'attaque, c'est ce que je me propose de faire pour vous aider à redonner une dynamique à votre relation de couple pour nouer les liens qui vous unissent et même en trouver de nouveaux. Pour en discuter ensemble joignez-moi librement au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien expliquez-moi précisément votre situation par écrit afin que je puisse vous répondre (je réponds à toutes les demandes), ouvrez mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière de site qui est ci-dessous. Je vous dis à tout de suite ou à très bientôt pour sauver votre couple et restituer l'harmonie dans votre relation, tout est possible il suffit de le vouloir réellement et d'agir en toute connaissance de cause!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

L'amour a cette ambivalence dans les mots que l'on "rend" quelqu'un amoureux, lequel "tombe" amoureux". Dans ces termes l'on sent de suite que l'amour s'apparente à quelques combats où l'on rend et prend des coups pour faire tomber, pourtant personne n'ira immédiatement critiquer ces tournures très antinomiques car elles sont passées dans le langage courant en s'y ancrant fortement et dans les esprits aussi. Il y a donc forcément du vrai pour que personne ne s'en inquiète plus que ça et continue à trouver normal de tomber et de forcer, ou de pousser quelqu'un dans une posture qu'il n'a peut-être pas choisie. Il y a ici une forme évidente de dépendance amoureuse (dont j'ai fait écho ici dans cet article récent) avec comme point d'orgue ce constat qu'une personne amoureuse le devient assez subitement comme le ferait l'aiguille d'une boussole affolée par le Nord pour finir par tomber raide dessus et ne plus y bouger du tout. Dans une image autre l'on peut s'imaginer passer de la symbolique des mots à celle plus concrète encore de voir une personne à genou, rendu dans une position figée pour ensuite tomber de tout son long comme fixée au sol par des forces invisibles. Assurément l'amour est une force invisible et pourtant puissante, c'est ce que nous allons voir, et plus précisément: comment rendre un homme amoureux? Cet article est donc avant tout pour vous mesdames (les hommes peuvent aussi le lire).

Afin de ne décrypter qu'une partie de ces mystères, nous allons regarder du côté des hommes, donc d'une seule facette en laissant les femmes aux commandes, mais finalement en nous demandant si ce ne sont pas elles et elles seules qui l'ont toujours été en matière d'amour, à conduire les hommes dans les méandres des sentiments, du désir et de l'affolement des sens qui s'en suit pour en arriver à leurs fins. "Rendre un homme amoureux", est-ce là une réelle difficulté pour une femme? Le rendre amoureux est-il un gage de réussite pour la suite aussi? Et justement quelle suite en attendre? Les questions s'enchaînent de manière logique avec autant de facilité que le sujet, lui reste complexe. Et d'ailleurs, n'y a-t-il pas aussi, pourquoi pas, un danger quelconque à rendre un homme amoureux, car l'effet n'est-il pas à double tranchant en s'y aliénant soi-même, à vouloir le voir "tomber" pour l'attacher en s'y attachant peut-être aussi encore plus fermement? Mais déjà nous avons presque une grande partie des réponses dans les questions, et ces préambules interrogatifs vont aider à y voir plus clair pour ce qui suit.

D'une manière générale nous savons tous et toutes que les hommes sont "sensibles aux corps des femmes" là où inversement les femmes sont plus sensibles aux sentiments qui se dégagent suite à la rencontre, laquelle peut être arrangée, voulue, impromptue, soudaine ou planifiée depuis longtemps. Sachons aussi que généralement les femmes se préparent souvent longuement avant toute rencontre, ce n'est pas forcément par pure coquetterie envers elles-mêmes mais surtout par stratégie pour visée d'autant plus juste une cible, ou du moins être armée pour faire face à toutes éventualités car une femme cherche toujours à plaire même si elle se donne le droit de dire non à tous ceux qui ne lui plaisent pas, et de même, un homme cherchera toujours à séduire même s'il sait qu'on lui dira la plupart du temps "non". Avec ce constat aussi véridique que vécu pour chacun qui lira ces lignes, une stratégie de séduction amoureuse se dessine pour les femmes qui veulent rendre un homme amoureux, pas n'importe lequel évidemment, celui qu'elles auront choisi. Il semblerait d'ailleurs que dans la Nature la faune animale ne fasse pas trop de différence sur ce point, en général les femelles choisissent les mâles, mais n'oublions pas que l'humain est aussi un animal, un peu plus savant peut-être (encore que son savoir semble ne pas trop le responsabiliser vis-à-vis de la Nature…).

Le fait que les femmes choisissent ne sera le thème de notre article, ne cherchons pas le pourquoi mais plutôt le comment, le pourquoi étant certainement lié à une vague histoire de reproduction qui n'est pas celle qui nous intéresse, bien que le sexe y soit aussi présent comme paramètre principal… Non, le sexe qui nous intéresse, c'est celui qui force au désir et non à la procréation, encore que certains puristes (ou puritains?) ne voudront pas séparer les deux, mais ils sont assurément dans le faux puisque justement ce qui fait la différence entre l'humain et l'animal, c'est cette évolution dans cette séparation fondamentale où le libre arbitre de penser et de choisir apparaît comme un palier dépassant l'instinct primaire. D'ailleurs, sexualité, désir et amour sont indissociables pour les humains, nous ne sommes pas certains qu'il en soit de même pour d'autres mammifères moins évolués.

Ce petit aparté naturaliste nous confirme que les femmes ont gardé et même renforcé, de manière purement évolutive, ce pouvoir de choisir leurs partenaires, et cela est important. Notons au passage que les hommes se sont réservé tout le reste au niveau d'une autre forme de pouvoir qu'ils ont installé dans nos sociétés patriarcales en s'attribuant la plupart des postes clefs de décision, est-ce pour compenser leur faiblesse initiale? Ceci est une autre histoire… Toujours est-il que l'on dit que le sexe faible est féminin mais dans le domaine de l'amour c'est donc bien l'inverse, la séduction de la femme l'emporte presque toujours, sauf si, et c'est ici le point capital, l'homme n'est pas libre ou déjà sous "l'emprise" d'une autre. À ce niveau précis il faudra faire la différence pour l'emporter, mais ce n'est presque plus un duel pour rendre l'homme amoureux mais pour le rendre encore plus amoureux qu'une autre, ce qui fait toute la différence. Dans nos sociétés ultra-connectées, où en général les gens ont la potentialité de côtoyer une foule d'autres personnes, alors l'on imagine à quel point les combinaisons amoureuses sont nombreuses et les rivalités possibles.

Donc, rendre un homme amoureux, c'est avant tout dépasser toutes les autres femmes qui se seront présentées à lui et "faire la différence", pour l'emporter (avec ou sans papier cadeau) et le faire tomber… amoureux. Dans cette rivalité extrême, où même le nombre des rivales est un mystère, il va falloir user de beaucoup d'énergie pour percer les secrets et "fixer la cible", si c'est cela le but. Il est d'ailleurs intéressant de constater que très souvent les femmes célibataires sont très courtisées par des hommes qui le sont aussi (mais pas toujours), par contre elles auront tendance à aller cherche l'homme d'une autre femme, c'est-à-dire à s'intéresser en priorité aux hommes déjà en relation, en couple ou mariés, c'est encore une fois un constat, peut-être issu d'une réminiscence profonde provenant d'un instinct primaire qui fait percevoir l'homme déjà choisi comme étant "naturellement" plus intéressant, mais cela reste encore un mystère… Ou bien est-ce une forme de compétition que recherchent les femmes entre elles afin d'affirmer aussi encore plus un pouvoir en contrepartie de celui des hommes au sein de la société? Encore une fois c'est une autre histoire, de sociologie à approfondir.

Comme nous le voyons, rendre un homme amoureux est finalement une lutte de pouvoir, d'attraction et de désir plus qu'une affaire de sentiments, quoiqu'à la base le sentiment amoureux n'est peut-être qu'un instinct primaire déguisé pour nous rendre plus intelligents et humains, du moins dans les mots. Pour renforcer ce pouvoir et donc dépasser les obstacles, souvent les autres femmes sur le chemin, il faut avoir des armes non conventionnelles pour gagner, c'est en ce quoi je me propose de vous aider en qualité de praticienne via des méthodes professionnelles qui utilisent des rituels et toute une symbolique active pour y arriver. De plus, je tiens à signaler que "rendre un homme amoureux" est tout ce qu'il y a de possible par effet de levier, parfois via des biais plus ou moins ésotériques, mais que le plus dur encore reste à venir: que cet homme reste amoureux! Ici aussi bien des méthodes, notamment en magie rouge permettent de renforcer vos atouts (désir, attraction, sexualité, charme, etc.). Si vous désirez plus de renseignements ou de l'aide dans votre relation amoureuse avec un homme, n'hésitez pas à me joindre au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien à m'écrire librement pour m'expliquer votre problématique en ouvrant mon formulaire de contact (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page). Je vous dis à très bientôt et mesdames, n'oubliez pas que la "Girl Power" est de votre côté, encore faut-il vouloir et savoir l'activer!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

Les crises dans le couple sont de toutes sortes, des fois légères et sans importance, celles-ci on les oublie assez vite, d'autres fois plus conséquentes et durables avec des répercutions cumulatives,  les crises ne se ressemblent jamais vraiment, peuvent changer de forme comme dans les kaléidoscopes où à chaque instant l'on peut être surpris par tant de nouveautés avec pourtant toujours les mêmes éléments qui les constituent. Car la plupart du temps les thèmes qui génèrent les disputes ou les mésententes sont généralement presque toujours les mêmes, que ce soit de l'ordre de la jalousie (fondée ou non), du quiproquo malheureux qui s'accentue pour devenir soudain une profonde incompréhension, ou bien encore un déséquilibre où l'un des deux partenaires pense à juste titre (ou non, tout est une question de ressenti) "qu'il n'est plus à sa place" avec comme conséquence principale de voir sa liberté de penser ou d'agir en pâtir. Dans tous les cas l'on peut attribuer sans se tromper que la majorité des crises de couple ne sont que des crises d'Ego déguisées où finalement chacun pense avoir raison dans une situation précise ou dans un contexte particulier, ce qui en dit long sur nos propres capacités à engendrer du chaos dans l'harmonie sans qu'il y ait un réel problème de fond plus spécifique au couple. Car n'oublions pas que si l'union existe c'est qu'elle sait composer ce complexe cocktail de complémentarités et de ressemblances qui en fait un breuvage unique et changeant au fil du temps qui passe, souvent comme le bon vin.

Mais des fois tout tourne au vinaigre et la situation devient vite imbuvable, l'on rejette alors la faute (réelle ou inventée) sur l'autre pour mieux prendre de la distance et encore une fois se retrouver seul avec son Ego pour "mieux" analyser ce qu'il se passe et en prendre acte. Il est clair que parfois prendre du recul permet d'avoir le champ plus large en ce qui concerne le contexte et donc en théorie mieux comprendre la situation, mais chacun sait qu'en réalité dans le mécanisme qui fait fonctionner le couple, chaque engrenage est important pour le faire tourner et par conséquent ce n'est pas en "démontant" les pièces de la machine couple qu'on lui permettra de mieux fonctionner… d'autant plus si chacun s'en accapare, tels des trophées, les éléments pour s'en attribuer la propriété exclusive. Dans toute dispute l'on rejette souvent la faute sur l'autre et l'on se garde les mérites pour soi, ou tout ce qui en garantie la bonne foi de son propre côté, comme si la vérité n'avait qu'une seule facette, ce qui est rarement le cas. C'est justement parce qu'il y a cette méprise initiale propre à l'Ego, que l'on ne voit plus qu'à "contexte partagé" dans le couple il y a forcément "faute partagée" aussi car tous deux sont impliqués, l'un d'avoir fait, l'autre d'avoir laissé faire jusqu'à un certain point.

C'est ce point, celui de la discorde, qui peut aussi se transformer en point de rupture lorsque chacun campe sur ses positions sans vouloir avancer dans une direction qui rapproche, mais encore une fois cette situation d'inertie qui bloque toute résolution n'est dû qu'aux individus et non au couple à qui (en qualité d'entité duale) généralement l'on ne reproche rien. C'est en ce sens que le couple garde ses propriétés d'union et de liens lors d'une crise car sa structure intime n'est presque jamais en cause, ce sont uniquement les Ego qui s'affrontent et non les ressemblances et les complémentarités (qui forment le couple) qui s'exposent dans cette situation conflictuelle. L'un des moyens de renouer avec l'autre conjoint est donc d'y trouver sa propre image pour satisfaire l'Ego, ceci via les ressemblances que confère le couple encore garant de ces qualités partagées. Ainsi, l'on peut créer un pont d'individualité commune et reconnue par les deux parties afin d'entrevoir une sortie de crise. Pour donner un exemple simple de partage reconnu, le sexe en fait partie puisqu'il intègre des bases communes pour ce faire. De même, si le couple a des enfants, il y a ici aussi une base commune et co-existentielle importante qui ne peut être réprouvée par l'Ego de chacun, bien au contraire.

Il est bien entendu aussi des situations ou justement le sexe est une raison de discorde et d'apparente désunion, ceci se déroule dans des contextes de tromperie amoureuse où ce qui était en commun (l'amour au sens large selon chacun) a été trahi par une circonstance rompant l'harmonie du couple et des sentiments réciproques qui formaient le socle de l'union. Dans ce cas précis il est évident qu'il faut reconstituer le capital affectif et sexuel pour rétablir l'équilibre perdu "momentanément" (car le passé ne se gomme pas d'un coup), il est toujours temps de remettre de l'ordre tout comme l'on repositionne les pièces du puzzle constituant l'image du couple ponctuellement bouleversée. Ne pas chercher à jouer le jeu du rapprochement, de part et d'autre, sera une cause supplémentaire d'éloignement, ne pas chercher l'apaisement ira dans le même sens en aboutissant à l'affrontement, encore une fois des Ego au détriment de l'unité du couple. Il est souvent difficile d'exprimer des solutions parfois simples et claires dans des situations où les gens ne veulent ni écouter, ni voir, ni même en parler, à l'image de ces trois petits singes se cachant la face pour ne pas comprendre la situation. C'est au contraire en contrariant son propre Ego qui ne cherche qu'à s'isoler dan ses propres contradictions ou fausses certitudes que l'on pourra sortir de ce qui peut vite tourner en rond tel un cercle vicieux où l'on entretient soi-même le déséquilibre que l'on reproche à autrui d'avoir engagé…

Créer la rupture dans la rupture, c'est contrecarrer l'instinctivité initiale de l'Ego étant sur une défensive unilatérale et exclusive pour retrouver la voie constructive de l'initiative qui rassemble et unit. En d'autres mots il faut aller au-delà de soi-même dans ces situations conflictuelles et donc dépasser son Ego afin d'en effacer le filtre qui empêche de se consacrer principalement à "l'entité couple", à ses liens et à ses vertus cardinales qui sont les bases communes à mettre en exergue pour les activer. Avoir de telles pensées positives au moment d'une crise de couple est souvent impossible pour le profane qui n'a pas l'habitude de laisser son Ego derrière lui pour justement se sortir des impasses qu'il génère (et dont la société impose des schémas individualistes et égocentriques assez suivis par la majorité des gens), il faut donc aider dans ce sens à lever le voile qui assombrit une situation afin d'en retrouver la justesse plus lumineuse, l'autre facette de chaque individu. Le praticien "initié" dispose de méthodes pour créer cette ouverture d'esprit en replaçant l'Ego dans une position plus équilibrée où il recherche ce qui unit pour se rapprocher et non pour s'isoler dans un raisonnement tronqué et faussé, ainsi toute l'énergie qui sera mise en œuvre ira dans ce but d'union pour réinitialiser les liens forts du couple et sortir de la crise. Les "travaux" pour ce faire passent par des phases où divers rituels symboliques permettent d'aller dans ce sens constructif tout en modelant activement le contexte et la réalité de la relation du couple. On peut parler de travaux basés sur ce que l'on appelle la magie rouge (essentiellement axée sur les liens amoureux) où deux principaux rituels se conjuguent allant du rapprochement affectif de base à l'envoûtement amoureux pour fermer la parenthèse d'une crise ou en entrevoir une solution efficace.

La plupart des personnes qui ne sont pas initiées aux aspects plus symboliques ou ésotériques de la relation de couple (qui se cache sous le faux couvert d'une banale normalité) ne comprennent pas sous quels angles des travaux de magie pourraient bien agir concrètement, et il est tout à fait normal de regarder de loin ces rituels comme des solutions apparemment incongrues ou inhabituelles, pourtant la relation amoureuse n'est en finalité constituée que par cette symbolique complexe dont d'ailleurs peu de personnes sont à même d'en comprendre tous les rouages et toutes les finalités. C'est dans le cadre de mon activité professionnelle et en qualité de praticienne initiée à ces méthodes que je propose mon aide afin de justement faire comprendre ce qui se cache sous la complexité de la relation amoureuse qui génère et entretient le couple (une entité à part entière qui sait parfaitement relier deux Ego distincts). Si vous désirez plus d'information sur le thème de cet article ou si vous avez besoin d'aide pour résoudre une crise de couple (et peut-être aussi éviter une rupture) n'hésitez pas à me contacter pour en discuter librement au 06.50.75.95.14 (numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez expliquer de manière plus précise et complète à votre rythme en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et sachez bien que l'Amour sait cacher ses secrets mais il sait aussi les offrir à qui en a besoin pour le conserver.

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

L'on dit que l'amour est aveugle, j'ajouterais qu'il peut aussi et surtout parfois nous aveugler et que "l'état amoureux" est en soi par définition une dépendance, oui, mais avant tout une dépendance acceptée, ou subie, ce qui ne signifie pas la même chose… Et c'est sur ce point capital, bien qu'assez nébuleux sous le vernis des mots, que repose toute la différence, tous les enjeux à mieux comprendre le pourquoi et le comment mais aussi toute l'ambiguïté à vouloir a fortiori classifier un phénomène humain, ici un sentiment qui se veut complexe par nature et mixte dans sa propre définition puisque l'on ne tombe pas amoureux "seul(e)", il faut effectivement bien être deux pour ce faire (à moins de s'appeler Narcisse), d'où cette relation parfois à double tranchant dans les causes et dans les effets induits. Dans tous les cas l'on peut aussi se demander très légitimement si l'amour fait plier la volonté ou bien si celle-ci accompagne le sentiment, c'est-à-dire si l'on tombe volontairement amoureux de manière "responsable et affirmée" ou si au contraire l'on se laisse dominer par cet amour en baissant la garde de la volonté alors devenue inopérante, ou forcée de le faire, ou bien encore par une formule bien pratique: "par la force des choses" en sous-entendant que l'amour est toujours plus fort que la raison, plus fort que la logique que conduit la volonté d'ordonnancer sa propre personne.

Cet avant-propos pose de suite les questions de dépendance et le rapport que l'on peut avoir à l'autre via le sentiment amoureux qui en découle, est-ce une aliénation à l'autre et un abandon volontaire de soi (réciproque ou non), ou bien un peu de ce rapt mental et physique, de cet esclavage de la volonté de subir autrui que l'on pourrait illustrer avec quelques tableaux de style orientaliste où chacun serait enfermé dans un amour tel dans un harem fantasmé ou vécu? D'ailleurs cela revient aussi à nous poser la question suivante: sommes-nous tous égaux devant l'amour et la dépendance amoureuse? Ce serait plus la perception que l'on a de la relation amoureuse qui en définit sa nature, et chacun dispose ici d'un éventail de valeurs extrêmement variées, toutes assujetties à l'expérience que l'on a en la matière, à sa propre histoire vécue, à l'ensemble des relations humaines et sociales que l'on a expérimenté. Il est donc impossible de poser une règle commune à tous et à toutes, chacun ayant ses échelles de valeurs, ses expériences positives ou négatives, ses points de vue ou au contraire son ignorance sur la question.

La complexité à définir l'amour et ses dépendances dans tous les sens du terme, sera d'autant plus accentuée par ce que j'ai signalé: qu'il faut être deux pour s'aimer, par conséquent autant imaginer une double complexité devant se brasser pour aboutir à quelque chose d'impossible à prévoir, notamment dans cet amour lequel des deux sera le plus sujet à la domination de l'autre, et sous quelle forme décelable et active ou passive? Dans ce domaine de la prédiction ou de l'analyse personne ne saurait dire avec justesse de quel côté l'on se place, parfois n'est pas celui ou celle qui s'y croit, en réalité ou bien en fantasme. La très grande part de subjectivité est d'ailleurs toujours présente dans le sentiment amoureux et celui-ci n'est finalement que le reflet intérieur du fantasme où l'on place l'autre, où l'on veut bien aussi lui laisser volontairement cette place, sur un piédestal avec les plus beaux lauriers et avec cette capacité naïve qu'en croire la réciprocité comme évidente, mais alors que dire si cette réciprocité n'est pas véridique ou si le fantasme suscité n'a pas été une manœuvre savamment orchestrée pour tromper et pour profiter de l'autre? Dans ce cas l'on peut alors parler assurément de manipulation amoureuse ou mentale, d'une dépendance sur autrui digne de la perversion organisée, voire même de l'envoûtement pur et simple par des moyens autres (ésotériques). Pour résumer l'amour réciproque peut être sincère mais parfois l'on peut tomber sur le pervers narcissique de service ou dans de la sorcellerie pure et dure en terme d'envoûtement amoureux.

Afin de replacer le sentiment amoureux dans une ligne plus positive et moins dramatique, l'on peut aussi envisager de manière plus large le partage réciproque d'une double dépendance comme base volontaire et acceptée des deux protagonistes en sachant que chacun connaît les points faibles et forts de l'autre, créant ainsi une sorte de juste équilibre mental et amoureux dans ce type de relation amoureuse en apparence plus harmonieuse dans cet échange de diversité. C'est de cette façon que la majorité des couples fonctionnent, avec une complémentarité inter-relationnelle des ressources sans que ni l'un ou l'autre n'en soit le seul dépositaire ou possesseur, dans une sorte de jeu d'équilibre de pouvoir, de désir et d'acceptation de l'autre et de soi. Assurément, dans le sens contraire à cette optique, l'on pourra dire que tous les autres schémas sont des formes perverties de l'amour lorsque l'un aura su s'accaparer l'amour de l'autre afin de l'assujettir sans autre compensation positive. Parfois il peut par contre, même dans ce dernier schéma, coexister aussi un accord de principe où la dépendance amoureuse se transforme en domination, volontaire ou non, sur une base plus ou moins masochiste où chacun y trouve son compte, chacun à sa place et pas forcément ensemble dans une même direction mais dans un équilibre des contraires dont chacun revendique la liberté d'en exercer les contraintes et les avantages sans avoir à y redire, ceci en toute connaissance de cause.

Dans un autre ordre d'idée moins positive, il existe des manipulations mentales et amoureuses assurément produites par des phénomènes moins connus du grand public et du monde profane, ce sont les envoûtements via des rituels ou des dons. Il ne faut pas forcément toujours y voir un sorcier derrière ces péripéties ésotériques bien réelles, car parfois certaines personnes disposent de ce don de séduction innée qui apporte un pouvoir réel sur autrui en terme de domination sensuelle ou sexuelle, ou encore purement mentale sous couvert d'un altruisme déconcertant ou d'une sincérité de sentiment qui semble acquise et pourtant totalement élaborée à dessein. Il faut donc y voir un certain danger à côtoyer ces personnes qui sauront abuser de ce pouvoir de séduction sans aucune gêne ni aucun remord pour aboutir à leurs fins, que ce soit chez les hommes généralement pour séduire une femme, ou chez les femmes pour a priori profiter d'une situation et de certains avantages matériels (ce n'est pas ici une généralité mais un simple constat, l'inverse aussi). Bien plus dangereux encore, oui l'aspect ésotérique et magique existe pleinement aussi via des rituels d'envoûtements d'amour extrêmement efficaces en magie rouge, évidemment dans ce cas ce sont des pratiques exercées par des professionnels (ou initiés) et commanditées par des personnes qui font appel à leurs services. Le Vaudou est un exemple de magie très expérimentée et efficace où l'on peut forcer une personne en invoquant une entité ("Erzulie" par exemple pour tout ce qui est du domaine de la "magie d'amour") afin de l'envoûter de manière "amoureuse" ou en y prenant toute les formes visibles bien que finalement induites par une puissance extérieure qui impose sa volonté, de manière ponctuelle ou plus durable…

Comme nous venons de le voir, la dépendance amoureuse et l'envoûtement d'amour peuvent s'habiller sous différentes formes parfois très proches ou invisibles, et il est important de rester vigilant(e) face à ces dangers qui sont légions dans nos sociétés où les relations sociales sont démultipliées et encouragées, tant au niveau des loisirs que celles qui sont plus professionnelles ou amoureuses, notamment avec l'ensemble des moyens de communication qui nous envahissent de toutes parts sans que nous y prenions forcément garde à chaque instant. Dans tous les cas le libre arbitre de chacun peut être savamment déjoué ou manipulé, d'ailleurs l'exemple flagrant de la publicité est à citer au même titre que tout ce qui se présente à nous de manière directe ou indirecte. La dépendance amoureuse n'est pas une fatalité si celle-ci est vécue ouvertement et réciproquement dans une relation claire, par contre elle devient un poison si elle s'impose contre la volonté de celui ou celle qui subit et dans ce cas il faut réagir vite en toute connaissance de cause. De même, l'on ne prête absolument pas assez attention aux effets plus ésotériques pourtant de plus en plus pratiqués lors de rituels d'envoûtement qui sont des réalités avec des résultats insoupçonnés chez les profanes qui n'y voient que des sornettes alors que ces phénomènes de possession ou d'envoûtements existent quotidiennement dans le plus grand silence…

Si vous désirez plus d'information sur le thème de cet article ou bien si vous-même (ou un proche) avez la sensation d'être en dépendance amoureuse de manières négatives ou sous envoûtement amoureux subi, alors n'hésitez pas à me contacter pour en discuter librement et voir si mon savoir-faire peut vous aider dans cette situation délicate où le dialogue apporte déjà des solutions concrètes pour agir. Vous pouvez me joindre par téléphone au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire pour m'évoquer par les mots votre histoire personnelle, ceci via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt ou bien à tout de suite pour aborder sous le meilleur des angles la relation amoureuse qui est la vôtre et en trouver le point d'équilibre ou l'harmonie en devenir. Je réponds à tous les messages sans exception!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog