Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

Retrouvez l'amour dans le couple et l'affection de votre partenaire via des rituels et travaux (en magie rouge, magie blanche et magie noire).

Publié le par amour-magie-noire

Les relations de couple sont un peu à l'image des vagues sur la plage, avec les marées montantes ou descendantes on ne sait jamais si les tempêtes auront un effet sur le littoral en rognant un peu plus sur les terres, c'est-à-dire en usant petit à petit le couple dans la tourmente ou bien en lui laissant le temps de renforcer ses digues. Car finalement ce qui compte c'est de durer malgré les aléas, en évitant les pièges de la routine ou ceux de la discorde toujours à l'affût au tournant d'un temps moins favorable où tout peut en effet basculer. Afin de ne pas se laisser dépasser par les eaux sombres d'un débordement conjugal, il est impératif de savoir anticiper les crises ou du moins d'en préparer de potentielles venues incontrôlées. C'est en partie le but de cet article que d'éviter les roulis dans le couple mais surtout finalement d'en améliorer la visibilité pour voir plus loin et mieux, car il est toujours nécessaire de prendre de la distance, non pas physique mais temporelle pour savoir se projeter dans des futurs probables, une sorte d'anticipation qui n'est pas de la science-fiction mais une réelle aide, un travail à élaborer lorsque la route n'est plus aussi sûre qu'avant. Le rapprochement affectif est de ces travaux sur soi et sur le couple dont il convient d'avoir au moins une fois tenté l'approche pour se rendre compte que rien n'est jamais acquis et que l'on ne se connaît soi-même qu'après avoir vécu l'ouragan d'une rupture (ou d'une crise importante) pour en comprendre la source et l'éviter avant qu'elle ne survienne.

Notons de suite que ce qui est bon pour le couple l'est aussi pour n'importe quelle relation en cours sans pour autant "être en couple", voyons large pour ne pas stigmatiser ceux ou celles qui sont sur le point d'aborder une union plus durable à deux dans le temps. Le rapprochement affectif est donc une méthode qui permet principalement d'éloigner ce qui est néfaste pour la relation amoureuse tout en resserrant les liens existants, ceci sans pour autant étouffer non plus les protagonistes avec des chaînes trop lourdes pour eux… C'est souvent ici qu'en coaching le problème peut persister, à toujours vouloir en faire trop au risque d'envahir la sphère personnelle au nom du diktat du couple alors que l'on doit d'abord savoir gérer le Soi tout en préservant le Nous, lequel est d'une certaine façon une entité à part qui se doit d'être tolérée d'un commun accord. La meilleure façon d'aborder cette apparente contradiction, c'est-à-dire de penser que ce qui est bon pour le couple est forcément bon pour soi (ou inversement), est d'agir déjà à l'échelle personnelle afin d'en comprendre les subtilités. C'est en général ce que je propose lors des travaux via le rituel de rapprochement affectif: d'abord savoir gérer ses propres besoins afin de les intégrer dans ceux du couple, avec en complément bien évidemment ceux du partenaire.

Le rapprochement affectif est donc principalement axé sur cette compréhension intime des besoins en présence et de la bonne répartition du socle commun qui va fédérer le couple et le renforcer. Travailler sur cet axe est aussi une remise en cause parfois personnelle afin d'écarter une partie de l'Ego trop exclusive et d'en éloigner les affects contraires à la relation, il y a aussi dans cette introspection une réelle double volonté d'intégration et de compréhension, à la fois de soi mais aussi de celle du partenaire. C'est sur ce dernier point important que la "réalité pensée" peut parfois différer de la "réalité de fait", le ou la partenaire ne sont la plupart du temps pas comme l'on pouvait l'imaginer. Cette méconnaissance (plus ou moins profonde selon les personnes) sera principalement à l'origine des problématiques de couple en faussant radicalement une vision idéalisée qui n'est pas conforme à la réalité, ce qui éloigne d'autant plus la vision juste que l'on peut se faire du socle commun si primordial dans la relation si l'on s'en fait soi-même une idée erronée…

L'analyse de ce que l'on désire procède effectivement du rituel, il y a derrière toute nécessité ou besoin une "volonté qui s'exprime", celle d'aller dans une direction précise, et c'est l'action de définir cet itinéraire qui permet de comparer la carte du couple pour en trouver des chemins, lesquels iront sur un but commun avec si possible une conduite menée à deux pour y arriver. Lorsque les chemins divergent ou s'égarent, alors la tentation de suivre sa propre voie égotique implique de s'éloigner de celle du couple avec les risques de perdre de vue le partenaire. Les travaux de rapprochement affectif vont donc cartographier les besoins afin de les faire coïncider sur une même voie, ce qui demande une analyse de soi, du partenaire (et de ce que l'on en perçoit) ainsi que du contexte en présence. J'insiste souvent sur le contexte et au début des travaux l'on ne comprend pas toujours qu'il est le véritable instigateur des désirs et de la potentialité de les réaliser, le contexte est le catalyseur discret de nos envies et de nos esprits qui baignent dans cette réalité induite par notre perception.

Volonté, perception, désirs et contexte, voici les maîtres mots des travaux où s'incorpore le rituel avec ses symboles afin d'en extruder la vérité et d'en faire une démarche positive et dynamique. La perception de soi est très difficile si l'on cherche une vérité objective, c'est pourquoi l'aide d'un praticien avec une méthode efficace est nécessaire. Vient ensuite la volonté d'agir dans le sens du rapprochement envers l'autre qui s'accompagne forcément d'un abandon de certaines valeurs personnelles liées proprement à l'Ego et non compatibles avec le commun du couple, cette étape ou le désir personnel laisse la place au désir du couple caractérise la pierre d'achoppement de l'édifice amoureux où l'on recentre les priorités de manière forte, où la volonté est encore mise à contribution pour y arriver. Agir avec un rituel c'est faire fonctionner cet inconscient via toute la symbolique du Soi et du rapport à l'autre, c'est réinventer la relation pour que le contexte lui devienne encore plus favorable.

Expliquer les travaux de rapprochement affectif est complexe sans base de référence réelle, cela le reste tout autant lorsque l'on doit analyser une situation qui existe avec de plus la personne concernée, mais c'est cette démarche qui permet essentiellement de réaliser le but recherché, c'est-à-dire de passer par la symbolique du rituel pour agir sur la volonté, laquelle reste souveraine quant à la façon d'agir dans le cadre du contexte de la relation. Le tout est de bien définir tous les paramètres, de les expliquer et d'en évaluer l'impact pour agir, déjà sur soi, puis par extension et transitivité sur le couple. Je reste à votre disposition pour discuter de ma méthode et voir de vive voix avec vous si mon aide peut vous apporter une solution dans le cadre de travaux de type "rapprochement affectif". Pour ce faire merci de me joindre par téléphone au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien de m'écrire si vous préférez les mots en passant par mon formulaire de  contact (je réponds à toutes demandes formulées de manière précise), merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir ma page de contact. Je vous dis à très bientôt pour améliorer votre relation amoureuse et éviter les écueils sur le chemin!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

Suite à mon précédent article (sur le paradoxe amoureux), j'ai eu beaucoup de questions quant à la place des hommes et des femmes, plus précisément sur cette caractéristique importante de la relation fondée sur une certaine assurance des sentiments mais aussi une confiance en soi qui joue un rôle capital dans l'élaboration d'un couple harmonieux et équilibré. Aujourd'hui, force est de constater que cet élément de confiance en soi n'est pas acquis par tous et qu'a contrario certaines personnes disposent d'un charisme et d'une "prédominance" qui s'exercent bien au-dessus de la moyenne, appelons ces individus des hommes et des femmes "Alpha", un terme issu directement de l'étude de nos amis les bêtes, mais ne sommes-nous finalement pas aussi des animaux, un peu plus évolués, quoi que…? C'est dans cette direction que va s'élaborer cet article, surtout pour en définir des solutions pour améliorer les relations humaines, et bien entendu les relations amoureuses qui sont bien au coeur des préoccupations de chacun, avec tout de même une maxime à bien méditer: "pour savoir aimer autrui il faut aussi savoir s'aimer soi-même".

"L'homme est un loup pour l'homme". Voilà qui nous arrange puisque la notion "d'individu alpha" est directement liée à celle qui définit le chef de meute (ou la cheffe), ce qui est précisément le cas pour les loups qui se dotent d'un tel meneur à la tête du groupe. L'individu Alpha chez les loups s'apparente à celui qui dispose de plus d'expérience et de force mais aussi qui sait guider ses semblables selon une hiérarchie très bien définie où chacun a sa place dans la meute. Chez d'autres animaux le droit de se reproduire est lié directement à ce statut de mâle ou de femelle alpha, notamment chez nos plus proches cousins les primates. Le rôle de la sexualité n'étant pas à mettre en parallèle sous un même angle entre les animaux et les Hommes, il n'en reste pas moins qu'un individu dit "alpha" sera dans l'esprit de nos contemporains une personne n'ayant pas ou peu de problèmes sur ce sujet de la sexualité ou des relations amoureuses, avec un ascendant certain sur autrui en terme de charisme et de caractère sachant s'affirmer à la fois dans la parole et dans l'action qui en découle. Autrement dit, le mâle alpha chez les hommes est plutôt un séducteur (dans tous les sens du terme) et l'équivalent féminin une "maîtresse femme", comme l'expression le laisse de facto entendre.

Il est d'ailleurs intéressant de souligner que dans l'esprit du commun des mortels seule la référence à la sexualité (ou à la relation amoureuse) s'ancre profondément pour englober toute la définition de  "l'alpha" alors que de manière plus générique il faudrait y voir le chef et le meneur, celui (ou celle) qui dispose de la force et de la sagesse pour s'imposer comme représentant du groupe et savoir le conduire légitimement. Ce qui tombe bien puisque c'est en effet une composante importante qui nous intéresse, surtout en ce qui concerne les relations amoureuses et plus précisément celles qui s'instaurent dans une couple. Sur ce  point, la véritable interrogation fait de suite jour: y a t'il dans un couple l'un des deux qui se positionne en qualité d'alpha pour que tout "fonctionne" de manière harmonieuse, ou non? C'est ici une question fondamentale qui peut aussi se décliner en plusieurs types de réponses, selon les couples en présence. Pour faire simple, nous avons trois "classes" de couple possibles: le couple sans alpha, le couple avec un alpha (homme ou femme), et le couple avec deux alpha…

En prenant évidemment le couple comme un "groupe restreint", à la limite en l'élargissant à celui de la famille si besoin, est-il réellement possible d'avoir tout d'abord deux alpha sous le même toit? Deux fortes personnalités qui se suivent tout en se donnant des directions allant toujours dans le même sens? À y bien réfléchir, la situation semble périlleuse et à un moment ou à un autre les deux personnalités seront un jour en forte opposition. Ce constat peut sembler abrupt mais reste logique dans sa définition même, c'est-à-dire qu'il ne peut y avoir qu'un seul alpha dans un groupe, par conséquent les divergences et les risques de guerre d'ego sont grands pour y voir une harmonie durable, même si celle-ci peut durer, mais un temps seulement au début de la relation. Reste "heureusement" que par bonne intelligence l'un des deux puisse reconnaître la place d'alpha à l'autre pour tenter de sceller les liens amoureux, sans amertume ni regret cela peut arriver. Deuxième solution: ni l'un ni l'autre ne sont des alpha et dans ce cas il y a une sorte d'alternance du pouvoir, un cycle vertueux de compétences et d'intelligences en osmose, l'un et l'autre se mettent sur un même pied d'égalité pour décider de la bonne marche du couple, avec parfois des erreurs, totalement assumées.

Dans le cas le plus courant, dans la plupart des couples l'un se désigne plus ou moins ouvertement comme l'alpha, avec l'accord tacite de l'autre, parfois en se déléguant des tâches et des responsabilités communes ou prioritaires, ce qui permet aussi d'user avec intelligence (encore une fois) des compétences de l'un et de l'autre, voire des deux selon les situations et décisions à prendre. Cette spécificité est la plus répandue chez les couples, ce qui pourtant ne veut absolument pas dire qu'en dehors du couple chacun ne peut être un alpha dans un autre groupe… Car l'on "n'est peut-être pas prophète en son couple mais rien ne l'interdit à l'extérieur!". C'est ce qui explique aussi parfois que certains puissent s'épanouir professionnellement en qualité d'alpha (ou en faire subir les aléas comme un "petit chef" dans une entreprise…). Notons enfin sur ce point que l'ensemble de nos sociétés est actuellement structuré selon ces schémas où la distribution des rôles dans l'échelle sociale est définie selon des strates avec des groupes sous la direction de chefs et de sous-chefs, c'est-à-dire de "pseudo-alpha" réels ou artificiellement maintenus en place…

Autre question, celle finalement du titre de cet article, qui arrive à point nommé presque en dernier après y avoir donné des pistes et des éléments de réponse: "êtes vous un homme ou une femme Alpha?". Dans le couple et vos relations amoureuses, nous avons vu les typologies possibles mais que la plus adaptée et harmonieuse reste celle effectivement basée sur le partage ou l'alternance de décision (et de pouvoir), et que rien ne vous interdit (si vous en avez les capacités et le tempérament) d'être un alpha dans un ou plusieurs autres groupes (professionnel, sportif, virtuel, artistique, culturel, etc.…). Comme nous le voyons, a contrario de certains sites ou blogs qui vous démontrent par A plus B comment devenir un Alpha, nous devrions d'abord nous demander si cela est véritablement profitable pour nos relations amoureuses, professionnelles, etc. Car le statut "déclaré" d'alpha peut aussi nuire à la bonne marche  des actions à entreprendre dès lors qu'elles demandent un partage des taches et des responsabilités, une répartition des pouvoirs où l'Ego se doit de rester sagement au vestiaire. N'est-ce pas d'ailleurs la meilleure démarche pour s'intégrer dans un groupe que de ne pas chercher à vouloir le contrôler par pur instinct (animal...)?

Dans le couple je prône le partage et la responsabilité commune des actions et des décisions, ceci pour l'harmonie et la stabilité puisque ce n'est qu'à deux qu'une solution commune peut émerger sans crise d'autorité ni excès d'Ego de l'un ou de l'autre, autant finalement avoir l'instinct intelligent d'un "couple alpha" sans avoir sans cesse inutilement à avoir à en dissocier les parties qui le composent! Je suis comme d'habitude à votre disposition pour répondre à vos questions, notamment sur celle du couple et de notre thème si une problématique de type "alpha" un peu trop "exprimée" venait à assombrir votre relation. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter de vive voix au 06.50.75.95.14 (numéro de téléphone direct et non surtaxé) ou bien à m'écrire depuis mon formulaire de contact pour m'expliquer votre situation (merci de cliquer sur ma bannière web qui est ci-dessous pour ouvrir ma page). À très bientôt et ne cherchez pas l'alpha qui sommeille en vous, il n'est peut-être pas forcément toujours le bienvenu pour s'imposer à tous, dans toutes les situations...

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

"Il vous quitte par peur de souffrir à nouveau". Voici une phrase qui peut aussi se conjuguer au féminin puisque cette peur de perdre finalement un amour que l'on a réussi à conquérir n'est bien évidemment pas l'apanage unique des hommes, je dirais même que les femmes en ont beaucoup plus conscience qu'une gent masculine plus souvent axée sur la conquête et un peu moins sur l'après, comme si l'étape ultime était d'arriver à capturer cet amour sans par la suite se poser d'autres questions plus pérennes… En même temps, c'est bien l'homme qui a peur de ne pas arriver à la conquérir, là où la femme est relativement certaine d'arriver à ses fins, ce qui pourrait par conséquent expliquer que l'appréhension vienne s'installer dans un second temps. Mais ne soyons pas trop cartésiens avec les sentiments et avec le plus complexe de tous, l'amour, il ne faut jamais anticiper la réaction des uns et des autres, Cupidon sait toujours jouer des tours là où on ne l'attend pas! Ceci dit, faut-il prendre ce que j'appellerais ici le "paradoxe amoureux" comme une certitude, de celle qui vient à coup sûr gâcher la fête, de celle qui s'invite sans prévenir ou bien au contraire qui s'annonce avant même d'avoir commencé à entrer dans la danse?

Une peur ou une inquiétude? Oui, car le distinguo reste à faire et la différence est à mon sens fondamentale. Mais déjà interrogeons-nous sur le type de relation, car ici aussi peut s'instaurer un schéma où les ressentis de chacun n'auront pas du tout les mêmes finalités, où la place de chaque partenaire se trouvera en bon équilibre ou bien au contraire sur une pente que l'on peut aussi construire soi-même… En effet, le ressenti dans une relation n'est pas le reflet d'une réalité, il est soumis à l'interprétation et donc parfois à l'égarement et à l'erreur, monsieur (ou madame) peut très bien ressentir un malaise amoureux, de celui qui fait penser que l'on n'est pas à la hauteur des enjeux ou que soi-même l'on ne mérite pas l'autre. Ce malaise existe dans presque tous les couples, souvent en alternance lorsque le contexte se modifie, une sorte de variation tout à fait normale de parfois douter de soi et d'admirer par amour le partenaire en cherchant la place que l'on occupe. Ce jeu d'équilibre en effet miroir apporte en général une dynamique positive où le couple sait s'observer et se remettre en cause, où l'un et l'autre s'apportent quelque chose de complémentaire pour regarder dans la même direction et ajouter une pierre à l'édifice.

Le problème de notre "paradoxe amoureux" s'accentue quand l'un des deux (parfois aussi les deux…) n'est pas assez sûr de lui-même pour se sentir assez fort pour porter son amour jusqu'au bout en se fustigeant via une réflexion biaisée par son propre doute alors que dans la réalité il n'y a bien souvent aucun problème que celui qu'il se pose à lui-même, une sorte de réflexion dans deux miroirs qui se renvoient crescendo une image faussée, c'est l'escalade intérieure du doute, une sorte de peur panique de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur du couple. Il s'ensuit alors une certitude, celle que le partenaire va s'apercevoir de ce déséquilibre et va forcément rompre à un moment, d'où: il vaut mieux partir avant (une logique paradoxale). Ce raisonnement auto-infligé n'est que la résultante d'un manque d'assurance en soi, affublé d'une sorte de sacralisation de la relation (et du partenaire) qui en devient un enjeu vital, à tel point que l'on préfère abandonner le jeu (de l'amour) avant que la mise (sentimentale) ne soit trop élevée en fin de partie.

Dans les cas les plus extrêmes, les relations sentimentales où effectivement les deux partenaires doutent d'abord fortement d'eux-mêmes entraînent une sorte de renoncement réciproque encore plus extravagant ou bien au contraire une soudaine compréhension que chacun est dans la même position chancelante sur une balance fictive, les dénouements de telles situations sont alors bienheureuses et encore une fois un nouveau paradoxe vient se placer en renforçant la relation en se basant sur la reconnaissance réciproque des doutes de chacun, si cela est le cas. La problématique principale qui se détache de ces situations revient à redéfinir la notion de couple, ou de désir de vivre à deux en acceptant ses propres faiblesses mais aussi celles du partenaire qui doit agir à l'identique en retour. C'est cette acceptation qui est importante et qui peut faire défaut dans notre paradoxe amoureux où le doute sur soi l'emporte sur la possibilité d'acceptation réciproque des faiblesses. Il y a donc essentiellement un manque d'assurance en-soi qui se meut en manque d'assurance dans sa propre relation à pouvoir vivre en couple, une sorte de digression du soi vers la relation ainsi altérée par ce processus de glissement.

Anticiper la faiblesse du partenaire, c'est-à-dire comprendre son manque d'assurance, c'est en faire une véritable force dans le couple, et c'est ce qu'il faut faire comprendre pour casser ce cercle vicieux, pour briser ce miroir intérieur qui reflète une mauvaise image de soi. Ce n'est qu'en modifiant le contexte du couple en devenir et en l'exposant à ses peurs que les deux partenaires s'entendent à briser le paradoxe amoureux, c'est-à-dire à ne pas rompre par peur de souffrir de voir l'autre potentiellement dans la même position de rupture et de souffrance. Il y a tout de même un peu l'image d'un désamorçage de bombe dans ce schéma, car ce n'est pas si simple de modifier un contexte où à chaque pas de l'un (et de l'autre) c'est l'équilibre des deux qui vacille dans le même mouvement. C'est pourquoi en qualité de praticienne spécialiste du couple je peux aider à mieux manœuvrer dans ce labyrinthe émotionnel et relationnel afin de prendre le meilleur itinéraire vers une sortie harmonieuse et bénéfique pour les deux partenaires, donc pour le couple. Généralement, entreprendre un travail avec uniquement l'un des partenaires permet à la fois de cibler ses propres peurs et celles (fictives ou réelles) du partenaire, ainsi pour casser le paradoxe amoureux il faut envoyer une sorte de cheval de Troie dans le couple pour lui rendre sa puissance, son assurance et sa cohésion.

Quitter quelqu'un par peur de le voir partir, c'est anticiper une fin malheureuse avant qu'elle n'arrive, c'est aussi en plus d'un simple paradoxe amoureux un véritable paradoxe temporel que d'inverser la finalité des choses avec leurs débuts… Et l'on peut bien évidemment en démontrer l'incohérence logique tout en sachant qu'il y a un ressenti réel, c'est ici toute la difficulté à dépasser! Je me propose de vous aider si vous êtes dans cette situation qui n'est pas insurmontable puisqu'il y a des solutions pour finalement mettre en phase le soi avec l'idée réelle que l'on s'en fait en l'associant à la notion plus élargie du couple en acceptant une vision positive du partenaire, c'est un travail sur plusieurs niveaux qui s'élabore avec plusieurs méthodes conjuguées dont je me permets d'en discuter avec vous. Contactez-moi pour m'expliquer votre situation de couple au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien écrivez-moi si vous préférez passer par un texte pour être plus précis(e). Merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact, je réponds à toutes les questions! Je vous dis à très bientôt, et sachez décrypter votre relation amoureuse pour en éviter certains paradoxes, je suis prête à vous y aider!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

Le couple est une entité très spéciale, ni la somme des deux partenaires, ni leur complémentarité exacte, ni un entre-deux qui ne les représenterait pas vraiment, non, le couple est assurément mutable, il se fond dans toutes ces potentialités selon le contexte dans lequel il est plongé, il peut être à la fois forces allant dans la même direction ou bien tout au contraire deux polarité s'affrontant pour avancer dans un sens indéfini au rythme des tiraillements de l'Ego de chacun avec parfois un immobilisme le figeant dans ses contradictions les plus extrêmes. Ce constat nous l'avons tous et toutes fait, celui de l'amplitude de nos réactions à deux et de toutes ces possibilités d'action ou d'inaction, parfois d'involution ou de révolution majeure au sein du couple, c'est une sorte de roue de la Fortune, la roue de la Vie qui s'expose au grand jour. C'est justement dans des moments conjugaux de mauvais temps et de grand froid que l'on reconnaît la résilience d'un couple pour se sortir de l'ornière mais tous n'ont pas cette chance de pouvoir réagir à temps pour ne pas casser les amarres et voir dériver au loin les sentiments, il est parfois nécessaire de redonner du vent dans les voiles du navire, de donner un coup de pouce salutaire pour que le cap puisse de nouveau être repris. C'est dans cette optique de restitution des meilleures potentialités du couple que certains rituels sont à réaliser aux bons moments afin de ré-harmoniser la relation, c'est le but de cet article.

La crise de couple n'est pas une fatalité, c'est une réalité dans ce cycle où deux individualités se conjuguent avec le plus souvent des vitesses différentes, tout comme deux rouages étant liés mais agissant l'un sur l'autre, parfois en accélérant de concert, parfois en tentant une pause ou en y étant forcé. La crise venant d'un facteur extérieur permet souvent de conjuguer des efforts pour surmonter les obstacles avec comme cible commune ce qui affecte le couple, il y a alors une synergie pour affronter la crise et la dépasser si les partenaires disposent de l'énergie nécessaire pour la résoudre, c'est la grande majorité des cas. Dans d'autres configurations moins heureuses, où la problématique est la plus forte, par exemple lors de grandes pertes (de biens ou de disparitions de proches), le couple peut se morceler pour ne laisser que les deux personnalités isolées chacune dans leur détresse avec un enfermement qui les sépare plus durablement, sauf si une action est opérée au plus vite, provenant de l'extérieur pour compenser cette distanciation et effectuer un rapprochement, il y a déjà ici un travail de retour d'affection, double et réciproque pour rétablir l'harmonie.

Mais le véritable danger vient de l'intérieur, lorsque les partenaires sont leur propre fixation de problématique et que les liens ne remplissent plus leur office, celui de l'attachement qui se distant, celui qui les transforme en un nœud inextricable de quiproquo sans solution simple que celle de couper court. Dans cette configuration il faut chercher la source de la discorde et savoir remonter le temps exact où a germé cette mauvaise graine, il faut aussi vouloir la trouver, ce qui n'est pas toujours le cas lorsque la volonté manque ou que l'énergie vitale pour le faire n'est plus partagée. La seule perspective positive provient alors d'une étude extérieure des faits incriminés, de cette analyse en renfort pour servir à pallier une volonté chancelante tout de même encore présente pour sauver le couple, ici aussi le rituel de retour affectif est la solution la plus efficace pour redémarrer la relation sur de bonnes voies, ce qui de plus ne nécessite seulement de l'effort initial que de l'un des deux partenaires pour jouer l'élément moteur pour avancer dans le bon sens. En règle générale, même si ce n'est pas systématique, ce sont plutôt les femmes qui demandent de l'aide là où les hommes préfèrent seulement quelques conseils, pour commencer…

Le rituel de retour affectif, que j'ai évoqué assez souvent dans mes articles, reste celui qui réussit ce tour de force d'inverser une tendance négative pour la transformer en un avantage positive et durable pour le couple. Bien entendu au tout début il faut vaincre une certaine inertie lourde comme le plomb et dont la nocivité s'exerce à tous les niveaux, il faut donc déjà alléger ce poids mental qui afflige le partenaire demandeur du rituel pour qu'il puisse s'en investir avec assez d'énergie pour avancer plus sereinement. Dans ce but la magie blanche permet avant tout de redonner cette énergie vitale nécessaire ainsi qu'une indispensable purification personnelle afin d'aborder ensuite les travaux pour le couple. On en peut en effet rien entreprendre si l'on ne commence pas soi-même une démarche d'ajustement et d'harmonisation, ce n'est qu'ensuite que la volonté sera renforcée pour porter le rituel actif et en faire bénéficier au couple. Cette démarche est parfois difficile à faire comprendre car la personne demandeuse se trouve dans une urgence qu'elle a elle-même fabriquée, il faut donc enlever ce voile superficiel qui hôte la possibilité de voir plus clairement la situation, le philtre personnel de la réflexion et de l'analyse en étant perturbé.

Ce n'est qu'avec cet apport d'énergie et une complète restitution des capacités personnelles que l'on pourra ensuite passer à une étape plus active via le rituel de magie rouge, celui-ci agira directement sur le partenaire et par extension sur le couple pour lui redonner son plein équilibre dans un premier temps puis l'harmonie induite qui en découlera naturellement. Dans cette phase il est très important de bien comprendre que le facteur temps est crucial dans les choix des bons moments pour interagir et sur les durées à respecter pour une efficacité optimale, auquel cas rien ne pourra s'équilibrer et le risque de voir l'inverse (un déphasage) peut s'engager si l'on n'y prête pas garde. Ce n'est que par l'analyse du contexte immédiat dans le couple que l'on pourra lancer les opérations selon des tempos bien définis et accepté par la personne demandeuse du rituel puisque c'est elle qui de facto le portera de par sa volonté (le praticien n'est que l'outil exécutif du rituel avec son savoir-faire et son Don). C'est une étape complexe, aucun rituel de retour affectif pour le couple n'est identique, tout simplement puisqu'aucun couple ne se ressemble et que les contextes diffèrent aussi complètement de l'un à l'autre. Il est de mise de ne surtout rien lâcher durant cette étape dont la durée peut être extrêmement variable selon l'ensemble des paramètres évoqués, la volonté et la persévérance sont des impératifs pour la réussite de ce rituel basé avant tout sur l'affection qu'apportera le demandeur, de ce lien à reconstruire tout comme l'on rallume progressivement la flamme d'un feu qui allait s'éteindre.

Étant spécialiste du couple depuis de nombreuses années, j'ai pu comparer et tester la plupart des méthodes traditionnelles et celles un peu plus ésotériques pour avoir la certitude que certains rituels sont d'une grande efficacité si l'on sait en suivre pas à pas les étapes importantes avec la meilleure des volontés et surtout cette sensation que le couple est une entité bien plus forte qu'on ne le pense qui peut se régénérer face à l'adversité ou aux vicissitudes de l'existence. Si vous désirez en savoir plus sur mon travail merci de me contacter de vive voix pour en discuter au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit si cela vous semple plus pratique pour m'expliquer votre problématique de couple dans le détail, pour ce faire merci d'ouvrir mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. À très bientôt et ne doutez pas de la force de l'amour, il est comme le Phénix renaissant de ses cendres pour briller de ses mille feux!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog