Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

Retrouvez l'amour dans le couple et l'affection de votre partenaire via des rituels et travaux (en magie rouge, magie blanche et magie noire).

Publié le par amour-magie-noire

Libre Arbitre, Volonté et Karma: trois concepts très importants en magie puisqu'ils vont à eux trois conditionner de manière radicale la mise en œuvre pratique des rituels des travaux à plusieurs niveaux. Rien n'est en effet plus simple de comprendre que pour qu'une action se déroule il faut en avoir la volonté, que celle-ci est fonction de choix et donc du libre arbitre des personnes qui sont liées au contexte de la situation, et enfin, notion plus complexe et floue pour certains, le Karma va canaliser ces choix et cette volonté selon des directions préétablies qui iront parfois dans le sens voulu, parfois inversement à celui-ci. Pour le profane, tout semble pourtant se jouer au seul niveau du contexte, c'est-à-dire de l'environnement, qui forcera les décisions, les potentialités et choix d'une personne, or il n'en est rien, cette vue de l'esprit qui fait croire que nous sommes conditionnés à une situation est fausse car c'est avant tout notre légitime Volonté qui peut modifier cette situation, penser l'inverse serait mettre la charrue avant les boeufs et rien ne se ferait jamais, nous serions tous dans des contextes qui décident pour nous une destinée toute tracée sans aucun choix… Mais tout n'est évidemment pas aussi simple puisque l'ensemble de ces paramètres sont interdépendant et peuvent influencer les chemins existentiels qui se présentent à nous, encore faut-il en reconnaître les signes qui permettent d'orienter sa vie selon ses choix et non laisser une situation prendre le cap à notre place.

C'est justement cette notion de volonté initiale qui importe, car sans elle aucune impulsion ne naîtra pour générer d'ultérieurs choix à considérer. Pour prendre un exemple, vous n'aurez pas à choisir un modèle de voiture pour vous-même si vous n'avez aucune envie de passer votre permis de conduire (ici il est clair que ces choix sont inconsidérés puisque la situation ne le demande pas parce qu'elle n'a pas été générée: si vous ne savez pas conduire vous n'aurez pas besoin d'utiliser votre Libre Arbitre pour choisir le modèle et la couleur de la voiture que vous n'aurez pas à acheter…). Ce cas est donc très simple à comprendre, néanmoins si l'on commence à y ajouter le fait que vous êtes aveugle, alors avez vous encore réellement le choix pour passer votre permis, et choisir la couleur de la voiture? C'est ici qu'intervient le Karma puisque notre exemple est assez parlant pour comprendre que même avec notre très légitime Libre Arbitre et toute la bonne volonté du monde vous n'aurez pas toutes les opportunités possibles dans l'existence, que celles-ci sont elles mêmes définies selon des chemins préétablis afin de partir d'un point A pour arriver à un point B: c'est "l'orientation karmique" de votre existence, ce que certains appellent aussi selon un terme désuet "la Destinée" (une voie toute tracée avec quelques possibilités de prendre des chemins de traverse, des routes secondaires ou des raccourcis, le tout dans une seule direction qui ne changera jamais, "fatalitas!").

Comme nous le voyons, sans Volonté on ne fait rien, sans Libre Arbitre on ne choisit rien, et quoi que l'on fasse c'est finalement notre Karma qui a déjà fixé nos orientations existentielles principales, alors sommes-nous encore réellement maîtres de nos vies ou d'autres options se présentent-elles à nous? Généralement nous n'avons strictement aucune conscience exacte de l'itinéraire que nous devons prendre avant d'arriver à quelques carrefours importants de nos vies pour faire des choix cruciaux mais il arrive que des interactions entre deux destinées se produisent pour modifier les orientations karmiques initiales et redéfinir les destinations car les lois karmiques tiennent à jour ces rencontres et peuvent redistribuer quelques cartes importantes lorsque par exemple l'amour frappe à la porte. L'on peut d'ailleurs dire que l'Amour est une sorte de Joker dans ce jeu de cartes des possibles et qu'il impose alors un nouveau contexte ainsi qu'une volonté accrue (celle, plus symbiotique du couple) et un Libre Arbitre partagé (ces concessions que l'on se doit de faire à deux). Les multiples rencontres que nous faisons tous sont aussi à l'origine de ces changements de direction et nos vies ne seraient certainement pas ce qu'elles sont devenues sans telles ou telles personnes sur notre chemin, au niveau professionnel, familial, intellectuel et même spirituel, mais j'insiste souvent sur les relations amoureuses afin de définir la cartographie d'une personne car ce sont les plus importantes.

Durant l'élaboration d'un travail de magie il faut aussi faire des choix, c'est même ce qui va principalement orienter le type de rituel pour cibler au mieux une problématique précise, j'ai aussi de nombreuses fois notifié que l'analyse du contexte était la toute première étape du travail tant il est nécessaire de vérifier les interactions dont j'ai parlées et qui sont à l'initiative des probables changements qui peuvent survenir, et par conséquent modifier la donne. Évidemment, les demandes les plus emblématiques en magie sont celles qui portent sur le domaine de l'Amour (retour de l'être aimé, retour d'affection, problèmes de couple ou crise de couple, recherche de l'âme soeur, etc..) et dans ce cas, comme je l'ai dit, le partage du Libre Arbitre et des choix peuvent être radicalement perturbés par une rupture ou un éloignement amoureux, ce qui modifie ici l'itinéraire karmique des protagonistes, parfois en mieux (car certaines ruptures sont nécessaires) ou en pire si le couple apportait à chacun des partenaires un équilibre spécifique pour sa propre destinée… Il existe donc ici quatre cas (karmiquement parlant), un pour chaque situation: les deux partenaires y perdent, les deux partenaires y gagnent, l'un y gagne et l'autre y perd, et inversement. Lors d'une demande, par exemple de retour de l'être aimé, il est nécessaire de faire ce compte karmique, pertes et gains pour chacun afin de savoir comment placer les équilibres gagnés, perdus ou neutres.

Disons-le de suite, la plupart du temps et assurément, une personne demandeuse d'un travail de magie sera en position de perte karmique sinon elle n'aurait pas forcément besoin d'aide. Pourtant, et c'est ici un point important et relativement complexe à expliquer, il est probable aussi qu'une séparation soit perçue négativement à court terme mais finisse par devenir positive à plus long terme… Sur les orientations karmiques de chacun nul ne peut savoir à l'avance si ce chemin, celui d'une rupture, n'était pas déjà programmé sur l'itinéraire existentiel et donc nécessaire. C'est ici un peu le paradoxe que de voir se confronter les volontés des uns et des autres, de se chercher puis de se séparer selon une loi d'attraction qui fait aussi le jeu du Karma en laissant le libre arbitre de chacun appliquer ses règles. Ainsi, même si nous n'en sommes pas conscients, nous prenons encore une fois des chemins écrits par avance, de temps en temps avec des raccourcis qui peuvent aboutir à des ruptures (amoureuses ou autres) puis à de nouvelles rencontres ou possibilités. Ce cycle est très connu chez les hindous, il est personnifié par Shiva qui incarne à la fois la création et la destruction successives pour parfaire la roue de la vie qui tourne sous le souffle du temps.

Faut-il donc alors tout relativiser dans la vie si rien n'est potentiellement ni toujours positif ni toujours immuable face à ce renouveau nécessaire qui nous pousse à un moment ou à un autre vers du négatif? Personnellement je dirais que les travaux de magie permettent de mieux cerner ces instants existentiels qui rythment le tempo de nos choix selon un libre arbitre, encore une fois, qu'il faut par contre relativiser puisqu'il est lui-même fortement encadré par les lois karmiques qui nous régissent. C'est justement dans des moments de crises que se révèlent les signes existentiels majeurs qu'il ne faut pas manquer de décrypter et de suivre. Dans mon activité en qualité de praticienne je vous aide à trouver ces clefs, ces signes qui sont autant de nouveaux chemins positifs afin d'avancer en respect de votre karma et parfois de prendre ces raccourcis nécessaires pour dépasser des situations complexes, voire difficiles… Je suis d'ailleurs à votre disposition pour en discuter et établir avec vous le type de travaux via des rituels qui vous permettront d'avancer: vous pouvez me joindre par téléphone au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire pour m'expliquer votre problématique (merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt pour exercer votre Libre Arbitre et faire les bons choix!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

La plupart des gens pensent que la magie des rituels s'effectue d'elle-même, comme une force soudaine et volubile venue d'ailleurs pour interférer avec notre monde et se laisser guider selon nos désirs, en fait il n'en est rien et c'est un véritable travail que de coordonner une demande avec un savoir-faire, le tout dans un contexte souvent difficile et s'opposant au bon vouloir de ceux qui voudraient le modifier. Le processus magique ne se complaît pas dans la médiocrité et c'est toujours par une volonté farouche et répétée que l'on peut avancer, un peu à l'image du voyageur dans une épaisse jungle rebelle, il faut savoir se frayer un chemin sans faiblir ni reculer et avoir la certitude que l'on arrivera à bon port si l'on s'en donne les moyens, le temps et la persévérance de ceux qui savent que l'itinéraire est le seul qui mène au succès. Dans une telle aventure, car s'en est une, il y a avant tout une histoire complexe et une problématique à résoudre. L'histoire appartient à celui ou celle qui demande de l'aide afin de partager cette problématique avec le praticien et d'en analyser la teneur à deux avec une perspective optimiste d'en trouver la plus positive des sorties possibles. Ce n'est que dans une optique de collaboration que peut s'effectuer le rituel, il en est à la fois le lien qui unit le demandeur et le praticien, il en est aussi une garantie réciproque de confiance dans un processus qui ne peut se dérouler qu'en osmose.

L'on parle d'ailleurs plus de synergie que d'osmose réelle dans cette expérience que représente le rituel, une synergie qui agit sur plusieurs niveaux entre le demandeur et le praticien, l'un est garant de sa volonté de se fixer un but (par exemple le retour de l'être aimé), l'autre est porteur de cette volonté via un savoir-faire issu d'une pratique associée aux meilleurs choix pour l'exercer (c'est-à-dire des travaux de magie et de leur orientation pour le choix du rituel). Il est clair que s'il n'y a pas de volonté nette et déclarée de la part du demandeur, ainsi qu'une démonstration que cette volonté est légitime et positive, alors il sera difficile au praticien de la faire sienne (du moins de s'en investir) afin d'effectuer ce transfert qui la capte pour en puiser l'énergie nécessaire et suffisante pour l'élaboration du rituel et sa mise en marche. Dans ce sens, les mots ont une importance capitale puisqu'ils sont doublement porteur de vérité, de celle issue de cette volonté qui s'exprime sans rien omettre ni cacher (parfois une demande peut oublier sciemment des éléments importants par peur de dire les choses ouvertement, ce qui serait une erreur), et de celle de cette écoute ouverte qui ne juge pas et ne met pas en doute la demande en n'y voyant que des moyens opératifs pour la satisfaire de manière optimum, claire et sans détour.

Le premier point important reste l'analyse de la situation qui doit être partagée sans omission ou déformation, ce qui reste délicat puisque chacun dispose de son propre filtre personnel et par conséquent ne conçoit pas forcément la même vision des choses présentées. C'est au praticien de se mettre impérativement au niveau de la demande, tant par la capacité dialectique (les mots, formes, sens et fond) que par la capacité de la profondeur d'analyse qui impose de facto un angle de vue spécifique qui doit être le même: demandeur et praticien doivent être "en phase" sur ces deux points qui créent un dialogue constructif sans ambiguïté ni digression inutile. Sur cette base prédéfinie, laquelle peut d'ailleurs être expliquée clairement comme méthodologie, aucun doute ne proviendra des échanges ou de la façon d'appréhender la situation, aucune distorsion du discours ne sera possible si chacun dispose d'une même gamme sémantique sur laquelle s'appuie une vérité ainsi forcément partagée, reconnue et plus facile d'accès.

Le deuxième point important qui s'impose est que chacun soit à sa place, en d'autres mots que le demandeur ne cherche pas à opérer lui-même les travaux via le rituel principal, c'est bien au praticien d'exercer sa charge, de définir ses choix et de les effectuer. Il est nécessaire de souligner qu'une demande entraîne un processus magique comme résolution et non l'inverse, ce n'est pas le demandeur qui impose un type de rituel (j'ai parfois des personnes qui demande d'emblée un rituel de désenvoûtement sans pour autant n'avoir rien analysé au préalable…) et c'est au praticien de se positionner comme tel tout en étant à l'écoute afin d'affiner son expertise pour le choix du rituel principal.

Je parle souvent de rituel passif et de rituel actif dans mes articles. Il faut savoir que les travaux de magie se déroulent selon des rythmes, des cycles et des périodes, et que par conséquent à chaque phase de temps se définissent des actions ésotériques via des rituels adaptés sur des durées variables avec ces tempos à respecter, voire des réorientations à opérer. Lors de l'analyse de la situation initiale il est nécessaire de dresser un tableau précis du contexte en présence et à ce moment de lancer un tout premier rituel de révélation, c'est-à-dire un rituel "passif" qui va aider à mieux comprendre et capter les paramètres importants à prendre en compte, notamment la présence ou non d'une interférence magique provenant de l'extérieur (si par exemple un sort n'est pas à l'origine de la problématique). Par la suite, lorsque la situation semble avoir été bien explicitée, bien définie et analysée, l'on peut se lancer dans l'élaboration dudit rituel "actif", celui-là même qui sera en capacité de bouger les lignes du contexte pour résoudre le problème.

Si une femme me contacte pour que son partenaire revienne parce qu'il l'a quitté, il est clair que je ne vais pas me lancer directement dans l'élaboration d'un rituel actif de "retour de l'être aimé" sans avant tout avoir déjà cherché à savoir "le pourquoi et le comment", le contexte générique, le type de relation, la source de la séparation, les points forts et faibles de la rupture, les données temporelles et les lieux, l'entourage et les relations du couple, etc… et bien d'autres paramètres qui seront autant d'éléments indispensables à l'élaboration du tableau le plus proche de la vérité pour réaliser le rituel le plus proche de celle-ci avec le rendu le plus actif et spécifique. Les praticiens qui ne font pas ces analyses et qui ne procèdent pas selon ce type de processus ne peuvent que se fourvoyer en lançant des rituels basiques et bas de gamme, non ciblés et forcément qui rateront leur cible. De même, il faut l'approbation du demandeur et aussi sa pleine compréhension de ce processus par palier et tempo (pas besoin d'expliquer pour autant le savoir ésotérique nécessaire) afin d'opérer les travaux en toute légitimité confortée.

Savoir gérer les travaux et orienter les choix s'effectue à deux, mais chacun selon sa fonction propre, l'analyse est partagée mais le praticien en a la charge et doit conduire ce processus qui est souvent plus complexe qu'on ne le pense. Évidemment les rituels sont aussi effectués par le praticien, mais toujours avec l'accord explicite que le demandeur en est le commanditaire légitime qui en comprend et en assume la responsabilité volontaire. Encore une chose importante: le praticien peut tout à fait, après analyse, refuser d'effectuer un travail s'il ne le conçoit pas avec une finalité positive pour le demandeur ou si celui-ci ne veut pas appliquer les règles du processus que je viens d'expliquer précédemment ci-dessus. Reste aussi à noter qu'il est indispensable d'aller jusqu'au bout des travaux une fois lancés au risque de voir se profiler un contrecoup inverse qui pourrait encore plus détériorer la situation initiale, on ne lance pas des rituels sans raison, sans risque et encore moins sans en prendre la pleine responsabilité jusqu'à leur terme.

Bien entendu, beaucoup d'autres paramètres et notamment les cycles et durées à respecter sont autant de questions que je n'ai pas abordées ici mais que vous pouvez retrouver spécifiquement dans plusieurs de mes articles précédents qui y font référence en détail (ici par exemple). Je reste à votre disposition si vous avez besoin d'aide via un rituel ou si vous désirez analyser une situation complexe, notamment dans le domaine des relations amoureuses. Pour ce faire merci de me téléphoner au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien de m'écrire en m'expliquant votre situation de manière complète et précise (merci de cliquer ma bannière web ci-dessous pour ouvrir ma page de formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt et sachez que votre volonté, ferme et résolue, est déjà un atout pour porter le rituel qui vous attend!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

Dans nos sociétés nous vivons constamment sur le fil d'un double et terrible paradoxe, assurément le drame sourd de notre fausse modernité: l'Ego est glorifié comme une sorte d'aboutissement ultime de Liberté personnelle et d'impérieuse autonomie de l'individu, un être qui se veut et se voit alors unique, en pleine possession de ses moyens, un être désirant se suffire à lui-même, une sorte de Narcisse sociétal qui ne dit pas son nom, et pourtant, pratiquement à l'unanimité personne ne revendique cette si magnifique unicité plongée dans une solitude qu'il n'aurait pas choisie, preuve s'il en est que l'individu "seul", même s'il se sent personnellement abouti, reste véritablement incomplet et totalement perdu s'il ne peut partager ce qu'il est avec autrui. Le constat est d'autant plus flagrant au regard des monstrueux efforts fournis ou demandés, notamment dans le monde du travail où la concurrence et les systèmes hiérarchiques contribuent à renforcer l'idée qu'il n'existerait que des perles rares ne jurant que par leurs capacités de travail et d'intégration dans le milieu professionnel au défi permanent de reléguer au loin hors de ce contexte exclusif tout le reste, c'est-à-dire tout autre monde personnel, dont celui de la famille ou du rapport plus intime au couple relégué en fin de cortège. Il n'y a qu'à calculer le temps passé dans chacun de ces environnements pour s'apercevoir à quel point le décalage est grand et la vraie liberté devenue si faible…

Avec toutes ces pressions, celles qui cherchent à nous maintenir dans une "efficacité rentabilisée", nous avons alors une vision de notre quotidien qui se mue en une course effrénée à tous les niveaux pour rationaliser notre temps, celui de ce travail à fournir mais aussi à l'opposé celui que nous devrions appelé "temps libre" qui nous permet de nous mettre à l'écart afin de retrouver ce que nous sommes, des êtres sociables et non uniquement des personnes intégrés dans un délirant système en marche forcée que nous ne maîtrisons plus. Cet espace personnel sacré recouvre en premier lieu les proches, la famille s'il y en a, le conjoint si le couple est formé ou bien le partenaire si celui-ci est désigné comme tel. Il devient de facto évident que la perte de ce contrepoids social, que représente cet espace personnel, entraînera une peur ou une crainte même lorsque rien ne semble l'indiquer, la peur de l'abandon, celle de rester seul(e) sans aucun garde-fou contre cette société dévorante de nos libertés et de notre vie, celle de voir un jour partir et ne plus revenir le conjoint ou le partenaire, l'être aimé qui normalement ne vous juge pas à l'aulne de critères socio-économiques mais en fonction d'affinités plus bien subtiles, fragiles et sensibles.

L'on a jamais vu autant de célibataires heureux en apparence de leur statut vouloir pourtant chercher désespérément l'âme soeur pour ne plus rester seuls, hélas la société nous y encourage mais en usant et en abusant d'un modernisme suspect où la consommation de partenaires est entrée dans les mœurs comme une règle de vie en se calquant sur d'autres habitudes de consommation, d'objet cette fois-ci. L'individu serait-il devenu cet objet de consommation courante? Heureusement rien n'est moins sûr mais nous en prenons le chemin à grandes enjambées, poussés par la multitude de liens virtuels qui viennent constamment nous rappeler à l'ordre, rivés sur nos écrans, que quelque part un être aimant et libidineux nous attend peut-être… Le danger de cet environnement technique si envahissant vient en plus nous accaparer le temps que nous avions dans notre "espace personnel sacré", lequel se réduit aujourd'hui à une invasion de messages et d'appels de personnes qui ne sont plus forcément des proches mais dont la proximité s'insinue à portée de main en quelques clics invasifs et compulsifs. Le couple est-il en danger? La relation est-elle compromise par tant d'opportunités qui viennent sans cesse envahir la sphère intime?

Passé ce constat qu'il fallait bien exposer, je vois de plus en plus de couples qui se disent en danger, d'hommes et de femmes qui vivent ensemble (mariés ou non) et qui pourtant voient leur espace intime envahi par notre mode de vie moderne qui vient s'insinuer au coeur même de leur relation en s'imposant comme une sorte de troisième partenaire, un triolisme sournois qui à chaque instant peut faire éclater l'équilibre du couple initial en créant un éloignement, un désintérêt, un manque d'attention et une sorte de désintégration de l'harmonie du précieux temps partagé à deux. Vouloir lutter contre cet environnement perturbant est possible mais extrêmement énergivore et stressant, pourtant il existe des solutions pour contrer un mal généralisé qui est devenu un mode de vie difficile à rejeter (ou alors autant vivre dans une caverne). Le point principal à noter, celui que j'ai pu constater, c'est qu'à chaque problème relationnel ou problématique de couple il y avait avant tout cette perte d'énergie empêchant de revenir à un équilibre salutaire; que ce manque d'énergie faussait grandement la perception réelle de la relation en la mettant ainsi constamment en danger, là où avant rien n'aurait pu déstabiliser l'un ou l'autre des partenaires vient s'instaurer un climat de doute, d'éloignement et d'incertitude quant à la pérennité de la relation.

En règle général les premières qui constatent ces changements d'attitudes ce sont les femmes, elles me contactent pour demander une aide afin d'écarter à la fois cette peur de l'abandon mais aussi cette incertitude dans leur propre examen de conscience mis à mal par un environnement dénaturé, celui dont j'ai exposé les méfaits. Il y a une grande désorientation des sentiments, une vie sexuelle souvent très perturbée par ces doutes, cette perte d'énergie qui ne permet plus d'envisager seule une solution ou même un dialogue équilibré dans le couple. Mon diagnostic, lorsque je commence une séance, se focalise immédiatement sur des paramètres essentiels, tout d'abord l'analyse du contexte pour en définir les influences extérieures négatives, la typologie de la relation afin de mettre en avant les points forts qui sont autant d'atouts à renforcer et à conserver, et enfin une approche moins visible, car n'ayons pas peur des mots en disant que la magie d'une relation comporte aussi des facteurs ésotériques dissimulés dans nos inconscients et au-delà de notre vue profane des choses de la vie. Dans ce sens il existe des méthodes afin de capter ce que nous ne voyons pas d'emblée au quotidien, des moyens moins communs pour en décrypter les signes et envisager d'en soigner les maux.

Afin de visualiser ces maux et d'en apporter une solution efficace, je dispose d'une approche à la fois psychologique de la relation mais aussi "magique" dans tout ce qu'elle possède de précieux en terme de dimension cachée, ce que généralement il est difficile de comprendre ou d'appréhender simplement via une logique trop cartésienne pour être globalement satisfaisante. C'est pourtant toute l'approche cachée de la relation, qu'elle soit conjugale, sentimentale, physique, spirituelle ou intellectuelle, qui apporte ce supplément d'âme nécessaire aux liens qui créent subtilement une cohésion entre deux êtres. Je vous propose de vous aider dans ce sens si vous avez des questions ou bien une demande pour sauver votre couple (ou votre relation). N'hésitez pas à me contacter très simplement par téléphone pour une première approche générique et en dégager des perspectives de travaux si besoin, ceci au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé), ou bien si vous préférez m'exposer votre problématique par écrit de manière plus posée et complète, merci d'ouvrir mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et n'ayez surtout pas peur d'affronter les maux, il n'est jamais trop tard et je vous y aiderai!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog