Amour Magie & rituels

Amour Magie & rituels

Retrouvez l'amour dans le couple et l'affection de votre partenaire via des rituels et travaux (en magie rouge, magie blanche et magie noire).

Publié le par amour-magie-noire

Lorsque l'on est en couple depuis un certain temps, que l'on soit marié ou non, généralement on commence à bien connaître son conjoint et l'on détecte le moindre changement d'attitude assez rapidement (surtout pour les femmes qui disposent d'un sixième sens sur ce point), mais il est parfois plus difficile de détecter des modifications de caractère ou de comportement si celles-ci s'échelonnent progressivement sur une longue période sans faire trop de vagues et il faut alors s'attacher à de petits détails inhabituels pour s'en rendre véritablement compte et réagir. Dans d'autres circonstances l'on pourrait aussi se poser la question de la routine qui peut gripper la relation amoureuse en la faisant entrer dans une phase où les sentiments sont potentiellement au ralenti, refroidis ou pire se voient soudain figés comme entrés dans un âge de glace conjugal. Il est presque naturel de penser qu'une érosion des sentiments amoureux puisse exister au bout de plusieurs années de vie commune mais il faut plutôt s'inquiéter de ces transformations plus ou moins radicales qui semblent enfermer le partenaire et l'éloigner sans cause réelle ni crise visible, ce sont de subtils signes que la situation n'est pas forcément générée de l'intérieur mais qu'une action négative agit de l'extérieur. C'est à ce moment que l'on peut se poser légitimement la question d'une manipulation anormale des sentiments dans un but principal de nuire au couple.

Comme je l'ai signalé, les femmes sont plus attentives que les hommes à leur relation de couple sur presque tous les aspects qui touchent habituellement le contexte conjugal, que cela soit axé sur les sentiments, la sexualité ou tout simplement le dialogue avec le partenaire les femmes abordent de manière globale la situation et pointent assez vite les problèmes potentiels là où les hommes se concentrent plus précisément sur le sexe pour commencer à s'inquiéter si quelque chose leur semble anormal ou peu habituel. Il ne faut pas y voir ici une forme de sexisme exacerbé mais une simple constatation qui est pratiquement unanimement partagée, autant par les hommes que par les femmes… De facto, la façon d'appréhender une crise dans le couple se fera de manière asymétrique et selon des paramètres propres aux priorités qu'accorde le genre dans une relation, ceci avec de réelles disparités. Néanmoins, ne faut-il pas le rappeler, la sexualité est bien au coeur de la relation amoureuse et les hommes ne sont pas en reste ni dans le faux lorsqu'ils se focalisent sur la sexualité pour identifier un problème de couple important.

Dans une direction inverse, l'on pourrait aussi complètement se tromper en voyant dans un ralentissement de l'activité (relationnelle, sexuelle…) du couple une crise en devenir là où finalement il n'y aurait qu'une forte baisse d'énergie provoquée par des causes tout à fait explicables comme le surmenage, une quelconque contrariété passagère ou bien une maladie chronique qui viendraient interférer et affaiblir l'un ou l'autre des partenaires (plus rarement les deux durant la même période). Dans ce cas généralement la crise ne dure pas mais est rapidement identifiée comme telle avec une solidarité conjugale réciproque pour sortir de l'impasse. Par contre, c'est bien en cas d'absence de cette aide du conjoint ou de son désintéressement de la problématique qui touche le couple qu'il faut s'inquiéter à juste titre de voir la situation empirer. Il est d'autant plus flagrant et visible de constater une certaine indifférence du conjoint que celui-ci ne cherche absolument pas le dialogue et même va jusqu'à nier qu'il y ait un quelconque problème en l'état, dans cette situation l'on peut effectivement se demander si la personne en a réellement conscience et si elle n'a pas été conditionnée pour être en incapacité de percevoir une crise s'installer.

L'absence de volonté critique, un complet détachement face à la situation et une sorte de mise à distance du partenaire sont des signes qui ne trompent pas, il s'agit d'une attitude typique d'éloignement et de renonciation forcée qui va miner la relation de couple et assez rapidement engendrer une rupture si rien n'est effectué pour inverser le processus. Bien entendu, avant d'en arriver à ce stade l'on peut concevoir des phases intermédiaires de la même nature mais moins prononcées, ce qui n'alerte pas immédiatement et permet de repousser l'échéance d'une prise de conscience que le conjoint n'est pas dans son état normal et qu'une emprise extérieure est à l’œuvre et va prendre le dessus progressivement. Les psychologues et psychiatres connaissent bien cet état d'esprit "entre-deux" durant lequel la personne s'occupe presque comme à l'habitude de ses affaires courantes sans rien laisser paraître alors que son esprit peut être déjà comme enfermé ou anesthésié par ce qu'ils conçoivent comme une maladie mentale proche de la schizophrénie mais parfois il n'en est rien et les initiés, contrairement au monde médical trop cartésien et classique, y voient pour leur part une explication de l'ordre de la manipulation mentale dont la provenance peut avoir une origine plus ésotérique et surnaturelle.

En effet, peu de personnes sont capables de détecter ce que l'on peut nommer sans détour un travail de magie opérant sous la forme d'un envoûtement, c'est-à-dire une prise de contrôle d'une personne afin de lui imposer une volonté extérieure, le plus souvent pour lui nuire et dans d'autres cas pour modifier son attitude dans un but très précis. Les initiés qui pratiquent la magie utilisent des rituels qui agissent sur la volonté d'une personne ciblée par exemple en magie rouge pour provoquer une rupture dans un couple via la sexualité ou un changement de comportement amoureux. Agir de la sorte sur la libido d'un homme ou sur les sentiments d'une femme permet via ce type d'envoûtement de rompre les liens du corps, du coeur et de l'esprit dans un couple uni. La puissance de ces sortilèges n'est pas à sous-estimer, c'est même leur force que de nier qu'ils existent en leur laissant le champ libre et seule une puissance de même nature (issue de la magie) peut les détecter et les contrer efficacement (via un désenvoûtement spécifique). Je vous laisse lire mes autres articles ci-contre concernant ces multiples catégories de rituels, vous constaterez qu'il en existe autant que de situations possibles, notamment dans le domaine sulfureux de l'amour dominé par la magie rouge. De même et bien heureusement à chaque rituel correspond un contre-rituel pouvant en annuler les effets si cela est effectué à temps.

En qualité de praticienne expérimentée de ces travaux je suis à votre disposition si vous voulez plus de renseignements dans le cadre de mon activité professionnelle pour vous aider à résoudre un problème de couple difficile, ceci via un rituel spécifique à votre exacte situation amoureuse. Pour ce faire vous pouvez m'expliquer votre problématique par téléphone au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) pour envisager si besoin ou non ce type de travaux. Vous pouvez bien entendu aussi me joindre par écrit si vous préférez me décrire votre situation dans le détail afin que je puisse vous répondre tout aussi précisément, ceci via mon formulaire de contact dédié (merci de cliquer sur ma bannière web ci-dessous pour ouvrir ma page). Je vous dis dorénavant à très bientôt pour que votre conjoint soit comme au début de votre relation en toute harmonie dans votre couple de nouveau uni et serein.

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

Le couple est une entité complexe qu'il est souvent difficile de guider lorsqu'une crise se profile à l'horizon, c'est un peu comme la route du navire dans une mer qui va se déchaîner et que l'on doit alors ralentir pour se décider d'un cap plus sûr sans pour autant se retrouver à l'arrêt en eaux trop calmes pour avancer. De plus, et pour être encore plus exact avec cette image, n'oublions pas que finalement nous avons deux navires et que le couple représente cette flottille qui parfois se suit, parfois se double ou s'attend, parfois encore doit s'entre-aider en cas d'incident ou de panne pour ne pas se perdre ou pire, sombrer. Justement, c'est lorsque la situation conjugale le demande expressément que l'on s'aperçoit que le couple commence à démontrer sa résilience si l'un des deux conjoints est en perte de vitesse ou s'éloigne de l'itinéraire commun, ainsi il faut réagir rapidement au risque de les voir s'éloigner tous deux l'un de l'autre.

Les causes potentielles d'un éloignement du conjoint sont véritablement multiples et génèrent autant de types de crise que de contextes en présence qui agissent comme des soupapes de sécurité plus ou moins efficaces. L'on peut considérer sans se tromper que chacun a sa part de responsabilité et qu'il faut donc analyser très objectivement la situation pour comprendre les rouages de la mécanique du couple et de ses liens intimes en distinguant en priorités ceux qui sont en cours de rupture. En consultation la demande initiale d'aide provient en général du conjoint qui tient à réparer ces liens ou à en définir de nouveaux pour amarrer solidement le couple à la dérive. Jeter l'ancre, c'est-à-dire faire une pause salutaire afin de fixer l'image du couple à un "instant T" permet de comprendre la majorité des écueils qui se dressent en travers de la route et de choisir un itinéraire moins dangereux (par exemple en évitant durant un temps les sujets polémiques pouvant aboutir à une dispute inutile). Les règles de base de l'harmonie du couple sont toujours les mêmes: respect réciproque, écoute attentive et décisions communes dans le but d'atteindre une réelle sérénité.

Parfois le dialogue est déjà hélas pratiquement rompu ou sur le point de l'être, ce qui ne facilite pas du tout une avancée positive via une résolution verbale franche et constructive, il faut alors innover sans néanmoins déstabiliser le couple en se perdant sur des voies qu'il n'emprunte jamais d'habitude. Dans tous les cas grâce à l'un ou l'autre des conjoints l'on peut sauver le couple en effectuant cette analyse du contexte calmement en minimisant les erreurs qui découlent de la précipitation à vouloir agir trop vite ou à tenter d'imposer un point de vue non partager (ce qui généralement n'arrange rien, au contraire…). La voie d'une première étude psychologique de la relation permet de mettre au jour les liens forts qu'il faut préserver tout en évaluant ceux qui sont mis le plus à mal, de facto une carte du couple se détache et dresse un tableau très objectif et pleinement compréhensible de la situation avec des réponses qui émergent de manière visible et certaine. C'est à ce moment précis que le choix des méthodes de résolution va se décider pour engager des actions directes ou indirectes sur le contexte afin de le modifier positivement.

Le biais de la résolution qui passe par la sexualité reste le plus simple à suivre même s'il ne représente pas l'unique méthode, mais le désir est un facteur important dans le couple pour l'utiliser ne serait-ce que comme un catalyseur puissant de rapprochement, d'abord des corps pour raviver le lien de la libido puis celui de sentiments à d'autres niveaux. Dans cette approche il est rare que les partenaires se refusent à prendre un plaisir commun simple à planifier et sans réel engagement dans un premier temps que celui d'un partage sexuel habituel. C'est sur le naturel de ces habitudes, notamment sexuelles que le renforcement du lien s'effectue et apporte assez facilement une forme d'empathie primaire et instinctive pouvant ensuite évoluer sur des valeurs plus hautes. Par conséquent le premier pas du rapprochement doit enclencher ou réinitialiser le désir comme base principale si celui-ci a été un tant soit peu érodé ou oublié. Sur ce point, que l'on soit un homme ou une femme il existe des moyens simples d'accentuer la libido du partenaire et d'exercer la puissance du désir. Si cela n'était pas le cas ou si le processus était difficile à élaborer de manière naturelle dans le contexte en présence, alors l'on peut envisager une série de méthodes moins orthodoxes et plus ésotériques pour y arriver.

Sans pour autant immédiatement radicaliser l'action à entreprendre en passant par certains rituels très efficaces, après les approches psychologiques souvent satisfaisantes mais néanmoins insuffisantes dans certaines situations, l'on pourra tout de même commencer un processus plus puissant qui contourne assurément les méthodes classiques en utilisant les autres facettes issues d'une psychologie des profondeurs, celle que C.G. Jung promulguait et qui passait par l'inconscient ou par des forces qui dirigent l'esprit. Les profanes sourient lorsque l'on commence à parler de magie car c'est l'ignorance de ce terme et certainement d'idiotes connotations profanes qui s'y accolent qui rendent l'image de la magie si sulfureuse alors qu'elle fait au contraire partie intégrante d'une réalité autre, de celle qui complète par d'autres processus l'ensemble de nos existences sans même que nous en ayons conscience. C'est pourtant cette part cachée de nous même qui va dans bien des cas complexes prendre le dessus et agir en sous-main pour rectifier une situation ou la résoudre intégralement.

Dans ce sens la magie rouge (magie axée sur la sexualité, la libido, le désir et les sentiments) sera d'une grande utilité pour compléter des actions basiques afin notamment de résoudre des problèmes de couple difficiles à entrevoir de manière classique, cette autre facette permet en effet une vision plus complète d'éléments clefs que l'on n'aurait pas pu constater sans passer par des rituels révélateurs de vérité et d'actions à entreprendre à divers niveaux complexes. Une fois que l'on comprend qu'il ne faut pas uniquement se fier à ce que l'on voit, il devient évident que ce qui est caché et crypté requiert des méthodes adaptées pour en dénouer l'essence, c'est la fonction principale d'outils spéciaux, c'est-à-dire de rituels de magie tels que les initiés les définissent et les nomment. Dans le sujet qui nous intéresse la magie rouge et la plupart de ses rituels seront parfaitement adaptés à la situation pour répondre à toutes les attentes et à tous les cas qui se présentent, notamment pour  renforcer le désir, la libido puis restaurer des sentiments qui s'étaient distendus dans le couple.

Pour ma part, en qualité de praticienne, je préconise d'emblée une étude très précise du contexte selon l'angle de la psychologie avec comme alliée précieuse cette approche plus ésotérique qui ouvre des perspectives de compréhension et de résolution des problèmes de couple permettant une action réellement efficace sur plusieurs niveaux. Ce n'est qu'en abordant chaque individu selon ses deux facettes, visible et invisible, que l'on peut ainsi visualiser globalement la problématique qui le touche, et qui touche l'union de deux personnes dans un couple en crise. Je vous propose de me joindre si vous avez des questions sur le thème de cet article ou si vous désirez une aide dans le cadre de mon activité professionnelle en me téléphonant au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou en m'écrivant pour m'expliquer plus posément dans le détail votre problème de couple (merci d'ouvrir mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière web ci-dessous). Je vous dis à très bientôt pour inverser radicalement la tendance si votre conjoint s'éloigne de vous!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Publié le par amour-magie-noire

En ésotérisme les termes utilisés sont importants et recèlent de significations que les profanes tendent à confondre ou à ignorer sciemment contrairement aux initiés qui y voient une multitude de références utiles et nécessaires. Ainsi, l'envoûtement ou la possession semblent tout droit sortir d'une fiction et formuler le même type d'emprise malfaisante pour la plupart des gens, pourtant il n'en est rien et ces deux termes sont même essentiels pour comprendre qu'il ne faut pas confondre ces mots tout comme nous le faisons tous assez aisément si l'on doit parler d'une grippe ou d'une méningite, les symptômes et maladies étant autrement bien spécifiques. J'ai déjà parlé à plusieurs reprises d'envoûtements et d'emprises de manière générique dans certains de mes précédents articles et dans celui-ci en particulier afin d'en poser une première définition comparative, aujourd'hui je donnerais plutôt des exemples pratiques ou bien des situations qui permettent de parfaitement les différencier selon les cas.

Tout d'abord il faut savoir que l'ensemble des travaux de magie est pratiquement essentiellement constitué de rituels ayant une fonction d'envoûtement, soit dans le but de contrer une situation négative sur soi (ou sur son entourage) et ainsi de restaurer dans le contexte un équilibre perdu, soit inversement pour provoquer ce même type de situation en ciblant une personne ou un groupe. Dans le premier cas on parlera plutôt d'un désenvoûtement si le but vise à faire barrière au mal, à l'éloigner et à réparer ce qui peut l'être, c'est donc un rituel positif axé sur la magie blanche de soin et d'apport d'énergie ou bien un rituel de magie rouge si la problématique touche le domaine de la sexualité, de l'amour ou des relations de couple. L'on peut difficilement concevoir qu'une autre magie, la magie noire, puisse faciliter un quelconque rééquilibrage en s'opposant à un envoûtement, cette magie très destructrice pourra effectivement combattre le mal par le mal mais les dégâts collatéraux sont bien trop lourds à gérer pour l'utiliser de manière sage et sans risque de "chocs en retour" (la magie noire reposant sur l'utilisation d'entités intermédiaires "démoniaques" pour commanditer une action il faut ensuite chèrement en payer le prix au risque d'une possession, j'y reviendrai…).

L'envoûtement à proprement parlé sert donc à contraindre une personne à agir ou à penser selon un mode qui n'est pas le sien, c'est-à-dire à réorienter ses choix personnels à l'encontre de la règle du libre arbitre, c'est un rituel qui sera définit comme négatif si la contrainte aggrave la situation de la personne mais on peut aussi concevoir qu'un envoûtement soit paradoxalement positif si l'on améliore la situation (même si c'est a contrario de la volonté de la personne). Je donne quelques exemples: vouloir redonner (sans le dire) de l'énergie à une personne en utilisant un rituel de magie blanche s'apparente à un envoûtement positif, de même une femme qui voudrait que son mari retrouve une libido acceptable ou que le désir soit de nouveau au rendez-vous dans le couple pourra demander l'élaboration d'un rituel de magie rouge pour agir secrètement (dans ce cas c'est un envoûtement, et l'on peut considérer qu'il est positif pour le couple). Maintenant, un envoûtement qui aurait par exemple pour but d'affaiblir un "méchant voisin" par le biais de divers types de rituels touchant son contexte (ses lieux de vie et de travail, lui-même ou son entourage) serait effectivement considéré comme négatif. Certaines personnes jalouses sont assez souvent demandeuses de tels rituels pour séparer un couple en perturbant la relation sur des points comme le dérèglement de la sexualité ou l'apport d'un déséquilibre provoquant une crise profonde et inexplicable pouvant aller jusqu'à la rupture.

Ce qui caractérise l'envoûtement est aussi le caractère extrêmement discret de son action puisqu'il agit de manière très subtile et progressive pour atteindre son paroxysme et le succès du but recherché (si le praticien dispose du savoir-faire adéquat). La seule façon de détecter un envoûtement en cours sur soi ou dans son environnement c'est de faire pratiquer un rituel de dévoilement en magie blanche, laquelle apportera la plupart des réponses sur l'orientation du sort, sa cible exacte et sa source (si possible), avec ces éléments il faudra par la suite rapidement élaborer une protection, éloigner le sort et riposter via un désenvoûtement. Une fois dévoilé, un envoûtement est déjà nettement moins actif puisque la cible en est dorénavant consciente et peut aussi parallèlement commencer à activer ses propres ressources défensives intérieures lesquelles sont en général aidées de surcroît par l'entité gardienne de la personne (si néanmoins cela apporte effectivement un plus en terme de karma et d'évolution, sinon un envoûtement subi peut aussi être considéré comme une épreuve à surmonter seul et l'entité laisse faire…).

Le désenvoûtement, comme vous l'avez compris, est uniquement un rituel qui sert à contrer un envoûtement négatif (ou sort) déclaré comme actif et clairement défini, il agit selon le même mode opératoire en magie via un rituel pour annihiler les effets négatifs du sort en présence, stopper le mal durablement et aide à en comprendre la provenance. Parfois sur ce dernier point il est difficile de trancher clairement car selon le type d'envoûtement celui-ci peut être lui-même protégé pour empêcher de remonter à la source, notamment si le praticien dispose d'un haut niveau de magie (il peut détourner spécifiquement les potentiels "chocs en retour" sur d'autres personnes et ainsi resté à l'écart). Plus l'envoûtement est puissant, plus il monte dans la hiérarchie de la magie, le premier niveau reste la magie blanche, ensuite la magie rouge et pour finir nous avons la magie noire qui demeure assez complexe à aborder pour tous les praticiens puisqu'il s'agit ici d'une magie proche de l'envoûtement par possession ou que l'on peut assimiler comme telle...

Justement, pour y venir : la possession, elle se caractérise par la présence d'entités extrêmement négatives ou que l'on peut considérer comme démoniaques par convention, celles-ci agissent soit d'elles-mêmes pour leur propre compte, elles visent alors une personne en particulier et l'investissent un temps pour l'utiliser comme "porteur" et se nourrir directement de toutes ses énergies, soit ces entités sont "sous contrat" via un rituel de magie noire pour satisfaire la volonté d'un sorcier praticien qui lui-même agit pour un commanditaire. Je rappelle qu'il est peu recommandé de se tourner vers un sorcier pratiquant la magie noire pour régler une affaire difficile et par là même de menus problèmes, les dangers sont multiples de voir arriver les entités utilisées dans ces rituels noirs et se retourner directement contre le sorcier mais aussi contre celui qui lui a demandé ses "services"… On peut déclarer qu'un individu "possédé" n'est plus à même de décider de ses actes et donc n'en est plus responsable, ce qui le place dans des situations pour le moins dangereuses et inhabituelles que la Justice mentionne d'ailleurs dans ses jugements en toutes lettres (on peut être jugé "irresponsable pénalement" au moment des faits), ce qui revient à dire que l'on a sombré dans la folie, ou que l'on n’en est pas loin, surtout si l'on a tout perdu de sa situation précédente.

J'espère avoir répondu dans cet article au sujet présenté et je reste à votre disposition si vous avez besoin d'aide dans le cadre de mon activité en qualité de praticienne, plus précisément en magie rouge et blanche. Vous pouvez donc me joindre facilement par téléphone au 06.50.75.95.14 (numéro direct non surtaxé) ou bien si vous préférez m'écrire en m'expliquant précisément votre situation et ce que vous désirez, je réponds à toutes les demandes complètes via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour peut-être si besoin commencer un travail en magie blanche ou rouge!

France-Emmanuelle

étude personnalisée - formulaire de contact

Voir les commentaires

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.50.75.95.14

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

Articles récents

Hébergé par Overblog