Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 19:19

En règle générale si les hommes ne sont nullement dérangés d'entretenir plusieurs relations amoureuses en même temps, il n'en va pas de même pour les femmes qui préfèrent de loin choisir une seule relation stable, complète et harmonieuse plutôt que de se partager ou de se dissoudre en amour avec plusieurs partenaires. Il faut aussi certainement y voir une différence fondamentale que j'ai déjà abordée plusieurs fois, celle que les hommes confondent allègrement l'amour avec les relations sexuelles là où les femmes savent parfaitement faire la différence et privilégient l'aspect relationnel avant de le compléter avec une sexualité appropriée en apport afin de conforter leur choix (et d'une certaine façon de "sceller la relation"). Par conséquent, ces deux points de vue différents ne s'accordent pas toujours dans la réalité au quotidien, ce qui entraîne assez souvent de notables dissensions, pour ne pas dire d'importants problèmes relationnels et psychologiques, surtout pour les femmes qui recherchent une certaine exclusivité dans l'union qu'elles idéalisent dans le sens où la qualité prime sur la quantité. Du côté des hommes, la problématique est tout aussi présente, ce qui les oblige à deux orientations diamétralement opposées: mentir pour garder une liberté qu'ils revendiquent ou abdiquer volontairement en se vouant à l'harmonie unique d'une seule relation. Ces points de vue tranchés, de part et d'autre, ne sont évidemment que des généralités constatées et il existe bien évidemment une pluralité de comportements où chacun voit midi à sa porte en fonction de son caractère, de son éducation et de sa philosophie personnelle en la matière…

Pour ainsi dire et faire un raccourci, le domaine de l'amour reste avant tout une priorité pour les femmes en terme de sentiments ou d'équilibre psychologique là où les hommes placent la relation à un autre niveau prioritaire en le lui allouant pas la même perspective, du moins pas dans le même ordre… D'ailleurs, tout se complique car si les uns (les hommes) confondent sexe et sentiment amoureux, d'autres (les femmes) font tout autant fausse route en pensant assurément qu'un homme est amoureux dès lors qu'il a fait l'amour avec une femme… Par conséquent des deux côtés l'erreur coexiste et persiste durablement dans les esprits avec cette ténacité qu'il est ensuite difficile de contrer puisque chacun est persuadé d'avoir tout de même raison et de voir son analyse parfaitement "juste". Bien heureusement des couples se forment tout de même, ce qui signifie qu'il est possible d'aller au-delà des fausses certitudes pour les dépasser et réarranger la vérité de chacun en fonction de celle de l'autre, et inversement, c'est ici un point d'équilibre a fortiori nécessaire pour une union harmonieuse et durable. Mais que dire pour ceux et surtout pour celles qui sont encore dans le doute d'une relation à venir et qui n'y voient en face rien de clair ni de sûr dans la multiplicité relationnelle qui joue le rempart de la rivalité potentielle avec une autre, du partage avec celle-ci, ou pire, d'une tromperie qui s'expose en plein jour en développant le sentiment frustrant de ne pas être la seule et l'unique en lice.

D'une certaine façon assez paradoxale quelque chose de positif et de révélateur se met alors en place: la jalousie. Ou car si une femme commence à devenir jalouse c'est assurément qu'elle est réellement très amoureuse et qu'elle le sait, ce qui la renforce encore plus dans son sentiment d'avoir raison et d'avoir choisi la bonne personne dans cet homme (restons pour simplifier dans le domaine de l'hétérosexualité. Si ce dernier semble être très "entouré", ce qui effectivement complique la situation à venir, alors la concurrence amoureuse s'avère dramatique pour les femmes car cela les affecte grandement, alors que pour les hommes il s'agit d'une rivalité habituelle, d'une sorte de jeu de poker où les cartes en main, apparemment gagnantes, peuvent parfois ne pas l'emporter, ce qui relativise la situation de chacun qui y participe en toute conscience car ils savent aussi que les règles de ce jeu sont celles édictées avant tout par les femmes. Alors lorsque plusieurs femmes veulent imposer leur propre règle du jeu, cela peut assez vite se transformer en guerre de tranchées. Pour y remédier, d'autres solutions plus ésotériques permettent de contourner le problème et d'emporter la bataille, et pourquoi pas la victoire finale.

En magie opérative l'on dispose d'atouts qui viseront deux objectifs intéressants dans le domaine de l'amour pour l'emporter: augmenter son attractivité et son énergie d'une part et détourner l'attractivité d'autrui sur soi d'autre part. C'est dans ce cas précis utiliser la magie blanche pour révéler son propre potentiel et éclairer le contexte en cours, ainsi que de renforcer toutes ses chances d'arriver au but avec assez d'énergie afin de mieux utiliser celle-ci à dessein. Mais c'est aussi en comptant assurément sur la puissante magie rouge, magie du domaine de l'amour, pour exercer tous les rituels propices à écarter une rivale ou à rapprocher l'être aimé de soi pour qu'il partage les mêmes sentiments. La loi d'attraction est ici un puissant levier pour renverser des situations complexes ou les embûches qui viendraient s'opposer à une union désirée si celle-ci demeure néanmoins véritable et profitable de manière positive aux deux partenaires. Dans ce sens rien n'arrêtera les travaux de magie pour qu'ils opèrent la volonté de celle qui désire fortement l'amour d'un homme pour qu'il soit unique et exclusif. L'aspect karmique de la relation devra aussi être bien étudié, c'est également l'affaire de la magie blanche d'effectuer cette analyse afin de définir les points d'ancrage partagés et les liens futurs qui scelleront l'union. De même, créer une attraction permet d'engager un processus exclusif qui repousse parallèlement toutes les autres opportunités, laissant ainsi la voie dégagée pour agir plus librement et naturellement.

Les aspects plus psychologiques ne sont bien évidemment à ne pas négliger, de même que la réalité du contexte, car la magie est puissante si elle agit sur un terreau favorable, auquel cas rien ne pourra pousser sur un sol aride ou non fertile même en semant toutes les graines du monde. C'est dans cette configuration que l'exercice des lois ésotériques vient renforcer la spécificité du psychisme humain dont les caractéristiques sont éminemment complexes, diverses et surprenantes, donc parfois non prévisibles de manière logique. L'interconnexion entre la psychologie et la part d'ombre de la symbolique ésotérique permet cette amplitude que la rationalité seule n'arrive pas à atteindre, tout simplement parce que l'amour lui-même ne fait pas appel à la raison comme l'adage le souligne justement ("le coeur a ses raisons que la raison ignore" Blaise Pascal). Il est même heureux que l'amour garde une grande part de mystère, c'est elle qui apporte cet intérêt à vouloir découvrir l'autre, c'est cette part d'ombre que l'on veut éclairer pour faire briller plus intensément la relation et se voir soi-même éclairée sur son chemin.

Comme je l'ai dit aussi, une part encore plus complexe se situe dans ce que les initiés et les professionnels appellent la loi de réciprocité karmique, c'est-à-dire qu'il ne suffit pas qu'un contexte soit profitable pour qu'il soit intéressant, il faut aussi suivre d'autres modalités ésotériques que certains rituels permettent de mettre en lumière pour visualiser un horizon existentiel complet, du moins en percevoir les grandes orientations, surtout lorsqu'une union intervient ou se profile. Le sujet de l'exclusivité amoureuse et des choix de chacun étant lui aussi soumis à diverses lois, n'hésitez pas à me joindre pour en discuter de manière plus spécifique en fonction de votre situation, ceci par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). Je vous dis à très bientôt pour analyser ensemble votre contexte amoureux et les perspectives positives qui peuvent aboutir sous l'action des rituels appropriés qui vous concernent, vous et l'être aimé!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 22:51

Si toutes les femmes sont bien des Aphrodites (lire l'article précédent si besoin) alors pouvons-nous affirmer que les hommes sont tous de fantastiques guerriers de l'Amour digne d'Arès en grande manœuvre de séduction? Rien n'est moins sûr si l'on se fit aux multiples et complexes critères attendus par ces dames mais l'on peut néanmoins admettre qu'ils font tout ce qu'ils pensent être bon pour y arriver, hélas, la plupart du temps les hommes pensent très au-dessous de la ceinture avant d'envisager que les femmes se servent d'abord de leur cerveau pour aimer à un niveau bien au-dessus… Et c'est ici toute l'immense difficulté qu'auront ces messieurs à tenter de comprendre ce qu'il se passe exactement et réellement dans la tête des femmes afin de mieux leur plaire, ce qui n'est évidemment pas gagné d'avance tant leurs instincts primitifs les poussent à montrer leurs muscles avant leurs sentiments, si ce n'est leur membre viril en pleine puissance pour exposer la jauge longuement graduée de leur intéressement. Confondre excitation intellectuelle avec excitation sexuelle s'avère tout de même être digne d'une grosse bévue à vite corriger ou plutôt si possible à savamment masquer en se rattrapant aux branches avant une lourde chute, ce sera à ce stade une acrobatie dont les hommes sont pourtant très capables: mêler un phrasé ambigu mais habilement orienté tout en exposant physiquement avec une parcimonie graduelle la musculature appropriée. Ce sera donc avec ce sulfureux cocktail, mi-intello mi-sexy, que généralement la gent masculine tentera sa chance, avec plus ou moins de succès car il ne suffit pas de vouloir, ni même de pouvoir, pour obtenir assurément l'objet de son ardent désir…

Dans ce domaine, celui de l'Amour au sens pluriel dont il se doit (c’est-à-dire physique, intellectuel, sentimental ou spirituel), les hommes partent assez désavantagés face aux femmes, lesquelles, d'une part ne dévoilent jamais toutes leurs cartes immédiatement mais de plus choisissent si elles iront au bout de l'aventure (ou au bout de la nuit si cela leur convient). Alors le parcours du combattant porte bien son nom, mais ne sont-ils pas des guerriers ou des mercenaires en quête de victoires amoureuses, ne sont-ils pas armés pour vaincre la glace et faire fondre ces dames? Il est clair que les batailles seront rudes pour cette gent masculine qui essuiera d'assez nombreuses défaites avant d'envisager une percée décisive dans le corps d'un adversaire féminin qui connaît toutes les tactiques et toutes les stratégies d'évitement (si nécessaire) pour ne pas tomber dans les embuscades tendues, mais ne soyons pas non plus dupes sur le fait qu'une femme qui voit monter lentement l'excitation d'un homme pour sa petite personne n'y reste pas insensible et peut à tout moment aussi rendre les armes, se laisser délibérément capturer et se livrer corps et âme. Il faudra beaucoup d'effort et s'avérer avoir l'étoffe d'un éminent général en chef, authentique tacticien maniant l'Art de la guerre d'usure en Amour pour arriver à cette fin si convoitée pour néanmoins "l'emporter" (a priori dans son lit), dernière mince ligne de défense sans trop d'obstacles.

Vouloir conquérir une femme est déjà une aventure incertaine en soi mais alors que dire si en plus l'on sait que se dissimule derrière chacune d'elle une armée de rivaux prêts à en découdre pour en gagner les ultimes faveurs?! Car oui, la forteresse est gardée à ne pas s'y méprendre par de nombreux ennemis qui disposent peut-être d'armes secrètes, de puissance de feu plus forte, d'une stratégie plus efficace ou bien d'un intellect offensif plus développé pour manier sensuellement la ruse à son paroxysme, ainsi ouvrir astucieusement toutes les serrures avec les bonnes clefs pour entrer dans la place et en faire une chasse gardée. Il est probable que la stratégie d'évitement soit la meilleure pour ne pas entrer frontalement en conflit, d'abord car les femmes n'aiment pas voir deux coqs s'affronter de manière imbécile dans la basse-cour, ensuite parce que justement il ne sert à rien de perdre de l'énergie là où celle-ci servira bien plus utilement lorsque le moment sera le mieux choisi, c'est-à-dire en face à face avec la belle. De plus, les hommes ont vite compris (ou pour l'avoir déjà expérimenté) qu'à trois il y en aura forcément un pour tenir la chandelle et qu'aucun des deux n'a envie d'être le candidat de second rôle ou de spectateur pour éclairer la scène d'amour des tourtereaux.

Sachons enfin que la meilleure arme de destruction massive reste l'authenticité, de celle qui ne joue en rien par trop d'éclat, de celle qui ne force pas et préfère le velours au métal froid, de celle qui propose en laissant le libre arbitre jouer légitimement sa fonction car l'on n'obtient strictement rien en Amour par l'excès ou par la précipitation, mis à part un refus catégorique de protection ou un précoce éloignement salutaire. Pour ce faire, l'homme "authentique" aura beaucoup à apprendre avant de se lancer à cœur perdu dans sa quête, et comme cela ne peut s'acquérir que par les échecs successifs alors la première vertu sera d'avoir la sagesse de ne pas renoncer et de savoir s'améliorer peu à peu en se séparant de ses instincts primitifs qui le poursuivent sans relâche et cherchent au contraire à s'exprimer à la moindre occasion. C'est ici un travail d'une très grande complexité que de non seulement débusquer ses propres travers mais aussi de savoir s'en séparer pour en sublimer la place pour de nouvelles qualités en échange. Les initiés parlent alors de "transmutation" dans cette opération de recomposition personnelle où l'individu s'affirme positivement en sachant perdre une part non négligeable de son Ego afin de mieux "amalgamer" l'essence d'autrui et ainsi procéder à ce que la psychanalyse appelle couramment un transfert qui permet une double prise de conscience, de soi et de l'autre. Ce sont ces "états de conscience", difficiles à expérimenter seul(e), qui apportent une réelle avancée en matière de séduction, de charme partagé et d'attraction réciproque forte.

Bien entendu, encore une fois beaucoup d'entre vous, lecteurs et lectrices, penseront qu'il ne s'agit ici que de mots bien ajustés dans une phrase sibylline, il n'en est rien, car la vérité réside toujours dans une mutation de soi-même, dans cette intime flexibilité que l'on peut qualifier de spirituelle car l'intellect ne suffit pas et peut même parfois devenir un terrible obstacle en essayant d'avoir le dessus lors d'une situation où l'Ego voudra absolument montrer sa force en premier lieu là où la sagesse permet de l'emporter sans aucun combat. Pour certains l'Amour s'apparente à un conflit où c'est l'invasion d'un Ego plus puissant qui l'emportera sur autrui pour le dominer, or la réelle emprise positive réside dans l'acceptation d'autrui d'ouvrir volontairement les portes de sa propre citadelle pour vous laisser entrer, c'est en cela l'ultime séduction qu'il est possible de susciter naturellement. De manière innée il existe des individus doués de cette aura d'attraction mais ils sont rarissimes et c'est plutôt par un long travail sur soi que l'on peut acquérir cette capacité de séduction qui s'impose d'elle-même sans forcer.

Dans le cadre de mon activité professionnelle et en qualité de praticienne j'exerce un métier qui permet d'avancer sur cette voie si recherchée de la véritable attraction en passant par une séduction dirigée lors de travaux que je propose et où l'exercice de rituels spécifiques aboutit à cette transmutation personnelle dans un contexte précis. Le domaine de l'Amour devient plus accessible et clair à ceux qui en ont besoin et j'apporte cette aide depuis de nombreuses années, surtout lorsque des problèmes de couple surgissent au risque de voir l'être aimé s'éloigner, mais il en va de même pour les nouvelles relations amoureuses ou celles en devenir, la séduction, la quête de cette attraction subtile reste la pierre angulaire d'un complexe édifice à construire mais je ne vous laisse pas seul(e) dans cette tache car vous pouvez me joindre pour en discuter librement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire si vous préférez en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et homme ou femme, sachez que l'attraction qui vous unit recèle bien des secrets pourtant accessibles avec de la bonne volonté et un peu de temps à y consacrer!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique chance amour libido sexualité rituel d'amour séduction
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 21:57

Toutes les femmes sont des Aphrodites en puissance, quelles qu'elles soient, toutes disposent des fantastiques attributs d'une parfaite Vénus pour faire tourner la tête des hommes qui ne peuvent qu'invariablement succomber à l'attrait ou plutôt à l'enivrement suave des charmes féminins, et toutes les femmes le savent mais ce qu'elles savent aussi et surtout c'est qu'une fois qu'ils ont goûté aux délices de l'amour les hommes sont encore de nouveau dans l'éternelle tourmente d'exotiques saveurs, de nouvelles conquêtes savoureuses, en quête de cette drogue qui ne dit pas son nom mais qui peut les rendre fous à lier s'ils ne l'obtiennent pas. Par conséquent, la grande et éternelle question problématique de toutes les femmes ne tient réellement qu'en trois mots: comment retenir l'homme! Oui, car l'homme comblé, celui qui a conquis ce qu'il recherchait avidement, c'est-à-dire rien de moins que le fruit sensuel que représente le sexe féminin offert à déguster, l'homme donc en est trop vite repu et, même s'il en est absolument toujours satisfait quoi qu'il en dise, il cherche encore et encore sans cesse tel un Sisyphe forcené toutes les fleurs du jardin d'Éden pour en connaître l'ultime saveur inédite, c'est sur ce point une inexorable épreuve dont il n'a évidemment pas la pleine conscience tant elle est totalement éperdue puisqu'infinie, assurément fatale à son aspiration première et destructrice de ses propres désirs assouvis (et de ceux finalement impossibles à assouvir dans leur intégralité). Alors comment non seulement séduire les hommes mais aussi les garder (pour ceux qui comptent vraiment): les femmes doivent-elles user ou abuser de nouveaux charmes, leur jeter des sortilèges spéciaux ou bien encore se transformer et jouer à l'envi aux déesses aux multiples visages pour réussir à les subjuguer continuellement pour qu'ils restent enfin?

Ce serait bien méconnaître la physiologie ainsi que la psychologie des hommes que de voir en eux de vulgaires goujats, d'atroces séducteurs invétérés ou d'infâmes imposteurs menteurs, sachant qu'ils sont eux-mêmes les tristes victimes de leurs propres instincts de chasseurs-cueilleurs, comme une sorte poison violent dont on ne se débarrasse des effets qu'en reprenant une dose plus forte encore pour y échapper, puis retomber sous le joug des mêmes effets hallucinants, encore et encore… Ne voyons pas non plus la femme comme ce même poison pour l'homme mais plutôt comme son propre antidote qui n'agirait qu'un temps dont on ne pourrait, hélas, pas connaître exactement ni la durée d'action très incertaine, ni le dosage de l'exacte posologie à lui administrer… Sur ce point aussi, si la femme demeure comme on le sait un mystère pour l'homme, il en est donc de même pour la femme afin bien connaître le parfait dosage d'amour qu'elle doit savamment lui distiller. Car "tout donner tout de suite et sans aucune limite" serait une grave erreur, l'homme est friand de désirs et de plaisirs à venir mais paradoxalement pas de ceux qui s'accomplissent trop vite et trop abondamment, cela pourrait parfois lui rappeler ses trop précoces et trop peu nombreux spasmes sexuels dont sa constitution normale l'affuble, a contrario de la femme qui peut réitérer indéfiniment sa jouissance sans véritablement compter, tout en allant crescendo dans l'extase, ce qu'il ne sait généralement pas, lui, réaliser aisément. Il y a, a priori, peut-être déjà une réponse forte à prendre en compte dans ce qui vient d'être dit, celle que l'homme cherche une potentielle compensation à sa propre restriction physiologique (lui pourtant dénommé "sexe fort") en voulant multiplier ainsi les conquêtes successives à défaut de pouvoir successivement multiplier les orgasmes comme la femme en a le pouvoir. Une bonne réflexion à méditer pour la suite…

Mais tout ceci ne résout pas le problème initial des femmes, même si le fait de mieux comprendre la nature des hommes nous rapproche d'une certaine la vérité et de quelques pistes à suivre. Nous avons bien compris que cette même nature "instable" cherche le renouveau, alors peut-être y a-t-il ici un moyen d'en simuler l'attraction ou de s'y confondre pour en assimiler les effets. Dans ce sens les femmes ont reçu cette capacité innée (ou apprise…) qu'il  était intéressant de savoir changer d'apparence, d'où cette extraordinaire propension à jouer les caméléons en multipliant les tenues puisées dans la félicité d'un vestiaire sans cesse en expansion avec une garde-robe si bien garnie qu'elle pourrait parfois habiller très correctement plus dix personnes en même temps… Mais encore une fois ne blâmons pas ce désir de plaire qui passe par l'acquisition de vêtements ou, ne l'oublions pas, de maquillages de toutes sortes qui ne sont présents que pour parfaire cette illusion si bien entretenue de nouveauté dans l'apparence pour satisfaire avant tout l'homme. La femme est par conséquent la meilleure actrice qui soit, elle sait se grimer, changer de costume pour entrer dans le rôle du moment qui convient, adapter l'image de soi à l'image que l'homme attend d'elle ou qu'au contraire il n'attend pas pour mieux le surprendre.

Ceci dit, à force de joue des personnages l'on ne sait plus trop lequel correspond à celui que l'on est comme individu, la femme apprentie comédienne s'y perd parfois au risque d'entrer en scène avec le mauvais costume en n'ayant pas non plus le bon texte qui va avec la pièce à jouer. Il peut aussi y avoir une certaine lassitude à paraître plutôt qu'à être soi-même et dans cette configuration, sans habits de lumière la femme peut apparaître sous un aspect moins reluisant, moins extraordinaire que sous les feux de la rampe. Dans cette situation, laquelle se retrouve dans beaucoup de couples sous une forme d'usure et de routine, les hommes deviennent alors moins dupent de ces apparats (qui sont aussi des preuves d'amour) et ils commencent à regarder ce qui brille à l'extérieur. Doit-on y voir un miroir aux alouettes dans cette fascination visuelle qui ne joue que sur l'apparence des corps embellis ou rendus ensorcelant en surface? Les hommes semblent dans leur très grande majorité avoir ce sacré défaut de ne percevoir principalement que ce qui surnage superficiellement et non la véritable beauté intérieure qui perdure et s'étoffe au fil du temps. Ainsi, le couple stable ou la relation amoureuse pourtant harmonieuse peuvent subir à tout moment les affronts de dangers soudains provenant de créatures féminines plus lumineuses en apparence pour capter le regard et pour captiver la libido masculine à l'affût de ces éclats affriolants. Plus terne mais solide et durable d'un côté, éclatant mais fragile et éphémère de l'autre, le piège lumineux est en effet assez efficace et dangereux pour les couples.

Comme nous le voyons, la séduction pour les femmes dispose de ses recettes presque infaillibles pour captiver les hommes qui sont aussi le plus grand danger pour les retenir s'il y a une certaine concurrence ou une rivalité dans les parages avec quelques atouts (ou atours) plus percutants encore… Dans cette situation et perspective, l'ensorcellement naturel des femmes, allié aux quelques stratagèmes d'embellissement peuvent s'avérer insuffisants pour garder en couple un homme une fois séduit, et il faudra parfois d'autres méthodes plus ésotériques pour le retenir et ainsi se prémunir des aléas extérieurs, de ces potentielles autres séductions rivales assez menaçantes pour la relation amoureuse. Mais ne dit-on pas aussi que les femmes sont un peu sorcières pour réellement envoûter par magie ces hommes si profanes des méandres souterrains de l'amour? Hélas, la plupart d'entre-elles ne connaissent pas ces secrets d'arcanes ou ne savent pas les utiliser correctement et en arrivent à créer l'inverse du résultat attendu par manque de cette Connaissance que seules quelques initiées sachant mettre en pratique. Encore moins nombreuses sont celles qui sont capables et prêtes à partager ces Mystères de l'amour pour aider les femmes qui n'arrivent pas à retenir un homme ou qui voient le leur partir finalement avec une autre après des années de vie commune…

C'est pour justement aider ces femmes dans le besoin que j'ai mis à disposition mon savoir-faire depuis maintenant de nombreuses années (plus de 20 ans déjà) afin d'user avec intelligence de méthodes très efficaces en usant à la fois de psychologie pointue mais aussi de travaux complémentaires plus ésotériques dans le cadre de mon activité de praticienne. Si cela vous intéresse d'en savoir plus et d'en discuter avec moi, n'hésitez pas à me joindre, notamment si votre relation n'aboutit pas ou si votre couple est en danger, ceci simplement par téléphone sans engagement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour y accéder). Je vous souhaite une bonne fin de saison estivale avec si possible l'homme de votre vie déjà à vos côtés ou bien avec celui qui n'attend qu'un signe de vous pour succomber à votre charme, et je vous y aiderai si besoin!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche