15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 14:55

"Ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leur vie en toute harmonie". Non, ce n'est pas le début d'un roman ni l'extrait final d'un conte de fées, c'est bien la volonté du plus grand nombre que de désirer ardemment vivre l'amour unique et indestructible jusqu'à la fin des temps, du moins, le temps de l'existence qui nous est dûment imparti… Il faut bien se demander pourquoi chacun pense et espère que lorsqu'il rencontre l'amour ce sera pour la vie, s'attacher ainsi à une personne en étant persuadé de l'inaliénabilité de la relation non seulement face à toutes les tentations mais aussi sans compter l'inévitable usure que constitue l'entropie même de l'attachement et de ses liens au fil du temps qui passe. Cette fixation de l'amour durable semble être apparemment un postulat bien ancré afin de tenter d'échapper à la tragédie de la perte ou de l'éloignement, voire de la rupture avec l'être aimé, ce qui d'une certaine autre façon, et vue sous un angle plus acéré, implique l'attachement indéfectible, l'enfermement réciproque et accepté de deux personnes au sein d'un couple en dite harmonie réciproque, et ceci "ad vitam æternam" (pour la vie et l'éternité).

Ainsi, posons nous la question: vouloir garder cet amour n'est-il pas voué à sa propre antithèse en voulant se l'approprier par des liens qui finalement représentent l'inverse de la liberté et de l'autonomie de ceux qui s'en revendiquent être leurs propres gardiens? Comme nous le voyons, "tomber amoureux" peut aussi revêtir l'aspect d'une chute dans un très subtil piège volontairement assumé et ressemblant fort à une éclatante cage dorée où l'on souhaite s'enfermer soi-même avec autrui. Ceci dit, la surpuissante Loi d'attraction nous en fera passer cette vision quelque peu carcérale pour ne nous en restituer que l'ultime splendeur intérieure d'un univers plus riche en étant isolé d'un extérieur forcément destructeur, confirmant ainsi généreusement son propre postulat d'enfermement salvateur, positif et protecteur.

Cet avant-propos, certes un peu corrosif dans sa vision plus objective, était nécessaire afin de bien définir ce que peut représenter aussi un amour indéfectible dans sa fonction même, laquelle en fixe un indubitable carcan dans sa haute stabilité, dans sa conception qui se veut "insécable" entre deux individus qui s'aiment, mais que devons nous conclure ou entrevoir lorsque cette vision d'amour ne se trouve pas partagée à un aussi haut niveau de manière réciproque, c'est-à-dire lorsque l'un des deux a décidé de ne garder l'autre que pour lui-même en étant persuadé de sa bonne action via un "jugement" sûr et juste? Il est indéniable que cette vision de l'amour peut à un moment ou à un autre se confronter à une réalité plus tangible et risquée, celle du doute, de la jalousie et de la crainte de sa propre perte avec une volonté encore plus affirmée de vouloir contrer toute adversité potentiellement dangereuse. J'ai déjà longuement parlé du poison que représente la jalousie pour ne pas y revenir plus largement ici mais pour simplement rappeler que lorsque ce sentiment commence à poindre il y a fort à parier que la suite n'ira pas en s'améliorant du simple fait que la jalousie accentue la pression des liens jusqu'à l'emprisonnement du partenaire, poings et pieds liés, sans espace vital ni respiration. Le risque d'étouffement est donc réel si l'on ne sait pas retenir son propre sentiment exacerbé de protection afin qu'il ne se transforme pas en simple gardiennage totalitaire…

Bien heureusement, nous ne sommes pas tous des tortionnaires en puissance à vouloir trop protéger le fruit d'un amour que l'on pense sincèrement être le bon et même le meilleur! Toute proportion gardée, nous sommes normalement en capacité à définir les limites que nous (nous) imposons afin de ne pas sceller dans le marbre la relation avec cet inconvénient majeur d'en cimenter les articulations qui en font toute l'essence de la relation amoureuse. Parfois il arrive que notre jugement soit par contre quelque peu aveuglé par notre engouement d'aimer, surtout les premiers temps au tout début d'une relation, alors il peut y avoir effectivement un danger à ne plus se fixer de limite, à toujours tenter de la repousser là où parfois le bord de la falaise n'est pas si éloigné, là où la corde qui soutient pourrait ne pas tenir. L'on dit que l'amour est aveugle mais il peut aussi aveugler, et c'est dans ce sens qu'un avis extérieur plus objectif devient d'un grand secours pour se repositionner sur le fil d'une réalité dont la clarté fait jour sous un angle nouveau et plus serein.

En magie, la blanche pour ne pas aller trop vite, il est assez conventionnel d'utiliser des rituels à la fois protecteurs mais aussi révélateurs de la situation telle qu'elle apparaît clairement dans un but de rééquilibrage de la personne, et par contrecoup d'harmonisation du couple ou de la relation en cours. L'emballement amoureux est parfaitement significatif des premiers instants d'une rencontre mais l'homme ou la femme avertie saura modérer son empressement de manière naturelle, à défaut il vaudra mieux consulter pour disposer d'une certaine distanciation mentale (spirituelle ou intellectuelle) afin de prendre le temps et de "répartir ses énergies" là où elles se trouvaient dispersées et bouleversées de prime abord par la rencontre.

Avoir conscience que la relation amoureuse doit avant tout apporter "in fine" une stabilité à chacun des deux protagonistes est très important, surtout en terme d'énergie, car si la relation déstabilise ou parfois peut se transformer en attraction vampirique à sens unique cela n'est effectivement ni bon ni durable pour la santé physique et mentale de celui ou celle qui subit (et encore moins bon au niveau spirituel ou karmique…). Dans ce sens le véritable amour ne peut être que dans cette optique d'échange d'énergie et d'augmentation de celle-ci où le calcul de l'addition de chaque individu est supérieur à deux en terme d'union, en amour "un plus un" est supérieur à deux, le couple compte aussi et forme une troisième voie ou troisième voix qui s'exprime par l'amplification des deux énergies initiales. C'est en cela qu'il faut être vigilant, que l'alchimie de l'amour opère dans cette direction où chacun y gagne en autonomie, à l'image triviale d'une batterie, l'un et l'autre se rechargeant mutuellement, l'un et l'autre profitant des bonnes énergies pour les partager. L'on dit aussi en mécanique que le "couple" est moteur, il l'est aussi en amour, l'un apporte le mouvement à l'autre et réciproquement, le couple avance ainsi sur sa propre route là où seul un individu ne pourrait pas aller.

Vouloir garder cet avantage est une évidence, par conséquent il faut tout aussi s'assurer que rien ne viendra perturber le couple dans sa course ni venir entraver son potentiel énergétique. C'est ici que la magie rouge parvient à apporter des solutions de "vigilance" et de gardienne dans un sens positif en veillant à ce que rien ne vienne entraver la bonne marche amoureuse du couple. Les rituels de magie rouge sont très spécifiquement réalisés dans un dessein unique: refouler les mauvaises énergies extérieures tout en apportant au couple des réponses existentielles axées sur le désir, la sexualité, la libido et les sentiments. Il y a donc aussi parfois besoin de consulter si une perturbation est ressentie par l'un des partenaires, s'il y a une intuition que le couple peut pâtir d'une situation indéfinie qu'il faut éclaircir, ici ce sont souvent les femmes qui disposent de ce sixième sens pour prévenir les incidents et les devancer. Dans ma pratique professionnelle, ma propre vision d'une situation conjugale ou amoureuse est assurément mixte, à la fois basée sur une profonde psychologie du couple alliée à l'aspect symbolique puissant qu'apportent les rituels en terme de notions aussi importantes que l'énergie vitale ou les pulsions primaires, aussi primordiales et essentielles que le sont les chemins de vie et les itinéraires du couple pour qu'il puisse perdurer dans le temps et s'épanouir pleinement avec harmonie.

Vouloir ne jamais perdre l'être aimé c'est avant tout déjà le respecter et assurément laisser sa place à une troisième entité qui n'est autre que le couple à part entière dans sa pleine substance. Dans cette perspective j'exerce comme je l'ai dit avec les moyens dont je dispose et une expérience qui me permet d'aider les personnes qui voient l'être aimé s'éloigner pour de multiples raisons parfois obscures ou d'autres fois pour des raisons parfaitement définies mais trop complexes à gérer seul(e). N'attendez pas et n'hésitez pas pour me poser des questions si vous avez un doute ou un pressentiment quant à votre relation de couple ou à votre partenaire, de même si vous sentez vous-même une perte d'envie dans votre relation. Pour me joindre très facilement vous pouvez me téléphoner (numéro direct non surtaxé) au 06.34.48.95.33 ou bien passer par l'écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web qui est ci-dessous (je réponds à toutes les questions). Je vous dis à très bientôt et ne laissez pas votre relation amoureuse s'étioler, au contraire trouvez les meilleures solutions et les plus efficaces, je vous y aiderai!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 20:48

Vouloir reconquérir l'être aimé ou sauver son couple, redonner un deuxième souffle à sa relation amoureuse, voici ce en quoi consiste la plupart du temps un travail de magie rouge principalement axé sur le domaine de l'amour, des sentiments, de la sexualité et du désir. D'une certaine façon bien choisir avant tout le rituel de magie rouge devient une priorité avant même de commencer les travaux puisque la bonne orientation initiale instille un premier essor crucial que l'on pourra bien entendu affiner ou même complètement réorienter si nécessaire par la suite. Mais dans les terminologies ésotériques parfois les mots peuvent cacher des méthodes et des processus très différents ou au contraire complémentaires, voire identiques alors que les profanes interprètent de manière plus directe ce que les praticiens expriment avec une dialectique souvent hermétique. De plus, chaque praticien, sorcier, mage ou autre chaman, aura parfois aussi sa propre interprétation de rituels qui pour les uns seront assez basiques sur une gamme de puissance alors que pour d'autres ils seront déjà logés sur une échelle de valeur très haute. Notons enfin que les savoirs-faire, les typologies de dons et l'expérience de chacun seront des facteurs déterminants pour l'exercice des rituels selon les habitudes et les obédiences, ou parfois les «covens» pour certains rituels puissants qui demandent les compétences d'un groupe (par exemple un ou plusieurs assistants).

Je ne vais bien entendu pas exposer toutes les variantes possibles de tous les rituels en magie rouge mais positionner selon ma propre pratique les principaux rituels que j'exerce tout en essayant d'en expliquer le but et la puissance relative. De même, certains rituels requièrent aussi des compétences en magie blanche afin de mieux encadrer l'ensemble des travaux, c'est ici une excellente magie complémentaire que j'utilise assez couramment en fonction des demandes et bien entendu du contexte en présence. Par contre je passerai assez rapidement sur les travaux de magie noire dont je parlerai en tout dernier tant ils sont différents dans la pratique avec des risques à bien prendre en compte avant de s'y lancer tout en sachant que le résultat pourra effectivement se trouver entacher de potentiels problèmes en cascade si l'on ne maîtrise pas les arcanes des sortilèges chaotiques qui y sont rattachés.

Tout d'abord citer la magie blanche comme "starter" des travaux me semble une bonne méthode pour en expliquer les ressorts et les finalités. La magie blanche dispose de rituels très efficaces et positifs afin de redynamiser une situation floue, en effet elle redonne de l'énergie aux protagonistes pour surmonter de petits tracas ou pour éclaircir un contexte ambigu qui sème le doute, c'est donc une magie de révélation à un stade plus avancé qui permettra de bien comprendre une situation pour ne pas se fourvoyer dans des directions labyrinthiques complexes qui peuvent perdre les véritables buts à cibler afin de résoudre une problématique. De même, la magie blanche, à son niveau le plus haut est essentielle dans sa capacité à protéger le demandeur s'il est en posture de danger durant les travaux en cours, cela permet aussi d'éliminer ou d'éloigner toute mauvaise influence extérieure qui pourrait interagir sur les travaux ou s'immiscer ultérieurement. J'utilise principalement cette magie blanche avec ses divers rituels afin de mieux évaluer le contexte tout en apportant la protection nécessaire au consultant qui profite ainsi assez directement d'un effet de clarté lui faisant mieux comprendre sa situation et les potentialités à venir, ainsi que ce dont je vais parler maintenant: les rituels de magie rouge actifs.

Un cran au-dessus de la magie blanche, voici donc la magie rouge. Certains praticiens mettront ces deux types de magie au même niveau, pour ma part je pense que les rituels de magie rouge sont tout de même plus puissants car effectivement plus actifs en soi sur le contexte que ne l'est la magie blanche qui certes dispose d'atouts évidents mais reste néanmoins cantonnée à l'analyse du contexte et à la protection du demandeur via l'énergie vitale qu'il dégage ou dont il a besoin en complément. En ce qui concerne plus précisément les rituels de magie rouge, dire qu'ils sont actifs est un euphémisme car ils impriment durablement sur le contexte en présence une orientation pour le modifier, ce sont donc des acteurs à part entière, bien entendu contrôlés par les volontés conjointes du consultant et du praticien qui conjuguent leurs efforts (énergies en communs durant les travaux). Au stade où le contexte sera clarifié et le but ainsi que les moyens seront définis, le rituel de magie rouge sera lancé à l'image d'une flèche que l'on décoche pour suivre sa cible et la toucher.

Les rituels de magie rouge, comme je l'ai souligné plus haut, sont principalement axés sur les problématiques amoureuses et l'on peut ici en définir les principales par ordre croissant: les pertes de libidos ou de désirs ponctuels sont généralement des sources d'inquiétude qui peuvent par la suite s'amplifier pour générer de véritables problèmes de couple ou détériorer des relations amoureuses initialement équilibrées. Il est donc important de cibler ces potentiels manques au sein de la relation via des rituels d'harmonisation qui suivent les Lois d'attraction pour apporter un plus dans ce domaine. Au-dessus se situent selon moi toutes les problématiques liées aux sentiments qui influencent grandement le contexte général, ainsi les jalousies potentielles (réelles ou fictives), les infidélités (en pensées ou en actes), les passions externes soudaines venant perturber une relation en cours. Les rituels de magie rouge sont donc de grands régulateurs amoureux, parfois ils jouent un rôle d'aiguillage pour changer plus radicalement de voie afin de redresser un équilibre perdu ou s'écarter d'une situation dangereuse pour le couple, ce sont les rituels de rapprochement affectif.

Il reste tout de même aussi des rituels de magie rouge encore plus radicaux et puissants, ceux qui vont forcer ou renforcer, c'est-à-dire ceux que l'on appelle trivialement les envoûtements. En général les rituels d'envoûtement éloignent les personnes rivales qui déstabilisent fortement les relations amoureuses d'un couple, rappellent assez franchement à l'ordre ceux qui s'engagent sur les voies de l'infidélité, ou bien ceux qui perdraient foi en l'amour pour le conjoint pour des causes tout aussi diverses que non avouables. L'on peut alors se poser légitimement la question de l'appellation elle-même "d'envoûtement" qui peut effectivement laisser les profanes en la matière penser qu'il s'agit là d'un rituel de magie qui frôle la noirceur d'une possession et par conséquent qui serait de facto de la magie noire, mais non, assurément l'envoûtement d'amour en magie rouge n'est pas teinté de noir, il est effectivement puissant mais reste légitime dans son utilisation positive pour le couple. En ce qui concerne la magie noire, elle ne fonctionne pas du tout en mode sympathique ni positif, c'est une magie de destruction, de chaos avec de grands risques de dégâts collatéraux. Pour autant il existe néanmoins des cas extrêmes où cette magie peut justifier son utilisation pour justement s'attaquer en mode destruction aux maux eux-mêmes et inverser une tendance très négative trop difficile à inverser par d'autres modes opératoires moins contraignants.

Dans ma pratique courante, aucune magie n'est à négliger, seul le contexte importe ainsi que la finalité heureuse d'une problématique à son juste niveau, ainsi à chaque contexte correspond une magie, un rituel spécifique et le dosage de puissance en fonction, l'équilibre est le maître mot pour avancer vers des horizons harmonieux, la justesse de l'analyse pour définir la teneur des travaux se doit d'être rigoureuse, volontaire et légitime. C'est dans cette synergie de faits, de méthodes et d'intentions partagées et comprises que j'exerce professionnellement en qualité de praticienne de cet art difficile mais si proche du réel et de l'humain. Si vous avez une problématique personnelle complexe, notamment conjugale ou amoureuse qui vous semble difficile à surmonter, je peux vous aider à trouver des solutions et des approches que nous pouvons partager sous le sceau déontologique qu'impose la confidentialité d'une telle démarche, je reste à votre disposition pour en discuter de vive voix au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou par écrit via mon formulaire de contact afin de vous répondre (en cliquant sur ma bannière web ci-dessous). Je vous dis à très bientôt pour choisir ensemble les solutions innovantes et efficaces qui s'offrent à vous!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 12:00

Il existe certainement autant de rituels de Magie pour résoudre des problèmes de couple que de portes de bureaux spécialisés à ouvrir dans un gratte-ciel new-yorkais, donc n'en faisons pas la liste puisque finalement chaque personne est unique, et chaque couple l'est tout autant avec sa multitude de petites ou plus importantes problématiques à gérer au quotidien. Heureusement, il existe aussi des rituels qui permettent d'aplanir les difficultés et d'autres de passer juste après ce "nivellement de terrain" pour rénover les fondations ou simplement colmater les brèches issues de ces microséismes de la vie de couple.  En règle générale, la Magie Blanche est parfaite dans ce rôle pour soigner ces petits bobos et la Magie Rouge entre en scène pour les plus gros travaux de fond.

Le "Rituel affectif" sera l'outil ou plutôt le matériau aussi utile que le ciment pour renforcer les structures du couple là où celles-ci sont fragilisées au cours du temps. Il est bon de rappeler, même si vous le savez déjà, que tous les couples sans exception sont soumis à cette usure du temps, à cette entropie galopante qui fait de nous, pauvres humains avec nos petits désirs et grandes frustrations, de parfaits éléments incontrôlables qu'il va falloir canaliser sans cesse au détour d'un quelconque problème surgissant sans prévenir de sa boîte de Pandore !

La plupart des couples unis qui tiennent à le rester ont leurs propres "rituels profanes" afin de modeler un quotidien plus enclin à l'apaisement qu'à la confrontation. Par exemple nous avons le rituel du bouquet (non, on ne rit pas !), il est toujours agréable pour une femme de recevoir des fleurs (ou un autre cadeau plus "brillant") au moment où elle s'y attend le moins. Attention tout de même de ne pas trop user du "strata-jaime" car la dame pourrait tout aussi bien se poser la question du pourquoi récurrent de tant d'attention soudaine et répétée (oui… pour se faire pardonner quoi finalement ?!). De même, les hommes adorent voir venir leurs compagnes user pleinement de leurs charmes féminins afin qu'ils exercent ouvertement en retour une virilité épanouie et bien assouvie (l'homme ne se pose d'ailleurs pas trop de questions sur ce point, ni souvent sur aucun autre).

Parfois, cela ne suffit pas, et à force de colmater les brèches d'un bateau qui a subi de nombreuses avaries, celui-ci prend tout de même l'eau au risque de progressivement sombrer de plus en plus dans les eaux glaciales d'une entente arctique qui ne dit pas son nom. Toutes ces houles et tempêtes successives finissent par refroidir radicalement la plupart des élans habituels de séduction qui pouvaient encore souder ou réchauffer un tant soit peu une relation de couple proche du zéro absolu. Mais pourquoi et comment une telle situation si critique peut-elle s'installer progressivement et empirer soudainement ? Généralement on ne le sait pas du tout mais il est parfois trop tard pour constater les dégâts au risque de ne plus pouvoir s'opposer à un éloignement engagé ou pire, à une rupture définitive et programmée.

C'est alors que les petits rituels profanes ne sont plus d'aucune utilité qu'il faut passer aux choses sérieuses en s'engageant sur des voies radicalement plus puissantes. C'est ce que la Magie permet avec de véritables rituels pour atténuer dans un premier temps la dégradation de la relation de couple puis ensuite inverser le processus en restaurant ce qui peut encore l'être et en renforçant les points forts qui forment la clef de voûte de la relation. Par la suite, d'autres types de rituels de Magie Rouge peuvent aussi apporter de nouvelles pierres à l'édifice et ainsi le consolider durablement tout en le protégeant.

Pour commencer, il est donc indispensable de faire un état des lieux du territoire du couple en investissant les points noirs qui sont à l'origine des diverses problématiques qui agissent souvent au fil du temps par accumulation les unes sur les autres, comme de fines couches de neige qui finissent par former un véritable monticule prêt à se transformer en une avalanche destructrice. La Magie Blanche est tout à fait préconisée pour ce type de première approche dont le but sera de réaliser la carte précise des diverses failles du couple dans un contexte parfois flou ou peu discernable de manière normale (c'est-à-dire avec des méthodes profanes). La Magie Blanche dispose de cette faculté de soulever le voile des problématiques cachées et d'en définir les alternatives pour les signaler clairement.

Dans un deuxième temps, comme je l'ai déjà souligné, la Magie Rouge prendra le relais avec les informations précises qui auront été découvertes précédemment, c'est de cette façon que les deux magies, blanche et rouge, travaillent successivement de concert avec leurs spécificités propres. Notons enfin que les rituels de Magie Rouge sont véritablement puissants et actifs s'ils sont effectivement utilisés dans un contexte de causalité parfaitement reconnu, un peu à la manière d'un médicament efficace pour une cause mais qui ne le serait évidemment pas pour une autre. Ce qui signifie qu'il ne faut pas passer à la légère l'indispensable première étape de ciblage effectuée par la Magie Blanche.

Comme d'habitude je reste à votre écoute et à votre disposition pour en discuter de vive voix via téléphone au 06.34.48.95.33 (mon numéro direct et non surtaxé) afin d'entrevoie avec vous s'il y a lieu de commencer un travail basé sur des rituels en fonction de votre problématique de couple. De même, vous pouvez aussi me joindre par écrit depuis mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière ci-dessous, je réponds à tous les messages sans exception. À très bientôt et n'ayez aucune peur de votre Amour, même très affaibli il peut devenir encore plus fort qu'avant !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie couple
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 18:12

"Le Rituel", certains n'en parlent jamais et d'autres en font légitimement leur fer de lance des travaux de Magie, de toutes les magies, rouge, blanche, noire ou même pourpre. Alors qu'est-ce exactement que le Rituel et pourquoi une telle importance ou au contraire un tel silence sur ce qui n'est pourtant qu'une méthode de travail. D'ailleurs, ceux qui en parlent le plus sont paradoxalement aussi ceux qui en disent le moins sur leur façon d'aborder la question de manière précise, y aurait-il un secret ou une sorte de malédiction à dévoiler ce qui est réalisé ? C'est ici où justement le pragmatique "pourquoi" et l'empirique "comment" se rejoignent, dans la plus pure tradition hermétique issue d'une doctrine occulte du fin fond des âges.

Pour comprendre ce qu'est un Rituel, il faut déjà n'y voir qu'un outil qui va être orchestré selon une cérémonie avec des méthodes très différentes en fonction des personnes qui dirigent et aussi en fonction du but recherché. Le chef d'orchestre de la Magie sera appelé par exemple "sorcier" ou "mage", ou bien encore "druide", "chamane" ou "prêtresse", la dénomination sera surtout fonction du style de la musique (pour continuer cette illustration), et comme nous le savons il existe une multitude de styles musicaux, en Magie il en est de même, pour chaque situation demandant une solution.

J'ai évoqué les diverses Magies, selon des couleurs (rouge, blanche, noire) qui correspondent très justement à ces typologies en fonction des problématiques. Magie Rouge pour les problèmes amoureux (au sens large), Magie Blanche pour insuffler de l'énergie (et équilibrer un manque, soigner), et la Magie Noire qui sera comme le mouton de la même couleur un peu spéciale et explosive puisque basée sur la destruction pour faire "bouger" une situation de manière peu recommandable et risquée.

En fonction des ces Magies, il est évident que les outils associés ne seront pas du tout les mêmes, et le monde profane, pour ne pas dire le grand public, en connaît généralement plus ou moins les méthodes utilisées pour les avoir entrevu dans des films ou dans des documentaires. Les passes énergétiques ou mantras pour "revitaliser" à distance avec la Magie Blanche (par exemple les coupeurs de feu), les envoûtements ou désenvoûtements amoureux de la Magie Rouge pour sortir d'une situation de spleen ou de stress affectif dans un couple, les sorts de Magie Noire que l'on connaît surtout pour faire du mal à autrui. Nous avons rapidement ici les grandes orientations des Magies, sans compter les facteurs Chance, Travail, Argent et autres intérêts matérialistes plus ou moins rattachés à celles-ci.

Revenons à notre Rituel ou plutôt à nos rituels puisqu'à chaque pratique de Magie nous aurons des méthodes très différentes. Afin de schématiser, pour toutes les Magies la notion de symbole sera primordiale dans le sens où le Rituel utilisera un ou plusieurs symboles pour s'activer et provoquer une action sur notre environnement afin de modifier le contexte de la situation selon la demande. C'est en travaillant grâce à son Don et à son savoir-faire comme intermédiaire (ou "médium" dans le sens d'être au centre) que le Mage ou le Sorcier sera praticien de cette technique en jonglant avec les symboles et leurs représentations, pour en instiller directement l'essence de leur signification dans notre Réalité afin d'en modifier le parcours et d'accéder à la demande dans un but précis et défini.

Ainsi, pour la Magie Blanche les grands symboles seront ceux qui soignent, qui protègent, qui apportent de l'énergie, qui rassemblent ou qui réunissent pour vaincre le chaos et l'entropie de manière générale. Pour la Magie Rouge, ces symboles seront axés sur les rapports humains, sur la sexualité, le rapprochement ou éloignement amoureux, le désir et les sentiments, sur la sphère émotive et instinctive dont nous sommes constitués, via notre corps et notre esprit. Pour la Magie Noire, il est facile d'imaginer tout ce qui est possible pour nuire à une personne, les symboles sont nombreux et nul besoin d'en faire étalage.

Pour finir, vous vous demanderez bien comment l'on fait pour "cristalliser" ces symboles et les rendre actifs. C'est justement par l'utilisation de paroles récitées, de signes tracés, d'objets placés selon des ordonnancements spécifiques sur un Autel dédié, avec bien évidemment l'esprit coordinateur du praticien allié à l'indispensable volonté légitime du demandeur d'aller dans une direction pour résoudre une problématique.

Pour ma part je suis spécialiste de la Magie Rouge et des problèmes de couple, par conséquent je peux vous aider pour toute demande de rituels allant dans le sens de ce qui est possible et naturel pour cette magie, c'est-à-dire le retour de l'être aimé ou la réconciliation amoureuse, voire la recherche de l'amour et de l'âme soeur. N'hésitez pas à me joindre si vous avez besoin, simplement par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro direct et non surtaxé) ou bien envoyez-moi votre demande via un message explicatif (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir la page de mon formulaire de contact). À très bientôt et n'ayez plus peur du Rituel, il ne peut être que le reflet de ce que vous recherchez !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 17:27

Les contes de fées sont généralement à destination des enfants pour les amuser ou bien les faire frissonner de par leur contenu souvent effrayant. Mais là où il ne semble y avoir qu'une lecture simplement profane de la petite histoire pour les enfants, l'initié sait soulever le voile des mots et percevoir des significations ésotériques extrêmement complexes et bien dissimulées. Il est d'ailleurs étrange que si peu de personnes ne s'interrogent plus sur ces comptines dont la provenance reste un mystère, ou bien fait partie "des mystères" (à comprendre des rituels des petits et grands Mystères antiques).

De manière générale, les contes de fées ne sont pas des "comptes de faits". J'utilise ce jeu de mots afin de signifier qu'il ne faut jamais prendre le sens premier des mots, de manière terre à terre, dans ces histoires. En effet, tout est symbole caché, tout est à définir sur plusieurs niveaux de compréhension, tout est à double ou triple sens. D'ailleurs, les adultes qui lisent par exemple les contes des frères Grimm savent très bien qu'il existe une version littérale pour les enfants mais aussi des interprétations pour adultes, voire surtout (mais ceci est bien plus occulté…) une version profane et une version pour les initiés.

C'est ce qui m'a amené à écrire cet article, puisque la magie des contes de fées recoupe celle de la plupart des rituels de magie, avec des symboliques récurrentes, des cheminements identiques et des finalités ayant des répercussions morales ou karmiques d'un même acabit au sens du contenu final. Mais justement, quels sont les domaines de prédilections des contes de fées ? Quels sont les enseignements ou les conclusions à tirer de ces lectures ?

Qui n'a pas déjà entendu des comptines comme "Au clair de la Lune", ou bien l'histoire d'une "souris verte", ou bien encore entendu parlé de Cendrillon, de Blanche Neige, de Raiponce ou du Petit Chaperon Rouge ? Évidemment, nous avons tous ces histoires qui tournent en tête depuis l'enfance et nous en avons fait la base de nos souvenirs les plus lointains. Pourtant, nous n'en avons pas tous eu les mêmes répercussions en qualité d'enseignement car nous ne sommes pas tous semblables face aux vicissitudes exprimées dans ces histoires, certains ou certaines auront eu peur là où d'autres auront bien ri des terribles malheurs de tel ou tel personnage…

Ces dissimilitudes d'interprétation ou de ressenti sont essentielles car elles sont la quintessence de notre façon de percevoir une certaine formulation de la réalité qui nous entoure, même sous la forme d'un conte il en reste toujours une vérité qui adhère à chacun de manière différente, selon son chemin existentiel, selon sa propre voie initiatique à suivre. Ici réside très justement le mot clef qui nous intéresse : initiation.

Les contes de fées sont en effets de véritables simulacres de passages initiatiques que l'on présente aux plus jeunes sous un aspect simple et ludique, pour autant il n'en reste pas moins de terribles histoires où les personnages sont à chaque fois dans des situations pour le moins dramatiques, entre dangers de mort, risque de cannibalisme, inanition (mourir de faim), empoisonnement, rencontre avec des monstres, des sorcières ou des démons, perte totale de repères ou même risque de perdition des personnages au sens le plus dur du terme.

Alors, comment et surtout pourquoi une telle tradition (orale) des récits des contes de fées persiste-t-elle auprès des plus jeunes et perdure de génération en génération alors que le contenu visible de ces histoires semble sortir des pires cauchemars ? Désirons-nous faire peur aux petits dès qu'ils sont en âge de comprendre une histoire et de s'en souvenir ? Ou bien au contraire, n'y a-t-il pas dans cet acte de transmission une épreuve initiatique à passer en écoutant des histoires dramatiques ?

Les initiés vous diront que généralement tout se termine toujours bien dans ces histoires même si l'on frôle la catastrophe à chaque détour de chemin, que l'on soit dans une forêt sombre ou dans le couloir du château du roi… mais n'en reste-t-il pas effectivement une morale initiatique cachée dans tout ceci ? Bien évidemment ! Et, c'est en ceci que les contes de fées sont assez magiques, ils reprennent tous les cas de figure (en exagérant ou par symbolisme) de la vie réelle, ainsi y a-t-il une sorte de vaccin précoce à entendre ces récits dès le plus jeune âge afin de savoir à quoi l'on s'attend dans son existence, et même après, puisque le thème de la mort est toujours sous-jacent ou pleinement présent dans ces contes.

De même, en consultation tout comme dans ces contes, l'on retrouve toutes les problématiques existentielles majeures comme l'Amour, la Richesse, la Chance, la notion de travaux à effectuer ou la notion du Temps qui est intimement ancrée dans chacune des histoires. À la différence près que dans la réalité profane personne n'osera vous dire d'aller voir la fée pour vous sauver d'une situation dramatique… Mais finalement, la fée ou la sorcière sont toutes deux dépositaires de la science occulte, des rituels et des sortilèges pour répondre à ces situations… c'est ici que la Magie intervient, et cette Magie existe véritablement, elle a été cachée au monde profane et codifié sous la forme des contes de fées depuis toujours pour vous en préserver, secrètement…

Cette petite histoire de l'Histoire revisitée sous un angle un peu différent ne doit pas vous faire oublier que j'exerce dans ce domaine consacré à la magie et que si vous désirez m'entretenir d'une problématique je pourrai vous y aider dans le cadre de mon activité professionnelle. N'hésitez pas à me contacter via un message (cliquez sur ma bannière ci-dessous pour m'envoyer un formulaire) ou bien plus rapidement par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro direct et non surtaxé). À très bientôt et vive les contes de fées ainsi que toute la Magie initiatique qui s'en dégage !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 23:40

On me demande souvent comment je travaille mes rituels de magie et je pense que c'est une question que l'on pose à tous les praticiens, qu'ils soient mages, sorciers ou chamans. Mais la Magie c'est un peu comme la peinture, chaque peintre dispose de sa palette, de ses outils et de son style, chacun est libre de commencer avec la couleur qu'il pense la plus ajustée pour le thème qu'il va représenter. Alors, décrire sa façon de travailler ses rituels de magie, c'est évidemment bien plus difficile encore que de le faire comme pour un peintre à l'ouvrage ! Néanmoins, il reste des constantes : la pensée magique et la parole incantatoire.

Vouloir effectuer un rituel véritablement actif et non un simulacre de rituel, c'est faire appel non seulement à ses propres ressources internes, mais aussi potentiellement à son ange gardien, lequel peut vérifier la teneur de la demande, c'est aussi créer et propager une pensée qui devient magique si elle est clairement exprimée et entendue. Ce dernier point reste capital, un peu à l'image de la prière, si celle-ci n'est pas entendue au bon moment et par ce que l'on peut qualifier la "bonne entité", alors c'est une parole perdue.

Afin de ne pas prêcher dans le désert, le rituel est à l'image de la prière avec néanmoins des exigences plus complexes afin de créer un environnement qui catalyse l'acte magique et lui assure d'être propagé plus puissamment qu'une parole en l'air ou qu'une simple idée furtive. L'acte du rituel est donc sacré dans le sens où il ne fait pas partie des actes habituels du quotidien, c'est-à-dire profanes, il est un moment privilégié, selon des règles strictes et selon de Grandes Lois ésotériques à suivre.

Dans cet ordre d'idée, le praticien ne peut être qu'un initié puisqu'il lui a été enseigné la Connaissance et qu'il possède le Don pour exercer. Ces deux attributs sont essentiels pour garantir la bonne marche d'un rituel réussi, d'un côté la Connaissance s'acquiert par la pratique et avec l'aide d'entités qui peuvent aider, l'autre, le Don qui est une attribution karmique que l'on reçoit selon certaines conditions, on accepte, ou non, ensuite de l'utiliser pour aider autrui (car cela est une lourde charge à porter, chacun dispose de son libre arbitre pour le faire). 

On parle souvent de la puissance du verbe, c'est-à-dire des mots prononcés lors d'une rituel. Le langage utilisé forme une incantation lorsque la charge symbolique que les termes recouvrent une réalité qui dépasse le simple contexte visible pour le dépasser et l'englober au-delà de notre sphère. On parle alors de prière ou de mantra, ou bien de formulation répétée exprimant ainsi une volonté de voir réussir telle ou telle action dans un contexte précis. La plupart du temps, les mots prononcés permettent, lorsqu'ils le sont dans le cadre sacré d'un rituel ou d'une méditation, de s'adresser directement à des divinités ou à des entités. Ces dernières peuvent être directement associées à la personne qui les prononce ou bien peuvent aussi l'être par l'intermédiaire d'un initié pour un demandeur (ceci dans le cadre de travaux de magie).

Lorsque l'incantation est bien exaucée via une parole sacralisée ou symboliquement forte, alors le rituel se charge de cette parole qui n'est autre que le reflet démultiplié de notre réalité accessible sur une sphère plus élevée. De cette façon l'on peut passer les messages que l'on juge utiles à des fins d'une réponse soit directement par une modification du contexte de cette réalité, soit par un conseil émanant d'une entité qui a capté le message. 

Par cette action où la pensée humaine se fait symboliquement représenter par une parole sacralisée dans le cadre d'un rituel de magie bien orchestré, l'on peut alors s'attendre à voir rapidement venir une réponse sous la forme d'une modification du contexte dans le sens de la demande. En d'autres mots, et pour simplifier, la demande est exaucée et modifie la réalité qui nous entoure (si néanmoins elle est correctement formulée et en parfait accord avec les Grandes Lois).

Ce mode opératoire, qui est le même partout dans le monde et pour toutes les croyances, toutes religions et pour pratiquement tous les types de praticiens (du sorcier au chaman en passant par le druide ou le mage), fonctionne sur ce schéma de pensée magique ou de synchronicité que C.G Jung avait définie. Cela permet symboliquement de relier des évènements "apparemment non liés"… le rituel est donc de ces modes opératoires qui synthétisent et rassemblent, où justement la bougie, la parole, l'encens ou d'autres éléments de l'autel peuvent déclencher une pensée magique par cette synchronicité que seuls les initiés peuvent reconnaître et utiliser en sachant qu'elle sera ensuite décryptée et renvoyée par ce que l'on nomme les entités (anges, divinités, ou autres mots usuels qui définissent des entités provenant de sphères supérieures à la notre).

L'on parle aussi de synesthésie lorsque les éléments du rituel sont en très bonnes correspondances, voire captés en harmonie fusionnelle avec nos divers sens communs ou subtils (fixation visuelle du symbole, récitation cyclique du mantra, imprégnation olfactive de l'encens, sensations de relaxation méditative dans tout le corps, etc.). Mais la pensée magique n'est de surcroît déclenchée qu'au croisement de synesthésies un peu plus particulières et complexes qui englobent des sens plus psychiques ou plus élevés. Cet ensemble étant "de nature magique", puisque ce terme sera effectivement génériquement plus adapté et simple à retenir pour le profane qui ne cherche pas trop à savoir comment tout ceci fonctionne réellement… En effet, nul besoin d'être physicien et de connaître la nature des particules de photons pour voir la lumière émise par ceux-ci !

Comme vous le voyez, si néanmoins la magie est un domaine qui reste certainement encore inconnu pour vous qui lisez ces lignes, tout comme pour la grande majorité, elle n'en demeure pas moins effectivement l'affaire d'initiés pour la pratiquer mais peut heureusement tout de même être expliquée dans ses grandes lignes par quelques notions simples ou par des exemples imagés. Évidemment, cela ne donnera néanmoins pas la faculté de pratiquer si l'on comprend mieux comment fonctionnent les travaux de magie, mais cela apportera une base de compréhension entre le demandeur du rituel et celui qui l'effectue, il est fondamental que chacun sache dans quelle direction se tourne le rituel et dans quel contexte il doit agir.

Je finis comme d'habitude par vous proposer de me contacter si vous avez besoin d'un rituel afin de résoudre une problématique personnelle (sachant que je suis spécialisée dans le domaine de l'Amour). Pour ce faire, merci de m'envoyer au choix soit un message via ma bannière web ci-dessous (classique formulaire de contact) ou bien, plus directement par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro non surtaxé). A très bientôt pour que la Magie puisse pleinement vous aider !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 11:48

J'ai souvent expliqué que les rituels de magie étaient avant tout des outils dont le praticien utilisait les ressources actives en suivant impérativement les directives subordonnées à la volonté du demandeur, les trois acteurs : praticien, rituel et demandeur étant ainsi liés, chacun à son niveau dans sa tâche spécifique mais interdépendants les uns des autres pour agir de concert. C'était sans compter un quatrième acteur dont les initiés savent parfaitement qu'il compte tout autant mais qu'il reste souvent difficile à cerner et encore plus à expliquer : l'égrégore.

En magie et uniquement au niveau de notre substrat terrestre, c'est-à-dire pour être plus précis dans nos 4 dimensions connues et quotidiennes (3 dimensions d'espace, plus une de temps), nous ne sommes que trois acteurs visibles à intervenir sur notre scène afin d'entreprendre le travail… mais si l'on va un peu plus loin, et j'en ai aussi parfois fait mention, nous avons des entités qui peuvent intervenir et même interagir avec le praticien pour aller dans le sens du rituel… ou non.

Parler des entités à des lecteurs profanes est la plupart du temps difficile car cela revient un peu à vouloir engager la conversation sur le thème de dieu ou des cercles d'anges avec un athée ! Ceci dit, pour mieux comprendre le phénomène de l'égrégore, l'on a souvent recours à la psychanalyse avec l'inconditionnel C.G. Jung et ses archétypes agrémentés de son inconscient collectif bien pratique pour évoquer ce que notre terme recouvre…

En effet, l'égrégore n'est pas si éloigné de cette notion d'inconscient collectif qui prend forme dans ce que l'on pourrait appeler l'éther (au-dessus de nos 4 dimensions précitées) et qui correspondrait à une entité autonome se nourrissant (ou en étant constituée) d'affects, de symboles et d'idéaux qui émanent des humains ou d'autres entités subalternes. Ce qui n'est qu'un mot ou un concept pour nous humains, qui ne pouvons qu'assez difficilement concevoir ce type d'entité, peut certainement constituer une réalité plus grande qui néanmoins interfère avec la nôtre, notamment lorsque nous faisons appel à des forces issues de la magie qui dépassent le champ de nos dimensions habituelles. 

Mais, sans aller si loin, j'ai déjà exprimé dans plusieurs précédents articles que d'autres entités, plus proches de nous et moins complexes à concevoir, pouvaient aussi jouer un rôle important dans l'élaboration du rituel, voire dans la compréhension du contexte pour le réaliser avec succès. Ces entités, nous les connaissons sous différents noms mais en règle générale nous les appelons "anges gardiens" et ils nous suivent tout au long de notre vie pour nous guider dans nos choix et surtout nous éviter la plupart des accidents graves.

Dans l'élaboration d'un rituel, le praticien ne peut pas faire abstraction des diverses potentielles interactions des entités, qu'elles soient de type égrégore ou ange gardien. Bien au contraire, il faut être à l'écoute de ces entités qui peuvent jouer un rôle déterminent non seulement dans la compréhension du contexte en apportant des informations cruciales à l'orientation précise du rituel, mais qui peuvent aussi prévenir d'erreurs, dans le sens où la demande ne serait pas adaptée au chemin initiatique de la personne qui consulte. 

Afin de préciser, je peux donner l'exemple classique d'une personne qui cherche un retour de l'être aimé ou bien un rapprochement amoureux, dans ces cas le rituel va cibler tous les éléments qui pourront faire aboutir au succès du travail, cela reste une démarche très technique, mais par contre le rituel n'étant qu'un outil ce dernier ne va pas vérifier si l'objectif qu'il entreprend est bien adapté au demandeur. C'est sur ce point que le praticien, qu'il soit mage, sorcier ou chaman, doit en amont s'assurer que l'action magique qu'il va entreprendre n'est pas en désaccord avec le karma de la personne ou bien en opposition avec une démarche initiatique en cours. En effet, peut-être que la séparation ou l'éloignement de l'être aimé est une épreuve nécessaire à subir afin qu'elle soit surmontée et ainsi permettre de passer un cap décisif dans son évolution personnelle… C'est alors bien dans ces configurations que les entités sont les meilleurs guides pour donner ou non un accord dans ce sens.

Rien n'est jamais simple dans une vie, parfois des obstacles semblent véritablement faire barrage alors qu'ils ne sont présents que dans le but de retarder une action (ou bien de l'annuler) afin qu'elle n'ait pas lieu d'être et finalement ne soit pas encore plus négative que si ces obstacles n'avaient pas été présents… Nous devons toujours avoir à l'esprit (dans tous les sens du terme) que de petits problèmes peuvent nous en éviter de plus gros encore ! Alors plutôt que de vouloir systématiquement effacer toute difficulté existentielle ou tout tracas en vue, le plus raisonnable est souvent de passer ces épreuves avec succès puis d'aller de l'avant avec la certitude d'avoir bien agi.

Je conçois la majorité de mes rituels en accord avec les Grandes Lois ésotériques et en consultant à chaque occasion les entités qui se présentent, ainsi les travaux sont toujours en phase avec une réalité plus large qui fait mention de paramètres karmiques importants pour le demandeur, de cette façon l'on évite les trop rapides analyses qui peuvent nous mener sur des voies sans issue ou sur des chemins encore plus escarpés.

Si vous désirez, vous aussi, résoudre un problème en toute intelligence avec vos propres entités sur la bonne voie fixée par votre karma, alors n'hésitez pas à me contacter pour en discuter. Contactez-moi dès maintenant directement par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro non surtaxé) ou bien via formulaire web classique en cliquant sur ma bannière ci-dessous. À très bientôt et que vois entités vous guident jusqu'à moi pour votre prochain rituel personnalisé !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 11:55

Dans le monde profane, à l'inverse de celui que l'on a l'habitude d'appeler des initiés, les avis sont toujours très partagés en ce qui concerne l'ésotérisme ou la magie, pour ne pas dire en ce qui concerne l'ensemble des phénomènes paranormaux. Il est vrai que ce qui n'est pas "normal" peut inquiéter et l'attitude à adopter face à ce que l'on ne connaît pas demeure de l'ordre du refus, en passant par l'incompréhension ou l'ignorance délibérée, pour ne pas dire la pure bêtise. Mais, dans ce monde multipolaire où chacun dispose d'exercer librement son esprit critique, personne n'a néanmoins le droit de dénigrer ce qu'il ne comprend pas, personne selon moi ne devrait juger sans avoir cherché à approfondir la question avec mesure et intelligence.

Mais le monde n'est pas parfait, et cela fait d'ailleurs partie du Grand Secret de la Vie… Notre imperfection même ne nous permet pas de répondre à cette (triple) question primordiale et pourtant élémentaire : "Qui sommes-nous, d'Où venons-nous ? où allons-nous ?" Cette triple question existentielle devrait pourtant être présente chaque seconde, dans chaque action et chaque pensée afin de nous permettre d'agir et d'exprimer toute cette chance que nous avons tout simplement de vivre en qualité d'êtres pensants et responsables. De plus, notre fantastique Libre Arbitre nous permet de devenir ce que nous voulons, sur ce point aussi le monde profane a su donner un nom : La Liberté, sans pour autant en comprendre toute la portée ésotérique et initiatique que cela représente !

L'initié, c'est-à- dire celui qui, à l'origine : "a reçu les enseignements des Mystères", celui qui a passé les rites d'initiation et qui donc possède cette Connaissance, donc l'initié connaît la valeur de la Vie et celle d'autrui, il sait que chacun  dispose de sa place dans ce Monde et que chacun doit suivre sa voie, avec ses embûches et ses revers dont il se relèvera. C'est au coeur même de la compréhension du parcours initiatique de la Vie, de ce grand rituel existentiel agissant comme une force d'évolution, que se placent l'ésotérisme et la magie.

Ainsi, le respect d'autrui est aussi une force puisqu'elle est fondamentalement issue de la Connaissance que chacun est "à sa place" et dispose de son libre arbitre pour se diriger, tantôt sur la voie du Bien, tantôt s'égarer sur le chemin du Mal. Rappelons surtout que "s'éloigner du bon chemin", comme le diraient les croyants, c'est-à-dire tendre vers le Mal, n'est pas une fatalité ni une injustice, ce n'est non plus en soi une faute ou une erreur, par conséquent cela n'est pas  forcément négatif si l'on sait au final en tirer une excellente leçon, c'est-à-dire un enseignement d'évolution personnelle, tout comme un passage initiatique afin d'aller plus loin.

Alors, revenons à notre question, faut-il avoir un avis positif ou négatif sur l'ésotérisme, sur la Magie, sur les phénomènes paranormaux et sur ceux qui exercent ces professions difficiles que sont les Chamans, sorciers et autres Mages ? Oui, il faut dans tous les cas avoir un avis, rester définitivement neutre ou indifférent serait plus néfaste encore que de trancher d'un côté comme de l'autre, car c'est dans l'esprit critique en mouvement, et non dans celui de l'immobilisme, de l'ignorance et de la passivité que réside le véritable danger de ne pas savoir ou vouloir évoluer. Par conséquent je ne blâme pas ceux qui ne croient en rien et renient dans un même élan la foi, les grandes croyances, l'ésotérisme et ses mystères de Vie, je ne peux que me réjouir au contraire de ce qu'ils découvriront tôt ou tard sur la voie de leur évolution personnelle lorsqu'ils prendront enfin un chemin plus lumineux, plus rayonnant de sagesse et d'intelligence !

Ceux qui ne croient en rien sont souvent avant tout des personnes qui n'ont pas eu encore assez d'expériences personnelles satisfaisantes pour se faire une idée bien précise de ce qu'est exactement l'Existence. Ils n'ont donc pas encore abordé les rives de notre fameuse "triple question" pour mûrir leur raisonnement dans un sens plus large et positif. Je respecte ceux qui ne croient pas car ils sont comme de petits enfants, ils n'en sont qu'à leurs premiers pas et chutent dès qu'ils commencent à vouloir marcher dans une direction, aussi, ils sont dans l'ignorance du sens de leur démarche et peuvent se tromper légitimement de chemin. Un jour, heureusement, ils le trouveront !

L'aspect Karmique (c'est-à-dire d'être totalement responsable de ses actes, bons ou mauvais) dans cette vie n'est qu'une étape nécessaire qui permet d'engranger ces expériences, bien orientées ou mal dirigées, et d'évoluer. Aussi, le Bien et le Mal sont deux pôles d'un même concept évolutif qui justement oblige chacun à émettre un choix, à se tourner vers une direction, à éprouver l'ensemble de son être dans des contextes complexes où autrui demeure la valeur constante à prendre en compte. De ce fait, ce n'est plus en personne isolée qu'il faut interagir avec son environnement, mais de manière plus globale, plus responsable de soi mais aussi des autres.

Dans la mesure où l'on commence à respecter les convictions d'autrui, qu'elles soient les mêmes que soi ou très différentes, l'on s'enrichit mutuellement de cette variété et l'on peut d'autant plus en être motivé pour exister pleinement dans cette confrontation dynamique ! C'est ici aussi le Grand Secret : savoir tirer profit des maux environnants pour s'enrichir de la difficulté même de la différence, du contraire et de l'adversité. Évidemment, pour en arriver à une telle sagesse il faut avoir passé de nombreuses épreuves, cela rappelle par bien des aspects l'existence tumultueuse de Bouddha et des ses multiples vicissitudes avant d'arriver à ce que les hindous nomment le Nirvana, l'éveil total de soi en phase avec tout ce qui coexiste. 

Si un seul enseignement était à retirer pour vous aujourd'hui, ce serait celui-ci : de toujours respecter l'avis des autres, d'en tenir compte afin d'en analyser la portée, de ne pas sous-estimer la force d'une idée contraire à notre pensée car celle-ci peut toujours nous enrichir à son contact, de même que les épreuves nous rendent encore plus lucides sur notre propre existence et sur autrui. Dans ce sens, nous voyons que tout ce qui peut arriver, de bon ou de mauvais, est une excellente occasion d'évoluer si nous savons prendre en considération ce qui est apporté et en faire soi tout en sachant aussi partager notre expérience !

Justement, si vous désirez partager une expérience, résoudre un problème ou tout simplement que je vous aide via un rituel, alors n'hésitez pas à me contacter en cliquant sur ma bannière web ci-dessous (pour l'envoi d'un classique formulaire de contact) ou bien plus directement de manière conviviale par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro non surtaxé). À très bientôt pour une existence plus forte et un karma plus lumineux encore !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 16:05

Après les sempiternelles questions sur la durée des rituels dont j'ai donné quelques réponses dans mon article précédent, viennent tout naturellement celles que l'on me pose sur la réussite ou sur l'échec des rituels entrepris. Non pas qu'en Magie les praticiens professionnels n'arrivent pas ou rarement au but recherché, non, ce n'est pas du tout le cas, mais qu'il faut aussi parfois et surtout bien tenir compte des demandeurs n'écoutent pas toujours et qui n'appliquent qu'assez aléatoirement les diverses consignes élémentaires pour que les rituels se déroulent de manière optimum...

Suivre les conseils du praticien, respecter ses consignes et lui donner en temps réel le maximum d'informations importantes : ce sont ici les trois directives principales que l'on impose avant tout aux personnes qui viennent nous voir pour résoudre un problème via un rituel de magie. Sans ces trois axes qui sont des bases, sans ces trois piliers, le meilleur des mages ou des sorciers ne peut absolument rien effectuer de qualitatif… mais, même en suivant ces consignes, parfois cela ne suffit pas encore pour réussir. 

Je préfère rappeler que ma propre méthode se base aussi, avant de commencer les travaux, sur une étude qui doit faire le point sur la situation générique, sur le contexte de la problématique et sur ce qui me semble le plus important : la volonté du demandeur (laquelle est lune sorte d'indispensable "carburant du rituel") ainsi que sur l'état physique et psychologique du demandeur (d'une certaine façon sur l'état du "moteur du rituel"). Dans cette image, le rituel sera le véhicule et le praticien sera le conducteur de ce dernier.

Nous voyons donc de suite que le succès des travaux de magie repose sur de multiples paramètres, lesquels ne dépendent pas tous du sorcier ou du chaman en exercice pour ce faire mais en grande partie du demandeur et de la bonne interprétation du contexte et de la situation qu'il expose au praticien, ce dernier reçoit les informations et joue à la fois le rôle du guide (le copilote) et évidemment celui du pilote du rituel pour le mener à son terme sur le meilleur des parcours envisagés.

Par contre, un autre paramètre très important qui dépend aussi en grande partie du professionnel et de son Don : l'aide que lui-même reçoit de la part des entités avec lesquelles il est en contact. Ces entités supérieures n'interviennent pas forcément à chaque lancement de rituel ou à chaque démarrage des travaux mais dans bien des cas elles apportent un soutien décisif si incertitude il y a en matière d'orientation principale à suivre ou bien encore si les Grandes Lois ne sont pas suivies, voire même si dans certaines situations critiques s'il y a des risques pour le demandeur en terme de choc en retour ou de potentiels accidents générés par le chemin imposé par un rituel (si la Magie Noire est utilisée ou bien la Magie Rouge sous une forme proche de l'envoûtement). 

Évidemment, expliquer tout ce qui vient d'être dit ci-dessous demeure pour moi une obligation afin d'informer aussi sur ce qui doit être effectué de part et d'autre. Je recommande donc souvent la lecture de mes articles à mes nouveaux clients qui ainsi peuvent mieux aborder les rituels qui les concernent et faire le nécessaire de leur côté ou du moins être au courant de la posture à prendre lorsque l'on est demandeur, c'est-à-dire commanditaire, d'un rituel. Le plus difficile à mettre en place reste d'entretenir cette volonté initiale d'entrer dans un monde inconnu (celui de la magie pour le client) et de maintenir cette volonté en sachant qu'elle fait partie intégrante du rituel puisqu'elle en est à l'origine, en ayant fait la demande et que, de plus, elle en est le moteur comme je l'ai souligné plus haut.

"Porter le rituel", c'est une expression capitale que j'utilise souvent afin d'expliquer que le commanditaire du rituel en est pleinement responsable mais aussi qu'il ne doit pas relâcher son effort sur la durée, qu'il ne doit pas relâcher sa volonté d'aboutir à partir du commencement jusqu'au dénouement. Ainsi, "porter le rituel" c'est en avoir la charge morale et donner forme et puissance au rituel en montrant une détermination ferme et durable d'aller jusqu'au bout de la direction qui a été choisie. En ce qui me concerne, je rappelle à chaque séance d'entretien que le succès est un subtil cocktail qui combine l'ensemble des paramètres adéquats sur la durée nécessaire, et que faillir, pour ne pas dire défaillir à un moment donné, reviendrait à interrompre la course en plein effort et ne jamais vouloir franchir la ligne d'arrivée ! Dites-le à un sprinter aux Jeux olympiques et il vous dira qu'on ne gagne jamais une médaille en relâchant l'effort dans la course, ou pire en sortant de la piste.

Une autre raison plus sournoise et insidieuse peut aussi grandement interférer avec un bon rituel en cours et donc l'impacter ponctuellement ou plus durablement : le doute ! Que celui-ci soit naturel, de par la difficulté qu'il y a à maintenir un effort de volonté constante et sereine sur la durée, ou bien provoqué, par un travail de magie négatif déjà engagé sur la personne demandeuse… car cela est hélas aussi une possibilité à envisager : qu'un envoûtement soit actif et opérationnel sur le client ! Il ne faut jamais penser être soi-même à l'abri des armes que l'on utilise, elles peuvent aussi être dans les mains de l'adversaire que l'on combat ou même se retourner contre celui qui les porte (choc en retour).

La Magie est une science ésotérique complexe où chaque cas est unique et particulier, où chaque situation entraîne une mesure spécifique en fonction d'un contexte tout aussi compliqué à cerner. Afin de garantir de la bonne marche des rituels que j'effectue, j'essaie de mettre tous les atouts de notre côté sachant que je demande en retour que l'on suive les consignes et conseils indispensables à la bonne marche des travaux. Si vous désirez vous aussi effectuer un rituel dans les règles de l'art, alors n'hésitez pas à me contacter pour en discuter, nous verrons ensemble comment engager la meilleure des réponses ! pour ce faire envoyez-moi un message via formulaire en cliquant sur ma bannière ci-dessous ou bien, plus directement par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro non surtaxé). À très bientôt pour travailler ensemble au succès de votre rituel !

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 15:58

Le facteur Temps régit l'ensemble de notre Vie, que ce soit afin de ponctuer pas à pas notre agenda personnel avec des évènements qui nous construisent, ou bien plutôt en terme de durée pour quantifier ce temps qu'il faudra bien prendre pour effectuer une tâche, nous sommes tous tributaires de Chronos, ce dieu mythologique qui règle les rythmes du Monde physique qui nous entoure. La plupart du temps, et c'est ici le cas de le dire, l'attente est vécue comme une épreuve négative et non comme la durée nécessaire à l'élaboration d'un travail ou à la maturation d'un fruit ou d'une idée. Pourtant, il semble évident qu'il faut aussi savoir prendre le temps qu'il faut si l'on désire véritablement l'accomplissement intégral de ce qui doit être fait et non l'accélérer prématurément. Aussi, pour chaque chose il existe à la fois un bon timing pour commencer et une durée optimale afin de garantir une bonne fin de ladite chose.

Bien que nous soyons totalement intégrés dans un univers rythmé par chaque minute qui s'écoule, au quotidien nous n'avons pas pleinement conscience de cette imbrication si subtile du Temps et de la Matière, c'est à dire de cette fantastique entité "Espace-Temps" qui nous entoure. Pourtant, dès le matin notre journée est parfaitement découpée en une multitude de tranches de temps jusqu'au soir où nous éteignons notre propre horloge biologique afin de nous endormir. C'est cette apparente invisibilité du Temps ainsi que son intime proximité qui nous en font finalement perdre sa présence dans le feu de l'action. 

Justement, c'est de l'action dont il est question. Nos faits et gestes, nos pensées et perceptions de la réalité forment l'ensemble de notre vécu, par conséquent ils nous définissent. Les Écritures nous rappellent que "nous serons jugés sur nos oeuvres", c'est-à-dire sur nos actes et sur nos pensées. Cette définition chrétienne ressemble à s'y méprendre à beaucoup d'autres religions qui utilisent cette gnose… tout comme la pesée de l'âme du défunt par Osiris chez les Égyptiens ou le jour du jugement pour l'Islam, ou bien encore la notion de Karma (qui signifie "acte" en sanscrit) chez les croyants orientaux et hindous.

En Magie, l'action des travaux est aussi parfaitement rythmée par le Temps humain mais aussi également par un Temps Cosmique que le profane ne peut concevoir aisément. C'est sur ce dernier point que la grande majorité des demandeurs a du mal à comprendre pourquoi tel ou tel rituel n'aboutit pas aussi rapidement qu'ils le voudraient, pourquoi l'on n’engage pas immédiatement un rituel plutôt que d'attendre un moment plus propice mais toujours trop éloigné à leurs yeux… Et c'est souvent dans cette optique simpliste de vouloir précipiter les évènements, par manque sérénité et de sagesse, aussi par ignorance des Grandes Lois ésotériques, que les demandeurs ralentissent fortement les effets positifs des rituels, ou pire, les font échouer faute de patience !

Il est dommage, mais tout de même à la fois compréhensible et légitime que le demandeur d'un rituel de magie veuille que son problème soit réglé dans les plus brefs délais… Hélas, nous savons tous qu'il faut plusieurs phases non compressibles afin d'élaborer un rituel pour ensuite seulement commencer les travaux de manière plus active. Afin de bien faire comprendre ce que sont les phases préparatoires nécessaires, je vais brièvement les récapituler (vous trouverez plusieurs de mes précédents articles s'y référant plus précisément). 

Tout d'abord, il est normal d'effectuer une toute première étude à l'arrivée du demandeur, déjà pour bien saisir l'aide dont il a besoin et pour en restituer en retour une réponse claire. Cette étape d'échange d'informations permet aussi de sceller l'indispensable confiance réciproque qui doit impérativement lier le demandeur et le praticien, sans cette confiance rien n'est envisageable par la suite. Dans un deuxième mouvement, personnellement je vérifie que la personne demandeuse est apte à "porter le rituel", c'est-à-dire à prendre en charge la responsabilité pleine et entière d'en être le commanditaire. Afin de préciser, je souligne et j'explique que le rituel est, d'une certaine façon, effectué à deux : le praticien en est le "maître d'oeuvre", mais le demandeur en reste le "maître de l'ouvrage", le responsable.

Cette formation en sorte de binôme est souvent assez difficile à faire comprendre car le profane pense à tord que seul le praticien (sorcier, chaman ou autre mage) est responsable des travaux de magie, et c'est sur ce point que la plupart des malentendus peuvent venir se greffer, notamment en ce qui concerne la durée des rituels engagés puisqu'il faut que chacun maintienne son effort, tant dans la pratique et l'élaboration du rituel que dans la volonté de porter le rituel. En d'autres mots : si le demandeur ne dispose plus de cette énergie spirituelle, de cette volonté qui valide l'action du rituel, alors celui-ci ne pourra pas aboutir sans lui !

Comme toujours, je pratique la magie avec le plus grand respect d'un travail de magie complet qui va jusqu'au bout de la direction que nous avons décidée conjointement avec la personne demandeuse, et il y a  aussi un nécessaire travail d'information et de soutien sans lequel le rituel ne peut se maintenir sur la durée optimum afin qu'il puisse engendrer le succès de la démarche initiale. Résoudre un problème grâce à la Magie requiert non seulement de posséder le Don et la Connaissance ésotérique nécessaire mais une once de pédagogie pour que le partage conjoint de cette science complexe soit moins obscur aux yeux de ceux qui demandent notre aide.

N'hésitez pas à me contacter si vous désirez résoudre un problème via un rituel spécialement étudié à la situation qui est la vôtre. Pour ce faire cliquez sur ma bannière ci-dessous (formulaire classique) ou mieux et plus direct par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro non surtaxé). À très bientôt pour que le Temps joue en votre faveur, au bon moment, avec le bon rituel !

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche