8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 21:40

S'il est bien un domaine complexe qui perdure à garder la plupart de ses secrets c'est bien celui de "l'esprit", c'est-à-dire ce qui nous anime intérieurement pour qu'une idée germe puis fasse son chemin dans la réalisation d'un objectif tant purement intellectuel que "physiquement" dans une action. Ainsi, de nombreux chercheurs, des sciences dures ou des sciences plus spirituelles ont souvent passé des années de réflexion, d'analyse et d'expérimentation afin de percer ce grand mystère que représente l'étincelle de conscience élevée qui nous différencie de l'animal, de la plante ou du minéral, sachant que nous sommes tous d'une certaine façon issus des mêmes éléments chimiques fondamentaux. Dans cette perspective de meilleure compréhension, des sentiments comme l'Amour ou l'attachement, pour ne pas dire l'attraction, nous semblent toujours difficiles dans ce qu'ils ont à la fois de puissance mais aussi d'évanescence si l'on cherche à les quantifier de manière strictement plus mathématique ou cartésienne, l'on se bute alors à une impossibilité puisque l'on ne sait ni le faire ni en élaborer des modèles scientifiques probants. De même, "l'esprit", tel que nous nous le représentons, n'est qu'une construction intellectuelle d'un état de conscience qui est animé d'une grande volonté de vivre et de s'exprimer dans la réalité du monde qui nous entoure; il est donc assurément intéressant de voir dans cette "volonté" qui articule l'esprit et le réel un indice fort sur lequel nous pouvons nous pencher pour en redéfinir la notion fondamentale, du moins essayer…

L'on sent de suite qu'une telle analyse ne peut se passer de théories philosophiques ou bien de théories purement spirituelles d'un ordre qui nous élève dans des contrées soit inexplorées ou en friche, soit sur des chemins dégagés, mais ceux-ci étant souvent sectaires ou alambiqués car trop proches de ceux qui les ont "inventées" ou intimement pensées. C'est aussi ici un paradoxe que la chose étudiée soit aussi celle qui nous permet de penser et de jauger la réalité extérieure en y mêlant des concepts idéologiques intérieurs souvent personnels (puisque basés sur l'expérience de la vie et des contextes vécus). "Vouloir" est donc une notion capitale qui exprime fortement le mouvement de l'esprit avec la rupture de l'inertie de la certitude pour au contraire aller de l'avant et prendre des risques, ceux qui appellent la nouveauté qui brise l'ennui ou l'immobilité de l'esprit et de l'action qui s'y rapporte. Dans cette aventure nous ne sommes évidemment pas seuls, c'est toujours dans autrui que se reflétera une image dynamique de ce que nous envisageons dans un avenir immédiat, c'est de la construction d'une idée qui se développe qu'avance la notion de présent en devenir et donc de celle d'un futur désiré.

Désir", "volonté, "idée", "action", voici les termes simples en apparence, dynamiques et qui s'entrechoquent les uns les autres dans un ordre parfois différent ou aléatoire et récurrent pour provoquer l'étincelle de l'esprit qui va concevoir et créer, qui va s'auto-créer en même temps; et s'y autrui est présent cela va alors créer une relation elle-même génératrice de quelque chose. Ce quelque chose, personne ne saura immédiatement le définir car ce sera dans la tournure d'un "imaginé en construction" que la pensée s'orientera pour juger de l'évolution en cours d'un devenir positif ou négatif face à une irrémédiable entropie (phénomène incontournable de dégénérescence du contexte des systèmes complexes, dont l'esprit et l'action) qui joue aussi un rôle déterminant pour l'ensemble du processus d'idéation relationnel. L'affinité positive avec autrui implique une attraction, amicale, intellectuelle, spirituelle ou physique, parfois toutes en même temps, c'est ce que trivialement l'on appelle l'Amour, avec toute son ambivalence car beaucoup d'entre nous ne savent pas le définir. J'ai exprimé dans cet avant-propos les termes importants, le processus et les perspectives pour maintenant aller plus loin, en toute connaissance de ces quelques bases communes avec le lecteur de cet article.

Il était nécessaire de redonner ces notions car dire que "pouvoir c'est vouloir" semble bien moins abstrait mais maintenant plus complexe qu'il n'y paraît afin d'en dégager des possibilités intéressantes à un niveau à la fois plus pratique dans les faits mais aussi plus symbolique (voire ésotérique) car les deux sont liés: l'idéation et l'action s'articulent dans un même élan vital, l'on n'agit pas inconsidérément sans un soupçon de réflexion, même si parfois l'on ne "pense" pas de manière consciente c'est que le relais a été réalisé plus profondément de manière inconsciente, au coeur d'un cortex plus instinctif (c'est-à-dire en dehors du néocortex intelligible et organisé). Dire que parfois l'Amour, le désir, l'attraction et la volonté peuvent provenir aussi du plus profond d'un inconscient non réfléchit et instinctif apporte aussi des réponses viables et des solutions intéressantes dont Freud ou Jung (pour ne citer qu'eux…) on su élaborer des théories psychanalytiques reconnues, remises en cause souvent, entièrement réfutées jamais. Il y a donc à prendre et à laisser dans ces théories et pratiques psychanalytiques, voire à redéfinir ce que l'esprit signifie comme réalité tangible et dans l'élaboration des idées qui génèrent une volonté de désir assumé, une attraction volontaire, peut-être avec ou sans véritable libre arbitre si l'on songe à toute l'ingénierie d'un cerveau dont on ne sait soi-même comment il fonctionne réellement et nous cache ses objectifs inconscients… Personne en effet ne se demande "à chaque instant de sa vie" pourquoi il pense ceci, pourquoi il agit comme ceci, pourquoi il veut ceci ou aime cela, le faire de manière constante et irrévocablement, c'est-à-dire de manière "trop réfléchie" ne ferait paradoxalement que bloquer le processus d'idéation en mouvement, tout comme se regarder à l'infini dans le reflet de deux miroirs l'un en face de l'autre, c'est ce que l'on appelle la folie, laquelle passe souvent par une idée fixe qui se répète en boucle, en reflet à l'infini en cercle vicieux…

Mais l'Amour, bien heureusement, semble être un cercle vertueux de création qui au contraire dynamise en sortant de l'ornière pour ne pas rester en inertie, qui ouvre des perspectives, qui engendre de la volonté de faire autrement que l'entre-soi stérile, qui engendre aussi de la volonté de penser plus haut et plus loin, de partager et de mélanger les esprits dans une réflexion forcément asymétrique puisque différente du seul soi isolé qui tournerait en rond. Alors sur ce constat, et vu sous cet angle mieux défini, expose "la volonté" comme un moteur de l'amour, tout comme l'amour exprimé est lui-même générateur de volontés plurielles de penser et d'agir, pour soi mais avec autrui, et pour autrui grâce à soi, et réciproquement. Par conséquent, trouver l'amour c'est aussi une quête primordiale de volonté, une création d'un vouloir en soi pour ne plus tourner en rond mais "révolutionner" autour de quelqu'un(e). Dans ce processus, la volonté véritable ne s'acquiert que par le désir initial, lequel demande une "étincelle extérieure" pour se formuler (sortir de son entre-soi pour voir au-dehors ce flash symbolique). Maintenant chacun se demande bien comment l'on génère cette étincelle si spéciale, comment sortir de sa propre réflexion solitaire stérile pour trouver l'énergie de la "volonté de désirer" ou le "désir de vouloir" (les deux étant symboliquement en rotation interdépendante).

Trouver ou retrouver l'amour et évidemment l'attraction réciproque portée par l'être aimé, c'est, d'une certaine façon, générer cette étincelle de départ qui va enclencher tout le processus et en amplifier essentiellement la teneur d'une volonté désirable et désirée. Cette démarche ne peut passer que par une prise de conscience directe (soudaine ou progressive selon les cas), une rupture du cercle vicieux qui immobilise les énergies (de soi, et d'autrui en regard de soi…), cela ne peut être qu'un processus d'implantation d'idéation symbolique, qu'un flash ou une sorte d'illumination intérieure provoquée, cela passe par ce processus symbolique que l'on caractérise parfois d'ésotérique tant il est complexe d'en expliquer le substrat, cela passe par une formulation active et symbolique que l'on nomme "rituel", cela passe plus génériquement par ce que certains appellent couramment ou trivialement la "magie". En Amour l'on parle de travaux de "magie rouge" pour exercer et élaborer l'ensemble de ce processus spécifique à chaque personne dans un contexte lui aussi défini et souvent unique. Bien évidemment les praticiens "orthodoxes" ne parlent surtout pas de magie, c'est un gros mot. Ces praticiens "orthodoxes" parlent entre eux de méthodologie d'ordre psychologique ou psychiatrique sans pour autant comprendre que ces mécanismes intimes et subtils puissent s'exercer autrement que par leur propre pratique plus institutionnalisée, ni d'ailleurs sans comprendre pourquoi la magie et ses rituels apportent des solutions qu'ils ne peuvent pas eux-mêmes exprimer, comprendre, ni servir…

Dans le cadre de ma pratique professionnelle, dont vous aurez compris qu'elle n'est pas fondée au sens strict sur l'orthodoxie que je viens de dénoncer ci-dessus gentiment, je propose d'aider ceux et celles qui veulent sortir de l'ornière qui les laisse seul(e) afin de retrouver cette volonté de reconquérir un amour perdu ou de retrouver cette même volonté de sauver une relation amoureuse en perte de vitesse. Comme l'expression des maux passe par les mots je vous propose d'en discuter ensemble au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien de me joindre via mon formulaire de contact de manière explicite par l'écrit si cela vous convient mieux (je réponds à toutes les questions et demandes exprimées). Je vous dis à très bientôt et que 2021 soit pour vous un nouveau tremplin positif et dynamique pour votre relation amoureuse, je vous y aiderai si besoin!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 18:39

Dans le labyrinthe de l'amour, beaucoup s'y égarent et errent sans jamais se trouver, d'autres en parcourent sciemment tous les chemins pour être certains de ne pas se tromper tout en s'apercevant qu'il est trop tard pour trouver, d'autres enfin s'en sortent avec le sentiment inverse d'avoir effectué le chemin bien trop rapidement. Il en est ainsi de l'amour, que finalement l'on ne sait paradoxalement jamais si les choix ont été les bons, s'ils ont apporté ou non ce qui était le meilleur pour une rencontre et si d'autres voies auraient été plus intéressantes à suivre via un fil d'Ariane magique montrant une sorte d'excellence ou de perfection existentielle partagée. Une seule chose est certaine, celle que les rencontres amoureuses sont à chaque fois des tournants, d'importantes intersections de ces chemins dans ce labyrinthe de la vie où tout peut radicalement changer et prendre des directions totalement différentes. Et c'est ici encore un paradoxe que de se poser LA question sur son propre choix, laquelle peut interférer sur ce dernier en n'osant pas franchir le pas, et inversement, ne pas se poser de question lors d'un engagement amoureux qui peut tout aussi bien s'avérer problématique. Quoi que nous fassions de manière positive, que nous pensions avec effort ou que nous cherchions à comprendre par la logique, nous voyons que nous n'aurons jamais de réponse ni exacte ni satisfaisante dans l'immédiat et que seule l'expérience de la rencontre amoureuse s'avérera apporter une certaine visibilité, parfois trouble ou incohérente; en d'autres mots: l'on ne peut jamais savoir à l'avance à quoi s'en tenir en matière d'amour si l'on ne s'y investit pas à un moment ou à un autre pour en avoir le "cœur net".

Certains diront que le "sentiment amoureux" peut guider sur les choix, que l'attraction est un signe qui ne trompe pas, que les affinités se dévoilent et indiquent une piste qui ne peut induire en erreur. Pour autant le ressenti reste assurément subjectif même s'il donne une première indication, il n'en est nullement une vérité en soi, et encore moins une vérité partagée par l'autre, car n'oublions pas qu'une union se réalise à deux et qu'un amour non réciproque ne sera jamais viable ni enviable. Là où les sens peuvent nous tromper aisément, la logique est-elle d'un quelconque secours? Pas plus. L'amour est de cette nature propre qui ne se décode pas par la logique, et tenter d'en passer par une intelligence autre que celle du cœur sera vouée à l'échec ou à la désillusion. De même, les "artifices" de l'amour se présentent toujours sous les meilleurs auspices sous une lumière généralement si éclatante que parfois elle aveugle les plus lucides d'entre nous et cache de sombres secrets. Car c'est aussi ici le propre du sentiment amoureux de tenter une sorte de perdition de soi en l'autre, de s'oublier soi-même dans ce que nous avons de moins bon en nous pour en substituer le meilleur de l'autre dans l'union, or cette approche existentielle idyllique est une fausse vérité, l'union passe par d'addition et non par la soustraction, elle ajoute aussi parfois les moins bons penchants avec les meilleurs. Par conséquent cette alchimie de l'amour constitue un cocktail dont on ne sait jamais à l'avance quel goût il aura.

Si nous savons que tout ce qui vient d'être dit est assez réducteur, comme aperçu, mais plutôt proche d'une certaine vérité, il n'en reste pas moins que le reflet de cette vérité n'est assurément que d'ordre strictement profane et qu'il se cache effectivement une autre dimension plus ésotérique et plus complexe de l'amour que les initiés connaissent bien, une dimension karmique qui vient apporter des explications là où l'on n'en voyait pas du tout sur la surface trop lisse des habituelles réflexions pragmatiques. En effet, les initiés, dont le parcours ésotérique apporte des Connaissances par-delà les simples apparences, savent depuis que le monde existe que celui-ci n'est qu'un espace d'épreuves que nous devons surmonter et que nos interactions avec autrui apportent toutes la complexité nécessaire à ce jeu existentiel que nous devons mener à bien. Dans cet ordre d'idée l'on voit d'emblée que les relations amoureuses et autres liens (par exemple familiaux) deviennent des enjeux capitaux par lesquels viendront s'insérer les "tests karmiques" qui nous ont été attribués. Afin d'approfondir ce sujet qui peut être assez obscur pour certains lecteurs, les lois karmiques que je cite ici et dont je fais souvent référence, sont des processus d'évolution primordiaux essentiels qui nous permettent d'aborder tous les aspects de la vie terrestre, sous tous les angles, d'en gérer les causalités et les finalités, d'en apprendre in situ par l'apprentissage vécu et donc subi comme tel.

Beaucoup de dogmes et de principes spirituels abordent cette question fondamentale du Karma qui semble être aussi une réponse à notre principale interrogation existentielle. Le fameux "D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous?" de Paul Gauguin en est la représentation picturale dont la triple lecture philosophique, spirituelle et métaphysique se confond dans ces trois phrases qui se situent sur plusieurs niveaux de compréhension. Le niveau le plus élevé de cette compréhension du principe même de la vie ici-bas réside dans la Connaissance ésotérique, ce que les uns appellent les Arts Royaux ou bien la Kabbale, ou tout simplement les "Mystères" dont l'antiquité gardait secrètement les arcanes jusqu'aux diverses religions qui ont su en modeler leurs différentes doctrines. L'amour tient une place prépondérante dans ces principes spirituels et religieux, les diverses lois d'attractions qui entrent en jeu sont autant de directions qui orienteront chaque personne dans le labyrinthe dans lequel il se déplace pour trouver sa route, et peut-être aussi pour trouver l'union afin de concrétiser les épreuves karmiques nécessaire à l'évolution.

Rencontrer l'amour, c'est donc accepter de passer les tests karmiques, bons moments ou moins bons, avec la personne qui se joint à nous. C'est donc un choix qui n'a rien du hasard si vous rencontrez une personne et que vous "tombez amoureux", c'est au contraire une épreuve planifiée qui tombe à pic pour qu'une expérience se déroule et qu'une conclusion karmique en découle. Dans certains systèmes l'on a pu dire que le karma "comptait les points", les bons et les mauvais pour établir une "dette karmique", c'est ici à mon avis une vision occidentalisée du karma qui cherche à classifier en bien ou en mal nos actions, mais dans les faits toute action et réponse sera finalement bénéfique en terme d'apprentissage, il n'y a que la non-action qui n'apporte rien, bien que certains puissent encore la revendiquer car ils sont arrivés à un tel niveau supérieur qu'ils n'ont plus rien à apprendre ici-bas, ceux-là sont bien évidemment rarissimes et sont une exception, ils ont terminé leur cycle du "samsara" (c'est-à-dire le cycle des réincarnations dans la doctrine bouddhiste). Bien entendu la plupart des gens ne pensent pas du tout à l'aspect karmique quand ils rencontrent une personne dont ils sont amoureux, c'est même souvent le contraire ils ne pensent plus à grand-chose et sont guidés par leurs désirs immédiats et leurs instincts primaires, et sans le savoir ils vont passer les épreuves qu'imposent ces désirs et instincts en terme de "liens" qui sont des "attachements", autant de termes qui semblent contradictoires avec la liberté, c'est ici justement que l'on doit juger personnellement si cela abouti à un bonus ou à un malus, ce n'est pas la note karmique attendue mais le choix délibéré d'en éprouver la cause et les effets, et d'en déduire un apprentissage et une expérience convaincante.

L'importance des choix amoureux est une évidence pour tous mais pas pour les mêmes raisons puisque nous n'avons pas tous conscience que l'amour est une épreuve avant tout karmique, même si effectivement cela en est aussi une au quotidien de manière naturelle et plus visible. Il est possible de mieux comprendre les relations de couple lorsque l'on dispose de cet angle de vue plus ésotérique et de remédier à la plupart des problématiques dont les personnes se plaignent, que ce soit les crises conjugales ou bien les jalousies, et même se poser les bonnes questions existentielles qui seront à la fois répondre à des attentes quotidiennes et karmiques. Dans le cadre de mon activité j'utilise une méthode double qui utilise la psychologie dans ce quotidien de tout un chacun mais aussi des processus issus de Connaissances ésotériques qui permettent d'élaborer des solutions optimales à ces divers niveaux. N'hésitez pas à en discuter librement et sans engagement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé), notamment si vous désirez trouver des réponses à des problèmes d'ordre amoureux ou conjugaux, de même vous pouvez me joindre par écrit en passant par mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour décrypter ensemble votre itinéraire et trouver la bonne sortie dans ce labyrinthe que représente l'amour!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 20:12

L'Amour est par définition une acceptation, celle de vouloir partager, partager son temps, partager son espace vital, partager ses points de vue, partager des moments intimes et partager sa descendance avec une partie de ses gènes, en d'autres mots pour ce dernier point ultime: "procréer", c'est-à-dire donner la vie dans ce même partage ultime issu de l'Amour. L'on peut dire qu'il y a déjà une très grande part d'acceptation dans cet Amour où finalement la notion de partage correspond en une sorte de dissolution ou plutôt de fusion de l'Ego de chacun dans une unique entité plus vaste que l'on appelle le couple et qui devra s'en accommoder au cours de son existence pour évoluer, bien entendu si possible "positivement". Alors, se poser la question pour aller encore plus loin avec cette interrogation: "peut-on tout accepter par Amour?" revient finalement à se demander si l'on peut d'une certaine façon sacrifier encore plus de sa personne, de son Ego, afin d'accentuer encore cette fusion dans un couple déjà bien volcanique… Mais le véritable angle de cette question réside surtout dans le "qui", oui, qui dans le couple va devoir, vouloir ou pouvoir en accepter encore plus? Qui donc? Ce seront les deux de concert en pleine harmonie pour évoluer ou bien seulement l'un des deux en effectuant ce sacrifice qui n'est rien d'autre qu'une mise en déséquilibre volontaire de sa propre personne au profit de l'autre ou au profit d'une "entité couple" devenue quelque peu cannibale? C'est dans ce sens qu'il faut voir clairement non seulement ce "qui" mais aussi peut-être un "pourquoi", même si parfois la logique et la psychologie n'y comprennent strictement rien, de cet Amour une raison du cœur s'en dégage peut-être, si ce n'est une autre chose de plus ésotérique encore ou de plus mystérieuse et sulfureuse…

Faudra-t-il, à commencer par soi-même, que chacun se transforme en détective de l'Amour pour en comprendre les rouages secrets et les fils invisibles qui tissent des liens parfois incompréhensibles qui nous poussent vers autrui pour tout accepter (ou déjà en accepter ce qui en fait seulement le soutènement viable)? Certainement pas, car nous savons tous et toutes qu'analyser les liens amoureux relève de la gageure un peu folle de s'y engager formellement pour tenter d'y trouver une logique, la seule qui soit tangible reste cette logique de l'amour qui est propre à chacun, à son histoire, à sa propre psychologie des profondeurs digne des abysses d'un inconscient souvent ténébreux ou trop aveuglant pour que l'on puisse le capter directement… Alors faut-il néanmoins renoncer à toute approche intellectuelle de l'Amour et de ses potentiels excès ou de ces volontaires aberrations désirées pour en comprendre quelques secrets véritables qui nous éclairerait sur nos actes et sur nos décisions? Non plus car nous avons le puissant sentiment (qui n'est pas ici une analyse objective) qu'il faut tout de même parfois avoir raison gardée dans son propre raisonnement en connaissant ses limites, surtout en matière de relations amoureuses. C'est plus cette volonté de "se comprendre soi-même" que de comprendre la relation amoureuse qui nous poussera en général à nous poser des questions, et ceci "a posteriori" d'avoir déjà agi, car ce n'est qu'après coup que l'on s'apercevra que l'attraction a été plus forte que la volonté d'en comprendre la raison initiale.

Dans ce sens et dans un contexte où le creuset amoureux existe déjà sous une forme latente, l'on ne peut pas dire que "l'on peut tout accepter par Amour" puisque c'est l'Amour qui nous a guidés vers cette inconditionnelle acceptation sans que l'on puisse même y réfléchir avant pour s'y opposer, une sorte de réflexe qui n'a donc aucune signification logique que celle de devoir accepter au moment où cela se présente car justement la force de l'Amour est de masquer toute réflexion (ou attente d'interrogation) pour n'en garder qu'un réflexe instinctif immédiat lié à la loi d'Attraction. Il y a donc une sorte de fatalité, de chemin tracé ou d'itinéraire de l'Amour qui se dessine selon des sillons "qui sont en nous" mais que nous ne percevons qu'après qu'ils aient été empruntés, comme si l'existence nous imposait sur cette voie de marcher de manière presque automatique dans une direction déjà établie. Bien entendu nous ne sommes pas non plus des somnambules dans nos actes et choix amoureux ou dans nos décisions, mais chacun de nous dispose d'un psychisme unique qui définit inconsciemment nos acceptations à l'image d'un véhicule qui se conduirait tout seul en lisant des panneaux de circulation déjà écrits à l'avance.

La volonté et le libre arbitre, voire la liberté de penser, sont ici fondamentalement affectés par les attractions amoureuses qui sont subies et directement intégrées tout naturellement à la manière d'un puzzle que l'on voit se construire pièce après pièce lorsque celles-ci se présentent, les refuser impliquerait de ne pas finir le jeu de l'existence alors que nous en faisons partie, en différer la jonction et le lien aboutirait à nous renier dans ce que nous sommes fondamentalement, en commençant par les bases de notre inconscient qui guide parfois de force nos actes conscients. Cette approche presque psychanalytique des relations amoureuses (avec de vrais "faux choix" car déjà acceptés) est à mettre en regard d'une approche bien plus ésotérique que les initiés désignent sous l'appellation de lien "karmique" souvent incomprise des profanes et encore plus des scientifiques qui renient son existence. Les liens karmiques se définissent comme des épreuves qui nous lient, qui nous obligent à suivre des itinéraires déjà écrits avant même notre venue dans cette existence avec comme principe fondamental de nous faire évoluer sur toutes les voies possibles, même celles que nous ne voudrions pas tester. Il est souvent difficile de faire comprendre ce concept qui s'applique en plus sur l'acceptation de la réincarnation (ou métempsycose) qui nous obligerait à recommencer sans cesse  là où nous avons échoué précédemment.

Avec cette vision karmique des choses tout devient bien plus compréhensible quant à la puissance de l'Amour et à l'acceptation d'attraction ou d'orientations qui nous semblent "a posteriori" contraires à notre volonté réfléchie ou à notre libre arbitre: c'est que certaines de ces potentialités existentielles sont imposées par la loi karmique dans le but même de nous faire emprunter des voies que nous n'aurions pas accepté de prendre de manière délibérée ou intégralement cogitée volontairement. Dans cette perspective l'on peut mieux comprendre pourquoi en Amour l'on prend parfois des décisions apparemment contraires à nos propres intérêts (contre notre Ego) sans savoir pourquoi nous le faisons, sachant que finalement le karma ne prévient jamais quand il fixe l'itinéraire, il n'interagit pas en négociation avec l'esprit conscient, il ne fait qu'ouvrir les portes nécessaires pour que nous les empruntions, dont toutes celles dont nous avons besoin et qui nous relient à autrui via le meilleur "outil" qui soit entièrement à notre portée ici-bas: l'Amour. Les initiés vous diront aussi que le karma ne dirige pas tous nos gestes ni toutes nos décisions, nous avons chacun une certaine "latitude de liberté", celle-ci est différente selon notre degré d'évolution (c'est-à-dire les succès karmiques déjà établis à notre tableau), c'est aussi ce qui fait la grande différence entre individus, certains étant plus en avance sur d'autres, et inversement d'autres étant en retard existentiellement sur les "devoirs karmiques". Ceci pourrait aussi expliquer le fameux "pourquoi" nous agissons avec certaines personnes de telles ou telles manières, notamment dans le domaine de l'Amour, cet "outil karmique" par excellence…

J'espère que cet article vous aura éclairé sur la part d'ombre que nous avons tous en nous, sur ces décisions qui nous semblent irrationnelles, notamment en amour, mais qui s'imposent tout de même à notre grand étonnement lorsque nous y réfléchissons "a postériori". Cette part d'ombre ou plutôt la partie située dans les coulisses de notre destinée karmique intervient très souvent sans que nous ayons la moindre idée alors qu'elle gère et dirige la plupart de nos pas de manière totalement discrète et inconsciente. En qualité de praticienne je dispose de l'expérience de ces coulisses ésotériques au niveau de l'exercice de rituels qui permettent d'éclairer vos interrogations et donc de vous aider à mieux comprendre ces orientations pour mieux les intégrer ou mieux les envisager en amont avant qu'elles ne s'imposent à vous. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter, surtout en ce qui concerne le domaine des relations amoureuses puisque vous aurez compris qu'elles sont de véritables portes existentielles sur votre évolution. Pour ce faire vous pouvez me téléphoner pour en discuter librement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire depuis mon formulaire de contact dont la page s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour que vous puissiez découvrir ce que votre karma vous réserve en Amour afin de mieux l'accepter!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique loi karmique couple
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 17:55

Le couple est-il comme le Phénix, peut-il renaître de ses cendres? Pour se poser la question il faut déjà envisager que le couple se soit en quelque sorte brûlé les ailes et ne soit plus que l'ombre de lui-même s'il n'est pas déjà passé au-delà des limites de l'Hadès comme la mythologie grecque pourrait nous l'enseigner, avec cette quasi-certitude que personne (ou presque) ne revient des Enfers. Pour autant les mythes savent aussi créer des exceptions car l'on peut revenir des Enfers et même renouer avec l'Amour après une rupture, ce qui est d'ailleurs le cas pour l'histoire de la belle Psyché avec Éros, le fils d'Aphrodite… Bien évidemment le récit mythologique peut s'avérer utile pour comprendre très justement le psychisme des humains et leur donner quelques conseils au passage, serait-ce ici un subtil don des dieux que d'expliquer qu'il ne faut jamais renoncer à l'Amour même si celui-ci semble s'être éloigné définitivement? Possible, mais ce n'est pas si simple car l'histoire nous révèle aussi les multiples épreuves avant de renouer et de retrouver l'harmonie d'un couple enfin réuni. Toujours est-il que, de retour les pieds sur Terre et bien loin des dieux et des déesses, les Hommes ont peut-être d'excellentes leçons à tirer de ces légendes et peuvent s'en inspirer avec un à propos évident, et la magie est certainement selon moi ici la meilleure des passerelles secrètes pour y arriver…

Retrouver l'espoir après une rupture n'est jamais simple, tous les malheurs semblent s'être abattus sur nous, telle cette boîte de Pandore libérant les maux sur l'humanité avec très heureusement l'espérance restant à nos côtés pour remédier aux pires tracas à venir. C'est donc avec cet espoir de voir revenir l'amour et l'être aimé que pourra commencer cette quête difficile qui finalement n'est rien d'autre qu'une véritable reconquête amoureuse. Pour ce faire il faudra effectivement avoir de l'énergie en réserve, surtout la volonté sur le long terme et celle de ne pas se décourager car l'itinéraire n'est jamais simple dans de telles situations où tout ou presque doit être reconstruit pas à pas, avec soin et intelligence, auquel cas comme un château de cartes tout pourrait alors s'écrouler. Mais n'est-ce pas déjà le cas même pour des couples stables que d'être aussi soumis à cette dure loi des sentiments et des tentations aléatoires, des rivalités amoureuses et des basses tromperies? Dans cette optique réaliste il faudra donc à la fois grandement s'armer de patience, d'opiniâtreté et de persévérance pour arriver à ses fins, chose difficile mais pas du tout impossible pour qui en a la carrure ou la stature et la volonté très affirmée.

Bien entendu s'atteler à une telle épreuve de reconquête amoureuse n'est pas aisée surtout si l'on est seul(e) avec ses certitudes et ses doutes, lesquels peuvent alterner assez rapidement pour user le moral et dilapider une précieuse énergie mentale ainsi qu'un temps tout aussi inestimable. C'est ici que la magie aura son utilité, d'une part pour redonner un équilibre solide et une direction franche au but recherché, d'autre part pour apporter des solutions plus puissantes et durables sur cette longue course de fond qui s'engage. Deux magies seront à l'oeuvre: la Magie Blanche pour l'apport d'énergie et d'équilibre, et la magie Rouge pour envisager les potentialités qui se présentent ainsi que les moyens d'y arriver. Il me semble évident d'ajouter qu'il sera très difficile de cumuler l'apprentissage de la magie avec son emploi immédiatement applicable là où des professionnels ont mis des années à accumuler une expérience sur le terrain avec une Connaissance ésotérique approfondie pour mettre en action un Don qui ne peut pas s'apprendre… Il est donc ici fortement conseillé et même indispensable de consulter pour laisser gérer avec méthode et savoir-faire ceux dont c'est le métier. Notons de plus que la pratique de la magie n'est pas sans risque lorsque l'on s'y adonne en novice et que les résultats peuvent aller à l'inverse de ce qui est désiré, autant ne pas tenter le diable et ses démons…

Tout d'abord faire le point avec le praticien (ou la praticienne) que l'on aura contacté(e), lui demander comment opérer en expliquant dans le détail le problème, ici une rupture pour ce qui nous intéresse avec la volonté de renouer avec l'amour au sein d'un couple en perdition ou déjà en rupture. L'analyse du contexte est primordiale et peut durer plusieurs séances, voire plusieurs semaines si l'on ne dispose pas aisément des infirmations du moment, il est en effet primordial de définir le terrain afin de trouver le meilleur chemin pour avancer sans embûches supplémentaires que celles déjà connues… C'est avec un premier constat des erreurs commises par les uns et les autres, parfois même de personnes extérieures au couple (souvent la famille), que l'on pourra commencer à envisager des directions acceptables avec des moyens d'action efficaces. Mais avant tout, et je l'ai déjà signalé, un diagnostic précis des ressources physiques, mentales et spirituelles du consultant s'avère être une priorité afin de ne pas commencer avec une personne sans énergie ou complètement en déséquilibre sur ses points d'énergies (sans rentrer ici dans les détails des différents chakras).

La Magie dite "Blanche" dispose de cette faculté de redonner de l'énergie mais aussi de soulever le voile sur certains évènements plus ou moins dissimulés ou qui n'auraient pas été analysés auparavant par la personne qui consulte, ce qui apportera de l'eau au moulin pour enrichir l'analyse de la situation et envisager de nouvelles opportunités souvent ignorées ou délaissées car inconnues. De même, l'apport d'énergie pour insuffler une première impulsion positive en début de travaux de magie permettra de rompre l'inertie qui aurait pu s'installer et qui s'avère être un véritable frein à toute opportunité d'avancer sereinement avec la clarté nécessaire. Si la personne dispose d'assez d'énergie il faut néanmoins visiblement la canaliser pour qu'elle ne se dissipe pas mais au contraire serve les rituels à venir avec la concentration qui s'impose dans ce type de travaux où le consultant fait partie intégrante du processus via sa volonté ferme et bien orientée. Lorsque tout est bien canalisé le praticien peut passer à la phase active avec la Magie dite "Rouge" qui est constituée de rituels spécifiquement axés sur une résolution des problématiques amoureuses, l'on peut dire que la magie rouge est la magie de l'amour, des sentiments, de la libido, du désir et de la sexualité pour énumérer ses qualités intrinsèques et les délimiter précisément.

Afin de retrouver l'amour perdu, celui de l'être aimé qui s'est éloigné, il faut donc une multitude de paramètres en phase afin d'avancer pas à pas vers ce but, et ce n'est effectivement pas évident de garder une volonté à la fois ferme et durable sur plusieurs semaines d'affilée, voire parfois sur des mois si la situation l'exige. Il faut donc parfois juger des meilleurs moments pour agir, parfois aussi faire des pauses nécessaires pour mieux redémarrer avec les meilleures chances de voir les rituels opérer à leur optimum selon les conjonctures qui se présentent. Dans tous les cas, renoncer à un amour que l'on croit encore possible serait une erreur, ne pas tenter d'utiliser l'espoir qui se blottit au fond de la fameuse boîte de Pandore serait dommage et attirerait les regrets de ne pas avoir été au bout de ses rêves, du moins des potentialités de les voir se concrétiser. Comme d'habitude je reste à votre disposition pour répondre à vos questions sans engagement, ceci par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact (qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous), je réponds à toutes les questions avec la plus grande confidentialité qu'impose ma pratique professionnelle au niveau déontologique. Je vous dis à très bientôt et sachez utiliser votre libre arbitre pour reprendre votre vie amoureuse avec l'aide d'un grand coup de pouce magique et volontaire!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans couple retour de l'être aimé magie rouge magie blanche
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 14:55

"Ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leur vie en toute harmonie". Non, ce n'est pas le début d'un roman ni l'extrait final d'un conte de fées, c'est bien la volonté du plus grand nombre que de désirer ardemment vivre l'amour unique et indestructible jusqu'à la fin des temps, du moins, le temps de l'existence qui nous est dûment imparti… Il faut bien se demander pourquoi chacun pense et espère que lorsqu'il rencontre l'amour ce sera pour la vie, s'attacher ainsi à une personne en étant persuadé de l'inaliénabilité de la relation non seulement face à toutes les tentations mais aussi sans compter l'inévitable usure que constitue l'entropie même de l'attachement et de ses liens au fil du temps qui passe. Cette fixation de l'amour durable semble être apparemment un postulat bien ancré afin de tenter d'échapper à la tragédie de la perte ou de l'éloignement, voire de la rupture avec l'être aimé, ce qui d'une certaine autre façon, et vue sous un angle plus acéré, implique l'attachement indéfectible, l'enfermement réciproque et accepté de deux personnes au sein d'un couple en dite harmonie réciproque, et ceci "ad vitam æternam" (pour la vie et l'éternité).

Ainsi, posons nous la question: vouloir garder cet amour n'est-il pas voué à sa propre antithèse en voulant se l'approprier par des liens qui finalement représentent l'inverse de la liberté et de l'autonomie de ceux qui s'en revendiquent être leurs propres gardiens? Comme nous le voyons, "tomber amoureux" peut aussi revêtir l'aspect d'une chute dans un très subtil piège volontairement assumé et ressemblant fort à une éclatante cage dorée où l'on souhaite s'enfermer soi-même avec autrui. Ceci dit, la surpuissante Loi d'attraction nous en fera passer cette vision quelque peu carcérale pour ne nous en restituer que l'ultime splendeur intérieure d'un univers plus riche en étant isolé d'un extérieur forcément destructeur, confirmant ainsi généreusement son propre postulat d'enfermement salvateur, positif et protecteur.

Cet avant-propos, certes un peu corrosif dans sa vision plus objective, était nécessaire afin de bien définir ce que peut représenter aussi un amour indéfectible dans sa fonction même, laquelle en fixe un indubitable carcan dans sa haute stabilité, dans sa conception qui se veut "insécable" entre deux individus qui s'aiment, mais que devons nous conclure ou entrevoir lorsque cette vision d'amour ne se trouve pas partagée à un aussi haut niveau de manière réciproque, c'est-à-dire lorsque l'un des deux a décidé de ne garder l'autre que pour lui-même en étant persuadé de sa bonne action via un "jugement" sûr et juste? Il est indéniable que cette vision de l'amour peut à un moment ou à un autre se confronter à une réalité plus tangible et risquée, celle du doute, de la jalousie et de la crainte de sa propre perte avec une volonté encore plus affirmée de vouloir contrer toute adversité potentiellement dangereuse. J'ai déjà longuement parlé du poison que représente la jalousie pour ne pas y revenir plus largement ici mais pour simplement rappeler que lorsque ce sentiment commence à poindre il y a fort à parier que la suite n'ira pas en s'améliorant du simple fait que la jalousie accentue la pression des liens jusqu'à l'emprisonnement du partenaire, poings et pieds liés, sans espace vital ni respiration. Le risque d'étouffement est donc réel si l'on ne sait pas retenir son propre sentiment exacerbé de protection afin qu'il ne se transforme pas en simple gardiennage totalitaire…

Bien heureusement, nous ne sommes pas tous des tortionnaires en puissance à vouloir trop protéger le fruit d'un amour que l'on pense sincèrement être le bon et même le meilleur! Toute proportion gardée, nous sommes normalement en capacité à définir les limites que nous (nous) imposons afin de ne pas sceller dans le marbre la relation avec cet inconvénient majeur d'en cimenter les articulations qui en font toute l'essence de la relation amoureuse. Parfois il arrive que notre jugement soit par contre quelque peu aveuglé par notre engouement d'aimer, surtout les premiers temps au tout début d'une relation, alors il peut y avoir effectivement un danger à ne plus se fixer de limite, à toujours tenter de la repousser là où parfois le bord de la falaise n'est pas si éloigné, là où la corde qui soutient pourrait ne pas tenir. L'on dit que l'amour est aveugle mais il peut aussi aveugler, et c'est dans ce sens qu'un avis extérieur plus objectif devient d'un grand secours pour se repositionner sur le fil d'une réalité dont la clarté fait jour sous un angle nouveau et plus serein.

En magie, la blanche pour ne pas aller trop vite, il est assez conventionnel d'utiliser des rituels à la fois protecteurs mais aussi révélateurs de la situation telle qu'elle apparaît clairement dans un but de rééquilibrage de la personne, et par contrecoup d'harmonisation du couple ou de la relation en cours. L'emballement amoureux est parfaitement significatif des premiers instants d'une rencontre mais l'homme ou la femme avertie saura modérer son empressement de manière naturelle, à défaut il vaudra mieux consulter pour disposer d'une certaine distanciation mentale (spirituelle ou intellectuelle) afin de prendre le temps et de "répartir ses énergies" là où elles se trouvaient dispersées et bouleversées de prime abord par la rencontre.

Avoir conscience que la relation amoureuse doit avant tout apporter "in fine" une stabilité à chacun des deux protagonistes est très important, surtout en terme d'énergie, car si la relation déstabilise ou parfois peut se transformer en attraction vampirique à sens unique cela n'est effectivement ni bon ni durable pour la santé physique et mentale de celui ou celle qui subit (et encore moins bon au niveau spirituel ou karmique…). Dans ce sens le véritable amour ne peut être que dans cette optique d'échange d'énergie et d'augmentation de celle-ci où le calcul de l'addition de chaque individu est supérieur à deux en terme d'union, en amour "un plus un" est supérieur à deux, le couple compte aussi et forme une troisième voie ou troisième voix qui s'exprime par l'amplification des deux énergies initiales. C'est en cela qu'il faut être vigilant, que l'alchimie de l'amour opère dans cette direction où chacun y gagne en autonomie, à l'image triviale d'une batterie, l'un et l'autre se rechargeant mutuellement, l'un et l'autre profitant des bonnes énergies pour les partager. L'on dit aussi en mécanique que le "couple" est moteur, il l'est aussi en amour, l'un apporte le mouvement à l'autre et réciproquement, le couple avance ainsi sur sa propre route là où seul un individu ne pourrait pas aller.

Vouloir garder cet avantage est une évidence, par conséquent il faut tout aussi s'assurer que rien ne viendra perturber le couple dans sa course ni venir entraver son potentiel énergétique. C'est ici que la magie rouge parvient à apporter des solutions de "vigilance" et de gardienne dans un sens positif en veillant à ce que rien ne vienne entraver la bonne marche amoureuse du couple. Les rituels de magie rouge sont très spécifiquement réalisés dans un dessein unique: refouler les mauvaises énergies extérieures tout en apportant au couple des réponses existentielles axées sur le désir, la sexualité, la libido et les sentiments. Il y a donc aussi parfois besoin de consulter si une perturbation est ressentie par l'un des partenaires, s'il y a une intuition que le couple peut pâtir d'une situation indéfinie qu'il faut éclaircir, ici ce sont souvent les femmes qui disposent de ce sixième sens pour prévenir les incidents et les devancer. Dans ma pratique professionnelle, ma propre vision d'une situation conjugale ou amoureuse est assurément mixte, à la fois basée sur une profonde psychologie du couple alliée à l'aspect symbolique puissant qu'apportent les rituels en terme de notions aussi importantes que l'énergie vitale ou les pulsions primaires, aussi primordiales et essentielles que le sont les chemins de vie et les itinéraires du couple pour qu'il puisse perdurer dans le temps et s'épanouir pleinement avec harmonie.

Vouloir ne jamais perdre l'être aimé c'est avant tout déjà le respecter et assurément laisser sa place à une troisième entité qui n'est autre que le couple à part entière dans sa pleine substance. Dans cette perspective j'exerce comme je l'ai dit avec les moyens dont je dispose et une expérience qui me permet d'aider les personnes qui voient l'être aimé s'éloigner pour de multiples raisons parfois obscures ou d'autres fois pour des raisons parfaitement définies mais trop complexes à gérer seul(e). N'attendez pas et n'hésitez pas pour me poser des questions si vous avez un doute ou un pressentiment quant à votre relation de couple ou à votre partenaire, de même si vous sentez vous-même une perte d'envie dans votre relation. Pour me joindre très facilement vous pouvez me téléphoner (numéro direct non surtaxé) au 06.34.48.95.33 ou bien passer par l'écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web qui est ci-dessous (je réponds à toutes les questions). Je vous dis à très bientôt et ne laissez pas votre relation amoureuse s'étioler, au contraire trouvez les meilleures solutions et les plus efficaces, je vous y aiderai!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 23:05

En ces moments difficiles de crise mondiale et de potentiel stress supplémentaire que nous impose le confinement actuel, voir se profiler une deuxième vague de problématiques plus larvées en y ajoutant une crise de couple pourrait aboutir à un horizon assez sombre avec une dégradation de l'équilibre de chacun au détriment de la relation. Au pire des cas une rupture pourrait advenir, encore plus difficile à concevoir dans de telles situations où au contraire l'entente, l'entraide et la solidarité entre conjoints devraient primer sur tout autre comportement déstabilisateur. Afin de mieux comprendre ce phénomène pour ne pas subir mais agir positivement il convient de connaître à la fois nos psychologies, lesquelles sont toutes différentes d'un individu à l'autre, mais aussi les bons réflexes pour vivre il est vrai dans un environnement fermé ou bien fortement restreint. Chaque personne et plus précisément un couple, sait d'emblée que l'espace vital est nécessaire, non seulement en ce qui concerne l'espace physique mais aussi l'espace mental, ce qui signifie que chacun se doit de respecter d'autant plus l'autre lorsque les conditions du contexte et de l'environnement immédiat se dégradent.

Se réserver des moments à soi lorsque l'on est en couple est déjà une nécessité afin de ne pas perdre son âme dans une fusion trop dévorante, ainsi les personnalités et caractéristiques se complètent au lieu de s'annihiler en cherchant à trop se ressembler, même en amour c'est la diversité du partenaire qui attire autant que les similitudes qui sont des liens utiles sans en devenir des chaînes lourdes à porter avec le temps. C'est encore cette indispensable pluralité des avis, des façons d'aborder les problèmes et de les résoudre qui forment cette force dans l'union en élargissant les potentialités communes et individuelles au sein du couple. Mais lorsque celui-ci se voit contraint dans ses mouvements, dans ses pensées et ses actes, alors il devient plus difficile de réaliser la cohésion, les liens se relâchent au profit de l'individualité et même parfois d'un égocentrisme exacerbé par un contexte dégradé.

En plus des embûches et tracas dudit confinement et évidemment de la cause première de celui-ci, le couple doit donc continuellement combattre ses penchants individuels et rétablir un équilibre salutaire (dans tous les sens du terme) sans arrêt attaqué de l'extérieur et de l'intérieur, une sorte de double peine à concevoir intelligemment afin de s'en protéger et de ne pas sombrer. Si de surcroît le couple a des enfants, imaginons une organisation au cordeau à mettre en place avec toute cette énergie qui sera bien entendu dispensée, pour ne pas dire dépensée au profit de la famille avec une fatigue cumulative pouvant ne pas améliorer les choses. Dans le cas le plus problématique où le couple était déjà en crise avant le confinement, ce dernier n'arrangera rien et pourra au contraire précipiter un éloignement presque impossible à réaliser dans la pratique…

C'est certainement le facteur d'usure progressive, jouant comme l'acide sur le métal, qui pourra faire rompre définitivement une relation déjà tendue, et détériorer celle qui semblait stable et positive auparavant. Alors comment aborder la situation au mieux selon ces cas de figure qui sont presque tous identiques quant au mode d'action négatif en présence mais totalement différents en terme de finalité, ceci selon les personnalités et assurément le contexte initial ? Un point commun sera impératif à gérer: ses ressources d'empathie et l'énergie nécessaire pour y arriver, avec cette capacité à savoir se préserver sans pour autant négliger autrui. C'est sur ce dernier point qu'il est complexe de savoir comment chacun va réagir dans une situation extrême ou très inhabituelle, où chacun se verra seul face à ses certitudes et à ses doutes, seul alors que le couple se positionne comme une construction à deux où la moindre faiblesse peut faire tomber la relation.

N'oublions pas que le confinement aboutit aussi parfois à de très paradoxaux résultats positifs si l'on sait profiter de certains à-côtés qui n'étaient pas à l'ordre du jour initialement. Par exemple, un couple confiné pourra avoir beaucoup plus de temps qu'auparavant ne serait-ce que pour assouvir plus généreusement ses penchants amoureux, disons le plus clairement pour avoir une activité sexuelle beaucoup plus intense, uniquement si évidemment leur forme physique et leur moral sont au beau fixe et non l'inverse (ce qui pourrait aussi hélas être le cas plus généralement). Autre paradoxe intéressant à noter: le mari infidèle ou la femme volage ne pourront pas aller voir facilement ailleurs, du moins pas avec autant d'assiduité ou de régularité qu'auparavant, ce qui pourrait aussi remettre sur les rails des couples en les réunifiant, par la force des choses… une cohabitation cloisonnée entraînant une proximité propice à réinstaller l'amour et la sexualité, les sentiments n'étant souvent pas loin derrière.

Mais si l'on y pense véritablement ce sont tous ces déséquilibres soudains qui posent le plus de problèmes car nous sommes habitués à ce que nos contextes ne soient pas autant bouleversés, notre flexibilité face à ces incertitudes et autres écueils du quotidien n'est pas à toute épreuve et montre ses limites dans ces situations hors du commun,lesquelles d'ailleurs remettent aussi en cause non seulement notre mode de vie amoureuse, familiale mais surtout plus globalement sociétale dans son entière et fondamentale remise en question (le mode de vie consumériste, mondialisé et libéral de nos sociétés ne semble pas "durable" au sens politique et économique, c'est un fait historique que nous souligne ce virus issu aussi du dérèglement tous azimuts actuel). Que ce soit l'énergie vitale individuelle pour y faire face ou l'énergie fossile plus générique, le même combat semble se profiler, une diminution drastique à entrevoir, d'une part chaque individu en dépensera d'autant plus qu'il cherche à rétablir un équilibre pour soi ou pour son couple, d'autre part le déséquilibre de nos sociétés énergivores risque de creuser encore le fossé environnemental à dépasser, entraînant les individus dans le même flux problématique et cercle vicieux…

L'énergie est donc soumise à rude épreuve, pour nos nerfs qui ont besoin de ce soutien constant en ressources, pour nos esprits afin d'en éloigner les mauvaises idées ou les doutes générant un horizon flou, enfin spirituellement car nous ne sommes pas que des êtres soumis à notre environnement extérieur mais aussi des êtres en résonance et en phase à tous les niveaux. Pour retrouver l'harmonie il faut donc soi savoir s'en donner les moyens (méditation, sagesse, ou parfois don personnel) ou bien prendre conscience que des professionnels peuvent apporter des solutions pour retrouver un regain d'énergie nécessaire au rééquilibrage à la fois personnel et conjugal. Dans le cadre de mon activité professionnelle je dispose de rituels spécifiques afin de redonner cette énergie vitale via des travaux de magie blanche associés à une analyse contextuelle qui permet d'élargir et d'éclaircir un horizon parfois peu ou de moins en moins visible, ainsi l'harmonie personnelle vient au secours du couple via celui ou celle qui désire resserrer les liens amoureux dans le couple, notamment en période difficile comme actuellement.

N'hésitez pas à me joindre pour en discuter librement et ainsi commencer à analyser ensemble votre contexte souvent complexe à comprendre pour en trouver la ou les bonnes sorties, et pour retrouver cette harmonie qui saura restaurer celle du couple. Joignez-moi par téléphone dans un premier temps au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien écrivez-moi afin de m'expliquer votre situation à votre rythme et de manière la plus objective qui soit, ceci via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour reprendre en main votre vie amoureuse avec une nouvelle énergie positive pour vous-même et pour votre couple s'il est en difficulté actuellement!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 21:16

Écarter un ou une rivale qui débarque brutalement au sein du couple peut s'apparenter à une déclaration de guerre suivie des hostilités qui agrémentent ce genre de ripostes légitimes, mais comment agir efficacement et surtout préserver le couple de cette soudaine intrusion qui peut aboutir à la rupture si rien n'est entrepris assez rapidement? C'est le thème de cet article aujourd'hui que de donner quelques solutions, dont les plus radicales, afin de sauver son couple et récupérer la relation conjugale ainsi sous le feu de cette rivalité amoureuse extérieure. Mais la véritable question n'est elle pas celle de la découverte de cette intrusion dans le couple, n'y a t'il pas cette première épreuve à surmonter et même seulement à concevoir? Il y a donc non pas une mais bien deux actions complémentaires: s'assurer de la réalité objective que le partenaire se voit accaparer par un(e) rival(e), ce qui demandera une faculté spéciale ou une acuité exercée afin de révéler cette potentialité, ainsi qu'ensuite agir contre cet état de fait pour s'y opposer frontalement ou de manière plus subtile et efficace…

Tout d'abord il semble évident qu'un couple fortement uni aura beaucoup moins de difficulté à repousser les tentations provenant de l'extérieur, c'est-à-dire de potentielles infidélités, surtout si le désir, l'amour et la sexualité sont au rendez-vous au quotidien. Ce sont avant tout les couples plus fragilisés qui se verront forcément dans des postures où ces mêmes tentations pourront devenir un risque, voire un danger réel si la vigilance et la prudence n'agissent pas de concert pour sauvegarder une situation conjugale en équilibre quoi que précaire. Dans certaines conjonctures finalement assez fréquentes un petit incident pourrait alors remettre en cause l'union et lui porter un fatal coup de grâce si une tierce personne venait à s'immiscer dans le couple pour en voler la légitimité et casser la relation amoureuse à son profit, dans cette configuration aucune attente pour réagir ne devrait perdurer au risque de voir s'éloigner définitivement le partenaire.

Comme je l'ai signalé, le plus difficile reste sans aucun doute le dévoilement de cette infidélité patente ou en devenir immédiat. En cela, il faut savoir en effet reconnaître les véritables signes annonciateurs d'une rivalité amoureuse qui se met sournoisement en place pour détruire la relation et profiter de la faiblesse relative du moment pour en éloigner le conjoint et se l'accaparer. Ce domaine, celui de la révélation de l'infidélité, sera très souvent dévoilé par les femmes grâce à leur sens aigu de l'observation et ce sentiment inné de mieux comprendre les situations critiques, contrairement aux hommes qui ne voient généralement rien venir. Il est ici d'ailleurs à rappeler brièvement que la gent masculine sera aussi plus encline à se laisser tenter à l'extérieur du couple là où les femmes s'y abstiendront dans la majorité des cas qui se présenteront à elles. Par contre leur instinct sera presque infaillible lorsque l'infidélité de leur compagnon sera effective, et bien entendu il serait plus opportun et avisé de s'y opposer bien en amont avant même que cela puisse se réaliser, ce qui sur ce point devient alors beaucoup plus difficile si l'on n'est ni à l'affût ni habituée à cet exercice de "contrôle continu", les femmes peuvent en ce sens aussi être trop sûres de leur charme sur leur partenaire pour croire en une infidélité…

Donc, ce qui nous voyons, c'est que les hommes sont aveugles lorsque se présentent de tels risques et que les femmes sont en ce qui les concerne aveuglées par leurs propres atouts, de parts et d'autres aucun ne verra venir franchement une trop soudaine défection conjugale avec à la clef l'infidélité galopante pouvant engendrer une rupture tout aussi brutale. La solution réside dans une vigilance renforcée (ce qui s'apparente à une jalousie presque continuelle) au sein du couple ou bien utiliser d'autres méthodes plus ésotériques pour éclaircir des zones sombres chez le conjoint si cela venait à se présenter. La "consultation" afin d'effectuer un simple rituel de magie blanche pour s'assurer que tout va bien est une solution rapide et efficace si le besoin ou le doute subsistait, c'est ici en effet la magie Blanche qui permet de "révéler" les incertitudes un peu floues pour en restituer des analyses contextuelles plus précises et nettes, surtout en matière de relations amoureuses où tout devient hautement visible et compréhensible.

Évidemment, si les travaux de magie blanche démontraient que les doutes n'étaient pas fondés, alors pas besoin d'aller plus loin, l'instinct étant ainsi réveillé il prendrait le relais pour s'assurer que tout va bien (pour les femmes), les hommes par contre devraient certainement renforcer leurs preuves d'amour à leurs partenaires féminines pour éloigner leurs propres doutes imaginaires afin qu'ils ne se réalisent pas… Dans la mesure où la Magie Blanche se trompe assez rarement, la possibilité que le couple soit en danger demeure une hypothèse si un soupçon d'infidélité est perçu durant ces travaux de dévoilement, il faudra alors aller plus loin da,s l'investigation et surtout en terme de réponse plus radicale pour refouler tentations, attractions non légitimes et finalement l'égarement qui mène à l'infidélité. À ce stade plus avancé c'est au tour de la magie Rouge d'intervenir avec cette faculté de ne cibler que le domaine de l'amour, des sentiments et de la sexualité, en passant par cette fameuse loi d'attraction qui brouille souvent les cartes du couple en laissant ouverte la porte sur un horizon d'opportunités…

La Magie Rouge est sans aucun doute d'une redoutable puissance et efficacité afin de restituer une situation légitime en matière de relations amoureuses dans le couple, ainsi ses rituels sont tout spécialement adaptés pour contrer les infidélités ou contre toutes les rivalités qui viendraient s'attaquer à l'harmonie conjugale si celle-ci était en danger, néanmoins aucune magie ne peut garantir à 100% d'inverser un processus de dégradation des relations amoureuses déjà très avancé et c'est pour cette raison qu'il est impératif d'agir vite sur le contexte en ciblant les bons angles pendant qu'il en est temps. Refouler un ou une rivale en amour n'est pas impossible, surtout si les liens ne sont pas intégralement rompus, il suffit alors juste d'un rituel de refoulement de la personne qui s'attaque au couple tout en ajoutant un autre rituel si besoin, toujours en magie rouge, celui de retour d'affection afin de combler l'écart et de recouvrer un équilibre satisfaisant. N'oublions pas que les rituels de magie sont des leviers sur la réalité du contexte en cours mais que l'action "in situ" se doit aussi d'être présente pour en bénéficier.

Les rivalités amoureuses et infidélités ont de tout temps existé et continueront encore à faire des ravages sur les couples non préparés et sur les partenaires qui n'agissent pas assez rapidement pour interférer avec ce fléau, par conséquent je reste à votre disposition pour en discuter si vous avez vous-même un doute ou une incertitude sur votre relation de couple, dans ce cas n'hésitez surtout pas à demander de l'aide afin de confirmer ou d'infirmer votre intuition ou vos craintes, de même rien n'est jamais perdu et à chaque tempo une réponse adaptée peut être entreprise pour retrouver l'amour du partenaire et éloigner les attractions illégitimes. Joignez-moi au 06.34.48.95.33 (numéro de téléphone direct non surtaxé) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact pour m'expliquer votre situation (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour ouvrir ma page de contact). je vous dis à très bientôt pour agir sans tarder!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 17:30

La peur de "l'engagement amoureux" est une problématique complexe qui demande une explication plus approfondie tant elle représente un réel frein non seulement à la relation naissante à proprement parlé d'un point de vue générique mais aussi à la phase plus avancée de l'accession au statut de couple ou par la suite à son maintien stable et développement harmonieux. Ces différentes étapes et points sont à définir un peu plus dans le détail afin d'en comprendre la ou les sources qui pourraient contrecarrer une relation amoureuse en devenir ou bien déjà établie. D'une manière générale ce sont plutôt les hommes qui auraient cette tendance forte à vouloir (ou pouvoir) beaucoup moins s'engager mais les femmes aussi seraient aussi dans ce cas pour des raisons bien différentes qui seront importantes à développer plus en avant. Sans vouloir non plus tout rejeter sur les personnes impliquées dans la relation, il faut aussi émettre l'hypothèse basique que tout simplement la relation telle qu'elle se présente dans un contexte défini ne puisse pas être viable pour de multiples raisons parfois très discutables mais potentiellement objectives (incompatibilité de caractères, des milieux socioprofessionnels trop éloignés, ou parfois même les familles réciproques qui s'y opposent…). Enfin une question fondamentale se pose alors: l'amour doit-il être ou est-il toujours le plus fort quelque soit les obstacles ou embûches qui se dresse devant lui?

Dans les rapports humains c'est avant tout la volonté d'approcher autrui qui va déclencher la possibilité ultérieure d'un affect positif ou négatif, puis effectivement viennent s'installer des relations plus ou moins fortes dans la durée, ou de manière plus rapide par exemple dans l'hypothèse du "coup de foudre", lequel accélère le processus d'affinité aboutissant à une relation amoureuse hâtive. Notons en aparté que l'inverse peut aussi arriver, qu'il arrive que des personnes se détestent presque instantanément mais ceci n'est pas à l'ordre du jour dans cet article… En ce qui concerne plus précisément le coup de foudre, il est à craindre que celui-ci n'apporte finalement que son lot de désillusion et de quiproquo passée la phase d'attraction la plus haute (sous-entendu sexuelle) pour retomber assez bas lorsque la raison ou les affinités réciproques commencent à se dévoiler après coup. Dans cette dernière perspective je préfère caractériser de suite le coup de foudre comme n'étant pas de l'ordre de l'engagement amoureux strict et durable, il est en effet préférable de privilégier la grande majorité des autres attractions amoureuses qui ne sont pas de cet ordre que je conçois plutôt comme une sorte de précipitation des sentiments induite par une sexualité instinctive (ayant "pris le pouvoir" de décision de manière temporaire). Ce qui nous préoccupe pour notre sujet au contraire s'établit assurément dans une certaine durée, de celle où la décision de l'engagement est contrainte par des forces antagonistes qui s'y opposent, parfois qui l'emportent, parfois qui ralentissent le processus et parfois qui perdent la partie en laissant l'engagement prendre le dessus.

Mais la vraie question réside dans le pourquoi d'une telle indécision ou d'un renoncement à vouloir vivre pleinement avec la personne aimée, en d'autres mots à vouloir "être en couple". Comme je l'ai signalé précédemment, il y a deux typologies à étudier selon que l'on soit un homme ou une femme. Pour les hommes l'engagement se conçoit principalement comme une perte de liberté face aux opportunités sociales qui sont implantées schématiquement pour leur genre avec comme stéréotype le mâle alpha dirigeant une meute de femelles, c'est lune forme du syndrome du harem qui étant le champ d'action amoureux à plusieurs femmes, ou du moins de cette volonté de garder cette liberté de pouvoir choisir «ad vitam» entre plusieurs femmes en même temps. Il est évident que dans la réalité les fantasmes des hommes associés à cette vision sont largement aplanis par la réalité et réduit leurs ambitions. Malgré cette réalité réductrice il n'en reste pas néanmoins une volonté de persister dans cette direction en ne voulant pas perdre cette liberté même si celle-ci est dans les faits une totale virtualité à notre époque. Ceci étant, les hommes ont toujours cette réticence à s'engager et ce sera donc principalement aux femmes de les décider ou de les convaincre (pour ne pas dire les forcer un peu, nous verrons comment…).

Pour les femmes c'est une tout autre orientation, la plupart du temps elles ne veulent pas s'investir dans une relation parce que tout simplement elles n'envisagent pas la personne comme étant la bonne, que ce soit aux niveaux des sentiments ou du physique, ou sur d'autres critères plus personnels qui ne sont pas jugés comme compatible avec la vie en couple qu'elles désirent (ou fantasme aussi, à cause du mythe du "prince charmant" parfait qui n'existe pas !). Il existe une autre situation plus spécifique qui les empêche de s'engager avec un homme, celle d'avoir une vision faussée de la relation avec un homme à cause de leurs histoires passées, de leurs échecs amoureux précédents ou parfois aussi de l'archétype du père qui resurgit comme une image trop négative ou trop idéalisée face au prétendant, lequel est soit perçu intrinsèquement comme négatif comme figure de cette masculinité rejetée au plus profond d'elles, soit au contraire "pas assez bien" en comparaison au père idolâtré qui s'apparente au "roi exclusif".

Comme je l'ai dit, ce sont avant tout les femmes qui décident de former le couple, les hommes se proposent les femmes disposent. Par conséquent ce sera aussi à leur initiative presque exclusive d'en persuader le conjoint potentiel qu'il est l'élu unique et désirable, qu'il sera parfait pour la future famille, puisqu'ici le couple s'apparente principalement à la famille en devenir dans l'esprit des femmes, avec la potentialité calculée que l'homme choisi sera le meilleur pour ce faire. Les femmes ont de très nombreux atouts pour "forcer la main" dans le domaine amoureux, notamment en première arme d'attraction massive: le sexe, ce qui de plus contentera l'homme sans aucune restriction sur la méthode, bien au contraire. En second lieu les hommes sont sensibles, ou, mais pas comme les femmes en matière de sentiments, non, ils sont sensibles à leur Ego, donc aux compliments et aux flatteries. Ils seront donc le plus heureux d'apprendre qu'ils sont les meilleurs, les plus beaux, les plus intelligents et les plus performants. Ne pas abuser tout de même de ce stratagème qui peut avoir son revers regrettable: qu'ils le croient trop. En général ces deux méthodes conjuguées suffisent prendre l'ascendant et à forcer un engagement en donnant un peu de sa personne, avec une pointe de ruse pour la bonne cause.

Évidemment, tout ceci ne fonctionne pas s'il advient une rivale dans la belle histoire d'amour car celle-ci pourrait bien avoir les mêmes plans et aussi les mêmes méthodes… Dans ce cas d'autres méthodes plus ésotériques seront efficaces, de l'ordre du rituel, des actions cryptées ou subliminales, de la haute psychologie comportementale pour faire levier et se place en première position en écartant la "concurrence amoureuse". Ces méthodes sont complexes et surtout se trouvent contraintes par le contexte en présence ainsi que par la psychologie des protagonistes. En qualité de praticienne j'exerce à titre professionnel ces méthodes afin de débloquer des situations où effectivement un homme ne s'engage pas alors qu'il suffirait parfois d'un rien (néanmoins très spécifique) pour qu'il le fasse. Dans cette perspective, si vous avez besoin de mon aide n'hésitez pas à me contacter pour en discuter de vive voix au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien pour me contacter par écrit (je réponds à tous les messages) depuis mon formulaire de contact qui s(ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à tout de suite pour appliquer rapidement la bonne méthode pour l'emporter dans cette bataille amoureuse qui demande une ferme volonté associée à une analyse pointue!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans couple sauver son couple rituels amour
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 12:28

La vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille et parfois nous pouvons nous mettre dans des situations très embarrassantes, pour ne pas dire dangereuses, pour la sérénité ou la continuité de la relation amoureuse. À un tel point que progressivement la rupture peut devenir une réalité à cause de quiproquos désastreux ou d'une communication qui ne l'est pas moins et qui échoue à déminer les chemins qui mènent à l'harmonie. Alors, que faut-il faire dans ces cas où l'entropie et le chaos semblent gagner du terrain et émietter ce qui reste de confiance ? C'est donc le but de cet article que d'envisager une solution un peu plus ésotérique que la voie pragmatique et logique pour redonner un équilibre au couple.

Dans la mesure où l'on est en faute, et pour quelle qu'en soit la cause exacte ou fantasmée, dans un couple la parole et la communication sont véritablement indispensables afin de ne jamais couper les ponts, auquel cas il sera ensuite très difficile de renouer un dialogue rompu et d'expliquer dans quel contexte la problématique s'est déroulée. Par conséquent il est nécessaire de faire une sorte de diagnostic du couple pour savoir à quel niveau se situe le lien de communication et si les sentiments sont intacts.

La Magie Blanche permet d'effectuer cette vérification avec précision et d'en tirer les conséquences pour agir par la suite avec les bons rituels. Par exemple, si la relation n'est pas véritablement entachée mais juste écornée (pour trouver un terme…), alors un simple rituel d'apport d'énergie pourra redonner une dynamique au couple et faire passer un épisode qui aurait pu dégénérer. Par contre si "la faute" est plus importante (ou vue comme telle), alors il est probable qu'il faudra envisager des rituels plus puissants, relevant de la Magie Rouge pour atténuer le problème puis réharmoniser le couple en fonction.

Encore une fois, il est primordial de bien connaître la situation réciproque des partenaires avant de se lancer dans des travaux ésotériques qui se calquent sur le contexte pour corriger une situation bien définie. Si le diagnostic du couple n'est pas bien effectué, si l'étude est entravée par un manque d'information ou même par un mensonge, alors les conséquences peuvent être contraires à ce que l'on attendrait d'un rituel de réparation d'une faute commise.

Le demandeur (homme ou femme) qui demande de l'aide ne doit rien cacher de la situation, celle-ci doit être le reflet le plus exact de la réalité du couple dans sa problématique et n'omettre aucune information pouvant participer à ce que l'on peut appeler "la vérité conjugale". D'ailleurs, il est même salutaire que le demandeur puisse finalement réaliser à quel point il est impliqué dans cette problématique et par conséquent prendre conscience de sa responsabilité personnelle ou partagée. Cette prise de conscience est aussi un acte volontaire qui participera fortement à l'élaboration du rituel de réparation dans ce sens où c'est bien cette volonté qui "porte le rituel" comme je l'ai déjà dit dans plusieurs de mes articles précédents.

À noter, que dans ce sens, la convivialité entre le praticien et le demandeur est tout aussi primordiale pour arriver à trouver à la fois cette vérité et cette volonté qui donneront la bonne tonalité aux travaux pour élaborer le rituel le plus adapté et donc le plus efficace. En cas de discordance ou de désaccord sur la situation, l'on ne peut qu'envisager que les travaux n'iront pas à leur terme ou bien que le rituel échouera faute de cohésion. En règle générale le praticien se doit instamment de rappeler si nécessaire qu'il n'est que l'outil de la volonté du demandeur d'aboutir dans une direction au plus juste de la réalité de la situation… et si celle-ci est fausse ou inexacte, alors finalement le demandeur se ment à lui-même en ne voulant pas prendre conscience du contexte et se met en position d'échec.

En ce qui concerne la Magie Rouge, elle use de rituels extrêmement actifs dans des problématiques qui sont liées aux sentiments, à la sexualité, au désir et à la libido. Il est donc important de vérifier si la "faute" qui doit être réparée ou pardonnée est de près ou de loin apparentée à ces paramètres du domaine de l'Amour (puisque c'est bien de cela qu’il s'agit). Le pardon implique une repentance réelle et intégralement assumée, la réparation n'est que l'accessoire du pardon et vient en second lieu. Le rituel de Magie Rouge agira comme un puissant catalyseur de la volonté du demandeur d'aller dans la direction du pardon et de la réparation, le tout étant porté par la volonté initiale d'y arriver.

Comme nous le voyons, la magie n'est efficace que si la justesse de la demande va dans le sens d'une réelle repentance et responsabilisation de l'acte qui pose problème. Si cela est le cas alors les rituels sont d'excellents alliés pour se faire pardonner et ensuite réparer une faute (incartade ou autre problématique amoureuse). Le thème de cet article vous concerne et vous désirez vous-même de l'aide pour résoudre un problème de couple ? Si oui, alors n'hésitez pas à m'en faire part au 06.34.48.95.33 (mon numéro direct et non surtaxé) ou bien envoyez un message via ma page de contact (en cliquant sur ma bannière web ci-dessous). À très bientôt et n'oubliez pas que l'harmonie de l'Amour s'appuie sur la sincérité des sentiments et sur une confiance réciproque !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans couple amour magique
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 12:00

Il existe certainement autant de rituels de Magie pour résoudre des problèmes de couple que de portes de bureaux spécialisés à ouvrir dans un gratte-ciel new-yorkais, donc n'en faisons pas la liste puisque finalement chaque personne est unique, et chaque couple l'est tout autant avec sa multitude de petites ou plus importantes problématiques à gérer au quotidien. Heureusement, il existe aussi des rituels qui permettent d'aplanir les difficultés et d'autres de passer juste après ce "nivellement de terrain" pour rénover les fondations ou simplement colmater les brèches issues de ces microséismes de la vie de couple.  En règle générale, la Magie Blanche est parfaite dans ce rôle pour soigner ces petits bobos et la Magie Rouge entre en scène pour les plus gros travaux de fond.

Le "Rituel affectif" sera l'outil ou plutôt le matériau aussi utile que le ciment pour renforcer les structures du couple là où celles-ci sont fragilisées au cours du temps. Il est bon de rappeler, même si vous le savez déjà, que tous les couples sans exception sont soumis à cette usure du temps, à cette entropie galopante qui fait de nous, pauvres humains avec nos petits désirs et grandes frustrations, de parfaits éléments incontrôlables qu'il va falloir canaliser sans cesse au détour d'un quelconque problème surgissant sans prévenir de sa boîte de Pandore !

La plupart des couples unis qui tiennent à le rester ont leurs propres "rituels profanes" afin de modeler un quotidien plus enclin à l'apaisement qu'à la confrontation. Par exemple nous avons le rituel du bouquet (non, on ne rit pas !), il est toujours agréable pour une femme de recevoir des fleurs (ou un autre cadeau plus "brillant") au moment où elle s'y attend le moins. Attention tout de même de ne pas trop user du "strata-jaime" car la dame pourrait tout aussi bien se poser la question du pourquoi récurrent de tant d'attention soudaine et répétée (oui… pour se faire pardonner quoi finalement ?!). De même, les hommes adorent voir venir leurs compagnes user pleinement de leurs charmes féminins afin qu'ils exercent ouvertement en retour une virilité épanouie et bien assouvie (l'homme ne se pose d'ailleurs pas trop de questions sur ce point, ni souvent sur aucun autre).

Parfois, cela ne suffit pas, et à force de colmater les brèches d'un bateau qui a subi de nombreuses avaries, celui-ci prend tout de même l'eau au risque de progressivement sombrer de plus en plus dans les eaux glaciales d'une entente arctique qui ne dit pas son nom. Toutes ces houles et tempêtes successives finissent par refroidir radicalement la plupart des élans habituels de séduction qui pouvaient encore souder ou réchauffer un tant soit peu une relation de couple proche du zéro absolu. Mais pourquoi et comment une telle situation si critique peut-elle s'installer progressivement et empirer soudainement ? Généralement on ne le sait pas du tout mais il est parfois trop tard pour constater les dégâts au risque de ne plus pouvoir s'opposer à un éloignement engagé ou pire, à une rupture définitive et programmée.

C'est alors que les petits rituels profanes ne sont plus d'aucune utilité qu'il faut passer aux choses sérieuses en s'engageant sur des voies radicalement plus puissantes. C'est ce que la Magie permet avec de véritables rituels pour atténuer dans un premier temps la dégradation de la relation de couple puis ensuite inverser le processus en restaurant ce qui peut encore l'être et en renforçant les points forts qui forment la clef de voûte de la relation. Par la suite, d'autres types de rituels de Magie Rouge peuvent aussi apporter de nouvelles pierres à l'édifice et ainsi le consolider durablement tout en le protégeant.

Pour commencer, il est donc indispensable de faire un état des lieux du territoire du couple en investissant les points noirs qui sont à l'origine des diverses problématiques qui agissent souvent au fil du temps par accumulation les unes sur les autres, comme de fines couches de neige qui finissent par former un véritable monticule prêt à se transformer en une avalanche destructrice. La Magie Blanche est tout à fait préconisée pour ce type de première approche dont le but sera de réaliser la carte précise des diverses failles du couple dans un contexte parfois flou ou peu discernable de manière normale (c'est-à-dire avec des méthodes profanes). La Magie Blanche dispose de cette faculté de soulever le voile des problématiques cachées et d'en définir les alternatives pour les signaler clairement.

Dans un deuxième temps, comme je l'ai déjà souligné, la Magie Rouge prendra le relais avec les informations précises qui auront été découvertes précédemment, c'est de cette façon que les deux magies, blanche et rouge, travaillent successivement de concert avec leurs spécificités propres. Notons enfin que les rituels de Magie Rouge sont véritablement puissants et actifs s'ils sont effectivement utilisés dans un contexte de causalité parfaitement reconnu, un peu à la manière d'un médicament efficace pour une cause mais qui ne le serait évidemment pas pour une autre. Ce qui signifie qu'il ne faut pas passer à la légère l'indispensable première étape de ciblage effectuée par la Magie Blanche.

Comme d'habitude je reste à votre écoute et à votre disposition pour en discuter de vive voix via téléphone au 06.34.48.95.33 (mon numéro direct et non surtaxé) afin d'entrevoie avec vous s'il y a lieu de commencer un travail basé sur des rituels en fonction de votre problématique de couple. De même, vous pouvez aussi me joindre par écrit depuis mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière ci-dessous, je réponds à tous les messages sans exception. À très bientôt et n'ayez aucune peur de votre Amour, même très affaibli il peut devenir encore plus fort qu'avant !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Rituels de magie couple

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche