28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 22:51

Si toutes les femmes sont bien des Aphrodites (lire l'article précédent si besoin) alors pouvons-nous affirmer que les hommes sont tous de fantastiques guerriers de l'Amour digne d'Arès en grande manœuvre de séduction? Rien n'est moins sûr si l'on se fit aux multiples et complexes critères attendus par ces dames mais l'on peut néanmoins admettre qu'ils font tout ce qu'ils pensent être bon pour y arriver, hélas, la plupart du temps les hommes pensent très au-dessous de la ceinture avant d'envisager que les femmes se servent d'abord de leur cerveau pour aimer à un niveau bien au-dessus… Et c'est ici toute l'immense difficulté qu'auront ces messieurs à tenter de comprendre ce qu'il se passe exactement et réellement dans la tête des femmes afin de mieux leur plaire, ce qui n'est évidemment pas gagné d'avance tant leurs instincts primitifs les poussent à montrer leurs muscles avant leurs sentiments, si ce n'est leur membre viril en pleine puissance pour exposer la jauge longuement graduée de leur intéressement. Confondre excitation intellectuelle avec excitation sexuelle s'avère tout de même être digne d'une grosse bévue à vite corriger ou plutôt si possible à savamment masquer en se rattrapant aux branches avant une lourde chute, ce sera à ce stade une acrobatie dont les hommes sont pourtant très capables: mêler un phrasé ambigu mais habilement orienté tout en exposant physiquement avec une parcimonie graduelle la musculature appropriée. Ce sera donc avec ce sulfureux cocktail, mi-intello mi-sexy, que généralement la gent masculine tentera sa chance, avec plus ou moins de succès car il ne suffit pas de vouloir, ni même de pouvoir, pour obtenir assurément l'objet de son ardent désir…

Dans ce domaine, celui de l'Amour au sens pluriel dont il se doit (c’est-à-dire physique, intellectuel, sentimental ou spirituel), les hommes partent assez désavantagés face aux femmes, lesquelles, d'une part ne dévoilent jamais toutes leurs cartes immédiatement mais de plus choisissent si elles iront au bout de l'aventure (ou au bout de la nuit si cela leur convient). Alors le parcours du combattant porte bien son nom, mais ne sont-ils pas des guerriers ou des mercenaires en quête de victoires amoureuses, ne sont-ils pas armés pour vaincre la glace et faire fondre ces dames? Il est clair que les batailles seront rudes pour cette gent masculine qui essuiera d'assez nombreuses défaites avant d'envisager une percée décisive dans le corps d'un adversaire féminin qui connaît toutes les tactiques et toutes les stratégies d'évitement (si nécessaire) pour ne pas tomber dans les embuscades tendues, mais ne soyons pas non plus dupes sur le fait qu'une femme qui voit monter lentement l'excitation d'un homme pour sa petite personne n'y reste pas insensible et peut à tout moment aussi rendre les armes, se laisser délibérément capturer et se livrer corps et âme. Il faudra beaucoup d'effort et s'avérer avoir l'étoffe d'un éminent général en chef, authentique tacticien maniant l'Art de la guerre d'usure en Amour pour arriver à cette fin si convoitée pour néanmoins "l'emporter" (a priori dans son lit), dernière mince ligne de défense sans trop d'obstacles.

Vouloir conquérir une femme est déjà une aventure incertaine en soi mais alors que dire si en plus l'on sait que se dissimule derrière chacune d'elle une armée de rivaux prêts à en découdre pour en gagner les ultimes faveurs?! Car oui, la forteresse est gardée à ne pas s'y méprendre par de nombreux ennemis qui disposent peut-être d'armes secrètes, de puissance de feu plus forte, d'une stratégie plus efficace ou bien d'un intellect offensif plus développé pour manier sensuellement la ruse à son paroxysme, ainsi ouvrir astucieusement toutes les serrures avec les bonnes clefs pour entrer dans la place et en faire une chasse gardée. Il est probable que la stratégie d'évitement soit la meilleure pour ne pas entrer frontalement en conflit, d'abord car les femmes n'aiment pas voir deux coqs s'affronter de manière imbécile dans la basse-cour, ensuite parce que justement il ne sert à rien de perdre de l'énergie là où celle-ci servira bien plus utilement lorsque le moment sera le mieux choisi, c'est-à-dire en face à face avec la belle. De plus, les hommes ont vite compris (ou pour l'avoir déjà expérimenté) qu'à trois il y en aura forcément un pour tenir la chandelle et qu'aucun des deux n'a envie d'être le candidat de second rôle ou de spectateur pour éclairer la scène d'amour des tourtereaux.

Sachons enfin que la meilleure arme de destruction massive reste l'authenticité, de celle qui ne joue en rien par trop d'éclat, de celle qui ne force pas et préfère le velours au métal froid, de celle qui propose en laissant le libre arbitre jouer légitimement sa fonction car l'on n'obtient strictement rien en Amour par l'excès ou par la précipitation, mis à part un refus catégorique de protection ou un précoce éloignement salutaire. Pour ce faire, l'homme "authentique" aura beaucoup à apprendre avant de se lancer à cœur perdu dans sa quête, et comme cela ne peut s'acquérir que par les échecs successifs alors la première vertu sera d'avoir la sagesse de ne pas renoncer et de savoir s'améliorer peu à peu en se séparant de ses instincts primitifs qui le poursuivent sans relâche et cherchent au contraire à s'exprimer à la moindre occasion. C'est ici un travail d'une très grande complexité que de non seulement débusquer ses propres travers mais aussi de savoir s'en séparer pour en sublimer la place pour de nouvelles qualités en échange. Les initiés parlent alors de "transmutation" dans cette opération de recomposition personnelle où l'individu s'affirme positivement en sachant perdre une part non négligeable de son Ego afin de mieux "amalgamer" l'essence d'autrui et ainsi procéder à ce que la psychanalyse appelle couramment un transfert qui permet une double prise de conscience, de soi et de l'autre. Ce sont ces "états de conscience", difficiles à expérimenter seul(e), qui apportent une réelle avancée en matière de séduction, de charme partagé et d'attraction réciproque forte.

Bien entendu, encore une fois beaucoup d'entre vous, lecteurs et lectrices, penseront qu'il ne s'agit ici que de mots bien ajustés dans une phrase sibylline, il n'en est rien, car la vérité réside toujours dans une mutation de soi-même, dans cette intime flexibilité que l'on peut qualifier de spirituelle car l'intellect ne suffit pas et peut même parfois devenir un terrible obstacle en essayant d'avoir le dessus lors d'une situation où l'Ego voudra absolument montrer sa force en premier lieu là où la sagesse permet de l'emporter sans aucun combat. Pour certains l'Amour s'apparente à un conflit où c'est l'invasion d'un Ego plus puissant qui l'emportera sur autrui pour le dominer, or la réelle emprise positive réside dans l'acceptation d'autrui d'ouvrir volontairement les portes de sa propre citadelle pour vous laisser entrer, c'est en cela l'ultime séduction qu'il est possible de susciter naturellement. De manière innée il existe des individus doués de cette aura d'attraction mais ils sont rarissimes et c'est plutôt par un long travail sur soi que l'on peut acquérir cette capacité de séduction qui s'impose d'elle-même sans forcer.

Dans le cadre de mon activité professionnelle et en qualité de praticienne j'exerce un métier qui permet d'avancer sur cette voie si recherchée de la véritable attraction en passant par une séduction dirigée lors de travaux que je propose et où l'exercice de rituels spécifiques aboutit à cette transmutation personnelle dans un contexte précis. Le domaine de l'Amour devient plus accessible et clair à ceux qui en ont besoin et j'apporte cette aide depuis de nombreuses années, surtout lorsque des problèmes de couple surgissent au risque de voir l'être aimé s'éloigner, mais il en va de même pour les nouvelles relations amoureuses ou celles en devenir, la séduction, la quête de cette attraction subtile reste la pierre angulaire d'un complexe édifice à construire mais je ne vous laisse pas seul(e) dans cette tache car vous pouvez me joindre pour en discuter librement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire si vous préférez en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et homme ou femme, sachez que l'attraction qui vous unit recèle bien des secrets pourtant accessibles avec de la bonne volonté et un peu de temps à y consacrer!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique chance amour libido sexualité rituel d'amour séduction
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 21:57

Toutes les femmes sont des Aphrodites en puissance, quelles qu'elles soient, toutes disposent des fantastiques attributs d'une parfaite Vénus pour faire tourner la tête des hommes qui ne peuvent qu'invariablement succomber à l'attrait ou plutôt à l'enivrement suave des charmes féminins, et toutes les femmes le savent mais ce qu'elles savent aussi et surtout c'est qu'une fois qu'ils ont goûté aux délices de l'amour les hommes sont encore de nouveau dans l'éternelle tourmente d'exotiques saveurs, de nouvelles conquêtes savoureuses, en quête de cette drogue qui ne dit pas son nom mais qui peut les rendre fous à lier s'ils ne l'obtiennent pas. Par conséquent, la grande et éternelle question problématique de toutes les femmes ne tient réellement qu'en trois mots: comment retenir l'homme! Oui, car l'homme comblé, celui qui a conquis ce qu'il recherchait avidement, c'est-à-dire rien de moins que le fruit sensuel que représente le sexe féminin offert à déguster, l'homme donc en est trop vite repu et, même s'il en est absolument toujours satisfait quoi qu'il en dise, il cherche encore et encore sans cesse tel un Sisyphe forcené toutes les fleurs du jardin d'Éden pour en connaître l'ultime saveur inédite, c'est sur ce point une inexorable épreuve dont il n'a évidemment pas la pleine conscience tant elle est totalement éperdue puisqu'infinie, assurément fatale à son aspiration première et destructrice de ses propres désirs assouvis (et de ceux finalement impossibles à assouvir dans leur intégralité). Alors comment non seulement séduire les hommes mais aussi les garder (pour ceux qui comptent vraiment): les femmes doivent-elles user ou abuser de nouveaux charmes, leur jeter des sortilèges spéciaux ou bien encore se transformer et jouer à l'envi aux déesses aux multiples visages pour réussir à les subjuguer continuellement pour qu'ils restent enfin?

Ce serait bien méconnaître la physiologie ainsi que la psychologie des hommes que de voir en eux de vulgaires goujats, d'atroces séducteurs invétérés ou d'infâmes imposteurs menteurs, sachant qu'ils sont eux-mêmes les tristes victimes de leurs propres instincts de chasseurs-cueilleurs, comme une sorte poison violent dont on ne se débarrasse des effets qu'en reprenant une dose plus forte encore pour y échapper, puis retomber sous le joug des mêmes effets hallucinants, encore et encore… Ne voyons pas non plus la femme comme ce même poison pour l'homme mais plutôt comme son propre antidote qui n'agirait qu'un temps dont on ne pourrait, hélas, pas connaître exactement ni la durée d'action très incertaine, ni le dosage de l'exacte posologie à lui administrer… Sur ce point aussi, si la femme demeure comme on le sait un mystère pour l'homme, il en est donc de même pour la femme afin bien connaître le parfait dosage d'amour qu'elle doit savamment lui distiller. Car "tout donner tout de suite et sans aucune limite" serait une grave erreur, l'homme est friand de désirs et de plaisirs à venir mais paradoxalement pas de ceux qui s'accomplissent trop vite et trop abondamment, cela pourrait parfois lui rappeler ses trop précoces et trop peu nombreux spasmes sexuels dont sa constitution normale l'affuble, a contrario de la femme qui peut réitérer indéfiniment sa jouissance sans véritablement compter, tout en allant crescendo dans l'extase, ce qu'il ne sait généralement pas, lui, réaliser aisément. Il y a, a priori, peut-être déjà une réponse forte à prendre en compte dans ce qui vient d'être dit, celle que l'homme cherche une potentielle compensation à sa propre restriction physiologique (lui pourtant dénommé "sexe fort") en voulant multiplier ainsi les conquêtes successives à défaut de pouvoir successivement multiplier les orgasmes comme la femme en a le pouvoir. Une bonne réflexion à méditer pour la suite…

Mais tout ceci ne résout pas le problème initial des femmes, même si le fait de mieux comprendre la nature des hommes nous rapproche d'une certaine la vérité et de quelques pistes à suivre. Nous avons bien compris que cette même nature "instable" cherche le renouveau, alors peut-être y a-t-il ici un moyen d'en simuler l'attraction ou de s'y confondre pour en assimiler les effets. Dans ce sens les femmes ont reçu cette capacité innée (ou apprise…) qu'il  était intéressant de savoir changer d'apparence, d'où cette extraordinaire propension à jouer les caméléons en multipliant les tenues puisées dans la félicité d'un vestiaire sans cesse en expansion avec une garde-robe si bien garnie qu'elle pourrait parfois habiller très correctement plus dix personnes en même temps… Mais encore une fois ne blâmons pas ce désir de plaire qui passe par l'acquisition de vêtements ou, ne l'oublions pas, de maquillages de toutes sortes qui ne sont présents que pour parfaire cette illusion si bien entretenue de nouveauté dans l'apparence pour satisfaire avant tout l'homme. La femme est par conséquent la meilleure actrice qui soit, elle sait se grimer, changer de costume pour entrer dans le rôle du moment qui convient, adapter l'image de soi à l'image que l'homme attend d'elle ou qu'au contraire il n'attend pas pour mieux le surprendre.

Ceci dit, à force de joue des personnages l'on ne sait plus trop lequel correspond à celui que l'on est comme individu, la femme apprentie comédienne s'y perd parfois au risque d'entrer en scène avec le mauvais costume en n'ayant pas non plus le bon texte qui va avec la pièce à jouer. Il peut aussi y avoir une certaine lassitude à paraître plutôt qu'à être soi-même et dans cette configuration, sans habits de lumière la femme peut apparaître sous un aspect moins reluisant, moins extraordinaire que sous les feux de la rampe. Dans cette situation, laquelle se retrouve dans beaucoup de couples sous une forme d'usure et de routine, les hommes deviennent alors moins dupent de ces apparats (qui sont aussi des preuves d'amour) et ils commencent à regarder ce qui brille à l'extérieur. Doit-on y voir un miroir aux alouettes dans cette fascination visuelle qui ne joue que sur l'apparence des corps embellis ou rendus ensorcelant en surface? Les hommes semblent dans leur très grande majorité avoir ce sacré défaut de ne percevoir principalement que ce qui surnage superficiellement et non la véritable beauté intérieure qui perdure et s'étoffe au fil du temps. Ainsi, le couple stable ou la relation amoureuse pourtant harmonieuse peuvent subir à tout moment les affronts de dangers soudains provenant de créatures féminines plus lumineuses en apparence pour capter le regard et pour captiver la libido masculine à l'affût de ces éclats affriolants. Plus terne mais solide et durable d'un côté, éclatant mais fragile et éphémère de l'autre, le piège lumineux est en effet assez efficace et dangereux pour les couples.

Comme nous le voyons, la séduction pour les femmes dispose de ses recettes presque infaillibles pour captiver les hommes qui sont aussi le plus grand danger pour les retenir s'il y a une certaine concurrence ou une rivalité dans les parages avec quelques atouts (ou atours) plus percutants encore… Dans cette situation et perspective, l'ensorcellement naturel des femmes, allié aux quelques stratagèmes d'embellissement peuvent s'avérer insuffisants pour garder en couple un homme une fois séduit, et il faudra parfois d'autres méthodes plus ésotériques pour le retenir et ainsi se prémunir des aléas extérieurs, de ces potentielles autres séductions rivales assez menaçantes pour la relation amoureuse. Mais ne dit-on pas aussi que les femmes sont un peu sorcières pour réellement envoûter par magie ces hommes si profanes des méandres souterrains de l'amour? Hélas, la plupart d'entre-elles ne connaissent pas ces secrets d'arcanes ou ne savent pas les utiliser correctement et en arrivent à créer l'inverse du résultat attendu par manque de cette Connaissance que seules quelques initiées sachant mettre en pratique. Encore moins nombreuses sont celles qui sont capables et prêtes à partager ces Mystères de l'amour pour aider les femmes qui n'arrivent pas à retenir un homme ou qui voient le leur partir finalement avec une autre après des années de vie commune…

C'est pour justement aider ces femmes dans le besoin que j'ai mis à disposition mon savoir-faire depuis maintenant de nombreuses années (plus de 20 ans déjà) afin d'user avec intelligence de méthodes très efficaces en usant à la fois de psychologie pointue mais aussi de travaux complémentaires plus ésotériques dans le cadre de mon activité de praticienne. Si cela vous intéresse d'en savoir plus et d'en discuter avec moi, n'hésitez pas à me joindre, notamment si votre relation n'aboutit pas ou si votre couple est en danger, ceci simplement par téléphone sans engagement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour y accéder). Je vous souhaite une bonne fin de saison estivale avec si possible l'homme de votre vie déjà à vos côtés ou bien avec celui qui n'attend qu'un signe de vous pour succomber à votre charme, et je vous y aiderai si besoin!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 17:59

L'univers du rêve se situe à la croisée de chemins où les dimensions physiques et éthériques se côtoient, le songe n’est autre que cette rencontre fusionnelle entre le rêve libre, voire anarchique et débridé, et la méditation guidée ou bien sa forme plus sacrée et volontaire que représente la prière soutenue, c’est donc une vision d’un réel imaginé qui peut auto-générer sa propre existence si les circonstances de la vie s’y prêtent et si aucun interdit karmique n‘y est associé et ne l‘empêche. Dans ce sens, bien que la plupart des gens ne se souviennent pas de leurs rêves, il est toujours intéressant de s’y référer si possible en les mémorisant au réveil ou en les notant afin d’en tirer une potentielle interprétation, même si généralement celle-ci semble totalement illogique ou incompréhensible, car nous avons ici notre inconscient qui s’exprime avec parfois l’inconscient collectif qui s’y infiltre et qui dans cette configuration peut révéler bien des secrets sur notre réalité commune ou personnelle. Le rêve devient donc un outil, non pas de simple divination mais de réalisation du soi dans le monde, de puissance de la pensée sur une réalité en devenir, de manipulation de sa propre existence dans l’infini des possibles.

En ésotérisme et plus particulièrement en magie rouge opérative (magie des relations amoureuses), la puissance de l’esprit est mise à rude épreuve dans les rituels qui ne fonctionnent qu’avec l’apport de l’énergie de la volonté des protagonistes que sont le consultant et le praticien, ils se doivent tout deux de mettre à disposition des travaux, donc des rituels et de leur symbolique active, l’ensemble des moyens conjugués pour générer à la fois une orientation, un but qui se caractérise par une volonté de résolution, et une cible qui suivra cette orientation, ce chemin visualisé ou intensément pensé pour y arriver. Ne nous y trompons surtout pas, si le rituel n’est que l’outil nécessaire, le praticien n’est lui-même qu’un maillon catalyseur qui prépare le terrain là où la seule puissance qui décide reste celle du consultant, toujours libre de son arbitrage personnel, parfois trop, de désirer s’engager sur ce même chemin sans relâchement ni aucune déviation (ce qui est assez souvent le cas si l’esprit n’est pas exercé à ne suivre qu’une piste unique et fiable). Le praticien joue alors ici aussi un rôle secondaire de signalisation, de rappel à l’ordre en guidance pour ne pas voir s’égarer ou se diriger dans des impasses la personne qui consulte.

D’où l’importance du rêve, lequel est un très précieux indice pour dessiner l’itinéraire de cette volonté encore plus précisément puisqu’elle émerge des profondeurs de la psyché du consultant et imprime fortement sa trace comme le marqueur véritable d’une volonté sous-jacente qui n’est que trop rarement exprimée consciemment, du moins ouvertement. Notons aussi que les voyages oniriques représentent les pérégrinations spirituelles les plus hautes de notre corps astral dans les univers éthérés, nous ouvrant ainsi chaque nuit de nouvelles portes sur des capacités insoupçonnées pourtant bien présentes au fin-fond de notre être, reflétant aussi l‘horizon discret de nos possibilités karmiques ou bien amoureuses. Selon ses capacités et ses dons, le praticien n’est bien évidemment pas en reste et peut de lui-même entrer en méditation durant les rituels afin de susciter des visions oniriques dont émaneront des aspects symboliques qu’il devra décrypter pour son consultant si celui-ci est concerné par ces orientations.

Dans certains cas relativement complexes les rituels peuvent provoquer des contacts plus directs avec des entités éthérées, anges gardiens ou autres êtres de dimensions supérieures afin d’en recueillir mentalement les conseils utiles aux travaux en cours, en général ce sont dans cette configuration des consignes karmiques à suivre strictement à la lettre ou des encouragements à persévérer dans une voie spécifique bien définie. Encore une fois, rien n’est jamais exprimé avec des mots et seule l’interprétation devra transcrire ces imprégnations mentales en significations logiques et utiles. Le praticien tout comme le consultant devront néanmoins faire attention à certains pièges tendus par d’autres types d’entités non véritablement positives au sens où nous l’entendons et qui pourraient envoyer de faux messages ou bien brouiller fortement ceux qui viennent de plus haut, n’oublions pas que l’éther est empli avant tout de multiples formes de vie non physiques à l’affût de ces messages qui ne sont que des vibrations dont certaines se nourrissent, comme les égrégores par exemple ou certains esprits défunts bloqués entre deux sphères qui les interceptent et s‘amusent à y répondre par jeu ou par désœuvrement...

Le domaine des rêves est constitué de multiples trames vibratoires successives de fréquences de plus en plus hautes pour simplifier le propos, et l’initié véritable saura reconnaitre assurément les bons des mauvais messages, les interactions positives et négatives pour n’en garder que ce qui est valide pour son travail (ou personnellement). J’en profite d’ailleurs ici pour que ceux qui pensent que tous les rêves sont de même teneur qu’ils se trompent, certains sont vibratoirement très bas (en général les cauchemars) et d’autres plus élevés qui permettent alors une interprétation plus justifiée sans pour autant en demeurer plus claire pour autant ni autoriser d’en suivre toutes les pistes qui se dessinent (ce n’est pas parce que l’on nous montre le précipice qu’il faut s’y jeter joyeusement...). Même si l’on n’est pas exercé au décryptage formel des rêves, le sentiment intime que l’on en aura sera le plus juste révélateur pour en authentifier la valeur et l’utilité, notamment en amour si une personne apparaît, c’est ici une règle d’or que de faire confiance à ce sens inné qui nous apporte une première estimation souvent excellente à suivre.

Bien entendu, comprendre toutes les ramifications oniriques, leurs pièges ou leurs potentialités bénéfiques n’est pas simple en soi et les conseils des professionnels apportent de véritables réponses à moyen terme lors de travaux sérieux. En ce qui me concerne, en qualité de praticienne je place les rêves en première position dans les outils qui permettent aux rituels de se formaliser et de mieux cibler des problématiques complexes pour lesquelles on me demande de trouver des solution, notamment dans les domaines des relations amoureuses où chaque symbole compte pour orienter une volonté de départ, soit de sauver son couple, soit de retrouver l’être aimé ou tout simplement de trouver l’âme sœur. Je conseille à tous de prendre quelques minutes au réveil afin de capter immédiatement ce qui peut encore rester du rêve si celui-ci est suffisamment prégnant en mémoire, c’est ici une mine d’information importante comme je l’ai souligné qui peut alors être interprétée dans le cadre de travaux sur une ou plusieurs séances prolifiques. Je reste à votre disposition si vous avez des difficultés à décrypter vos rêves, il y a tout à gagner à entrevoir ce qu’ils vous révèlent ou désirent vous apporter comme orientation existentielle importante. N’hésitez pas à me joindre au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien à m’écrire depuis mon formulaire de contact qui s’ouvre lorsque vous cliquez sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et soyons attentif aux messages oniriques qui peuvent changer nos vies!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique Magie Rouge rêves sauver son couple rituels amour
7 août 2020 5 07 /08 /août /2020 20:29

Les relations entre hommes et femmes sont assez souvent conflictuelles même lorsque tout va bien si l’on conçoit qu’ils ont assurément beaucoup de mal à se comprendre, du moins à envisager que les mots des uns n’ont pas forcément la même signification pour les seconds… Cet état de fait est connu par les linguistes mais au sein du couple aussi où chacun sait parfaitement utiliser ses références afin de mieux ancrer non seulement sa propre différence en qualité d’Ego (c’est-à-dire comme individu à part entière faisant partie du couple) mais aussi comme personne « genrée », masculin ou féminin, pour tout simplement revendiquer sa propre nature complémentaire dont le partenaire attend l’expression pleine et entière (pour les couples hétérosexuels dans cette configuration plus générale). Ceci engendre toujours une incertitude quelque peu surprenante qui effectivement ajoute ce sel de la vie nécessaire pour que l’écoute du partenaire garde sa part de mystère où souvent l’on pourrait entendre en pensée « qu’a-t-elle bien voulu dire par là?! » ou bien « mais qu’est-ce qu’il raconte?! », créant ainsi de fructueuses interrogations intérieures qui pourraient paraître négatives mais n’en restent pas moins dynamiques. Car l’amour a ceci de particulier que dans sa relation à l’autre il doit garder une part de secret, la part d’ombre qui fait d’autant plus resplendir sa part de lumière.

C’est sur ce paradoxe fondé sur l’incertitude et sur l’inconnu que repose la relation afin d’entretenir un feu qui ne doit pas s’éteindre pour que l’amour persiste, à chaque zone d’ombre brulée s’intensifie un peu plus le rayonnement amoureux comme une découverte et une offrande, mais à chaque fois aussi il faudra reconstituer le mystère suivant à consumer d‘un côté et à consommer de l‘autre. Les femmes ont cette faculté de pouvoir fasciner les hommes qui sont sans cesse à l’affût de ce qui est caché en elles, c’est-à-dire principalement les attraits sexuels qu’elles mettent en valeurs sans jamais trop les dévoiler. Les femmes savent ainsi jouer du désir des hommes par cette faculté de transformation vestimentaire et de mutation d’apparence via leur coiffure ou leur maquillage. De leur côté, la gent masculine montre ou fait semblant de cacher l’attrait suscité avec des détournements techniques ou pseudo-abstraits qui sont perçus comme des révélations pour les femmes (du moins elles le font croire aussi pour jouer pleinement le jeu en retour).

Dans ce manège conjugal réciproque se fonde alors une dialectique unique au couple, où chacun joue son jeu, où chacun apporte petit à petit une part de lumière sortie de la manche comme le ferait un magicien pour séduire son public, ici partenaire du numéro sur la même scène. Ce jeu de séduction latent, toujours actif en couple bien que subtil peut subir une concurrence déloyale lorsqu’une rivale vient soudain désorganiser les règles en déployant la grosse artillerie dans cette guerre de séduction qui ne dit pas son nom. Il est certain que la part de mystère, notamment sexuelle, qui émane d’une inconnue peu farouche peut renverser en « strike » toutes les quilles en places et remporter une bataille décisive… Sur ce point les hommes sont très prévisibles pour tomber dans le panneau et disposent d’une capacité de résistance pratiquement nulle face à l’attrait sexuel offert de la sorte sur un plateau. Par conséquent il convient d’être très vigilante pour veiller à ce que son homme n’aille pas voir ailleurs et la meilleure façon reste encore de le satisfaire au-delà du nécessaire pour minimiser toute tentations extérieures. Mais parfois même cette tactique ne suffit pas, ceci pour plusieurs raisons et dans certains contextes…

Un mari qui devient volage ne l’est normalement pas dans des circonstances habituelles, c’est forcément qu’un évènement déclencheur important a modifié à un moment ou un autre son attitude pour qu’il en vienne à tromper sa compagne. Comme je l’ai dit, s’il ne trouve plus sa sexualité satisfaisante, alors un risque se profile à l’horizon qu’il ne devienne beaucoup plus « réceptif » à d’autres charmes plus avenants ou tout simplement à des occasions qui se présentent. Mais cela ne suffit pas, c’est bien d’une intention délibérée dont il s’agit, si une autre femme, une rivale, devient la maîtresse (le mot est assez révélateur) de ce mari ainsi « dompté » comme un animal de compagnie devenu servile, assujetti de la sorte à ses instincts primaires. Afin de réagir, surtout si son mari lui a révélé cette relation extraconjugale, la compagne ne doit surtout pas montrer de rancune ou de violence dans ses propos au risque supplémentaire d’envenimer la situation, bien au contraire (et ce n’est pas simple) c’est dans le pardon et la compréhension du contexte de dépendance que tout doit se jouer pour reprendre la main et sortir ce Joker d’un amour qui surpasse cette adversité.

L’arme la plus efficace consiste à montrer le peu d’ancrage de la relation extérieure face à l’ensemble de l’acquis du couple et à tout ce qui serait perdu en cas de rupture. Il faut d’ailleurs voir dans la menace de rupture qu’une annonce et non une réalité, le jeu est devenu un Poker menteur où le bluff intervient avant tout pour jauger la réaction et peser la relation dans la balance. Il faut aussi jouer sur le même terrain que le mari, c’est-à-dire sur celui du sexe si celui-ci a été le « starter » de l’incartade, et s’accaparer des atouts de la rivale si celle-ci est connue ou prévisible. Mais la première charge défensive n’est pas suffisante pour riposter, et c’est en s’attaquant à la rivale que les chances sont les meilleures pour l’emporter car rien ne sert de prendre pour cible le partenaire qui finalement n’a été que l’instrument de ses faiblesses confronté à la charge d’une tentation que l’on peut concevoir comme une embuscade imparable.

S’attaquer à la personne rivale est toujours simple à dire mais effectivement plus délicat et complexe à réaliser. Déjà, il faut avoir les informations fiables afin de trouver d’où vient exactement l’élément perturbateur, ce qui de plus prend souvent beaucoup de temps et d’énergie. Sur ce point, je précise qu’en qualité de praticienne j’aide les femmes en difficulté qui sont dans ce schéma typique où le partenaire exerce un chantage à la rupture sans pour autant mettre à exécution sa menace verbale. Dans ces cas difficile à vivre il faut aussi songer à soi afin de se préserver et de retrouver une stabilité, notamment un équilibre énergétique pour affronter les prochaines étapes et retourner la situation à son avantage. Il y a ici un véritable travail à mettre en place pour trouver les ressources nécessaires, auquel cas il sera très difficile d’aller de l’avant sans trébucher ou sans faire des erreurs dans une situation où le moindre faux pas peut aboutir à la perte de la relation de couple. Généralement, je propose un rituel de magie blanche pour redonner cette énergie nécessaire mais aussi afin de lever voile des incertitude du contexte et mieux appréhender la situation (la magie blanche est en effet une magie de révélation et de soin énergétique).

Dans un second temps, si les circonstances le permettent, une deuxième série de rituel spécifiquement de magie rouge (magie de l’amour, de la sexualité et des sentiments) exercera son emprise sur le mari (par exemple en nouant l’aiguillette, ce qui agira sur sa libido) mais aussi et surtout sur la rivale pour, disons le tout de go, lui lancer un sortilège afin de l’éloigner du couple et pour lui ôter toute prétention sur ce qui ne lui est pas légitime sous réserve d’aller plus loin avec un envoûtement plus dissuasif et offensif, tel un coup de semonce avant un bombardement. Il ne faut pas sous-estimer la puissance des magies rouge et blanche conjuguer pour défendre le couple, ce sont des travaux puissants avec des rituels d’une grande efficacité qui ciblent avec précision les problématiques trop complexes pour les résolutions habituels et profanes, autant donc les utiliser à raison et ici à bonne intention.

Mon activité professionnelle que j’exerce depuis de nombreuses années m’a permis d’aider des centaines de femmes et de sauver tout autant de couples dans des situations très diverses et parfois uniques où chaque contexte est primordial à décrypter pour ensuite agir à dessein avec les bons outils qui sont les miens, c’est-à-dire les bons rituels en magie blanche et magie rouge. Je conçois aisément qu’il n’est pas facile pour des personnes profanes en la matière de comprendre des actes aussi ésotériques que des travaux de magie avec des rituels mais l’efficacité de ces derniers finit par ôter l’incompréhension légitime de telles pratiques. Afin de mieux vous expliquer comment je travaille et si vous avez des question ou besoin d’aide, n’hésitez pas à me joindre directement au 06.34.48.95.33 (téléphone non surtaxé), ou bien à m’écrire depuis mon formulaire de contact qui s’ouvre en cliquant sur ma bannière ci-dessous. Je vous dis à très bientôt et ne renoncez jamais à votre amour, défendez votre couple avec conseils avisés et les puissantes armes que je vous propose!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Infidélité amour amour magique rituel d'amour sauver son couple
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 20:12

L'Amour est par définition une acceptation, celle de vouloir partager, partager son temps, partager son espace vital, partager ses points de vue, partager des moments intimes et partager sa descendance avec une partie de ses gènes, en d'autres mots pour ce dernier point ultime: "procréer", c'est-à-dire donner la vie dans ce même partage ultime issu de l'Amour. L'on peut dire qu'il y a déjà une très grande part d'acceptation dans cet Amour où finalement la notion de partage correspond en une sorte de dissolution ou plutôt de fusion de l'Ego de chacun dans une unique entité plus vaste que l'on appelle le couple et qui devra s'en accommoder au cours de son existence pour évoluer, bien entendu si possible "positivement". Alors, se poser la question pour aller encore plus loin avec cette interrogation: "peut-on tout accepter par Amour?" revient finalement à se demander si l'on peut d'une certaine façon sacrifier encore plus de sa personne, de son Ego, afin d'accentuer encore cette fusion dans un couple déjà bien volcanique… Mais le véritable angle de cette question réside surtout dans le "qui", oui, qui dans le couple va devoir, vouloir ou pouvoir en accepter encore plus? Qui donc? Ce seront les deux de concert en pleine harmonie pour évoluer ou bien seulement l'un des deux en effectuant ce sacrifice qui n'est rien d'autre qu'une mise en déséquilibre volontaire de sa propre personne au profit de l'autre ou au profit d'une "entité couple" devenue quelque peu cannibale? C'est dans ce sens qu'il faut voir clairement non seulement ce "qui" mais aussi peut-être un "pourquoi", même si parfois la logique et la psychologie n'y comprennent strictement rien, de cet Amour une raison du cœur s'en dégage peut-être, si ce n'est une autre chose de plus ésotérique encore ou de plus mystérieuse et sulfureuse…

Faudra-t-il, à commencer par soi-même, que chacun se transforme en détective de l'Amour pour en comprendre les rouages secrets et les fils invisibles qui tissent des liens parfois incompréhensibles qui nous poussent vers autrui pour tout accepter (ou déjà en accepter ce qui en fait seulement le soutènement viable)? Certainement pas, car nous savons tous et toutes qu'analyser les liens amoureux relève de la gageure un peu folle de s'y engager formellement pour tenter d'y trouver une logique, la seule qui soit tangible reste cette logique de l'amour qui est propre à chacun, à son histoire, à sa propre psychologie des profondeurs digne des abysses d'un inconscient souvent ténébreux ou trop aveuglant pour que l'on puisse le capter directement… Alors faut-il néanmoins renoncer à toute approche intellectuelle de l'Amour et de ses potentiels excès ou de ces volontaires aberrations désirées pour en comprendre quelques secrets véritables qui nous éclairerait sur nos actes et sur nos décisions? Non plus car nous avons le puissant sentiment (qui n'est pas ici une analyse objective) qu'il faut tout de même parfois avoir raison gardée dans son propre raisonnement en connaissant ses limites, surtout en matière de relations amoureuses. C'est plus cette volonté de "se comprendre soi-même" que de comprendre la relation amoureuse qui nous poussera en général à nous poser des questions, et ceci "a posteriori" d'avoir déjà agi, car ce n'est qu'après coup que l'on s'apercevra que l'attraction a été plus forte que la volonté d'en comprendre la raison initiale.

Dans ce sens et dans un contexte où le creuset amoureux existe déjà sous une forme latente, l'on ne peut pas dire que "l'on peut tout accepter par Amour" puisque c'est l'Amour qui nous a guidés vers cette inconditionnelle acceptation sans que l'on puisse même y réfléchir avant pour s'y opposer, une sorte de réflexe qui n'a donc aucune signification logique que celle de devoir accepter au moment où cela se présente car justement la force de l'Amour est de masquer toute réflexion (ou attente d'interrogation) pour n'en garder qu'un réflexe instinctif immédiat lié à la loi d'Attraction. Il y a donc une sorte de fatalité, de chemin tracé ou d'itinéraire de l'Amour qui se dessine selon des sillons "qui sont en nous" mais que nous ne percevons qu'après qu'ils aient été empruntés, comme si l'existence nous imposait sur cette voie de marcher de manière presque automatique dans une direction déjà établie. Bien entendu nous ne sommes pas non plus des somnambules dans nos actes et choix amoureux ou dans nos décisions, mais chacun de nous dispose d'un psychisme unique qui définit inconsciemment nos acceptations à l'image d'un véhicule qui se conduirait tout seul en lisant des panneaux de circulation déjà écrits à l'avance.

La volonté et le libre arbitre, voire la liberté de penser, sont ici fondamentalement affectés par les attractions amoureuses qui sont subies et directement intégrées tout naturellement à la manière d'un puzzle que l'on voit se construire pièce après pièce lorsque celles-ci se présentent, les refuser impliquerait de ne pas finir le jeu de l'existence alors que nous en faisons partie, en différer la jonction et le lien aboutirait à nous renier dans ce que nous sommes fondamentalement, en commençant par les bases de notre inconscient qui guide parfois de force nos actes conscients. Cette approche presque psychanalytique des relations amoureuses (avec de vrais "faux choix" car déjà acceptés) est à mettre en regard d'une approche bien plus ésotérique que les initiés désignent sous l'appellation de lien "karmique" souvent incomprise des profanes et encore plus des scientifiques qui renient son existence. Les liens karmiques se définissent comme des épreuves qui nous lient, qui nous obligent à suivre des itinéraires déjà écrits avant même notre venue dans cette existence avec comme principe fondamental de nous faire évoluer sur toutes les voies possibles, même celles que nous ne voudrions pas tester. Il est souvent difficile de faire comprendre ce concept qui s'applique en plus sur l'acceptation de la réincarnation (ou métempsycose) qui nous obligerait à recommencer sans cesse  là où nous avons échoué précédemment.

Avec cette vision karmique des choses tout devient bien plus compréhensible quant à la puissance de l'Amour et à l'acceptation d'attraction ou d'orientations qui nous semblent "a posteriori" contraires à notre volonté réfléchie ou à notre libre arbitre: c'est que certaines de ces potentialités existentielles sont imposées par la loi karmique dans le but même de nous faire emprunter des voies que nous n'aurions pas accepté de prendre de manière délibérée ou intégralement cogitée volontairement. Dans cette perspective l'on peut mieux comprendre pourquoi en Amour l'on prend parfois des décisions apparemment contraires à nos propres intérêts (contre notre Ego) sans savoir pourquoi nous le faisons, sachant que finalement le karma ne prévient jamais quand il fixe l'itinéraire, il n'interagit pas en négociation avec l'esprit conscient, il ne fait qu'ouvrir les portes nécessaires pour que nous les empruntions, dont toutes celles dont nous avons besoin et qui nous relient à autrui via le meilleur "outil" qui soit entièrement à notre portée ici-bas: l'Amour. Les initiés vous diront aussi que le karma ne dirige pas tous nos gestes ni toutes nos décisions, nous avons chacun une certaine "latitude de liberté", celle-ci est différente selon notre degré d'évolution (c'est-à-dire les succès karmiques déjà établis à notre tableau), c'est aussi ce qui fait la grande différence entre individus, certains étant plus en avance sur d'autres, et inversement d'autres étant en retard existentiellement sur les "devoirs karmiques". Ceci pourrait aussi expliquer le fameux "pourquoi" nous agissons avec certaines personnes de telles ou telles manières, notamment dans le domaine de l'Amour, cet "outil karmique" par excellence…

J'espère que cet article vous aura éclairé sur la part d'ombre que nous avons tous en nous, sur ces décisions qui nous semblent irrationnelles, notamment en amour, mais qui s'imposent tout de même à notre grand étonnement lorsque nous y réfléchissons "a postériori". Cette part d'ombre ou plutôt la partie située dans les coulisses de notre destinée karmique intervient très souvent sans que nous ayons la moindre idée alors qu'elle gère et dirige la plupart de nos pas de manière totalement discrète et inconsciente. En qualité de praticienne je dispose de l'expérience de ces coulisses ésotériques au niveau de l'exercice de rituels qui permettent d'éclairer vos interrogations et donc de vous aider à mieux comprendre ces orientations pour mieux les intégrer ou mieux les envisager en amont avant qu'elles ne s'imposent à vous. N'hésitez pas à me joindre pour en discuter, surtout en ce qui concerne le domaine des relations amoureuses puisque vous aurez compris qu'elles sont de véritables portes existentielles sur votre évolution. Pour ce faire vous pouvez me téléphoner pour en discuter librement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire depuis mon formulaire de contact dont la page s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour que vous puissiez découvrir ce que votre karma vous réserve en Amour afin de mieux l'accepter!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique loi karmique couple
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 21:33

Il aura fallu que l'Homme se pose sur la Lune pour qu'il puisse croire en avoir enfin découvert tous les secrets et ainsi s'abstenir de s'y intéresser plus en avant. L'astre lunaire est effectivement devenu si commun aux yeux des profanes qu'ils ne la regardent plus, tout comme ils ne regardent d'ailleurs plus du tout le ciel, du moins lorsque celui-ci est encore visible à cause de la pollution de nos villes… Pourtant, chaque jour les influences lunaires continuent d'agir avec exactitude et régularité tout en nous irradiant d’une lumière blafarde qui n'est autre que celle du Soleil en réflexion sur sa surface, laquelle n'est jamais la même durant son cycle appelé aussi lunaison de 29 jours. Chaque jour durant environ un mois nous avons donc une Lune avec des phases qui se renouvellent en passant de la nouvelle Lune (invisible car dans l'ombre) à la pleine lune (entièrement visible) avec des phases successives intermédiaires. Hormis la luminosité de la Lune, d'autres aspects plus subtils apparaissent selon sa position et donc selon ses phases, le plus connu de ces aspects remarquables reste le phénomène des marées assez visible sur le littoral et qui sera d'autant plus fort les jours de pleine lune (et de nouvelle Lune) à certaines heures bien précises en fonction de l'alignement des astres en conjonction (alignement Terre, Soleil, Lune); ce phénomène induit une forte attraction visible sur les océans. Autre phénomène qui ici nous intéressera: celui du magnétisme lunaire, ou plutôt de l'influence de ce satellite naturel sur le magnétisme terrestre.

Par conséquent la Lune, même si nous n'y faisons plus attention quotidiennement, aura une triple action bien réelle et changeante selon les jours et même durant l'année en fonction des saisons. Lumière, attraction et magnétisme, trois influences que notre corps et aussi notre psychisme vont tous deux appréhender de manière très différente selon les individus avec des réactions parfois surprenantes qu'il faudra prendre en compte même si les sciences dites dures nous certifient que les effets de la Lune sur les organismes sont véritablement mineures pour s'y intéresser formellement… Toujours est-il que pour la petite histoire les commissariats de toutes les grandes villes du monde sont à l'affût des pleines Lunes mensuelles car ce sont des nuits généralement "très agitées" avec une augmentation des délits assez surprenante, comme quoi il se passe bien quelque chose durant ces phases un peu spéciales. D'un point de vue purement physiologique il est presque certain que les conjonctions planétaires influencent les organismes exactement à la manière des marées, d'autant plus que nous sommes tous composés à 80% d'eau, ce qui pourrait aussi assurément donner une première explication sur les changements qui s'opèrent en nous.

Ce sont en général les flux magnétiques et telluriques qui sont perturbés par les positions lunaires ainsi que les amplitudes d'attraction issues des forces gravitationnelles en action qui s'opposent ou se cumulent en fonction des alignements durant les diverses phases de rotation. En ce qui concerne la luminosité, même si elle reste factuelle, pour nous qui sommes des urbains (nous ne dormons pas trop à la belle étoile en ville) ce sera plus de l'ordre du trait symbolique en reconnaissant les phases visibles de l'astre lunaire sur un calendrier plutôt qu'en regardant réellement toutes les nuits avec grande attention les quartiers de Lune ou l'évolution de sa plénitude… Pour autant, et juste en passant, la lumière lunaire dispose aussi d'une fréquence bien différente de celle de la lumière Solaire puisque son reflet ou plutôt sa réflexion en absorbe une partie pour en restituer une gamme du spectre lumineux "sensiblement modifié" qu'il n'est pas non plus à négliger. Ce sont toutes ces influences conjuguées qui auront chacune selon leur ampleur et leur rythme un réel effet sur nos organismes et sur notre mental. Les initiés iront même plus loin en déclinant ces effets sur l'ensemble des corps symboliques qui nous constituent: du corps physique au corps effectivement psychique, en passant par le corps éthérique ou le corps énergétique causal et karmique.

En magie, surtout en magie rouge et blanche, les effets des différentes phases lunaires seront bien présents avec comme point d'orgue la phase de pleine Lune qui apporte dans son cycle un maximum à suivre de près lors des rituels, notamment si l'on doit en utiliser les flux en phase montante ou descendante, c'est-à-dire un peu avant la pleine Lune (montante) ou juste après (descendante). Les Tibétains et les hindous, dans leurs rituels spécifiques, marquent aussi avec insistance sur le fait de bien choisir à quelle phase l'on invoque une entité afin de ne pas se tromper, plus particulièrement en privilégiant les rituels "doux" avant la pleine Lune (en période montante jusqu'à son apex), et en ne réalisant les rituels les plus "violents" qu'en phase descendante. D'ailleurs, les grands maîtres tibétains n'agissent que très peu durant cette deuxième phase qu'il nomme "courroucée" et durant laquelle ils préfèrent aller méditer dans des grottes pour ne pas agir trop négativement sur le Monde s'ils utilisaient leurs pratiques magiques lors de rituels.

En occident nous sommes plus mesurés quant à l'utilisation des phases lunaires tout en y faisant attention dans un même esprit avec comme point focal la pleine Lune qui est un repère éminemment important pour nous. Il est aussi évident que selon le type de travail et le contexte de la demande il sera préférable comme je le dis souvent de bien choisir le bon moment pour commencer un rituel plutôt qu'un autre, ceci selon les phases lunaires montantes ou descendantes et à une distance plus ou moins grande de la pleine Lune, à voir aussi selon les solstices qui sont des périodes où s'exercent de puissantes forces mais cette fois solaires (en complément par accentuation ou en opposition par amoindrissement des flux lunaires). C'est en magie rouge qu'il faudra essayer d'être le plus attentif, et notamment si l'on effectue un rituel de retour d'affection, de préférence à commencer en phase ascendante juste avant la pleine Lune pour ensuite laisser agir (maturation) et ne pas trop "tenter le diable" en phase descendante où les puissances sont "moins harmoniques" avec ce style de travaux, et donc peuvent s'y opposer. Mais encore une fois, tout dépend comment il faut agir, si c'est en douceur et progressivement ou bien plus durement et en puissance, alors parfois déclencher une onde de choc plus violente peut aussi casser une inertie négative pour inverser une tendance (si éloignement en cours par exemple). C'est avant tout en étudiant très précisément les termes de la demande ainsi que ceux du contexte que les travaux pourront alors s'échelonner selon des rythmes bien ordonnés et des périodes durant lesquelles les rituels actifs pourront être effectués de manière optimum selon des phases lunaires déterminées avec soin.

Je rappelle que la plupart des consultants sont en général toujours pressés de voir leurs problématiques réglées au plus vite et je les comprends, mais ce serait aussi une erreur que d'aller contre les flux planétaires et donc aussi contre les phases lunaires si celles-ci n'étaient pas "en accord" avec la typologie des travaux à effectuer via les rituels. C'est aussi dans cette optique qu'en qualité de praticienne j'explique que l'étude préalable est nécessaire et même obligatoire avant d'entrer plus en avant dans le cœur du rituel actif, surtout en magie rouge. Je préconise aussi en complément et avant toute chose un rééquilibrage énergétique en magie blanche si besoin était afin de ne pas entrer directement en action si le consultant n'est pas énergiquement à niveau pour "porter le rituel" via une volonté assez ferme et puissante. Ce n'est qu'après ces étapes que le positionnement des meilleures périodes sera décidé, ce qui peut alors prendre effectivement un certain temps si nous sommes en déphasage par rapport à la bonne période (montante ou descendante pour la Lune et selon l'action à mener). Comme d'habitude j'espère que cet article vous aura été utile pour mieux comprendre quelques éléments importants à prendre en compte en magie, et je reste de toute façon à votre écoute au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) si vous avez une problématique à me soumettre (en magie rouge par exemple, magie de l'Amour). Vous pouvez aussi me joindre par écrit sur mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et commencez à regarder la Lune autrement pour n'en garder que les effets harmoniques, ceci au bon moment avec la sagesse qui s'impose!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique retour affectif pleine lune harmonie couple
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 14:55

"Ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leur vie en toute harmonie". Non, ce n'est pas le début d'un roman ni l'extrait final d'un conte de fées, c'est bien la volonté du plus grand nombre que de désirer ardemment vivre l'amour unique et indestructible jusqu'à la fin des temps, du moins, le temps de l'existence qui nous est dûment imparti… Il faut bien se demander pourquoi chacun pense et espère que lorsqu'il rencontre l'amour ce sera pour la vie, s'attacher ainsi à une personne en étant persuadé de l'inaliénabilité de la relation non seulement face à toutes les tentations mais aussi sans compter l'inévitable usure que constitue l'entropie même de l'attachement et de ses liens au fil du temps qui passe. Cette fixation de l'amour durable semble être apparemment un postulat bien ancré afin de tenter d'échapper à la tragédie de la perte ou de l'éloignement, voire de la rupture avec l'être aimé, ce qui d'une certaine autre façon, et vue sous un angle plus acéré, implique l'attachement indéfectible, l'enfermement réciproque et accepté de deux personnes au sein d'un couple en dite harmonie réciproque, et ceci "ad vitam æternam" (pour la vie et l'éternité).

Ainsi, posons nous la question: vouloir garder cet amour n'est-il pas voué à sa propre antithèse en voulant se l'approprier par des liens qui finalement représentent l'inverse de la liberté et de l'autonomie de ceux qui s'en revendiquent être leurs propres gardiens? Comme nous le voyons, "tomber amoureux" peut aussi revêtir l'aspect d'une chute dans un très subtil piège volontairement assumé et ressemblant fort à une éclatante cage dorée où l'on souhaite s'enfermer soi-même avec autrui. Ceci dit, la surpuissante Loi d'attraction nous en fera passer cette vision quelque peu carcérale pour ne nous en restituer que l'ultime splendeur intérieure d'un univers plus riche en étant isolé d'un extérieur forcément destructeur, confirmant ainsi généreusement son propre postulat d'enfermement salvateur, positif et protecteur.

Cet avant-propos, certes un peu corrosif dans sa vision plus objective, était nécessaire afin de bien définir ce que peut représenter aussi un amour indéfectible dans sa fonction même, laquelle en fixe un indubitable carcan dans sa haute stabilité, dans sa conception qui se veut "insécable" entre deux individus qui s'aiment, mais que devons nous conclure ou entrevoir lorsque cette vision d'amour ne se trouve pas partagée à un aussi haut niveau de manière réciproque, c'est-à-dire lorsque l'un des deux a décidé de ne garder l'autre que pour lui-même en étant persuadé de sa bonne action via un "jugement" sûr et juste? Il est indéniable que cette vision de l'amour peut à un moment ou à un autre se confronter à une réalité plus tangible et risquée, celle du doute, de la jalousie et de la crainte de sa propre perte avec une volonté encore plus affirmée de vouloir contrer toute adversité potentiellement dangereuse. J'ai déjà longuement parlé du poison que représente la jalousie pour ne pas y revenir plus largement ici mais pour simplement rappeler que lorsque ce sentiment commence à poindre il y a fort à parier que la suite n'ira pas en s'améliorant du simple fait que la jalousie accentue la pression des liens jusqu'à l'emprisonnement du partenaire, poings et pieds liés, sans espace vital ni respiration. Le risque d'étouffement est donc réel si l'on ne sait pas retenir son propre sentiment exacerbé de protection afin qu'il ne se transforme pas en simple gardiennage totalitaire…

Bien heureusement, nous ne sommes pas tous des tortionnaires en puissance à vouloir trop protéger le fruit d'un amour que l'on pense sincèrement être le bon et même le meilleur! Toute proportion gardée, nous sommes normalement en capacité à définir les limites que nous (nous) imposons afin de ne pas sceller dans le marbre la relation avec cet inconvénient majeur d'en cimenter les articulations qui en font toute l'essence de la relation amoureuse. Parfois il arrive que notre jugement soit par contre quelque peu aveuglé par notre engouement d'aimer, surtout les premiers temps au tout début d'une relation, alors il peut y avoir effectivement un danger à ne plus se fixer de limite, à toujours tenter de la repousser là où parfois le bord de la falaise n'est pas si éloigné, là où la corde qui soutient pourrait ne pas tenir. L'on dit que l'amour est aveugle mais il peut aussi aveugler, et c'est dans ce sens qu'un avis extérieur plus objectif devient d'un grand secours pour se repositionner sur le fil d'une réalité dont la clarté fait jour sous un angle nouveau et plus serein.

En magie, la blanche pour ne pas aller trop vite, il est assez conventionnel d'utiliser des rituels à la fois protecteurs mais aussi révélateurs de la situation telle qu'elle apparaît clairement dans un but de rééquilibrage de la personne, et par contrecoup d'harmonisation du couple ou de la relation en cours. L'emballement amoureux est parfaitement significatif des premiers instants d'une rencontre mais l'homme ou la femme avertie saura modérer son empressement de manière naturelle, à défaut il vaudra mieux consulter pour disposer d'une certaine distanciation mentale (spirituelle ou intellectuelle) afin de prendre le temps et de "répartir ses énergies" là où elles se trouvaient dispersées et bouleversées de prime abord par la rencontre.

Avoir conscience que la relation amoureuse doit avant tout apporter "in fine" une stabilité à chacun des deux protagonistes est très important, surtout en terme d'énergie, car si la relation déstabilise ou parfois peut se transformer en attraction vampirique à sens unique cela n'est effectivement ni bon ni durable pour la santé physique et mentale de celui ou celle qui subit (et encore moins bon au niveau spirituel ou karmique…). Dans ce sens le véritable amour ne peut être que dans cette optique d'échange d'énergie et d'augmentation de celle-ci où le calcul de l'addition de chaque individu est supérieur à deux en terme d'union, en amour "un plus un" est supérieur à deux, le couple compte aussi et forme une troisième voie ou troisième voix qui s'exprime par l'amplification des deux énergies initiales. C'est en cela qu'il faut être vigilant, que l'alchimie de l'amour opère dans cette direction où chacun y gagne en autonomie, à l'image triviale d'une batterie, l'un et l'autre se rechargeant mutuellement, l'un et l'autre profitant des bonnes énergies pour les partager. L'on dit aussi en mécanique que le "couple" est moteur, il l'est aussi en amour, l'un apporte le mouvement à l'autre et réciproquement, le couple avance ainsi sur sa propre route là où seul un individu ne pourrait pas aller.

Vouloir garder cet avantage est une évidence, par conséquent il faut tout aussi s'assurer que rien ne viendra perturber le couple dans sa course ni venir entraver son potentiel énergétique. C'est ici que la magie rouge parvient à apporter des solutions de "vigilance" et de gardienne dans un sens positif en veillant à ce que rien ne vienne entraver la bonne marche amoureuse du couple. Les rituels de magie rouge sont très spécifiquement réalisés dans un dessein unique: refouler les mauvaises énergies extérieures tout en apportant au couple des réponses existentielles axées sur le désir, la sexualité, la libido et les sentiments. Il y a donc aussi parfois besoin de consulter si une perturbation est ressentie par l'un des partenaires, s'il y a une intuition que le couple peut pâtir d'une situation indéfinie qu'il faut éclaircir, ici ce sont souvent les femmes qui disposent de ce sixième sens pour prévenir les incidents et les devancer. Dans ma pratique professionnelle, ma propre vision d'une situation conjugale ou amoureuse est assurément mixte, à la fois basée sur une profonde psychologie du couple alliée à l'aspect symbolique puissant qu'apportent les rituels en terme de notions aussi importantes que l'énergie vitale ou les pulsions primaires, aussi primordiales et essentielles que le sont les chemins de vie et les itinéraires du couple pour qu'il puisse perdurer dans le temps et s'épanouir pleinement avec harmonie.

Vouloir ne jamais perdre l'être aimé c'est avant tout déjà le respecter et assurément laisser sa place à une troisième entité qui n'est autre que le couple à part entière dans sa pleine substance. Dans cette perspective j'exerce comme je l'ai dit avec les moyens dont je dispose et une expérience qui me permet d'aider les personnes qui voient l'être aimé s'éloigner pour de multiples raisons parfois obscures ou d'autres fois pour des raisons parfaitement définies mais trop complexes à gérer seul(e). N'attendez pas et n'hésitez pas pour me poser des questions si vous avez un doute ou un pressentiment quant à votre relation de couple ou à votre partenaire, de même si vous sentez vous-même une perte d'envie dans votre relation. Pour me joindre très facilement vous pouvez me téléphoner (numéro direct non surtaxé) au 06.34.48.95.33 ou bien passer par l'écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web qui est ci-dessous (je réponds à toutes les questions). Je vous dis à très bientôt et ne laissez pas votre relation amoureuse s'étioler, au contraire trouvez les meilleures solutions et les plus efficaces, je vous y aiderai!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 20:55

Vouloir faire durer l'amour du couple semble presque évident si rien ne vient entacher un parcours avec de sournoises embûches pour les partenaires, pour autant y adjoindre la passion comme seul et unique moteur revient à vouloir sans cesse aller plus loin sur des rivages de plus en plus complexes à concevoir avec le risque de s'y échouer faute de carburant, c'est-à-dire faute d'énergie pour maintenir une harmonie à un tel niveau. De plus, chacun sait que tapie dans l'ombre du temps qui s'écoule se cache une sourde et vorace entropie prête à absorber tous nos espoirs pour en réduire l'ambition à une plus juste valeur lorsque nos esprits et nos cœurs s'emballent d'une trop grande ambition ou d'une démesure qui ne dit pas son nom. Sommes-nous finalement, tout comme Sisyphe, irrémédiablement obligés de chuter à un moment ou à un autre au zénith de la relation amoureuse pour ensuite devoir tout refaire ou réparer pour tout recommencer et rétablir l'équilibre? En d'autres mots, vouloir faire durer la passion infiniment n'est-il pas le piège que nos esprits naïfs pensent possible de surmonter au seul nom de l'amour et d'une inconditionnelle union sacrée?

Les pièges de l'amour sont d'ailleurs nombreux pour qu'il se saborde de lui-même, d'une part en tentant de vouloir trop en faire avec d'autres relations tumultueuses, d'autre part au contraire en n'en faisant pas assez pour attiser le feu avant qu'il ne s'éteigne dans ses cendres. L'on voit de suite que le juste équilibre sera une voie intéressante à suivre afin que la relation ne perde ni de son attrait ni ne s'éparpille aux quatre vents. Mais une si bonne résolution en amour se décide à deux et par conséquent c'est un double jeu d'équilibriste qui se maintient sur un seul fil en suspension pour en faire respecter ses points… La règle à suivre demeure simple puisqu'elle requiert un élément qui oblige le couple à respecter ses liens: la confiance réciproque. Déjà avec ce premier point crucial l'on pourra éloigner la plupart des doutes et surtout refouler une jalousie devenue inutile puisque nulle et non avenue. L'autre point évidemment nécessaire repose sur l'attraction des corps et des esprits, laquelle ne se proclame pas mais se révèle de manière si subtile qu'on ne serait pas dire simplement comment elle peut advenir et perdurer, voire s'amplifier. Et sur ce dernier point, nous y sommes, vouloir plus ne doit pas être confondu avec vouloir mieux, ici réside souvent la fatale erreur des novices de la passion amoureuse sans limites.

Toujours plus n'est pas toujours mieux. Le postulat peut sembler simpliste mais il est plus complexe à comprendre et à mettre en œuvre qu'il n'en a l'air. Déjà, vouloir toujours plus d'amour est-il forcément possible, comme si la multiplication des liens amoureux au sein d'une même relation était potentiellement infinie à réaliser? Assurément non, nous ne sommes pas des divinités… Donc nous ne pouvons pas miser sur la quantité exponentiellement croissante, humainement impossible à gérer, mais par contre nous orienter sur le qualitatif, ce en quoi nous pouvons "mieux aimer" et réciproquement "mieux nous faire aimer". Certes, la différence entre ce "plus" et ce "mieux" pourra être parfois un peu difficile à cerner au quotidien. Pour certains, ils se perdront dans des directions différentes en empruntant des voies qui ne se rejoignent pas, en créant en ce sens un déséquilibre de besoin d'amour, de celui que l'on veut pour soi et qui n'est pas forcément celui qui est partagé, ici se trouve le problématique hiatus de l'Ego et de ses fausses priorités. "Amplifier l'amour", ce sera donc avant tout le faire à deux et pour les deux, et non pour soi, ce qui impliquera un grand partage d'un point de vue plus spirituel qu'intellectuel car les sentiments n'ont que faire de la logique formelle, le partage de l'attraction est une pulsion élevée qui ne se pense pas mais qui se vit sans besoin de réflexion autre que celui du regard du partenaire.

Si l'harmonie du couple se définit bien évidemment à deux, il faut que les deux partenaires aillent dans la même direction, au même instant, avec la même énergie et au même niveau. Cet équilibre complexe d'éléments qui le sont tout autant avec une dimension symbolique importante à prendre en compte sera la clef du succès de ce "mieux aimer" et donc de cette amplification de l'amour qui unit le couple. Dans "la vraie vie", en dehors de toute symbolique idéalisée, le couple peut à tout instant diverger pour de très multiples raisons souvent indépendantes de leurs protagonistes, provoquant alors des déséquilibres et des éloignements relatifs qui seront autant de points chauds à surveiller. La multiplication de ces déséquilibres mineurs peut alors provoquer un véritable déphasage du couple qui se retrouve alors potentiellement dans des directions opposées sans l'avoir réellement décidé. C'est à ce moment que l'entropie est la plus haute, c'est-à-dire qu'une parcelle de chaos est venue s'insérer dans un système auparavant harmonieux. Ne pas entrer dans ce schéma qui se nourrit de lui même en provoquant un cercle vicieux c'est comprendre cette symbolique où paradoxalement l'on doit casser ce cercle par l'adjonction d'une énergie pour contrer ce chaos, parfois une énergie de la même nature instable pour rétablir un équilibre, ce travail est de nature totalement spirituelle et de l'ordre du rituel.

Contrairement aux profanes, les initiés connaissent les phénomènes d'attraction et de répulsion, les diverses sources d'entropie et les aspects chaotiques qui peuvent advenir pour s'immiscer dans une relation de couple initialement harmonieuse. Vouloir conserver cette harmonie et vouloir même l'amplifier vers ce "mieux aimer et mieux être", c'est assurément anticiper les mouvements d'un contexte difficilement prédictif autrement que par des méthodes spécifiquement spirituelles qui passent par des voies hautement symboliques comme les rituels, notamment et plus précisément utilisant ce que les praticiens appellent la magie rouge (la magie de l'amour, des sentiments, du désir et de la sexualité). Il est certain que dans le monde profane l'on utilisera d'autres mots plus flous en s'abstenant de parler de magie ou de rituels basés sur des symboles car les termes font à la fois peur et prêtent à confusion sous un couvert de pseudo-sciences sur lesquelles aucune logique ne repose. Mais comme nous le savons, l'amour, l'harmonie et l'attraction ne se comptabilisent pas avec des chiffres ni avec des formules mathématiques, ce sont des valeurs absolues que les sciences dures ne peuvent pas aborder comme de vulgaires matériaux qui se pèsent ou se mesurent.

Dans cette perspective, celle où l'amour et l'harmonie du couple passe par d'autres symboliques plus complexes et moins orthodoxes, je propose à ceux qui en ressentent le besoin de les aider à garder cette harmonie ou du moins à ne pas la perdre, à rééquilibrer le couple s'il se trouve aux prises avec un contexte difficile et sans l'énergie nécessaire pour en surmonter les épreuves qui s'y cachent. Ne doutons plus des travaux qui se basent sur des rituels très efficaces pour lutter contre des adversaires invisibles, contre le chaos et l'entropie, et pour en détourner les attaques en toute connaissance de cause et d'effets. Étant praticienne de ces méthodes mixtes, où la psychologie et les rituels se croisent, je vous propose de me joindre pour en discuter librement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit si vous préférez m'expliquer plus précisément avec vos mots votre problématique, merci d'utiliser mon formulaire de contact en cliquant sur ma bannière ci-dessous pour l'ouvrir. Je vous dis à très bientôt pour que l'harmonie perdure sous le signe de l'amour et de la passion dans votre couple!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique Magie Rouge harmonie couple
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 19:24

En matière de relations amoureuses rien n'est ni jamais simple ni jamais acquis "ad vitam" puisque comme le disait le poète Pierre Reverdi "il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour". Alors si l'on suit cette implacable logique des sentiments, effectivement il ne faut voir dans l'Amour au sens générique du terme qu'un mot auquel viendrait s'accoler non pas d'illusoires autres mots prononcés mais bien de réelles preuves d'amour sous une forme ou sous une autre… C'est dans une perspective éminemment positive que l'on pourrait ajouter que les actes d'amour sont ces véritables preuves, que l'amour ne se conduit pas avec des promesses futures mais au présent afin de consolider la relation existante, et même tenter de ne pas faire mentir une autre maxime: "chaque jour je t’aime davantage, aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain" (citation de Rosemonde Gérard). Mais une question fondamentale se pose à nous, quelles sont ces preuves d'amour? De même, comment les susciter de manière réciproque car n'oublions pas qu'il faut être deux dans un couple pour s'aimer et qu'en général l'amour de l'un renforce l'amour de l'autre par ce reflet perçu crescendo? Ces questions sont toujours simples à poser de manière virtuelle ou théorique, pour autant elles demeurent incontournables dans l'élaboration d'une relation amoureuse qui s'apparente à une alchimie assez complexe digne de la pierre philosophale apportant d'une certaine façon l'immortalité à cet Amour.

Mais la réalité est bien souvent toute autre que celle rêvée, elle est semée d'embûches, de tromperies, de lassitude, d'usure et de volte-face, elle s'agite comme la girouette folle du coq en haut du clocher qui cherche sans cesse de son regard un horizon fuyant et pourtant prometteur, tout dépend aussi du temps, de celui qui passe et de celui qu'il fait. En d'autres mots plus triviaux et moins poétiques, il est dans l'âme humaine et dans ses gènes une course effrénée à la reconnaissance, à l'amour, à l'estime de soi par les autres, à cet Ego qui demande toujours plus sans pour autant donner, pour parfois voler l'amour et le refuser en retour. C'est de cette "condition humaine" dont il faut aussi prendre en compte les défauts si sublimes qu'ils rendent l'Amour aussi recherché que l'or de la toison du même nom. Comme j'ai pu déjà aborder le thème, à la fois si proche tout en refusant de la voir, la jalousie est aussi un sentiment puissant qui peut s'interposer à l'Amour avec ce paradoxe que lorsque l'on "aime trop", l'on en devient vite esclave… Alors ne doit-on pas trop s'aimer pour ne pas se quitter ou en souffrir? Ici aussi la question est pertinente et peut-être n'a-t-elle aucune solution tant il est aussi difficile de quantifier la quantité d'amour qui se joue dans une relation.

Le terme de jeu semble par ailleurs assez bien choisi, avec ses jeux de l'amour, le jeu des regards et des corps, il y a comme une danse des sens et des esprits, avec certainement une règle du "je" qui ne se partage pas toujours, avec par contre une irrésistible tentation de satisfaire l'Ego au risque de se décevoir soi-même, sans compter celui du partenaire. Un jeu assurément complexe et dangereux si l'on ne maîtrise pas la panoplie des arcanes des sentiments et des attirances des corps sur les esprits, et inversement. Vouloir l'exclusivité amoureuse et être son unique amour semble digne de la plus grande expertise pour ce faire, ou bien d'une incroyable chance de voir un couple en totale harmonie dans cet équilibre stable où l'un apporte à l'autre ce dont il a besoin, où chacun ne se satisfait que du désir de l'autre et du don inconditionnel de soi. Autant dire qu'un tel couple, d'autant plus s'il dure toute la vie, en devient un exemple christique ou angélique, la marquise avec son strict alter ego… si j'ose dire en plaisantant. Bien entendu l'amour véritable existe, du moins au début. Par la suite de nombreux paramètres viendront entacher l'idylle, ne serait que tout naturellement par cette loi d'entropie qui tend à détériorer tout système complexe, et n'imaginons même pas combien la dualité de ce système amoureux s'en approche.

Alors tout est-il perdu, à jamais en chute libre dans les affres du temps qui passe, noyé sous les vagues successives de nos déceptions futures et usé par leurs remous puissants? Je vous laisse réfléchir quelque temps… La clef, car il en existe une, non pas celle des songes, quoi qu'il en soit de la même nature initiale, réside justement dans la volonté, une impérieuse et inégalable force qui permet de soulever des montagnes, de faire le tour du monde pour aller la chercher, de ne plus penser à soi mais uniquement à l'autre comme dans le reflet d'un miroir sans tain. À bien y réfléchir cela ressemble à une clef d'asservissement en l'Amour, déjà dans l'esprit d'en concevoir une réalité à vivre, pour soi-même mais aussi pour l'autre, lequel ne pourra surmonter un tel flux de positivité et de désintéressement lui étant adressé car lui aussi sera asservi. En magie et plus généralement en ésotérisme l'on parle de "correspondances" comme de puissantes règles qui ressemblent à celles de notre jeu de l'Amour, des correspondances qui assignent l'attraction des corps et des esprits, des correspondances qui tels les fils de la marionnette lui font exprimer les mouvements du cœur impossibles à contrer tout en adoptant cette gestuelle des sentiments dans une danse partagée. Qu'un autre acteur entre en scène et il sera pris dans l'harmonie en suivant le chant des sirènes de l'amour. Les rituels de Magie Rouge sont à l'image de ces clefs, selon les serrures à ouvrir pour en découvrir les horizons cachés derrière les lourdes portes de l'existence, ces rituels s'associent à l'impérieuse volonté comme l'équivalent d'un carburant spirituel pour activer une réalité désirée, construite et réalisée.

Encore une fois, il est difficile d'exprimer en quelques lignes et si simplement les principes fondateurs de la Magie Rouge (une magie de l'amour, des désirs, de la sexualité et des sentiments) tant la logique qui s'y associe semble lointaine face au cartésianisme dont les profanes sont gorgés et abreuvés dès le berceau. Les grandes lois ésotériques sont pourtant toutes issues de lois naturelles que les Hommes ont délibérément préférés oublier ou écarter en préférant se forger leurs propres lois humaines basées sur l'offre et la demande, l'Amour et l'Ego faisant partie de ce marchandage à peine déguisé. Dans le cadre de mon activité professionnelle, en qualité de praticienne qui utilise la symbolique des rituels comme un outil majeur afin de résoudre les problématiques amoureuses, je mets à disposition mon savoir-faire ainsi que ce don pour à la fois redonner cette puissance qui est déjà en vous mais en sommeil et aussi pour l'exprimer pleinement afin que l'Amour dont vous ne doutez pas l'emporte, pour que le couple ne se dissocie jamais de cet unique amour désiré.

N'hésitez pas à me contacter pour en discuter au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant tout simplement sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt ou même de suite pour que vous puissiez assumer votre amour, qu'il ne soit plus seulement une espérance mais une réalité tangible digne de votre volonté.

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique Magie Rouge Protection rituel d'amour
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 23:05

En ces moments difficiles de crise mondiale et de potentiel stress supplémentaire que nous impose le confinement actuel, voir se profiler une deuxième vague de problématiques plus larvées en y ajoutant une crise de couple pourrait aboutir à un horizon assez sombre avec une dégradation de l'équilibre de chacun au détriment de la relation. Au pire des cas une rupture pourrait advenir, encore plus difficile à concevoir dans de telles situations où au contraire l'entente, l'entraide et la solidarité entre conjoints devraient primer sur tout autre comportement déstabilisateur. Afin de mieux comprendre ce phénomène pour ne pas subir mais agir positivement il convient de connaître à la fois nos psychologies, lesquelles sont toutes différentes d'un individu à l'autre, mais aussi les bons réflexes pour vivre il est vrai dans un environnement fermé ou bien fortement restreint. Chaque personne et plus précisément un couple, sait d'emblée que l'espace vital est nécessaire, non seulement en ce qui concerne l'espace physique mais aussi l'espace mental, ce qui signifie que chacun se doit de respecter d'autant plus l'autre lorsque les conditions du contexte et de l'environnement immédiat se dégradent.

Se réserver des moments à soi lorsque l'on est en couple est déjà une nécessité afin de ne pas perdre son âme dans une fusion trop dévorante, ainsi les personnalités et caractéristiques se complètent au lieu de s'annihiler en cherchant à trop se ressembler, même en amour c'est la diversité du partenaire qui attire autant que les similitudes qui sont des liens utiles sans en devenir des chaînes lourdes à porter avec le temps. C'est encore cette indispensable pluralité des avis, des façons d'aborder les problèmes et de les résoudre qui forment cette force dans l'union en élargissant les potentialités communes et individuelles au sein du couple. Mais lorsque celui-ci se voit contraint dans ses mouvements, dans ses pensées et ses actes, alors il devient plus difficile de réaliser la cohésion, les liens se relâchent au profit de l'individualité et même parfois d'un égocentrisme exacerbé par un contexte dégradé.

En plus des embûches et tracas dudit confinement et évidemment de la cause première de celui-ci, le couple doit donc continuellement combattre ses penchants individuels et rétablir un équilibre salutaire (dans tous les sens du terme) sans arrêt attaqué de l'extérieur et de l'intérieur, une sorte de double peine à concevoir intelligemment afin de s'en protéger et de ne pas sombrer. Si de surcroît le couple a des enfants, imaginons une organisation au cordeau à mettre en place avec toute cette énergie qui sera bien entendu dispensée, pour ne pas dire dépensée au profit de la famille avec une fatigue cumulative pouvant ne pas améliorer les choses. Dans le cas le plus problématique où le couple était déjà en crise avant le confinement, ce dernier n'arrangera rien et pourra au contraire précipiter un éloignement presque impossible à réaliser dans la pratique…

C'est certainement le facteur d'usure progressive, jouant comme l'acide sur le métal, qui pourra faire rompre définitivement une relation déjà tendue, et détériorer celle qui semblait stable et positive auparavant. Alors comment aborder la situation au mieux selon ces cas de figure qui sont presque tous identiques quant au mode d'action négatif en présence mais totalement différents en terme de finalité, ceci selon les personnalités et assurément le contexte initial ? Un point commun sera impératif à gérer: ses ressources d'empathie et l'énergie nécessaire pour y arriver, avec cette capacité à savoir se préserver sans pour autant négliger autrui. C'est sur ce dernier point qu'il est complexe de savoir comment chacun va réagir dans une situation extrême ou très inhabituelle, où chacun se verra seul face à ses certitudes et à ses doutes, seul alors que le couple se positionne comme une construction à deux où la moindre faiblesse peut faire tomber la relation.

N'oublions pas que le confinement aboutit aussi parfois à de très paradoxaux résultats positifs si l'on sait profiter de certains à-côtés qui n'étaient pas à l'ordre du jour initialement. Par exemple, un couple confiné pourra avoir beaucoup plus de temps qu'auparavant ne serait-ce que pour assouvir plus généreusement ses penchants amoureux, disons le plus clairement pour avoir une activité sexuelle beaucoup plus intense, uniquement si évidemment leur forme physique et leur moral sont au beau fixe et non l'inverse (ce qui pourrait aussi hélas être le cas plus généralement). Autre paradoxe intéressant à noter: le mari infidèle ou la femme volage ne pourront pas aller voir facilement ailleurs, du moins pas avec autant d'assiduité ou de régularité qu'auparavant, ce qui pourrait aussi remettre sur les rails des couples en les réunifiant, par la force des choses… une cohabitation cloisonnée entraînant une proximité propice à réinstaller l'amour et la sexualité, les sentiments n'étant souvent pas loin derrière.

Mais si l'on y pense véritablement ce sont tous ces déséquilibres soudains qui posent le plus de problèmes car nous sommes habitués à ce que nos contextes ne soient pas autant bouleversés, notre flexibilité face à ces incertitudes et autres écueils du quotidien n'est pas à toute épreuve et montre ses limites dans ces situations hors du commun,lesquelles d'ailleurs remettent aussi en cause non seulement notre mode de vie amoureuse, familiale mais surtout plus globalement sociétale dans son entière et fondamentale remise en question (le mode de vie consumériste, mondialisé et libéral de nos sociétés ne semble pas "durable" au sens politique et économique, c'est un fait historique que nous souligne ce virus issu aussi du dérèglement tous azimuts actuel). Que ce soit l'énergie vitale individuelle pour y faire face ou l'énergie fossile plus générique, le même combat semble se profiler, une diminution drastique à entrevoir, d'une part chaque individu en dépensera d'autant plus qu'il cherche à rétablir un équilibre pour soi ou pour son couple, d'autre part le déséquilibre de nos sociétés énergivores risque de creuser encore le fossé environnemental à dépasser, entraînant les individus dans le même flux problématique et cercle vicieux…

L'énergie est donc soumise à rude épreuve, pour nos nerfs qui ont besoin de ce soutien constant en ressources, pour nos esprits afin d'en éloigner les mauvaises idées ou les doutes générant un horizon flou, enfin spirituellement car nous ne sommes pas que des êtres soumis à notre environnement extérieur mais aussi des êtres en résonance et en phase à tous les niveaux. Pour retrouver l'harmonie il faut donc soi savoir s'en donner les moyens (méditation, sagesse, ou parfois don personnel) ou bien prendre conscience que des professionnels peuvent apporter des solutions pour retrouver un regain d'énergie nécessaire au rééquilibrage à la fois personnel et conjugal. Dans le cadre de mon activité professionnelle je dispose de rituels spécifiques afin de redonner cette énergie vitale via des travaux de magie blanche associés à une analyse contextuelle qui permet d'élargir et d'éclaircir un horizon parfois peu ou de moins en moins visible, ainsi l'harmonie personnelle vient au secours du couple via celui ou celle qui désire resserrer les liens amoureux dans le couple, notamment en période difficile comme actuellement.

N'hésitez pas à me joindre pour en discuter librement et ainsi commencer à analyser ensemble votre contexte souvent complexe à comprendre pour en trouver la ou les bonnes sorties, et pour retrouver cette harmonie qui saura restaurer celle du couple. Joignez-moi par téléphone dans un premier temps au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien écrivez-moi afin de m'expliquer votre situation à votre rythme et de manière la plus objective qui soit, ceci via mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour reprendre en main votre vie amoureuse avec une nouvelle énergie positive pour vous-même et pour votre couple s'il est en difficulté actuellement!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche