12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 21:33

Il aura fallu que l'Homme se pose sur la Lune pour qu'il puisse croire en avoir enfin découvert tous les secrets et ainsi s'abstenir de s'y intéresser plus en avant. L'astre lunaire est effectivement devenu si commun aux yeux des profanes qu'ils ne la regardent plus, tout comme ils ne regardent d'ailleurs plus du tout le ciel, du moins lorsque celui-ci est encore visible à cause de la pollution de nos villes… Pourtant, chaque jour les influences lunaires continuent d'agir avec exactitude et régularité tout en nous irradiant d’une lumière blafarde qui n'est autre que celle du Soleil en réflexion sur sa surface, laquelle n'est jamais la même durant son cycle appelé aussi lunaison de 29 jours. Chaque jour durant environ un mois nous avons donc une Lune avec des phases qui se renouvellent en passant de la nouvelle Lune (invisible car dans l'ombre) à la pleine lune (entièrement visible) avec des phases successives intermédiaires. Hormis la luminosité de la Lune, d'autres aspects plus subtils apparaissent selon sa position et donc selon ses phases, le plus connu de ces aspects remarquables reste le phénomène des marées assez visible sur le littoral et qui sera d'autant plus fort les jours de pleine lune (et de nouvelle Lune) à certaines heures bien précises en fonction de l'alignement des astres en conjonction (alignement Terre, Soleil, Lune); ce phénomène induit une forte attraction visible sur les océans. Autre phénomène qui ici nous intéressera: celui du magnétisme lunaire, ou plutôt de l'influence de ce satellite naturel sur le magnétisme terrestre.

Par conséquent la Lune, même si nous n'y faisons plus attention quotidiennement, aura une triple action bien réelle et changeante selon les jours et même durant l'année en fonction des saisons. Lumière, attraction et magnétisme, trois influences que notre corps et aussi notre psychisme vont tous deux appréhender de manière très différente selon les individus avec des réactions parfois surprenantes qu'il faudra prendre en compte même si les sciences dites dures nous certifient que les effets de la Lune sur les organismes sont véritablement mineures pour s'y intéresser formellement… Toujours est-il que pour la petite histoire les commissariats de toutes les grandes villes du monde sont à l'affût des pleines Lunes mensuelles car ce sont des nuits généralement "très agitées" avec une augmentation des délits assez surprenante, comme quoi il se passe bien quelque chose durant ces phases un peu spéciales. D'un point de vue purement physiologique il est presque certain que les conjonctions planétaires influencent les organismes exactement à la manière des marées, d'autant plus que nous sommes tous composés à 80% d'eau, ce qui pourrait aussi assurément donner une première explication sur les changements qui s'opèrent en nous.

Ce sont en général les flux magnétiques et telluriques qui sont perturbés par les positions lunaires ainsi que les amplitudes d'attraction issues des forces gravitationnelles en action qui s'opposent ou se cumulent en fonction des alignements durant les diverses phases de rotation. En ce qui concerne la luminosité, même si elle reste factuelle, pour nous qui sommes des urbains (nous ne dormons pas trop à la belle étoile en ville) ce sera plus de l'ordre du trait symbolique en reconnaissant les phases visibles de l'astre lunaire sur un calendrier plutôt qu'en regardant réellement toutes les nuits avec grande attention les quartiers de Lune ou l'évolution de sa plénitude… Pour autant, et juste en passant, la lumière lunaire dispose aussi d'une fréquence bien différente de celle de la lumière Solaire puisque son reflet ou plutôt sa réflexion en absorbe une partie pour en restituer une gamme du spectre lumineux "sensiblement modifié" qu'il n'est pas non plus à négliger. Ce sont toutes ces influences conjuguées qui auront chacune selon leur ampleur et leur rythme un réel effet sur nos organismes et sur notre mental. Les initiés iront même plus loin en déclinant ces effets sur l'ensemble des corps symboliques qui nous constituent: du corps physique au corps effectivement psychique, en passant par le corps éthérique ou le corps énergétique causal et karmique.

En magie, surtout en magie rouge et blanche, les effets des différentes phases lunaires seront bien présents avec comme point d'orgue la phase de pleine Lune qui apporte dans son cycle un maximum à suivre de près lors des rituels, notamment si l'on doit en utiliser les flux en phase montante ou descendante, c'est-à-dire un peu avant la pleine Lune (montante) ou juste après (descendante). Les Tibétains et les hindous, dans leurs rituels spécifiques, marquent aussi avec insistance sur le fait de bien choisir à quelle phase l'on invoque une entité afin de ne pas se tromper, plus particulièrement en privilégiant les rituels "doux" avant la pleine Lune (en période montante jusqu'à son apex), et en ne réalisant les rituels les plus "violents" qu'en phase descendante. D'ailleurs, les grands maîtres tibétains n'agissent que très peu durant cette deuxième phase qu'il nomme "courroucée" et durant laquelle ils préfèrent aller méditer dans des grottes pour ne pas agir trop négativement sur le Monde s'ils utilisaient leurs pratiques magiques lors de rituels.

En occident nous sommes plus mesurés quant à l'utilisation des phases lunaires tout en y faisant attention dans un même esprit avec comme point focal la pleine Lune qui est un repère éminemment important pour nous. Il est aussi évident que selon le type de travail et le contexte de la demande il sera préférable comme je le dis souvent de bien choisir le bon moment pour commencer un rituel plutôt qu'un autre, ceci selon les phases lunaires montantes ou descendantes et à une distance plus ou moins grande de la pleine Lune, à voir aussi selon les solstices qui sont des périodes où s'exercent de puissantes forces mais cette fois solaires (en complément par accentuation ou en opposition par amoindrissement des flux lunaires). C'est en magie rouge qu'il faudra essayer d'être le plus attentif, et notamment si l'on effectue un rituel de retour d'affection, de préférence à commencer en phase ascendante juste avant la pleine Lune pour ensuite laisser agir (maturation) et ne pas trop "tenter le diable" en phase descendante où les puissances sont "moins harmoniques" avec ce style de travaux, et donc peuvent s'y opposer. Mais encore une fois, tout dépend comment il faut agir, si c'est en douceur et progressivement ou bien plus durement et en puissance, alors parfois déclencher une onde de choc plus violente peut aussi casser une inertie négative pour inverser une tendance (si éloignement en cours par exemple). C'est avant tout en étudiant très précisément les termes de la demande ainsi que ceux du contexte que les travaux pourront alors s'échelonner selon des rythmes bien ordonnés et des périodes durant lesquelles les rituels actifs pourront être effectués de manière optimum selon des phases lunaires déterminées avec soin.

Je rappelle que la plupart des consultants sont en général toujours pressés de voir leurs problématiques réglées au plus vite et je les comprends, mais ce serait aussi une erreur que d'aller contre les flux planétaires et donc aussi contre les phases lunaires si celles-ci n'étaient pas "en accord" avec la typologie des travaux à effectuer via les rituels. C'est aussi dans cette optique qu'en qualité de praticienne j'explique que l'étude préalable est nécessaire et même obligatoire avant d'entrer plus en avant dans le cœur du rituel actif, surtout en magie rouge. Je préconise aussi en complément et avant toute chose un rééquilibrage énergétique en magie blanche si besoin était afin de ne pas entrer directement en action si le consultant n'est pas énergiquement à niveau pour "porter le rituel" via une volonté assez ferme et puissante. Ce n'est qu'après ces étapes que le positionnement des meilleures périodes sera décidé, ce qui peut alors prendre effectivement un certain temps si nous sommes en déphasage par rapport à la bonne période (montante ou descendante pour la Lune et selon l'action à mener). Comme d'habitude j'espère que cet article vous aura été utile pour mieux comprendre quelques éléments importants à prendre en compte en magie, et je reste de toute façon à votre écoute au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) si vous avez une problématique à me soumettre (en magie rouge par exemple, magie de l'Amour). Vous pouvez aussi me joindre par écrit sur mon formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt, et commencez à regarder la Lune autrement pour n'en garder que les effets harmoniques, ceci au bon moment avec la sagesse qui s'impose!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique retour affectif pleine lune harmonie couple

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche