Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 23:38

La plupart des gens pensent que les rituels de magie fonctionnent de manière indépendante, comme des éléments extérieurs à eux-mêmes qui feraient tout le travail à leur place comme de petits serviteurs zélés, comme de bons génies aux ordres pour arranger les affaires et éloigner les problèmes. Il n'en est rien, car les rituels de magie, qu'ils soient d'ailleurs de magie rouge ou blanche (laissons de côté la magie noire aujourd'hui), sont totalement dépendants de la situation, du contexte et des protagonistes qui participent à la problématique sur laquelle ils doivent se fixer. Ainsi tous ceux qui imaginent que tout s'arrange comme par enchantement se voient comme Cendrillon dans un conte pour enfants où la bonne fée met à disposition le carrosse et les serviteurs pour trouver le prince charmant… Bien évidemment dans la vraie vie les initiés et praticiens (qu'ils soient sorciers, chamans ou mages) vous diront que bien au contraire l'implication sérieuse, attentive et régulière de la personne qui consulte demeure d'une essentielle nécessité pour la bonne marche des travaux de magie, et c'est ce que nous allons approfondir.

Tout d'abord il faut comprendre comment fonctionnent les rituels pour percevoir la portée exacte de leur action et leur efficacité en fonction de certains paramètres importants. Les travaux de magie représentent l'ensemble des rituels ou du rituel principal selon des modalités de temps très variables en durée mais aussi en "tempo" précis, c'est-à-dire selon des phases à respecter, des séquences progressives ou alternées à modifier de manière flexible en temps réel selon la tournure des évènements (pour renforcer un point ou en redéfinir une orientation plus juste). Par exemple, dans le cas d'un rituel spécifique de "retour de l'être aimé" (ou retour d'affection), continuer un rituel d'attraction trop puissant et inadapté à la situation pourrait avoir des effets inverses à certains moments, il faut donc généralement moduler non seulement la puissance mais parfois la nature même dudit rituel pour que celui-ci soit en phase avec la situation vécue et non en inadéquation avec celle-ci. Dans d'autres cas lorsqu'il faut en magie rouge renforcer la libido d'un homme ou le désir d'une femme, effectuer le bon rituel au bon moment est ici aussi une évidence, par contre l'utiliser de manière continuelle pourrait avoir des conséquences négatives sur les personnes en question en épuisant leur énergie mentale et physique pour rien. Par conséquent la bonne durée et le bon tempo sont absolument primordiaux, être en déphasage serait une erreur.

Mais vous l'aurez compris, la participation active de la personne demandeuse du rituel est une condition de réussite puisque, et je le répète souvent, le rituel se nourrit de l'énergie de la volonté du consultant pour s'activer avec d'autant plus de force que cette volonté est affirmée, durable et juste. Ainsi ce facteur essentiel aux travaux de magie conditionne le rituel principal et lui donne d'une certaine façon du carburant pour avancer et réaliser pleinement les objectifs à atteindre. Le praticien n'est que l'instrument du rituel, lequel n'est que l'outil des travaux de magie, de facto il se crée une synergie entre les trois "opérateurs": entre le demandeur, le praticien et le rituel. Si le demandeur ne s'investit pas volontairement pour son objectif, si le praticien n'assure pas la bonne marche des travaux et si le rituel n'est pas en phase avec le contexte au bon moment, alors les conditions risquent de ne pas être réunies pour la complète réussite du but à atteindre. Bien souvent le demandeur rejette la responsabilité d'un échec sur le praticien en évoquant un manquement quant à ses connaissances ésotériques ou à la bonne mise en place des travaux, par contre il ne pense jamais être la cause première de son propre échec s'il n'a pas su exprimer avec justesse toute la force de sa demande, avec toute la volonté nécessaire de manière durable et régulière. Mais l'on ne peut pas non plus trop responsabiliser un profane parce qu'il ne connaît justement pas les arcanes des travaux de magie, par contre l'on peut l'en informer avant de commencer, lui signaler qu'il fait partie intégrante du processus ésotérique, ne pas l'informer serait tout autant une erreur.

Dans cette optique, tout bon praticien explique a minima ce processus ésotérique qui requiert cette part de "volonté" du consultant pour que l'ensemble puisse fonctionner selon cette logique tripartite. D'un point de vue plus technique, et sans rentrer non plus dans des méandres hermétiques abscons, il faut savoir que le monde symbolique des idées, dont la source provient effectivement du désir de penser et de la volonté d'exprimer quelque chose, n'est autre que l'invisible force qui agit dans les coulisses de la réalité pour la faire naître et lui donner forme et vie. Les initiés parlent de ce monde, de cette dimension immatérielle comme d'une supra-réalité, un peu à l'image de cette matrice invisible qui code ce qui nous entoure. D'un autre point de vue plus trivial chacun sait qu'avant d'agir nous pensons à l'action à entreprendre, ce qui démontre bien que l'idée, la pensée se forment en amont de l'action et la crée par la suite, de l'immatériel naît le réel palpable et visible de notre quotidien. Il en est de même du rituel qui va générer le concept à partir d'une "volonté commune", de celle du consultant qui "veut" voir sa situation s'améliorer et de celle du praticien qui "veut" l'aider par son savoir-faire et via son don. Les travaux dits de magie réunissent ainsi les éléments constitutifs à la modification de la réalité du contexte afin d'en résoudre les problématiques qui s'y attachent.

Dans toute action, la motivation, la persévérance et la maîtrise d'une régularité dans ce qui est entrepris aboutissent généralement au succès plein et entier, il en va de même pour la réussite d'un rituel, lequel est avant tout tributaire de la motivation volontaire et justifiée (juste et positive) du consultant associée à la motivation professionnelle du praticien avec ses connaissances ésotériques propices à la bonne cohésion de l'ensemble des travaux. Tout ce qui pourra ralentir, dévier ou amoindrir ces volontés et ces motivations qui en sont l'expression sera bien évidemment à proscrire pour la bonne marche du processus. Le plus grand ennemi du rituel en cours se nomme le doute en ses propres capacités à "vouloir" tout simplement, vouloir aboutir au but, vouloir persévérer, vouloir suivre les conseils, et vouloir s'investir en temps et en énergie dans les travaux. La plupart des gens étant totalement profanes en matière d'ésotérisme et de magie ne peuvent donc pas savoir que leur méconnaissance est de facto le principal frein à cette volonté de croire dans le succès du rituel (dont ils sont pourtant partie prenante comme source active), et cette méconnaissance peut être levée ou atténuée par le praticien qui sait aussi expliquer ce paradoxe où celui qui crée le rituel est aussi celui qui doit y croire volontairement pour qu'il réussisse jusqu'à achèvement du but recherché.

Comme d'habitude je réponds à toutes les questions relatives à cet article ainsi qu'à toutes les demandes de travaux (notamment celles plus spécifiquement liées au domaine des relations amoureuses et du couple), si vous avez besoin d'aide pour résoudre une situation complexe vous pouvez me joindre au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien m'écrire depuis ma page de formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant sur ma bannière web ci-dessous. Je vous dis à très bientôt pour conjuguer nos volontés communes de réussite et vous aider à réaliser vos objectifs avec la persévérance qui mène au succès!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans Amour Magique Rituel de Magie retour affectif

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche