13 décembre 2019 5 13 /12 /décembre /2019 22:28

L'ensorcellement, comme je l'exposais dans mon précédent article, dispose d'une valeur symbolique assez différente selon que l'on soit profane ou initié, dans un cas l'on pourra y voir une action tantôt maléfique issue de la sorcellerie forcément négative, tantôt ce sera plutôt l'équivalent d'un envoûtement amoureux naturel qui sera perçu comme un charme provenant directement des personnes qui en bénéficient. Bien évidemment le terme seul "ensorcellement" pourra donc se voir attribuer un affect ou une fonction assez hétéroclite selon le contexte et ceux qui en parlent, aussi il sera bon d'en juxtaposer un qualificatif pour en préciser la véritable nature et aujourd'hui c'est "d'ensorcellement amoureux" donc il s'agira afin d'approfondir une notion un peu différente de l'envoûtement amoureux en magie rouge bien que la marge soit assez subtile à décrypter. Dans tous les cas chacun y verra finalement le mot le plus adapté selon justement ce qu'il en ressent comme valeur personnelle pouvant exprimer la réalité qui se présente: positive ou négative, avec ou sans adjectif pour en qualifier plus en avant la teneur exacte.

En ce qui concerne donc plus précisément "l'ensorcellement amoureux" l'on a le droit de penser qu'il fonctionne bien mieux et de manière plus positive que si l'on évoque "l'envoûtement amoureux" dont certains m'ont déjà exprimé l'antinomie relative ou l'ambiguïté des termes associés puisque l'envoûtement est perçu ici par beaucoup d'entre vous comme une contrainte forcée, une sorte de manipulation un peu sombre. D'autres se diront que l'on cherche un peu trop à se focaliser sur les appellations mais il faut absolument bien savoir qu'à chaque terme correspond une approche différente qui peut même s'orienter inversement selon le contexte et la méthode utilisée, donc attention de bien exprimer "ce qui doit l'être" avec les bons mots car ils changent radicalement la façon d'orchestrer les rituels ou d'en construire psychiquement et symboliquement l'invocation active (notamment pour les praticiens qui utilisent des "aides extérieures", c'est-à-dire des entités très pointilleuses sur la valeur expressive qui émane des mots choisis).

Mais le praticien, qu'il soit sorcier, chaman, druide ou mage, n'est pas le seul qui agit durant les rituels puisque la volonté expressive du consultant-demandeur est tout autant active dans le processus qui participe à l'élaboration du rituel, par conséquent la charge émotionnelle (significative et symbolique) demeure un point à ne pas négliger lors des dialogues qui permettent d'anticiper les travaux et donc d'en construire le but réel et l'orientation. Choisir entre "ensorcellement" et "envoûtement" durant ces entretiens sera donc primordial non seulement pour la réussite dudit rituel mais aussi et surtout pour la bonne compréhension de ce qui doit être réalisé, une entente claire sans ambiguïté sur les termes et la façon de procéder qui en résulte directement. Dans ce sens, il est extrêmement important de capter la charge évocatrice de ces deux types de terminologies vis-à-vis du consultant pour en définir celle des deux qui sera la plus adaptée à sa vision exacte des travaux à effectuer, auquel cas l'on pourra prendre une mauvaise direction et ne pas agir au plus près de sa volonté légitime. C'est ici une erreur courante qui peut s'opérer, ne pas prendre assez de temps pour construire toute la dialectique sémantique correspondante à la nature profonde de la demande, ne pas être dans l'affirmation mais dans l'approximation, ne pas ensuite utiliser le ou les rituels ciblés pour résoudre la problématique.

Prendre le temps en consultation c'est bien évidemment ne pas confondre vitesse et précipitation mais surtout savoir capter la réalité de l'univers intérieur de la personne qui demande de l'aide, c'est s'y conformer pour en faire un calque utilisable pour en dessiner la logique, le but et l'orientation. Je rappelle que le praticien n'est que l'exécutant du rituel dont il est dépositaire de la Connaissance pour l'élaborer et le lancer mais que le demandeur-consultant en est le commanditaire légitime dont la volonté ferme n'est autre que l'expression motrice qui donnera l'impulsion active (énergétique) pour animer le processus du rituel ainsi mis en place. Le succès du rituel dépendra par conséquent de l'osmose entre consultant et praticien, avec comme moyens mis à disposition la volonté d'une part alliée à la Connaissance d'autre part pour "animer" le rituel comme un avatar actif de ce qui doit être effectué, ceci dans un contexte précis, selon une durée précise et selon des phases qui le sont tout autant.

Dans cette configuration, c'est au demandeur-consultant de définir, d'exposer ou d'imposer son choix de terminologie durant les entretiens et donc au praticien que s'y adapter au plus près en comprenant la charge affective des termes importants qui seront pensés, exprimés et patentés comme des icônes représentatives du rituel à effectuer. Affiner les mots, affiner les objectifs, affiner les orientations, voici les trois préambules à tout travail de magie pour en rédiger le mantra symbolique juste qui saura focaliser la source du problème pour en extirper la quintessence d'une solution active dans la réalité ainsi soumise au choc (ou "focus") du rituel effectif. Comprendre le processus magique peut parfois poser lui même un problème au consultant car il n'est pas simple à comprendre d'emblée si l'on n'en a pas l'habitude, pourtant ce processus est exactement le même que celui qui sert d'idéation, c'est-à-dire du passage de l'idée brute, aux mots plus constructifs et raisonnés puis à l'action réelle pour avancer sur les rails construits par le cadre des termes utilisés. D'où, encore une fois, l'importance des termes qui seront exprimés durant les travaux, ils portent en eux l'essence de ce qui est et doit devenir, le tracé du parcours à franchir.

Alors: "ensorcellement amoureux" ou bien "envoûtement amoureux"? Le choix se fera selon, je l'ai dit, la charge la plus efficace et positive pour aller dans le sens du but recherché. Néanmoins, et de manière plus catégorique, si un choix distinct et définitif ne semblait finalement pas émerger naturellement lors des entretiens en étude (durant les séances) alors la pratique oriente le discours plutôt sur une modernité du terme générique, c'est-à-dire sur "l'envoûtement amoureux" plus formaté et plus flexible, là où il semblerait tout de même que les connotations plus ambiguës puissent apparaître avec la terminologie issue de "l'ensorcellement", ayant encore des résonances médiévales proches de la sorcellerie… Dans certains cas pourtant, "l'ensorcellement amoureux" sera plus efficace si le consultant en ressent fondamentalement la puissance positive intérieurement comme un atout aux travaux à effectuer, comme avant tout un plus dont il aurait compris la teneur pour accentuer sa volonté d'arriver au but recherché.

La pratique de la magie n'est parfois pas si éloignée de la psychologie et passe tout comme elle par la représentation que nous avons des choses matérielles et immatérielles qui nous entourent et qui se traduisent par des mots (C-G JUNG ne le renierait certainement pas avec ses structures "archétypales"). Avoir le mot juste représente par conséquent la plus grande puissance en-soi et vis-à-vis d'autrui pour agir réellement et organiser le changement à la manière dont on construit une phrase, un mantra ou bien une œuvre littéraire ou idéologique dont les répercutions peuvent changer la face du monde. En ceci réside la différence entre l'initié qui en a compris intimement la teneur et le profane qui se doute bien qu'il y a "quelque chose" derrière tout ceci mais sans en être assurément persuadé dans son quotidien. Comme d'habitude je reste à votre disposition si vous avez une problématique (amoureuse, de couple, relationnelle, etc..) à me soumettre pour que nous puissions en discuter librement au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien déjà si vous préférez passer par l'écrit pour vous exprimer à votre rythme avec les "bons mots" qui sont les vôtres: merci de cliquer sur ma bannière web qui est ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact! Je vous dis à très bientôt et n'oubliez pas que votre destin est entre vos mains, votre libre arbitre est seul juge de vos décisions et de vos actions, parfois un coup de pouce permet d'aller plus vite et je peux vous y aider activement!

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire - dans ensorcellement

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche