Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2018 2 17 /04 /avril /2018 21:04

La séduction n'est pas une qualité innée, d'ailleurs est-ce vraiment aussi une qualité puisque celle-ci peut très vite se transformer à l'excès en un défaut majeur (disons-le de suite…). Rappelons qu'en toute chose un équilibre est bon et qu'en matière d'attraction amoureuse ne pas respecter ces équilibres subtils voue de suite presque toute action à l'échec assuré. Cette règle de base, d'osmose réciproque, est valable dans un sens comme dans l'autre, c'est en effet une "certaine alchimie", des esprits et des corps, parfois aussi à un niveau plus spirituel, qui va donc jouer pour que deux êtres se retrouvent en phase et puissent, à l'image d'un puzzle, assembler leurs complémentarités et leurs ressemblances, et aussi leurs différences qui comptent tout autant. Alors, pourquoi certaines personnes sont-elles affublées de cette étiquette de séducteur ou de séductrice? C'est évidemment pour percer ce petit mystère qu'il est nécessaire d'approfondir le sujet!

Dans un premier temps nous pouvons tous faire le constat qu'il est rare de voir dans des personnes avachies, peu réactives et ternes des séducteurs en herbes, ce serait bien au contraire des signes inverses qui n'engagent pas vraiment au rapprochement ni à l'entente pour créer une dynamique positive à deux puisque dans cette configuration peu avantageuse ce serait plutôt une marche vers l'inertie et le recul qui s'en dégagerait… De suite nous avons par conséquent une piste presque évidente, celle que pour plaire, pour séduire, il faut dégager une attitude positive et plutôt vive dans le sens d'une réactivité visible, tant mentale et intellectuelle que physique ou spirituelle (ce dernier point étant plus complexe à entrevoir ou même à comprendre).

Se positionner sur le mental d'une personne et en qualifier l'activité n'est pas toujours aisé mais en règle générale la plupart des gens savent "se reconnaître" dans autrui si celui-ci (ou celle-ci) utilise des notions communes, notamment en dialectique, c'est-à-dire au niveau du langage. Il est en effet assez rare de voir deux personnes qui n'ont aucun mot ou tournure de phrase en commun s'apprécier mutuellement sans difficulté réelle, c'est au contraire une preuve forte d'incompatibilité au niveau même de la compréhension et donc de l'échange. La communication orale est d'emblée un facteur important de lien ou de rejet qui permet de se situer intellectuellement sur une échelle de valeur, logiquement pour avancer sur le fond et la forme, mais surtout pour se reconnaître inconsciemment dans l'autre sur des fondations communes. L'on peut dire sans se tromper que les séducteurs sont aussi des orateurs qui savent parfaitement se calquer sur ce registre de la dialectique, c'est aussi ce que l'on apprend aux hommes (et femmes) politiques pour séduire un électorat: en utiliser les mêmes mots et tournures sémantiques. Les mauvaises langues diront trivialement que ce sont avant tout de "beaux parleurs".

Mais savoir ajuster son discours à autrui, nous le faisons tous si nous avons un tant soit peu d'empathie envers l'autre pour aussi chercher à le comprendre et lui montrer (c'est mieux). Cette empathie est un élément clef dans la séduction ou tout simplement dans une relation amicale, elle consiste à savoir "se mettre à la place" de celui qui est en face afin d'en ressentir les émotions, c'est ainsi que les psychiatres fonctionnent pour capter leurs patients, c'est d'une certaine façon de l'ordre du "contre-transfert". On peut d'ailleurs le faire sciemment ou naturellement, la différence est néanmoins fondamentale ici sur ce point, car dans le premier cas il y a un calcul volontaire pour montrer (ou simuler) une empathie, de l'autre il y a un réel échange sans artifice ni falsification ou mensonge quant à l'attitude présentée et à l'approche qui s'expose en toute franchise. Sur ce point, notons que les manipulateurs et autres pervers narcissiques sont des experts en la matière pour simuler une empathie et ainsi gagner (ou voler) la confiance de leur "victime", et sans non plus stigmatiser sur une profession, sachons reconnaître dans certains vendeurs cette qualité de s'approprier cette confiance nécessaire au commerce.

En ce qui concerne l'attractivité physique, celle-ci joue effectivement un rôle important dans la séduction mais ne suffit absolument pas à elle seule pour faire pencher durablement la balance dans le sens d'une relation amoureuse harmonieuse, saine et stable. L'on peut concevoir qu'une personne aussi attractive physiquement soit elle n'aura que peu de chance de le rester si son charme ne s'adapte pas aux critères précédents, notamment sur le mode de communication ou sur l'attrait intellectuel réciproque qui reste non seulement nécessaire mais indispensable. On pourra tout de même évidemment séduire de par un physique avenant si l'on a autre chose à échanger en commun avec autrui, pas forcément basé sur une équivalence de "beauté" relative mais plutôt sur son propre manque dans un domaine que l'on retrouvera chez l'autre dans la relation (mais cet équilibre fragile d'échange asymétrique ne dure qu'un temps, tout comme le simple attrait physique d'ailleurs…).

Réduire la séduction au mental ou à la capacité de développer une empathie ne suffit pas non plus à l'expliquer entièrement. Les initiés savent pertinemment que la logique des sentiments, celle du pouvoir d'attraction physique ou bien de celle des références culturelles et intellectuelles ne sont pas toujours suffisantes pour expliquer l'attraction réelle entre deux personnes. Dans le domaine plus ésotérique de la face cachée de l'amour et des relations le charme agit autrement et par des chemins existentiels beaucoup plus complexes et parfois à l'encontre d'une logique cartésienne basée sur les paramètres que nous avons vus. Ce "charme", qui immédiatement va sceller une relation forte et durable, peut se définir comme une sorte d'énergie réciproque qui serait parfaitement en phase, tout comme une vibration en harmonie qui se complète dans celle de l'autre pour l'amplifier et la bonifier. Il existe de nombreuses théories qui toutes semblent indiquer qu'il existe un paramètre essentiel de type karmique pour expliquer une véritable attirance ou séduction "véridique" (dans le sens de non artificiel, ni instinctif ou simulé).

Le karma est un concept toujours difficile à expliquer aux profanes en la matière, il est en effet terriblement paradoxal de définir avec exactitude des causalités souvent très éloignées ou apparemment illogiques alors qu'au contraire tout ce qui touche à nos existences, à nos trames de vie, dépend intimement de facteurs ordonnancés par une logique supérieure qui nous dépasse. C'est ce jeu de paradoxes qui intervient dans le domaine de l'Amour, dans celui des sentiments, de la séduction et aussi de la sexualité pour construire les relations que nous avons avec autrui et qui parfois nous semblent sortir tout droit d'un labyrinthe de hasards consécutifs ou dispersés dont nous ignorons la signification profonde ou même la provenance. Dans le cadre de mon activité professionnelle, et avec les rituels spécifiques (en Magie Rouge et Blanche), je vous aide à mieux comprendre les aspects karmiques de cette complexité existentielle afin de la replacer dans votre contexte de manière signifiante et claire pour trouver le meilleur itinéraire de votre parcours amoureux et ainsi amplifier naturellement votre séduction intérieure. N'hésitez pas à me contactez au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit via mon formulaire de contact (merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous pour l'ouvrir). Je vous dis à très bientôt et sachez que votre séduction trouve toujours la bonne personne sur qui opérer, il suffit de lui montrer le chemin pour ne pas perdre de temps.

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche