29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 11:06

On parle de travaux de Magies généralement au pluriel et non d'un travail unique ou d'un seul type de magie, ceci pour de multiples raisons que je vais expliquer car le profane, qui n'est pas toujours au fait des processus ésotériques, pense à tort non seulement qu'un seul et unique travail suffit pour résoudre son affaire mais aussi qu'une seule magie monobloc sera utilisée pour ce faire… Évidemment la réalité est bien différente en pratique puisque "le travail" se déroule sur une période et implique donc plusieurs étapes que l'on pourra globalement intituler logiquement "travaux". Dans ce sens, il faut savoir que ces étapes sont progressives en s'ajustant au contexte forcément changeant, et que de facto elles sont souvent aussi différentes les unes des autres du fait des ajustements qui sont effectués. De plus, il existe plusieurs types de Magies et de Rituels qui sont complémentaires pour résoudre une problématique, c'est sur ce point précis que se gère justement le succès des travaux via une adaptation progressive et inclusive de diverses méthodes ésotériques.

En règle générale le praticien préfère ne pas entrer dans ces détails techniques en s'obstinant à expliquer au demandeur pourquoi un jour il lancera un rituel de magie blanche, le surlendemain un rituel de magie rouge, et une semaine plus tard un rituel "mixte", bien au contraire il préfère focaliser le demandeur sur le contexte du problème et ne pas le perdre dans la ou les méthodes précises qui seront utilisées. Bien entendu tout praticien initié sait qu'il faut informer la personne que l'on aide en expliquant un tant soit peu les grandes typologies des magies et rituels qui seront effectués, mais il faut aussi savoir que ces "normes et dénominations génériques", à savoir "Magie Blanche", Magie Rouge" et "Magie Noire" sont des constructions de l'esprit "simples à retenir" (pour la forme) mais souvent complexes à élaborer au final car deviennent irrémédiablement des "composites" de ces diverses magies.

Afin de mieux expliquer, il faut savoir qu'avant de lancer un rituel "actif" (par exemple de type Magie Rouge"), il faut approfondir le contexte dans lequel il sera lancé. Et c'est ici un travail à part entière que de "soulever le voile de la réalité", ce qui est effectué par un autre type de rituel spécifique issu de la Magie Blanche (Magie de soin, de lumière, de dévoilement de l'invisible). Je le signale souvent dans mes articles : il faut éclairer le contexte, il faut révéler ce que le demandeur ne voit pas (de par son propre filtre personnel), il faut par conséquent user d'un rituel de dévoilement qui donnera de très précieuses informations complémentaires. Il est parfois difficile de faire comprendre au profane qu'effectivement, par exemple en cas de problème de couple, il faudra bien utiliser la Magie Rouge (Magie de l'Amour, des sentiments et des relations au sens large) mais aussi au préalable ou en parallèle lancer ce fameux rituel blanc de dévoilement.

Dans cette conjoncture et avec cette méthode, où l'on utilise de manière échelonnée ou simultanément des rituels issus de différentes magies, doit-on encore parler d'un travail ou bien de travaux composites ? Pour simplifier le discours, le praticien ne parle souvent que du "rituel actif" et laisse généralement de côté les autres rituels annexes ou mineurs afin de ne pas perdre le demandeur dans des détails trop techniques. C'est aussi le rôle du praticien que de motiver le demandeur sur son but principal et non de l'en éloigner par des discours ou explications annexes : le rituel principal ou actif est le seul sur lequel il faut fixer son attention et sa volonté afin résoudre le problème en le ciblant fortement.

De même, dire que finalement l'on utilise globalement un véritable cocktail de rituels différents à des fins d'ajustement ou de dévoilement, c'est aussi risquer de perdre le fil conducteur qu'impose le rituel principal, alors autant rester en équilibre stable dans le discours afin de "porter ce rituel" pleinement. "Porter le rituel" : une terminologie que j'utilise aussi souvent dans mes articles pour expliquer que c'est bien la Volonté du demandeur qui va nourrir le rituel que le praticien va effectuer. C'est bien d'une osmose entre les deux personnes, le demandeur qui se focalise sur son but (résoudre son problème) et le praticien qui exerce le rituel (qui use de la volonté légitime du demandeur pour créer, ajuster et lancer le rituel). L'un sans l'autre le rituel ne peut tenir en équilibre stable et agir.

Dans des cas encore plus spécifiques l'on peut même parler de rituels "pourpres", une dénomination intermédiaire qui peut user à la fois de la Magie Rouge et de celle un peu plus sulfureuse que l'on nomme "Noire". Dans cette configuration l'on est loin de la pure Magie Noire destructrice mais l'on "colore" le rituel de Magie Rouge avec quelques symboles plus puissants et sombres. C'est une stratégie composite moins répandue que d'effectuer des rituels de Magie Pourpre mais pour plus d'information j'en ai développé ici dans cet article les avantages et inconvénients. Les puristes diront d'ailleurs qu'il faut rester dans les formulations d'origines et ne pas mixer mais ce serait alors se couper d'ajustements essentiels à la réussite d'un rituel que de ne pas l'adapter au contexte exact ou à une situation évolutive !

Pour ma part, et vous l'aurez compris, après de nombreuses années de pratiques je reste convaincue que l'on ne se lance pas tête baissée directement dans un mono rituel "standard" mais qu'au contraire la réussite tient dans la meilleure connaissance du contexte et dans l'ajustement précis des rituels composites et annexes à utiliser durant l'ensemble des travaux. Dire que l'on ne veut pas changer un mode de fonctionnement et n'utiliser que du rituel "standard" sans en changer une ligne c'est refuser d'ajuster précisément les travaux et forcément dévier du but en glissant vers des erreurs de jugement et de fâcheuses approximations. L'on peut à la fois être puriste et créative afin de mieux cerner une problématique au plus près et la résoudre avec succès, la conformité n'existe pas en Magie, elle est à l'image de chaque situation différente qui se présente !

Je dédie cet article à Vanessa qui désirait en savoir plus sur le déroulement "des travaux" dans leur mode opératoire vis-à-vis du ou des rituels associés, composites ou annexes. Je reste aussi à votre écoute pour toute demande d'information ou de rituels spécifiques si vous avez besoin d'aide, notamment dans le domaine de la Magie Rouge (magie de l'Amour) si vous avez besoin, ceci dans le cadre de mon activité professionnelle. Pour ce faire joignez-moi par téléphone au 06.34.48.95.33 (numéro direct non surtaxé) ou bien en m'envoyant un message explicatif de votre situation amoureuse (merci de cliquer ma bannière ci-dessous pour ouvrir mon formulaire de contact). Je vous dis à très bientôt !

France-Emmanuelle

Partager cet article

Repost0
Published by amour-magie-noire

Contactez moi:

 

 

 

 

 

 

Tél.: 06.34.48.95.33

numéro non surtaxé

ou bien > cliquez ici

 

Recherche